Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2013

GRANDS VOYANTS DE L'HISTOIRE

Les grands devins et astrologues de l'ère chrétienne

Dans l'Antiquité, les sciences divinatoires étaient un domaine réservé aux prêtres et se confondaient avec l'astronomie et les mathématiques. Mais tout va changer avec l'apparition des grands devins de l'ère chrétienne.

                                                                         Par Pierre Genève et Jacques Mandorla

Apollonius de Tyane, le voyant

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

 Apollonius a prédit la fin de l'Empire romain 400 ans avant qu'elle ne survienne !

Apollonius (4 av. J.-C., 97 ap. J.-C.), fondateur d'une école de philosophie néoplatonicienne à Tyane (ville, aujourd’hui en ruines, qui était située dans l’actuelle région d’Anatolie, en Turquie), est l'auteur d'ouvrages traitant d'astrologie et de divination.

Grand voyageur, excellent orateur, il exhorte les foules à réformer leurs moeurs, à brider leurs désirs égoïstes et à vénérer les dieux. Il a un don de clairvoyance très prononcé et prédit la fin de l'Empire romain pour l'an 1230 de la fondation de Rome, ce qui correspond assez exactement à l'année 476 que les historiens retiennent pour dater la fin de l'Empire romain d'Occident !

En 86, Apollonius annonce publiquement que l'empereur Domitien règnera dix années, après quoi il mourra assassiné et un vieillard lui succédera pour peu de temps. Dix ans plus tard, discourant devant le peuple de Tyane, il s'arrête soudain dans sa péroraison et s'écrie: "Frappe, frappe le tyran! Le coup est porté ! Il est blessé ! Il chancelle ! Il tombe !" Au même moment, à des centaines de lieues de là, l'empereur Domitien est assassiné et Nerva, âgé de 70 ans, lui succède pour quelques mois.

On attribue à Apollonius d'extraordinaires miracles, notamment d'avoir ressuscité une jeune fille ou rendu la vue à un soldat dont les yeux furent crevés au combat.

On oppose parfois sa vie à celle du Christ : tous deux prophètes et thaumaturges, l'un est demeuré païen, l'autre a fondé une nouvelle religion triomphante.

 

Sainte Priscilla, la guérisseuse

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Saint Paul (à gauche), en train de converser avec ses disciples Aquila et Priscilla.

On connaît peu de choses de cette sainte légendaire qui vécut au 1er siècle de notre ère, à une époque de sévères persécutions.

La légende affirme qu'elle aide les pauvres, guérit les malades par la prière et l'imposition des mains, console les Chrétiens en leur prédisant, avec force détails encourageants, leur future vie au Paradis. Grâce à ses prédictions imagées et précises d'une vie meilleure après leur mort, les croyants voués au martyre endurent les tortures qui leur sont infligées, en chantant et louant Dieu.

Priscilla était mariée à Aquila : tous deux suivirent saint Paul à Corinthe puis à Ephèse afin de convertir de nombreux fidèles.

Sainte Priscilla a donné son nom à la plus ancienne et à la plus importante catacombe de Rome. En Angleterre, à la fin du XIXe siècle, elle est promue "Patronne des Voyantes et des Voyants" lors d'un Convent réunissant astrologues, guérisseurs et voyants du monde entier !

 

Maternus, l’astrologue

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Firmicus Maternus fut l'un des plus célèbres astrologues de l'ère chrétienne.

Firmicus Maternus (150-200), né à Syracuse, juriste romain amateur d'astronomie et d'astrologie, étudie l'influence des planètes sur le destin des hommes, dresse l'horoscope de personnages historiques ou légendaires tels Oedipe, Pâris, Homère, Ulysse, Platon, Archimède, César et Cléopâtre.

Selon la légende, il doit sa célébrité à sa prédiction de l'assassinat des 18e, 19e et 20e empereurs romains, entraînant la fin de la dynastie des Antonins et l'avènement des Sévères.

 

Carpocrate, le gnostique

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Carpocrate et les adeptes de sa secte gnostique s'adonnent à l'astrologie et à l'oniromancie, art divinatoire utilisant les rêves.

Philosophe platonicien d'Alexandrie, Carpocrate vit au Ile siècle de notre ère. Il est confronté aux idées du christianisme naissant et est connu comme un théologien gnostique, adepte des sciences divinatoires.

Carpocrate conçoit "un monde visible créé par des anges déchus de leur pureté originelle qui se sont unis à la matière universelle. La plupart des âmes humaines s'amalgament à des corps mortels en punition d'une faute primordiale, commise dans le monde invisible. Seules quelques-unes d'entre elles, restées fidèles à Dieu, telles les âmes de Jésus, de Platon, de Socrate et d'Aristote, sont incarnées pour la gloire de leur maître".

Vers 160, Carpocrate fonde la secte gnostique des Carpocratiens dont les adeptes véhiculent sa doctrine, souvent fluctuante et confuse, jusqu'au IVe siècle. Pour subsister, les adeptes s'adonnent à l'astrologie, à l'oniromancie (art divinatoire utilisant les rêves) et à quelques autres sciences divinatoires plus secrètes.

Comme d'autres groupuscules gnostiques, les disciples de Carpocrate se livrent à des excès de tous ordres, à l'abri de l'immunité que leur confère une doctrine considérant le Mal comme une création de Dieu, au même titre que le Bien.

Rejetés tant par les philosophes traditionnels que par l'Eglise, Carpocrate et ses adeptes sont pourtant courtisés et recherchés par quelques grands et riches personnages de leur temps dont ils favorisent les turpitudes, les débauches voire les crimes !

 

Saint Agapit, l’adolescent martyr

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Agapit est jeté dans la fosse aux lions, mais les fauves refusent de le dévorer.

Agapait vit à Palestrina, près de Rome, sous le règne de l'empereur romain Aurélien (214-275).

La légende affirme qu'enfant très précoce, il lit et écrit couramment le latin et le grec dès l'âge de 3 ans, qu'il est doué de clairvoyance et peut prédire, très à l'avance, les événements qui vont survenir.

Ainsi, vers l'âge de 15 ans, le jeune Agapit annonce la mort de l'empereur Claude II et "l'avènement d'un empereur cruel qui se prendra pour le Soleil et mourra assassiné moins de dix ans après son accession au trône".

Cette prédiction étant parvenue aux oreilles d’Aurélien qui vient d'être proclamé empereur par ses soldats, le monarque fait comparaître le jeune voyant devant le Préfet de la Cité. Torturé et condamné en sa qualité de chrétien, pressé d'abjurer sa foi, l'adolescent demeure ferme dans ses convictions et prédit même, sous les quolibets de la populace, que dans quelques années, grâce au signe de la Croix, un Empereur honoré et puissant embrassera la foi chrétienne.

Devant la foule qui le conspue, le jeune garçon, plongé dans un état second, chante les louanges du Seigneur, prophétise et, s'adressant personnellement aux personnes présentes qui l'insultent, leur prédit à voix haute les choses bonnes ou affligeantes qui·vont leur arriver. Ainsi, au gouverneur de la Cité, il annonce une mort soudaine et prochaine.

Au tribun Anastase, qui assiste sans broncher à ses tortures, il prédit sa conversion au christianisme. L'adolescent est jeté dans la fosse aux lions, mais les fauves, pourtant à jeun, refusent de le dévorer ce qui met le gouverneur si fort en colère qu'il en meurt d'une attaque sous les yeux de la foule atterrée !

Agapit est alors décapité, mais sa foi rayonnante, sa résistance à la torture, sa résolution sans faille et son étonnant don de voyance, amènent de nombreuses conversions dont celle du tribun Anastase qu'il a prédite ! Plus tard, l'Empire romain devenu chrétien, on édifie une basilique en l'honneur de saint Agapit martyr, dans sa ville de Palestrina.

 

Sainte Thaïs, la pécheresse

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Thaïs dut une partie de sa renommée à ses dons de voyance qu'elle n'hésiter pas à exercer au cours de ses séances amoureuses !

Célèbre courtisane égyptienne du IVe siècle après l-C., Thaïs vit une jeunesse ardente et tumultueuse.

Adulée par ses nombreux et riches amants, elle doit une partie de sa renommée à ses dons de voyance qu'elle exerce, d'après la légende, au cours même de ses séances amoureuses !

Thaïs est convertie à la foi chrétienne par Paphnuce, un jeune et bel ermite rencontré au cours d'un voyage dans le désert égyptien. La jeune pécheresse tente de le séduire, mais le saint homme résiste à ses avances.

Paphnuce la convertit, devient évêque, meurt en odeur de sainteté et, bien que resté célibataire, s'oppose au célibat du clergé. Il sera mutilé parce que chrétien : oeil droit crevé et tendon d'Achille de la jambe gauche coupé. C'est grâce à son influence que, dans les Eglises d'Orient, un homme peut continuer à vivre avec son épouse après son ordination.

Touchée alors par la grâce, Thaïs change de vie : elle se retire dans un couvent et vit cloîtrée dans une étroite cellule où nul n'a le droit de pénétrer, ne s’alimentant que de pain et d'eau durant plus de trois années.

Après trois ans de pénitence, elle sort de sa cellule et rejoint les autres religieuses, mais meurt deux semaines plus tard.

 

Al Farabi

devin,ère chrétienne,astrologue,voyant,persécution,martyr

Al Farabi fut le trait d'union entre la pensée grecque et l'Islam.

Al Farabi (870-950) est l'un des esprits les plus brillants et les plus cultivés de son temps. Initié à Bagdad par des penseurs chrétiens, imprégné de philosophie grecque, Al Farabi est le trait d'union entre la pensée grecque et l'Islam. Il estime qu'Aristote et Platon, malgré leurs divergences, ont apporté au monde la vérité universelle (la « philosophia perennis ») seule capable d'éclairer et de résoudre les problèmes philosophiques qui se posent aux penseurs musulmans.

Philosophe mystique, il propose à ses pairs une philosophie du bonheur qui tranche avec le pessimisme inhérent à la religion chrétienne.

Au cours d'une nuit dans le désert, l'ange Gabriel lui apparaît. Al Farabi a alors la vision extraordinaire de tout l'avenir du monde, de l'instauration sur Terre de la Cité juste, du Royaume de la joie et du bonheur. Désormais, Al Farabi vit en parfaite harmonie avec le monde, prévoyant en toutes circonstances les événements avant qu'ils ne surviennent. Conseiller et astrologue de l'émir Sayt al-Dawla qui vit à Alep, il est souvent appelé en consultation par les grands et les puissants de son époque.

 

Commentaires

Toujours très instructif de lire des récits relatant des anciens voyants de l'histoire et de l'historique de l'horoscope ! Merci

Écrit par : l'horoscope | 05/05/2014

Les commentaires sont fermés.