Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2017

DEUX EXPÉRIENCES PARANORMALES CONTRÔLÉES PAR LE CIEEPP

Nous avons testé deux sujets psi étonnants : Maud Kristen (voyante) et Joseph Mac Moneagle (médium) !

Par Ranky

Auteur de l'Encyclopédie du Mystère (Éditions Trajectoire)

ENCYCLOPEDIE DU MYSTERE.jpg

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour en savoir plus sur ces deux sujets psi testés, visionnez d'abord la séquence de 9 minutes 11 secondes, extraite du film Le sixième sens. La science face au paranormal réalisé par la journaliste et grand reporter Marie-Monique Robin et la productrice Françoise Gazio, de la société « Idéale-Audience ». En France, ce film a été diffusé sur Canal + et sur Arte. J'ai élaboré (au nom du CIEEPP, Comité Illusionniste d’Expertise des Phénomènes Paranormaux, que j'ai fondé et que je préside) le protocole scientifique ayant servi à ces deux expériences révélées dans ce film.
 
POUR VOIR LA VIDÉO, CLIQUER ICI :  < ;
 
Pour compléter votre information, n'hésitez pas à lire ci-dessous le compte rendu de ces deux expériences passionnantes.
 

Nous avons testé Maud Kristen (voyante)

Les résultats obtenus sont étonnants. Vous en trouverez l’essentiel dans cette note et l’intégralité de la séance réalisée par le Comité figure dans mon livre intitulé :Le paranormal de mes yeux vu (Éditions Trajectoire).
voyant,médium,vision à distance,maud kristen,précognition,cieeppPRÉSENTATION DE MAUD KRISTEN
voyant,médium,vision à distance,maud kristen,précognition,cieeppDepuis vingt ans, Maud Kristen frappe les esprits lors d’apparitions télévisées au cours desquelles elle devine le contenu d’enveloppes scellées ou se prête à des exercices de vision à distance sous contrôles stricts.
Dans son dernier livre qui vient de paraitre, elle nous  raconte son enfance, sa jeunesse, la découverte de ses capacités extrasensorielles et le combat qu’elle mène pour que les scientifiques acceptent enfin de considérer le paranormal et la voyance comme sujets de recherche à part entière...
Comment se déroule une consultation ? Quelles en sont les limites ? Maud Kristen relate certaines expériences aux résultats étonnants, révèle ses méthodes et la part la plus secrète de son travail, notamment au service du monde de l’entreprise et des sphères du pouvoir...C’est passionnant !
Maud Kristen, voyante de réputation internationale est l’auteure de Pour en finir avec Madame Irma (éditions Calmann-Lévy) et Fille des Etoiles ( éditions J’ai Lu). La voyante Maud Kristen mène un combat incessant pour que les scientifiques acceptent d’intégrer le paranormal et la voyance comme sujet de recherche. Pour en savoir plus, cliquer sur son site : www.maudkristen.com
Le cerveau humain  étudié par des scientifiques pendant des séances de voyance.
Maud Kristen s’est  rendue aux États-Unis pour se soumettre aux investigations de Norman Don, professeur en neurologie à l’université de Chicago. Connectée à diverses machines, l’équipe de Norman Don va tenter de voir ce qui se passe dans la tête de Maud pendant qu’elle tente de communiquer par un autre sens que par les cinq connus, ce qui constituerait donc un sixième sens.
Plutôt que de prouver l’existence de capacités paranormales, l’objectif est surtout d’étudier l’activité cérébrale de Maud pendant ses voyances. Maud s’est donc pliée aux exigences des scientifiques et s’est soumise à diverses expériences : notamment, deviner le contenu de sept enveloppes scellées, avec un protocole expérimental rigoureux. Même Norman Don ne connaissait pas les documents placés dans les enveloppes, ceci afin d’éviter tout phénomène télépathique éventuel. Maud donnera une description d’une très grande justesse sur trois enveloppes.

Commentaires sur les tests de laboratoire. Sujet : MAUD KRISTEN
Les résultats complets sont à la disposition des scientifiques en faisant la demande. Les ondes cérébrales, au moment ou elle a commencé à “voir” les documents sont du type Alpha, ce qui correspond à 10 hertz soit 10 cycles à la seconde. Elles sont caractéristiques d’un état de profonde relaxation. L’hémisphère cérébral gauche et l’hémisphère droit sont par moment alignés, c’est-à-dire que leur activité est synchrone. Ce n’est pas habituel. En général les deux hémisphères ne fonctionnent pas en phase. La synchronisation des deux hémisphères cérébraux est une caractéristique de ce que les neurologues appellent un état modifié de conscience. Le professeur Don et son équipe ont remarqué que les performances Psi sont liées aux état modifiés de conscience. Norman Don raconte l’exemple  des chamans qui prennent des plantes hallucinogènes pour atteindre cet état. Ils sont alors capables de soigner des gens et d’avoir toutes sortes de capacités paranormales. Il cite également la période de rêve dans le sommeil, qui est un état très réceptif permettant à certaines personnes de faire des rêves prémonitoires qui se réalisent par la suite.
Les sujets Psi ne fonctionnent pas selon les lois ordinaires de la nature. Mais  dans les autres pays, nous sommes dans le domaine de la recherche,  nous ne sommes pas dans le domaine de la croyance dans lequel la France est confinée.
 
Le compte-rendu d’expertise de RANKY
Le protocole et les tests concernant les expériences prévues à Paris ont été établis par le CIEEPP, à la demande de Marie-Monique Robin, grand reporter, écrivain, et Françoise Gazio, réalisatrice à la télévision, pour les besoins d’un film portant le titre : “Le 6ème sens. La science face au paranormal”.
Avec Cécile Clocheret, collaboratrice de Françoise Gazio, Ranky choisit à l’aide d’un plan de Paris-Banlieue 25 sites, en éliminant les monuments trop touristiques (Arc de Triomphe, Tour Eiffel, etc.). Les fiches retenues furent ensuite placées dans des enveloppes blanches opaques, et ces dernières furent scellées, mélangées et numérotées pour pouvoir les tirer au sort par un moyen que Ranky devait choisir au dernier moment. Il rangea ensuite ces 25 enveloppes dans son attaché-case, dans l’attente du tournage.
Avec Mario Varvoglis, docteur en psychologie (qui a travaillé à l’université de Princeton) et président de l’Institut Métapsychique International, ils avaient décidé d’organiser cette expérience à Paris avec Maud Kristen.
Maud Kristen devait essayer de « voir » le futur en devinant où se trouverait Mario Varvoglis à 18 heures. Le site n’était alors connu de personne et serait  tiré au sort à 17 heures.

voyant,médium,vision à distance,maud kristen,précognition,cieepp

Maud Kristen, en train de dessiner et de décrire, sous mon contrôle, un lieu qui sera tiré au sort trois heures plus tard.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Reprise intégrale des propos de Maud KRISTEN : « En arrivant il y a des arbres de chaque côté. La vue est plutôt large. Je sens une certaine austérité, quelque chose de solennel. C’est presque pompeux. Le bâtiment, en face, a vu passer de très belles réceptions, avec des robes somptueuses. Dans ce lieu, je sens une grande concentration de matériaux précieux : marbre, bois, dorures, formes alambiquées. A l’intérieur, je vois de belles peintures et des panneaux sur les murs. L’endroit n’est pas en bon état et mériterait d’être restauré. »

A 17 h 20, Ranky tire au sort, à l’aide d’une roulette, le lieu-cible, parmi les 25 proposés. L’enveloppe n° 16 est désignée : c’est le pont Alexandre III.

LES CONCLUSIONS DE RANKY
Les conclusions de Ranky sont identiques à celles de Mario Varvoglis, docteur en psychologie. Quand on réécoute les paroles et qu’on regarde les dessins de Maud, on s’aperçoit qu’elle a bien capté l’essence de cet ensemble architectural construit pour l’Exposition Universelle, en se connectant en premier lieu sur le paysage : largeur de l’avenue, solennité des bâtiments adjacents, dôme des invalides, puis subitement, elle fait une description prodigieusement exacte de l’intérieur du Grand-Palais, situé en face. Maud termine enfin sa description par l’état de délabrement extérieur du bâtiment.
NOTE : Je me suis rendu, quelques jours plus tard, au Grand Palais. Le bâtiment était bardé d’échafaudages, de bâches, etc, car il était en rénovation
 
Si vous pensez avoir, vous aussi, la faculté de voyance, n’hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à : paranormal@orange.fr
 
 
Nous avons testé Joseph Mac Moneagle (vision à distance)
Les résultats obtenus sont étonnants. Vous en trouverez l’essentiel dans cette note. L’intégralité des séances réalisées par le comité figure dans le livre ” Le paranormal... de mes yeux vu ” (Éditions Trajectoire).

Si vous pensez avoir, vous aussi, la faculté de “voir” à distance des personnages, des lieux, des événements, n’hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à : paranormal@orange.fr

PRÉSENTATION DE JOSEPH MAC MONEAGLE
Joseph Mac Moneagle est agent retraité des services secrets américains. Nommé en Allemagne, en 1970, il est victime d’un grave accident cardio-vasculaire qui le plonge dans un coma profond. A la sortie de cet état, il prend conscience qu’il possède alors des facultés qu’il n’avait pas auparavant.
Il “subit” toutes sortes de phénomènes étranges : intuition exacerbée, divination et télépathie spontanées, comme si cet accident de santé avait ouvert des portes devant lui.
Des scientifiques lui proposent alors de participer à des tests auxquels il se soumet volontiers, ne serait-ce que pour essayer de répondre aux nombreuses questions qui se bousculent dans sa tête.
Les résultats obtenus sont tout simplement prodigieux, si bien qu’il est engagé par la CIA avec pour mission essentielle de décrire, par vision à distance, des lieux concernant la stratégie militaire.
Joseph Mac Moneagle fera partie du célèbre programme Star Gate, supervisé par des physiciens et issu de la “guerre froide” que se livraient à cette époque la CIA et le KGB des services soviétiques.
Ses descriptions mentales de lieux auraient été positives à 75%, soit un peu plus de 150 réussites sur 200 missions ! Il a aussi participé à d’autres programmes dont 99% des résultats sont toujours classés “Secret-Défense”.
Joseph Mac Moneagle est aujourd'hui retiré en Virginie où il est le voyant le plus décoré du monde : 38 médailles dont la prestigieuse “Légion du Mérite”. Il travaille aujourd'hui pour la police et des groupes industriels.

PROTOCOLE D'EXPÉRIMENTATION ÉTABLI PAR NOTRE COMITÉ D'EXPERTISE
1) 25 sites de Paris-banlieue ont été désignés au hasard et leur nom inséré dans 25 enveloppes opaques scellées, numérotées, mélangées puis rangées dans l’attaché-case de Ranky, dans l’attente du jour de l’expérience où une seule enveloppe sera tirée au sort.

2) Le jour de l’expérience, Joseph Mac Moneagle est aux USA, en Virginie, et est filmé pendant qu’il essaye de “voir” les images que tente de lui communiquer mentalement notre “médium”, Mario Varvoglis, docteur en psychologie et actuel Président de l’IMI (Institut Métapsychique International).

3) Le même jour, à Paris-banlieue, sur le site désigné au hasard par un moyen choisi au dernier moment par Ranky, une équipe de télévision filme notre “médium” Mario Varvoglis pendant qu’il essaye d’envoyer mentalement les images du lieu à Joseph Mac Moneagle.

Jour de l’expérience, 17 heures 20, dans les locaux parisiens de l’IMI (Institut Métapsychique International)

9f99fb600694238cc1c538b965256b48.jpgRanky tire au sort, à l’aide d’une roulette de casino, un lieu parmi les 25 proposés. La boule vient de s'arrêter sur le nombre 16 qui désigne l'enveloppe contenant le nom du lieu de l'expérience.
L’équipe de tournage du film prend place dans un véhicule. Seuls le chauffeur et Ranky connaissent le nom du lieu où ils arrivent à 18 heures : le Pont Alexandre III.

9499970f454e0b1dc683a613601387f3.jpg

Le Pont Alexandre III à Paris avec le Grand Palais au fond.

18 heures : au même moment, en Virginie, Joseph Mac Moneagle entre en méditation.

aa354a5c977824e018791cf2a7bc9eac.jpgObjectif : déconnecter sa conscience de l’environnement pour laisser émerger l’inconscient.
Joseph se concentre sur Mario Varvoglis qu’il a croisé dans des congrès de parapsychologie.



NOTE DU COMITÉ D’EXPERTISE

Le protocole n’est pas décrit ici dans sa totalité. Il est bien évident que des précautions draconiennes ont été mises en oeuvre, concernant principalement les techniques pouvant conduire à des communications intercontinentales : portables, internet etc.

CONCLUSIONS
C’est dans des conditions imparables que Joseph Mac Moneagle a donné une description époustouflante du Pont Alexandre III et de ses alentours, avec des détails incroyables, aussi bien oralement que par différents dessins et croquis.

f1fb7932017bbf28d768aeaead3a6524.jpg

Sa précision est telle qu’il parvient à décrire des parties de statues et, simultanément, certains gestes effectués par Mario Varvoglis, comme tendre un bras, regarder en l’air ou prononcer telle ou telle parole.

ced5dcff635c1572121c7b5a560e60ba.jpgAu moment même où Mac Moneagle, en Virginie, affirme voir Mario Varvoglis lever la tête sur le pont Alexandre III, celui regarde effectivement en l'air à cet endroit précis, sous le contrôle de Ranky !
La totalité de l’expérience a été filmée, tant à Paris qu’en Virginie. Tous les rushes (chutes de films) ont été répertoriés et sont conservés.

10/05/2009

Paranormal : des preuves filmées !

VOICI L'INTÉGRALITÉ DU FILM " LE 6e SENS - LA SCIENCE FACE AU PARANORMAL " !

DVX100Large.jpg Ranky explique comment est né le film « Le 6e sens »
Nous avons le plaisir de vous présenter, découpé en 4 parties successives, le remarquable film réalisé par la journaliste et grand reporter Marie-Monique Robin et la productrice Françoise Gazio, de la société « Idéale-Audience ». En France, ce film a été diffusé sur Canal + et sur Arte.
C'est Ranky qui a élaboré le protocole scientifique ayant servi aux expériences révélées dans ce film : il intervient à l'image dans la partie 2.
Si vous avez des commentaires à faire ou des questions à nous poser concernant ce film, n'hésitez pas à laisser un message sur notre adresse email : paranormal@orange.fr.

Le film "Le 6e sens" : partie 1



Le film "Le 6e sens" : partie 2

02/10/2007

Spiritisme : nous avons testé le Cuarto De Luz

Ranky a testé le Cuarto De Luz. Vous trouverez l’essentiel des résultats dans cette note.
81a61dcfdfefe5360cd6e4f6efb0fe55.jpgL’intégralité de la séance figure dans le livre publié récemment par Ranky et intitulé :”Le paranormal de mes yeux vu” (Editions Trajectoire).

Si vous pensez avoir, vous aussi, la faculté de produire des phénomènes d’ectoplasmie, n’hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à :
paranormal@orange.fr


Le spiritisme ou phénomène d’ectoplasmie a connu son apogée fin du XIXème et début du XXème siècle. Ces séances de matérialisations ectoplasmiques auraient pour but d’approcher et de comprendre l’existence d’un “autre monde” et de permettre d’entrer en contact avec celui-ci, dans la joie et la simplicité.
Des personnes viennent assister aux séances et éventuellement consulter le ou les médiums dans le but d’obtenir des réponses à des questions d’ordre philosophique, de recevoir des soins ou d’entrer en contact avec des défunts.
De nos jours, les foyers d’ectoplasmie demeurent rares.

Voici un exemple persistant au Mexique et pour lequel notre Comité a été consulté pour expertise.

Nom du groupe : LE CUARTO DE LUZ
L’expérimentation a eu lieu à l’Institut ICLP à Paris, dans les locaux prêtés par madame Djohar Si Ahmed, psychanaliste, par gentillesse et ouverture d’esprit et sans que celle-ci n’ait participé à l’organisation.

L’expérimentation a eu lieu en plusieurs séances, en présence de personnalités de la science, de la médecine, de chercheurs en parapsychologie, d’écrivains, de journalistes de la presse radio et écrite...

PARMI CES PERSONNALITES :
Hubert LARCHER, Docteur en médecine, licencié en philosophie, ancien directeur de l’Institut métapsychique.
Grégory GUTTERIEZ, Journaliste Scientifique.
Mario VARVOGLIS, Docteur en psychologie, Président de l’Institut Métapsychique.
Père François BRUNE. Homme d’église.
Didier Van CAUWELAERT, Ecrivain.
Eric RAULET, Association “Ondes”
Lina ROSSETTi Association “Ondes”
Jean-Michel GRANDSIRE, Ecrivain, éditeur.
Djohar SI AHMED, Psychanaliste.
Jean-Pierre PETIT, Astrophysicien.
Ranky, Illusionniste professionnel, président du CIEEPP.
Yaguel DIDIER, Médium.
Jean-Yves CASGHA, Journaliste scientifique, écrivain.
Marc MENANT, Ecrivain, animateur radio.
Marie-Monique ROBIN, Ecrivain, grand Reporter.
Maud KRISTEN, Médium, écrivain.
Jacques MANDORLA, Journaliste d’investigation, écrivain, observateur au CIEEPP.
Paul-Louis RABEYRON, Membre de l’Institut ICLP.
Francis MOBIO Secretaire de l’Institut Métapsychique.
Véronique Grousset, Grand reporter au Figaro magazine.

VOICI LE COMPTE-RENDU D’EXPERTISE DE RANKY
« A partir de 17 heures commence un rituel de purification auquel se soumettront de bonne grâce tous les participants (passage au-dessus d’un brasier, prise de trois gorgées d’eau, lavage des mains sans les essuyer) avant de se soumettre à la fouille d’un huissier de justice à laquelle j’échapperai par un détournement d’attention connu des illusionnistes.
Venu en qualité d’observateur et non de détracteur, j’ai suivi de bout en bout le rite imposé, en faisant preuve de probité intellectuelle et en m’abstenant de toute partialité, de jugement a priori et d’intolérance à l’égard de quelque croyance que ce soit, ainsi que le stipule l’article 3 des statuts de notre comité. (J’avais également déposé mon alliance, ma montre et mon téléphone portable dans les vestiaires.) Ainsi qu’il nous a été suggéré, j’ai fait un vœu concernant un proche.

Comme je l’avais souhaité, ma place se trouvait sur un côté, à trois mètres environ du ‘‘médium’’, installé, en transe, dans un fauteuil. De ma main gauche, je tenais la main de Véronique Grousset, journaliste, et de ma main droite celle d’une médium mexicaine qui formait ‘‘pilier’’ en bout d’une chaîne qui n’était pas fermée mais en forme de fer à cheval.

DES PHOTOS ONT ETE PRISES
En face de moi, une photographe avait été autorisée à prendre deux clichés à l’aide d’un appareil numérique à plasma, ce qui m’intéressait au plus haut point étant donné que ce genre de prise de vue ne peut être effectué qu’à l’aide d’un mini ‘‘spot’’ donnant en général une forte lumière halogène, ce qui devait me permettre de découvrir éventuellement quelques détails précieux.

Véronique Grousset, grand reporter au Figaro magazine, était également autorisée à prendre deux clichés à l’aide d’un appareil photo classique, sans flash et monté sur pied.

La porte d’entrée était verrouillée et les fenêtres obturées à l’aide de papier adhésif. L’obscurité complète était faite dans la salle. Un narrateur expliqua le déroulement de la cérémonie qui allait commencer par la manifestation d’Esprits d’enfants qu’il semblait bien connaître puisqu’ils étaient conviés nommément à venir se divertir avec des jouets disposés sur une tablette fixée sous la table placée au milieu des assistants. La séance fut brusquement suspendue, car un rai de lumière filtrait en haut de la fenêtre située derrière moi.

J’ai distinctement entendu le ‘‘médium’’ quoiqu’il fût en transe, signaler ce fait, en langue espagnole. Aussitôt, la médium mexicaine assise à ma droite a lâché ma main et a quitté sa place. L’applique située au-dessus de Didier Van Cauwelaert fut rallumée et on s’évertua à calfeutrer ce rai de lumière. Pendant cet entracte imprévu, j’eus tout loisir d’observer les jouets prétendument achetés le matin même (sauf le tambour mexicain) alors qu’ils apparaissaient bien usagés. Je dénombrais parmi ceux-ci plusieurs plumeaux tels que l’on pouvait en trouver dans les effets spirites observés dans l’illusionnisme du temps de Camille Flammarion ou de Victor Hugo, qui servaient à caresser à distance les visages des participants. A cette époque, ces accessoires étaient souvent télescopiques.

La séance pouvait redémarrer. Le noir était total. Le narrateur reprit la parole et nous annonça à nouveau l’arrivée des Esprits des enfants qui avaient attendu sagement que la réparation de la fenêtre soit terminée. Nous eûmes droit à une bénédiction générale par projection d’eau avant quelques espiègleries enfantines (airs d’harmonica, bruits de tambour, frôlements des cheveux, des visages, des mains, etc.). Sous la houlette de Didier Van Cauwelaert, décidément en forme, les participants reprirent en chœur des airs connus du répertoire de Brassens, Charles Trenet ou Edith Piaf, en passant par Brel, le tout quelquefois entrecoupé de ferventes prières.

Certains participants furent étonnés par la rapidité et le silence de déplacement des effets. Il n’y a aucun mystère en cela : ces techniques s’apprennent très facilement. Quant au tambour dont les sons semblaient venir de toutes directions et même du plafond, il n’y a rien de plus facile à obtenir à l’aide d’un instrument formé d’une seule peau tendue sur un cadre cylindrique. Le déplacement rapide de l’exécutant, l’orientation bien étudiée de l’instrument, la force des coups, permettent des effets sonores étonnants.

Puis vinrent les matérialisations lumineuses (mains de spectres ou de différentes parties corporelles pouvant faire croire à la présence de plusieurs entités). La ‘‘prise’’ de gants phosphorescents (comme l’était le cadran des anciens réveils ou des montres) dans un costume adapté ne pose aucun problème, surtout dans le noir.

JE SAVAIS A L’AVANCE QUAND DES EFFETS “SURNATURELS” ALLAIENT SE PRODUIRE
Au cours de la séance qui dura plus de deux heures, une quinzaine de manifestations se produisirent près de moi. J’ai tout de suite remarqué qu’à chaque fois, et sans doute pour que je ne sois pas tenté de libérer ma main pour toucher le spectre, la médium mexicaine placée à ma droite posait sa main sur mon avant-bras afin de neutraliser mes mouvements éventuels. C’est ainsi que, lorsqu’elle prenait mon avant-bras, je savais qu’il allait se passer quelque chose à notre proximité, dans la minute à venir !

Revenons un peu en arrière, au moment de mon entrée dans la salle : le ‘‘médium’’ est en transe, assis dans le fauteuil. Je mémorise la stature de l’homme, sa largeur d’épaule, la longueur de ses bras, évalue sa taille, etc. Ces renseignements seront de la plus grande utilité au moment de la prise des photos.

Le ‘‘médium’’ allait enfin donner l’autorisation des prises de vue par un geste annoncé avant le début de la séance : joindre les mains en attitude de prière, en se plaçant devant la photographe.

LE MEDIUM AVAIT DISPARU DE SON FAUTEUIL
On n’apercevait que les mains fluorescentes. A ce moment, le spot de l’appareil numérique s’alluma pendant près de vingt secondes, éclairant nettement la situation : le spectre apparut tout de blanc vêtu. Même stature, même carrure, mêmes chaussures. Ses mains n’étaient plus fluorescentes (puisque ce phénomène ne fonctionne que dans le noir complet). Indéniablement il s’agissait bien du ‘‘médium’’ déguisé. C’était d’autant plus certain que le fauteuil, qu’il était censé ne jamais quitter, était vide ! Six personnes constateront le fait. De toute évidence, l’homme n’avait pas non plus la capacité de bilocation ! C’était bien lui le manipulateur ! Le narrateur annonça qu’il fallait cesser les prises de vues si l’on ne voulait pas fâcher les Esprits… Dès l’obscurité rétablie, les mains de l’Esprit redevinrent fluorescentes.

UNE SEANCE QUI AURAIT PU MAL TOURNER
La séance fut écourtée, des participants commençant à lancer des commentaires défavorables aux acteurs. Tout se termina par une dernière bénédiction à l’eau destinée ordinairement à éteindre toutes les particules lumineuses censées représenter les âmes de nos défunts jonchant le plancher, mais ici pratiquée dans l’urgence et un début de scandale.
8eeeb2c314ef4a860a4f3f00b81fc564.jpg



Des "matérialisations" de glaïeuls" eurent lieu sur le plancher.





Des particules furent prélevées ainsi qu’une quantité d’eau d’aspect laiteux. Ces échantillons allaient êtres soumis à un laboratoire de la police scientifique. Mais d’ores et déjà leur constitution n’avait rien de ‘‘surnaturel’’.

Suite à cette séance du 20 septembre, Didier Van Cauwelaert m’a téléphoné pendant plus d’une heure afin de connaître mon avis. Il m’a demandé de revenir à une prochaine séance, ce que j’ai refusé, étant suffisamment édifié par le spectacle précédent. Je lui ai proposé d’envoyer un autre illusionniste membre de notre comité, spécialiste des numéros de lumière noire, Claude Géraldy, auquel je ne donnerais pas d’explications pour obtenir un avis supplémentaire. Mais en fournissant simplement deux éléments du programme, Claude Géraldy, à juste titre, refusa de se déplacer. Je n’ai évidemment pas pu parler à Didier Van Cauwelaert de ce que je n’ai pas vu pendant que nous étions dans le noir le plus complet, mais à sa question : "Dois-je arrêter ou continuer les séances prévues ?", je lui ai conseillé, à la lueur de mes commentaires, de continuer les représentations, afin de se rendre à l’évidence des fraudes patentes. Je lui ai aussi conseillé d’installer deux caméras infrarouges. Ainsi, toute la mise en scène pourrait immanquablement être mise au jour ou, ce qui est plus probable, le ‘‘Cuarto de Luz’’ refuserait d’être filmé. Ce qui s’est effectivement passé : le ‘‘Cuarto de Luz’’ a catégoriquement refusé d’être filmé !

Conclusions du compte-rendu officiel

J’atteste qu’il n’y a rien de paranormal dans le ‘‘Cuarto de Luz’’ et que les effets physiques produits lors de cette séance relèvent à peine d’un illusionnisme en vogue au XIXe siècle.
Ranky

MES CONCLUSIONS PERSONNELLES
Il n’est pas question pour moi de réduire la totalité des effets décrits à de simples trucs de “magie” ou à des fraudes, car il est bien évident que je distingue le rôle essentiel de tout “rituel” dans les manifestations religieuses ou spirites pouvant déclencher des phénomènes psi.
A travers le monde, des danses, des chants, des prières, des objets symboliques sont employés dans toutes les cultures traditionnelles, comme dans le chamanisme par exemple, et contribuent souvent à modifier les états de conscience de certains participants et les aider à favoriser ainsi des états psychologiques ou même physiques touchant la métapsychique.
Ranky

23/06/2007

Lexique du paranormal

acte radiesthésique : ensemble des phases comprises entre le moment où l'opérateur débute une recherche au moyen du pendule (ou de la baguette) et celui où il obtient des résultats.

agent : en télépathie, c'est le sujet émetteur des messages envoyés au percipient (récepteur).

apparition : manifestation d'un être invisible qui se montre tout à coup sous une forme visible.

medium_269_MESS.JPG

Apparition d'une forme lumineuse (à droite) au cours d’une messe de mariage en Hollande.


application : c'est l'un des trois gestes du magnétiseur (avec l'imposition et les passes) qui consiste à mettre la main en contact direct avec le corps du patient afin de calmer une douleur.

apport : apparition ex nihilo d'objets au cours d'une séance spirite.

aura : rayonnement, en général invisible, qui entourerait le corps de tous les êtres vivants.

autosuggestion : action de s'influencer soi-même volontairement ou non. Beaucoup de détracteurs de la radiesthésie estiment que les réactions du pendule ou de la baguette sont l'effet de l'autosuggestion.

baguette : instrument du sourcier provenant du bois de coudrier et ayant la forme d'un Y. Aujourd'hui, elle est faite dans toutes sortes de matières (rotin, plastique, fibre de verre, métal...) et se présente sous plusieurs formes.

medium_7-9_hennique.2.jpg

Michel Hennique, spécialiste de la recherche d'eau à la baguette de sourcier.


baguettisant : terme employé autrefois pour désigner le sourcier qui utilisait la baguette.

bilocation : voir ubiquité ou décorporation.

chakra : mot sanscrit signifiant « roue » et désignant les réseaux énergétiques à forte densité de fibres nerveuses existant dans le corps humain. Selon la tradition orientale du « reiki », il y a sept chakras différents, situés sur l'axe vertical crâne/sexe et ayant chacun une fonction précise. Ce sont les chakras crânien, frontal, de la gorge, du cœur, ombilical, du sexe et racine.

chaman : prêtre, sorcier, devin et guérisseur dans certaines civilisations (Sibérie, Indiens d'Amérique...), il est l'intermédiaire, lorsqu'il entre en transes, entre le commun des mortels et les forces de la nature, les esprits et les ancêtres.

channelling : méthode américaine, très prisée par les adeptes du New Age, consistant à entrer en contact avec les esprits des morts par l'intermédiaire d'une personne servant de canal (« channel » en anglais).

clairaudience : faculté qu'ont certains individus d'entendre mentalement des voix leur dicter des pensées ou des événements prémonitoires.

clairvoyance :perception paranormale des événements présents sans le secours d'un agent susceptible de les communiquer (pour le passé voir rétrocognition et pour le futur voir précognition ou prophétie). On parle aussi de don de double vue.

convention mentale : en radiesthésie, c'est le code individuel que se fixe, par la pensée, tout radiesthésiste avant de travailler avec sa baguette ou son pendule, pour obtenir des réponses aux questions qu'il se pose. En règle générale, les conventions mentales utilisées sont les suivantes : « oui » pour une rotation du pendule dans le sens des aiguilles d'une montre, « non » pour une rotation dans le sens contraire, « pas de réponse » pour un pendule immobile ou en oscillation longitudinale.
Les adeptes de cette radiesthésie dite mentale (ou psychique) s'opposent à ceux de la radiesthésie dite physique, qui considèrent qu'il ne doit exister aucune influence de la pensée de l'opérateur sur leurs instruments de recherche.

cordon d'argent : nommée ainsi par Saint-Paul, c'est le cordon ombilical invisible qui relie le corps astral au corps physique lors d'une décorporation.

corps astral : c'est le corps éthérique (ou corps bioplasmique ou corps mental) qui flotterait autour du corps physique.

corps bioplasmique : nom donné par les scientifiques soviétiques au halo lumineux détecté par l'appareil Kirlian autour du corps physique. Le corps bioplasmique est aussi appelé « corps énergie ».

décorporation : phénomène de sortie du corps astral hors du corps physique.

dédoublement : voir décorporation.

écriture automatique : phénomène consistant, pour un sujet en communication avec l'esprit d'un mort, à laisser sa main rédiger automatiquement les messages qu'il reçoit de la personne disparue.

ectoplasme : terme créé par le Prix Nobel français, le docteur Charles Richet, pour qualifier une substance blanche gazeuse, vaporeuse, solide ou liquide, émanant de la bouche même du médium lorsqu'il est en état de transe. Il faut noter que ce phénomène était très répandu à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, mais qu'aujourd'hui il n'est plus du tout mentionné lors des séances de spiritisme. Est-ce le signe d'une supercherie systématique à l'époque ?

medium_ECTOPLASME.jpg

Un ectoplasme photographié au cours d'une séance de spiritisme réalisée en 1929.


effet Kirlian : phénomène mettant en relief, sous forme d'un halo, l'énergie irradiée par un corps vivant ou par un objet soumis à un champ électrique de haute tension distribué en haute fréquence.

medium_6-2_main.jpg

Photo Kirlian d'une main.


égrégore : création collective et magique élaborée par un ensemble de personnes.

esprit : être immatériel et incorporel représentant l'âme d'un mort avec lequel on souhaite communiquer soit directement soit par l'intermédiaire d'un médium.

esprit frappeur : expression recouvrant le phénomène appelé poltergeist (voir ce mot).

états modifiés de conscience (E.M.C.) : états différents de l’état de veille ordinaire (hypnose, transe, rêve, sommeil, relaxation…).

E.S.P. :abréviation de l'expression « Extra Sensory Perception », créée par le chercheur américain Joseph Rhine, signifiant « perception extra sensorielle » et regroupant toutes les perceptions qui ne concernent pas les perceptions classiques dues à nos cinq sens.

fading : terme emprunté au vocabulaire des ondes radio et attribué par l'abbé Mermet à l'évanouissement momentané de la sensibilité radiesthésique.

fantôme : apparition surnaturelle d'une personne morte soit sous son ancienne apparence soit dans la tenue caractéristique attribuée aux fantômes (chaînes, suaire...). On parle aussi de revenant, de spectre, de lémure, d'ombre, de zombie.

feed-back : mesure constante des conséquences pour pouvoir agir en permanence sur les causes.

giration : voir rotation.

guérisseur :
personne qui soigne par des techniques thérapeutiques différentes de celles de la médecine classique. La majorité des guérisseurs est constituée de magnétiseurs c'est-à-dire de personnes qui pratiquent l'imposition des mains (magnétisme).

hantise : action de hanter un lieu.

imposition : c'est l'action consistant à placer la main à quelques centimètres du corps d'un patient.

imprégnation : un objet ou un être humain, après avoir séjourné dans un lieu précis, imprégnerait celui-ci d'ondes décelables par le radiesthésiste. L'imprégnation créerait alors une rémanence (voir ce mot).

lama : prêtre du Tibet dont le chef suprême est le Dalaï-Lama.

léthargie : état caractérisé par un sommeil profond et prolongé dans lequel les fonctions de la vie semblent suspendues.

lévitation : élévation dans l'espace du corps physique, sans appui ni aide matérielle.

medium_ph2home513.jpg

L’écossais Daniel Douglas Home lors de l’une de ses "extraordinaires" séances de lévitation, le 13 décembre 1868.


longueur d'onde : pour les radiesthésistes adeptes de la méthode physique, c'est le nombre spécifique correspondant à la « vibration » d'un objet ou d'un être et qui est fonction de l'intensité des ondes émises par ces derniers. L'expression a, bien entendu, été empruntée au vocabulaire des physiciens.

magnétiseur : pour le professeur Yves Rocard, c'est « toute personne dont les doigts peuvent provoquer, en agissant sur le point sensible des arcades sourcilières d'un sujet moyen, la rotation d'un pendule tenu par ce sujet ».
Pour le grand public, il s'agit du guérisseur qui utilise son magnétisme curatif pour soulager les douleurs des patients.

magnétisme : fluide ou énergie dont disposent certaines personnes pour soigner autrui. Anton Mesmer a parlé de « magnétisme animal » mais aujourd'hui on parle plutôt de « magnétisme curatif ».

mancie : mot issu du grec « manteia » signifiant divination. La majorité des techniques de divination sont créées à partir de ce suffixe : cartomancie, chiromancie...

matérialisation : apparition, au cours d'une séance de spiritisme, d'un objet ou parfois du corps même du médium.

médium : personne provoquant l'apparition de phénomènes paranormaux. Dans la doctrine spirite, le médium sert d'intermédiaire entre les morts et les vivants.

mirage : image virtuelle vue par certains radiesthésistes autour de l'objet de leur recherche ou près du lieu où elle s'effectue et que certains considèrent comme une sorte d'hallucination.

momification : durcissement de fruits ou de morceaux de viande après imposition de main.

medium_6-7_citrons.jpg

Photo d'un citron, avant et après "momification" par action du magnétisme (imposition des mains).


mort imminente : c'est l'état proche de la mort (appelé N.D.E. par les américains : « Near Death Experience ») vécu par des personnes revenues à la vie après avoir été considérées comme mortes. D'après les études du docteur Moody, ces personnes ont toutes rencontré, au cours de cette expérience, onze éléments caractéristiques : l'insolite, l'audition du verdict, le sentiment de sérénité, le bruit, le tunnel obscur, l'abandon du corps, la rencontre avec les autres, l'être de lumière, le défilé de la vie, la frontière et le retour.

occultisme : ensemble des connaissances réservées aux adeptes de ce qui est caché et représentant l'intermédiaire entre le naturel et le surnaturel.

oscillation : c'est le mouvement d'aller et retour, sans rotation, d'un pendule dans un plan vertical. On parle alors d'oscillation longitudinale par opposition aux rotations (voir ce mot).

oui-ja : amalgame du mot français « oui » et du mot allemand « ja ». planchette inventée au milieu du XIXe siècle, faite de bois, en forme de cœur, reposant sur des roulettes et comportant un crayon pointé vers le bas pour communiquer avec les esprits par l'écriture automatique.

medium_OUI_JA.jpg

Une jeune fille, yeux bandés, au cours d'une séance de spiritisme à l'aide d'une planchette "oui-ja".


Pied fourchu : traduction française du nom « Splitfoot », donné par les sœurs Fox en 1848 à l'esprit qui vivait, d'après elles, dans leur maison.

medium_SOEURS_FOX234.jpg

Le début du spiritisme coïncide avec l'aventure des soeurs Fox. Tout débuta le 31 mars 1848, dans une petite maison de Hydesville (Etat de New York) habitée par le couple Fox et leurs deux plus jeunes filles Margareth, treize ans (à gauche) et Kate, douze ans (au centre).


paranormal : terme générique recouvrant tous les phénomènes inexpliqués et incluant la parapsychologie.

parapsychologie : terme inventé en 1889 par Dressoir et recouvrant l'étude des phénomènes psychiques non expliqués par la science.

passe : c'est la troisième technique utilisée par les magnétiseurs, avec l'application et l'imposition.

pendule : instrument des radiesthésistes tendant à remplacer de nos jours la baguette et constitué d'une masse suspendue à un fil sans torsion. Il existe de très nombreuses sortes de pendules.

medium_Crozier.jpg

Jean-Louis Crozier, l'un des meilleurs radiesthésistes français, spécialiste de la recherche de personnes disparues.



pendulisant : terme utilisé autrefois pour désigner une personne qui utilisait le pendule.

perception transcutanée : appelée aussi vision extra-oculaire ou vision dermo-optique. Cette expression, inventée par l'ingénieur français René Warcollier, désigne la perception télépathique des couleurs faite à travers des enveloppes scellées.

percipient : personne recevant des messages de l'émetteur (appelé agent) par télépathie (appelée aussi « récepteur »).

période : temps écoulé entre deux passages successifs d'un pendule dans la même position et le même sens.

poltergeist : mot d'origine allemande signifiant « esprit frappeur » et recouvrant les phénomènes d'ordre psychokinétique désignant des déplacements d'objets, des bruits (raps), des perturbations électriques à l'intérieur d'une habitation et très souvent provoqués, à son insu, par une jeune personne à l'âge pubertaire.

medium_POLTERGEIST.jpg

Phénomène de poltergeist survenu en 1850 dans le village normand de Cideville, en présence du père Tinel et de sa gouvernante.


précognition : perception paranormale d'un événement futur que personne ne peut connaître à l'avance.

prophétie : perception paranormale d'un événement futur.

medium_Nostradamus.jpg

Michel de Nostredame, alias Nostradamus (1503-1566) : à la fois astrologue, médecin, voyant et mathématicien, devenu célèbre pour ses prophéties publiées dans ses Centuries en 1555.



prémonition : voir précognition.

projection astrale : technique consistant à quitter de manière momentanée son corps physique pour se déplacer dans un corps non-matériel appelé corps astral. Cette expression a été créée par Héléna Blavatsky, fondatrice de la Société Théosophique en 1875.

psi : lettre grecque désignant l'ensemble des phénomènes paranormaux.

psychokinèse : phénomène connu aussi sous son abréviation P.K. et désignant l'action à distance de la pensée sur un objet ou sur la matière vivante.

psychométrie : terme créé en 1885 par le docteur Buchanan pour désigner la faculté de raconter l'histoire d'un objet, son origine et certains événements marquant de sa vie passée, uniquement en le prenant en main et en se concentrant dessus.

psychopathotactie : mot créé par Raymond Réant, à partir du grec « psukhê », âme et du latin « tactus », sens du toucher, pour remplacer le terme psychométrie.

radiesthésie : mot créé en 1929 par l'abbé Bouly à partir de deux termes d'origine différente (l'un latin « radius », rayon, l'autre grec « aisthesis », sensation) et devenu célèbre aujourd'hui, au point d'avoir remplacé les termes de rhabdomancie et de sourcellerie.

medium_RADIESTHÉSIE.jpg

Dessin du Moyen Age montrant l'utilisation de la baguette pour la recherche de mines de métaux : or, argent, cuivre...


raps : bruits sourds entendus lors des poltergeists.

réincarnation : croyance dans le fait que l'âme de tout mort s'incarnerait dans un nouveau corps.

rémanence : pour les radiesthésistes, un objet ou un corps, même absent, laisserait après imprégnation (voir ce mot), une trace de sa présence prolongée dans un lieu, détectable par le pendule et appelée « rémanence ».

rétrocognition : connaissance paranormale du passé.

rhabdomancie :mode de divination, à l'aide d'une baguette, utilisé dans l'Antiquité. Le mot a été formé à partir de deux termes grecs « rhabdos », baguette et « manteia », divination.

rotation : mouvement circulaire effectué par le pendule (on dit aussi : giration) dans un sens horaire (sens des aiguilles d'une montre) ou anti-horaire (sens contraire).

Société Théosophique : secte créée en 1875 par Helena Blavatsky et le colonel Henry Olcott et prêchant la fraternité universelle, l'étude comparative des religions, des lois inexpliquées de la nature et les pouvoirs latents de l'homme.

medium_BLAVATSKY232.jpg

Portrait d’inspiration égyptienne d’Helena Petrovna Blavatsky (1831-1891), surnommée H.P.B.


souffle magnétique : une des deux techniques pratiquée par les magnétiseurs (l'autre étant l'utilisation des mains) consistant à souffler sur une douleur . Si le souffle est chaud (comme celui qui permet d'embuer un miroir), il a une action de soulagement. Si le souffle est froid (comme celui qui sert à refroidir un plat trop chaud), il a une action d'excitation.

sourcellerie : terme ancien désignant l'art pratiqué par les sourciers. On a, à une certaine époque, fait un amalgame entre ce terme et celui de sorcellerie.

sourcier : personne capable de découvrir les sources cachées, les nappes d'eau souterraines, les gisements de minerais, à l'aide d'une baguette ou d'un pendule.

spiritisme : science occulte fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits.

medium_KARDEC233.jpg

Hippolyte Rivail (1804-1869), alias Allan Kardec, le pape du spiritisme en France.


synchronie de la mort : phénomène télépathique reliant des jumeaux entre eux.

syntonisation : terme de physique exprimant qu'il y a égalité de fréquences entre deux circuits électriques. Les radiesthésistes ont récupéré le mot pour signifier l'accord parfait existant entre le mouvement du pendule et ce qui est recherché.

table tournante : manifestation concrète au cours d'une séance de spiritisme d'un contact avec l'esprit d'un mort, obtenu par plusieurs personnes réunies autour d'une table ou d'un guéridon, et se traduisant par des mouvements incontrôlés de ce meuble.

medium_TABLE_TOURNANTE.jpg

Une séance de spiritisme au moyen de la table tournante.


télékinésie :voir psychokinèse.

télépathie : terme créé en 1883 par l'anglais Frédéric Myers pour désigner la faculté permettant à deux personnes (agent ou émetteur et percipient ou récepteur) d'échanger des informations ou des sensations sans l'intervention des cinq sens habituels.

téléradiesthésie : mot créé en 1933 par Emile Christophe, pour qualifier la radiesthésie à distance.

témoin : échantillon de même nature que l'élément recherché par le radiesthésiste, tenu dans la main en même temps que le pendule ou bien enfermé dans un pendule spécial possédant une cavité à cet effet.

transcommunication instrumentale : procédé, appelé aussi T.C.I., permettant d'entrer en contact avec des disparus, à l’aide d’un magnétophone. Cette technique a été découverte, par hasard en 1959, par le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson. Elle a, depuis, été perfectionnée en 1985 par l’allemand Klaus Schreiber qui a remplacé le magnétophone audio par le magnétoscope TV. Cette technique est même aujourd’hui appliquée aux écrans d’ordinateurs.

8050a8f07f2dcb590ca4b2249a7d7aed.jpg

Le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson.

medium_ROMY_SCHNEIDER.jpg

Visage, ressemblant étrangement à celui de Romy Schneider, qui serait apparu par transcommunication instrumentale sur un écran de télévision.


transe : état d'un sujet dépersonnalisé comme si un esprit étranger s'était substitué à lui.

tulpa : forme mentale, créée par les lamas, pouvant se matérialiser et être alors vue à la fois par celui qui la suscite et par son entourage.

tychoscope : appareil inventé par le chercheur français Pierre Janin, permettant de faire des expériences sur la psychokinèse.

medium_tychoscope.jpg

Le tychoscope inventé par le chercheur français Pierre Janin.


ubiquité : faculté, pour une personne, d'être présente en plusieurs lieux à la fois.

verge : terme utilisé parfois pour désigner la baguette (on trouve ainsi, dans la Bible, l'histoire de la verge de Jacob).

voyance : terme désignant tous les phénomènes de perception extra sensorielle (E.S.P.) couvrant le passé, le présent et le futur. Il existe de nombreuses techniques dont le nom provient du support même de la voyance et du radical grec « mantis », divination : chiromancie, divination par les lignes de la main; cartomancie, par les cartes…

medium_2-3_pythie.jpg

La plus célèbre voyante de l'Antiquité : la Pythie de l'oracle d'Apollon à Delphes.