Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2018

SÉRIALITÉ ET SYNCHRONICITÉ (3)

Françoise Dorléac et Ayrton Senna, sous les regards de Janus (dernière partie) Par Thierry NAMUR

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Les destinées du pilote automobile Ayrton Senna et de l’actrice Françoise Dorléac présentent des points communs. Nés tous les deux un 21 mars, ils se tuent, en pleine gloire, au volant d’une voiture Renault. Ces tristes singularités éveillent la curiosité. Y a-t-il d’autres coïncidences ?

 

Tirage de cartes

Au tarot, le chemin de vie est un nombre qui « symbolise la manifestation de l’être dans sa diversité et dans son histoire ». Il est identique - 22 - pour les deux : 22 est aussi le nombre des cartes (arcanes majeurs) du tarot. Si l’on devait retenir pour eux trois cartes, attachées aux vies de l’artiste et du pilote, d’un jeu de tarot de Marseille, le choix se porterait sur le 7, le 17 et le 16.

Au tarot, le 7 c’est le chariot, un char aux roues improbables que deux chevaux tirent en opposition.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Pourquoi extraire le 7 ? Françoise Dorléac est née en 1942 et Senna en 1960. La somme des chiffres de 1942 (1+9+4+2) et de 1960 (1+9+6+0) fait sept. Ce sept est associé aux accidents : Senna s’est tué au septième tour du 16ème (1+6) Grand Prix à Imola sur une FW16 et F. Dorléac est sortie à la hauteur de la bretelle 47 en rejoignant la nationale 7 à 18h35, précise le magazine Jours de France de juillet 67. Elle meurt à 25 ans (7), lui à 34 (7).

Un des chevaux est blanc à rênes rouges, les couleurs de l’écurie Mc Laren. L’autre est bleu comme sa dernière Formule 1. Le conducteur attribué à cette carte est… Janus. Le Dieu aux deux visages est dessiné sur les épaules du monarque. La colonne de direction (le sceptre porté par le conducteur ?) brisée a percé le casque au-dessus de l’œil droit. C'est la carte de la violence, des instincts belliqueux et martiens de l'Homme, nous apprend Wikipédia. Cette carte peut représenter des voyages, une automobile, un prince de l'élégance.


Au tarot, l’arcane 17 c’est l’étoile

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Pourquoi le 17 ? Françoise Dorléac, qui entre à 17 ans au Conservatoire, est née dans le 17ème arrondissement de Paris. Les étoiles sont présentes sur le blason de Seine-Port et sur le drapeau brésilien. Elles sont vertes sur l’auto dans une très célèbre scène du film «  L’homme de Rio » qu’elle tourne en 1964 et qui lui donne le statut d’étoile. Un hommage à Senna a été rendu par l’équipe brésilienne de football, vainqueur de la Coupe du Monde sur le terrain où elle a gagné son titre. C’était le 17-07-1994.

En évoquant Françoise Dorléac, Modiano écrit qu’elle « se trimbale avec dix-sept valises pour parer à toute éventualité ». La destinée de l’actrice se lit dans le nom des rues du 17ème arrondissement où elle est née : il existe, en effet, une rue Renault, du Printemps, de la Félicité, du Midi, du Vaucluse, de Juin (le maréchal), de Rochefort (un journaliste mort un 1er juillet). Le 17ème a un restaurant qui s’appelle « un air de famille », situé rue des Dames et, en son cœur, un autre nommé « Les demoiselles », Françoise Dorléac avait joué dans « Les petites demoiselles ». Sans être jumelles, les sœurs Dorléac se ressemblaient et étaient à l’affiche du film « Les Demoiselles de Rochefort ».

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Catherine Deneuve et Françoise Dorléac.


Le film se tourne à Rochefort dont le département est le… 17 (Charente-Maritime). Le restaurant italien Cinecittà, toujours dans le 17ème, se trouve au 89 rue Truffaut (le cinéaste) dont Françoise Dorléac a été la compagne en 1964. Elle tournera 17 films au total, de sa première apparition dans Mensonges en 1959 jusqu’au dernier en 1967. Quel fil rouge relie F. Dorléac et Senna dans le 17ème ? La place du Brésil. Un club s’appelle «  Le dix bis », 10 rue du débarcadère (les autos accidentées présentent un dix dans leur appellation). « Ce n’est qu’à 10 ans que le démon du kart le reprend » explique Lionel Froissard. Dès 10 ans, la jeune Françoise assure le doublage de films. Elle en double 10 en 10 ans. Ayrton est un prénom qui tire ses origines de la langue hollandaise et s’interprète comme étant « celui qui vit dans deux mondes ». Nous avons là notre 10bis. Notons aussi qu’en 1 000 ans, le temple de Janus est resté fermé 10 fois. Le jour de son accident, Senna a 2 fois 10 points de retard.

La carte 17 du tarot montre une femme versant l’eau de deux récipients. Françoise Dorléac perd le contrôle de son auto de couleur grenat. Certains grenats sont parfois étoilés. Un grenat est qualifié d'« étoile » lorsqu’un phénomène optique… fait apparaître une étoile. Sept étoiles entourent un soleil rayonnant en haut de la carte. Il est remarquable que la place de l’Étoile se situe sur les 17ème, 8ème (arcane de la justice) et 16ème arrondissements parisiens. Le 8, qui accompagne le 17 et le 16, se retrouve dans les 8 ans de carrière au cinéma (1957-69) : c'est la somme de 2 et 6. Or, le 26 est le jour de l’accident de Françoise Dorléac : c’est aussi un 26 (janvier) que l’église fête Sainte Paule, Sao Paulo. Un prénom de Françoise était Paulette.


Au tarot, le 16 c'est la chute, l’effondrement

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Pourquoi extraire le 16 ? Foudroyés, deux personnages chutent dans le vide, tête la première. Senna pilote une FW 16 et surtout court le 16ème Grand Prix de Saint-Marin. Le 16 donne un détail de l’accident de Françoise Dorléac, avec le feu en haut de la tour.

Dans la courte vie de Françoise Dorléac, les signes la reliant aux autos sont présents. Elle joue dans une pièce, ‘’Teuf-Teuf’’, pour la télévision en 1963. On la voit à Saint-Tropez, dans un film de 9 minutes de l’INA daté du 29 avril 1966, présenter les tendances de la mode. Dès les premières secondes du film, elle fait du stop coiffée d’un chapeau cloche genre casque et vêtue d’une combinaison intégrale. On entend une auto et le bruit n’est, ni plus ni moins, que celui d’une voiture de sport. Elle est passagère d’une Chevrolet Chevelle « en rouge et blanc » nous précise la voix off. Elle pose le 8 octobre 1966 pour la couverture de Paris Match où elle apparaît au volant d’une Mercedes Excalibur rouge (nom de l’épée d’Arthur), à l’occasion du Salon de l’auto. Avec sa photo, en sous-titre s’affichaient Brabham champion du monde, et les titres « jeunes coureurs » et « bolides de 1930 ». Le logo posé sur le capot est une épée, épée qui est l’attribut de Saint Paul, décapité en 67 et qui est fêté le 29 juin. Tiens tiens, trois jours après l’accident de Françoise Dorléac, le 29 juin 1967, jour de la Saint Paul donc, l’actrice Jayne Mansfield se tuait sur une route américaine. Elle ne mourait pas décapitée comme Saint Paul dont l’attribut est l’épée, mais le crâne « défoncé » comme Senna. L’actrice avait, comme lui, 34 ans. Une autre histoire…

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Les armoiries

Observons maintenant comment le blason représentant une ville de l’Essonne, celui de Saint-Pierre-du-Perray peut nous parler. Évidemment, la ville n’a aucune responsabilité dans l’interprétation qui suit.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Blason de Saint-Pierre-du-Perray (Essonne).

Pourquoi s’y intéresser ? C’est la seule ville de France portant le nom d’une « rue Ayrton Senna ». Ce blason est fait d’une clef dans un argent ondé sous deux fois trois épis de blé. À Saint-Tropez, Françoise Dorléac s’étourdissait en dansant à l’Épi club : elle profite alors de sa dernière matinée le 26 juin, juste avant son accident à l’Épi plage. Voilà pour nos deux épis. Quant à la grappe de raisin, elle introduit directement le nom Dorléac puisqu’un domaine viticole porte le nom Château Dorléac.

La clé est un liant avec les paroles de la chanson de King Crimson (voir plus loin) et est surtout un attribut du dieu romain Janus. Une clé en or pour le soleil-ciel, une en argent pour la terre- lune. Notons au passage qu’il faut 41 minutes (via Michelin) pour aller de la rue Senna à Courson. Il en faut 17 pour aller de cette même rue à Seine-Port et le trajet passe par la porte jaune. 41 étant le nombre de victoires de Senna et 17 le nom d’un arrondissement de Paris. Les liens entre Courson et Seine-Port seront développés plus bas.

Voilà donc réunis nos trois acteurs majeurs dans le cadre d’une ville et de son blason.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le blason de Saint-Tropez, utilisé actuellement par la commune, propose un "pèlerin d'or, auréolé du même, tenant une épée".

Bologne, Imola et Forlimpopoli sont dans la région d’Emilie-Romagne. Le logo de cette région est vert et blanc, souligné d’un trait rouge. Le blason de Villeneuve-Loubet représente deux cocons de vers à soie sur fond jaune. Une lecture peut y voir une croix noire marquant un arrêt. Le chemin est barré. Le jaune est symbolique de la couleur du casque du pilote. Les deux barreaux identiques de la croix ne sont pas fondus mais l’un est posé sur l’autre. Le code de la commune de Villeneuve-Loubet est 06161, soit Alpes-Maritimes pour 06 et le 161 correspond, par hasard, au nombre exact de Grands Prix disputés par Senna. Le blason de Seine-Port montre une caravelle s’éloignant, modèle de l’avion que devait prendre Françoise Dorléac à Nice. Trois étoiles couronnées, les trois titres de champion de Senna. L’eau, funeste et magique. Le blason de la ville de Paris, lieu de naissance de l’actrice, montre une nef navigant à l’opposé. Le blason de Cagnes-sur-mer, où elle est dirigée après son accident, porte un chien. Françoise Dorléac adorait les animaux.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

De gauche à droite : blasons de la région Émilie-Romagne, Villeneuve-Loubet, Seine-Port, Paris et Cagnes-sur-mer.

Marie Cardinale écrit dans « Elle » de juillet 1967 qu’elle avait un petit chien avec elle au moment de l’accident. À remarquer que les Romains sacrifiaient fin avril un chien roux dont on brûlait les entrailles afin de protéger les récoltes. Le jaune au chef est de la couleur du casque de Senna. Quant au-dessous, il est comme le drapeau d’Autriche que Senna avait dans son auto au moment du crash. Senna avait aussi un chien, Kinda, qui a attendu son maître, tous les jours, au bout du quai de sa propriété.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Senna et son chien Kinda (photo Instituto Ayrton Senna)

Du blanc et du rouge

Chez Senna, le rouge et blanc accompagnent sa vie et sa mort. Son premier ingénieur est G. Ducarouge avec lequel il signe sa première victoire au Portugal. Sa carrière et ses succès, dont sa dernière victoire, sont essentiellement acquis chez Mc Laren dont les voitures sont en rouge et blanc. Sa combinaison est rouge. Le rouge associé au blanc était-il chez Senna une sorte de grigri ? Toujours est-il que le changement de couleur lui sera fatal. À Imola, Senna avait troqué sa combinaison rouge pour une bleue, couleur de son écurie.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

De gauche à droite : blason de Bologne (ville où le décès de Senna a été annoncé à 18h30 - Françoise Dorléac était née à 18h10 et morte à 18h35) - Drapeau de l'Autriche que Senna avait dans sa Formule 1 le 1er mai en hommage au pilote autrichien décédé la veille - Blason de Sao Paulo, où Senna est né - Mc Laren MP4-6 (DF) pour son dernier titre de champion. Le blanc et rouge sont les couleurs des voitures Mc Laren qui donnèrent à Senna 3 titres de champion du monde. Avec Williams, en 1994, il fera 3 courses en bleu et blanc sans marquer un point - Les couleurs de Saint-Tropez.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le drapeau de Saint-Marin. La FW 16, blanche et bleue, accidentée.

 

Le lotus et le camélia

Françoise Dorléac avait-elle anticipé un point commun avec le camélia. Elle se voyait en Garbo à 14 ans. « Comme ce serait merveilleux d'être la Garbo de sa génération » ! Greta Garbo, « la Divine » est réputée pour avoir été la meilleure interprète de la dame aux camélias. Elle tourne son dernier film quelques mois avant la naissance de F. Dorléac en 1941 « La femme aux deux visages ». Elle y joue le rôle d’une femme délaissée qui, pour récupérer son mari, se fait passer pour sa sœur… Catherine. Françoise est née dans une clinique de la cité des fleurs. Elle allait devenir, après sa mort, une fleur par procuration puisqu’était créée une nouvelle variété de camélias baptisée Françoise Dorléac. C’est en mars 2010, au domaine de Courson (Essonne), que la fleur était présentée à Catherine Deneuve. Cette création résultait d’une hybridation entre deux camélias. Le sasanqua « Crimson King » rouge et l’oleifera « Jaune ».

Le Camellia « Françoise Dorléac » possède une fleur semi-double. Que peuvent nous apprendre les mots King Crimson et oleifera associés aux arbustes ? Oleifera a une résonance latine et cache les mots fée et roi. King Crimson signifie « roi cramoisi ». C’est le nom d’un groupe musical, interprète en 1969 de « In the court of the Crimson King ». Cette chanson comprend 2 parties : « The return of the fire witch » (le retour de la sorcière de feu) et « The dance of the puppets » (la danse des marionnettes). Barry Godber, qui mourra à 24 ans l’année suivante, a dessiné la pochette. Le roi cramoisi y figure calme et souriant alors qu’un visage au dos est torturé par la peur et la souffrance.

Il n’est pas possible, dans le cadre de ce texte, d’interpréter les paroles hermétiques de la chanson. Mais ces paroles ont une résonance particulière dans la trame de l’histoire. Bien évidemment, les auteurs n’ont pas voulu parler des accidents, mais leur évocation d’un marionnettiste, même si elle n’est pas originale, entre bien dans notre sujet. La chanson compte 33 vers, le nombre de chants de la divine comédie de Dante, dont elle semble s’inspirer. Le groupe sort aussi en 1994 un disque de 7 titres intitulé «  Vroom ». Ce disque a été enregistré du 2 au 7 mai 1994, au lendemain de la mort de Senna.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le camélia Oleifera jaune et le camélia Sasanqua « Crimson King ».

Ce sont ces deux camélias qui ont donné naissance au camélia Françoise Dorléac. Le camélia oleifera jaune présente un gros casque jaune en bouton. Il existe une rue des camélias à Paris, à Sao Paulo et une à Cagnes-sur-mer où la dépouille de l’actrice sera transportée après l’accident. La dame aux camélias est aussi un roman d’Alexandre Dumas (A-D) dont l’héroïne meurt à 25 ans.

Mais le plus surprenant est à venir. En octobre 2010, le domaine de Courson organisait des journées festives présentées ainsi sur le site : « Pour la seconde année consécutive, Max Hill, directeur pour la France de l’International Camellia Society, organise deux journées d’information consacrées au Camellia arbuste aux facettes si méconnues. Elles permettront aussi de présenter les plus beaux spécimens, en pots et fleurs coupées, à l’intérieur des Écuries du Duc de Padoue ». Courson, nom du domaine, rappelle le monde de la course automobile. Écuries est le nom que l’on donne aux teams de Formule 1. Padoue est une ville d’Italie, proche de Bologne. Deux est le numéro de la voiture de Senna à Imola. Deux noms, Hill et Max, cités dans la présentation, rappellent le nom du partenaire de Senna à Imola Damon Hill et Max est le prénom de Mosley, le président de la FIA en 1994. Au cours de ces 2 jours, le président du conseil général, Paul da Silva a baptisé un nouveau camélia. Senna, né à Sao Paulo (Paul), s’appelait da Silva. International Camellia Society, ICS, est phonétiquement le nom de Jacky Icks. Il est en mai 1984 le directeur du Grand Prix de Monaco. Il arrête la course à cause du déluge qui s’abat sur la piste et subit ainsi la fureur de Senna. Quasiment tous les mots évoquent Senna !

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Blason de Padoue. Padoue ville d’Italie fait l’objet d’un pèlerinage connu. Saint Antoine de Padoue, qui était portugais, y est honoré. Le duc de Padoue est gouverneur des Invalides un 21 mars et son nom figure place de l’Étoile sur la 21ème colonne.

En termes de fleurs, Senna n’est pas en reste. Lui aussi est lié directement à une fleur : le lotus. Pendant 3 ans, il porte haut les couleurs de l’écurie Lotus avec laquelle il gagne ses premiers Grands Prix à 25 ans. Le lotus et le camélia sont des fleurs originaires d’Asie. Des livres (« Pilotes de Lotus ») le concernant portent des fleurs sur la couverture.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli   sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le lotus d’Amérique est jaune. Le drapeau de Macao comporte une fleur de Lotus flottant sur fond vert. Cinq étoiles en arc qui pourraient être un signe de l’année des accidents. Françoise Dorléac meurt en 1967 (1+9+6+7 = 23 = 5) et Senna en 1994 (1+9+9+4 = 23 = 5).

Il existe, dans le monde, un seul drapeau où figure une fleur de lotus. C’est celui qui flotte sur la « souveraineté partagée » entre la Chine et le Portugal de Macao. Quels fils mènent la ville chinoise de Macao à Senna-Dorléac ? La course automobile et le cinéma.

Ancienne colonie portugaise, Macao possède son Grand Prix où les meilleurs pilotes du monde s’affrontent. La première édition, en Formule 3, a été remportée par Senna en 1983. Comme au Brésil, le sport roi est le foot. Trois quotidiens sont publiés en portugais (langue du Brésil). Macao est jumelée avec Sao Paulo. Enfin, dernier point qui relie la ville à Senna, le code MAC est utilisé pour reconnaître le pays.

Quelques capillaires relient Françoise Dorléac et Macao : son père Maurice a doublé en 1952 un film se déroulant dans la ville.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le blason de Courson-Monteloup, une onde blanche, un saint (Claude) et du vert, du bleu et du jaune : les couleurs du Brésil.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Senna et Françoise Dorléac ont, tous les deux, eu le privilège de timbres à leur effigie. Celui de Françoise vaut 60 centimes d'euros : 60 est l’année de naissance d’Ayrton. La valeur du timbre de Senna est de 83 centimes : 83 c’est le département du Var où se situe Saint-Tropez, lieu de résidence, de travail et de départ du dernier trajet de l’actrice. Au bord gauche du timbre de la belle actrice, un damier noir et blanc peut rappeler le drapeau qui marque la fin des courses automobiles et qui apparaît sur le timbre de Senna. Sur ce timbre, flotte un des deux blasons de Saint-Tropez.

 

Conclusion de l'auteur Thierry Namur

Les faits sont repérés, puis classés par genre. Je n’ai inventé aucun blason, aucune date. Alors ? Quel peut être l’intérêt, pour une quelconque entité, de mettre dans deux corps une âme semblable qui vivra une expérience similaire ?

Quelle est cette force qui a tout arrangé, tout organisé ? C’est une intelligence fabuleuse, cruelle et joueuse qui parle avec des signes choisis par elle. Cette chose monstrueuse et dissimulée laisse-t-elle un libre-arbitre ? À voir. Il serait bien plus rassurant de tout relier au hasard. Mais si cette « organisation » existe pour Senna et Dorléac, elle est aussi dans toutes les destinées : dans les nôtres, dans celle des nations, des mondes. C’est à chacun de faire son chemin et de la découvrir.

 

Sources de l'auteur

La plupart des informations de ce texte ont été puisées sur le site Wikipédia et sur le site Caradisiac.com, rétro, pilotes pour les infos sur Senna. Pour les heures de naissance des personnes, j’ai consulté le site Astrothème. Les circonstances de l’accident de Françoise Dorléac varient d’un site à l’autre. Pour certains, l’avion qu’elle devait prendre allait à Londres, pour d’autres à Paris. Des sites disent qu’elle est décédée sur le coup, d’autres qu’elle a «lutté » pour sortir de l’auto en feu. Les infos sur le 17ème arrondissement viennent du « Parisis Code 6 » de Thierry Vandeleur.

Le livre de Lionel Froissart « Ayrton Senna, croisement d’une vie » a été consulté.

Les amateurs peuvent voir « Senna sans peur, sans limite, sans égal », un film de Asif Kapadia.

06/05/2018

SÉRIALITÉ ET SYNCHRONICITÉ (2)

Françoise Dorléac et Ayrton Senna, sous les regards de Janus (1ère partie) Par Thierry NAMUR

Les destinées du pilote automobile Ayrton Senna et de l’actrice Françoise Dorléac présentent des points communs. Nés tous les deux un 21 mars, ils se tuent, en pleine gloire, au volant d’une voiture Renault. Ces tristes singularités éveillent la curiosité. Y a-t-il d’autres coïncidences ? Est-il possible de constater, comme dans le cas Lincoln-Kennedy, des similitudes entre ces vies brisées ?

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Au fur et à mesure des recherches, les correspondances voyaient défiler le Dieu romain Janus, l’influence des blasons des villes, des couleurs, des nombres, des fleurs… Toute une panoplie de signifiants interagissait à l’arrière-plan et liait les deux jeunes adultes. Les découvertes ressemblaient au système circulatoire humain. Il y avait les artères, les faits faciles à discerner à répertorier et à accepter. Il y avait les veines, qui drainaient des informations souterraines. Enfin, il y avait les capillaires qui grillageaient tout cela dans un quadrillage de fer. Ce grillage obéissait à une matrice, chef d’orchestre, qui connectait ces myriades de détails : couleurs, blasons, chiffres, lettres et mots. Enfin, un cœur battait et répartissait les faits, c’est le cœur c’est le temps.


Qui sont ces jeunes gens ?

Françoise Dorléac est l’aînée de 3 sœurs, nées de l’union de Maurice Dorléac (Mac) et Renée Simonot (Reno). Sa sœur, Catherine, prendra le nom de sa mère (Deneuve) pour se distinguer professionnellement du nom Dorléac. Ayrton, qui s’appelle d’abord Da Silva, adopte aussi le nom de sa mère.

En guise d’état civil. Françoise Paulette Louise Dorléac naît le 21 mars 1942 à Paris. Elle joue, durant sa carrière éphémère d’actrice, la fiancée écervelée de Jean-Paul Belmondo dans L’Homme de Rio en 1963. Son plus grand succès demeure Les Demoiselles de Rochefort en 1967, la comédie musicale de Jacques Demy où, avec sa sœur Catherine Deneuve, elles incarnent des sœurs jumelles. Françoise Dorléac décède le 26 juin 1967, dans un accident de voiture, à Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes.

Ayrton Senna da Silva est le cadet d’une fratrie de 3 enfants. Ce pilote automobile est né le 21 mars 1960 à Sao Paulo (Brésil). Il se tue le 1er mai 1994 à Bologne au Grand Prix de Saint-Marin. Il est considéré comme l'un des plus grands pilotes de l'histoire de la Formule 1 dont il remporta trois fois le titre de champion du monde. C’est L.P Gascon qui détecte le jeune garçon qu’il voit tourner, avec son kart numéro 42, des heures entières. C’est avec ce 42 qu’il fait sa première course privée en 1991 : 42, chiffre fétiche de Senna, est aussi l’année de naissance de Dorléac.

Françoise Paulette Louise (PAU-LO) Dorléac est née à Paris, ville jumelée à Sao Paulo où Ayrton est né. Sans enfant, l’un et l’autre étaient très proches de leurs neveux. Bruno et Christian qui deviendront respectivement pilote automobile et acteur. Ils partagent les mêmes particularités physiques. Ils ont quasiment la même taille (1m72 et 1m73), un corps fin de coureur de fond, le regard mélancolique, les yeux marron, les cheveux châtain, quelques taches de rousseur, un nez retroussé. Aucun ne fume ni ne boit. Ce qui paraît normal pour un sportif de haut niveau, l’est moins pour une actrice des années 60. Tous deux ont une foi profonde. « Françoise était très croyante et elle a pensé avoir la vocation religieuse », dira sa soeur Catherine Deneuve. Ayrton priait, ce qui n’était pas sans provoquer des railleries chez ses rivaux sportifs.

Ils reçoivent la même éducation de parents pour qui la valeur du travail est centrale. Ceux-ci s’inquiètent : lui est si maladroit et elle est si turbulente. Leurs parents aisés ne s’opposent pas à leur vocation en leur laissant « suivre le chemin choisi… ». Elle s’impose des cours de danse, langues, chants, comédie. Lui vexé d’être peu performant sous la pluie, va s’entraîner sans arrêt. Les gens qui travaillaient avec Françoise avaient deux réactions : soit ils ne la supportaient pas, soit ils l'adoraient. De même pour Senna : adulé ou détesté. Des ingénieurs évitaient de le croiser pour ne pas avoir à faire une séance supplémentaire de travail.

Leurs personnalités se ressemblent. Là où un esprit cartésien ne verra que des traits de caractères dans la norme des vedettes, un esprit plus ouvert verra des ressemblances exagérées. Les termes qui vont les définir sont issus de livres écrits par des proches et d’articles de presse. Ils sont de signe astrologique Bélier et ils en présentent les traits puisqu’ils « allient le feu, la fougue l’obstination qui peut conduire à l’aveuglement ». Les qualificatifs « entiers, détestés, obsédés par la perfection, animés par une farouche détermination, durs avec eux-mêmes mais d'une incroyable sensibilité et d'une déconcertante vulnérabilité dans la vie » conviennent autant à l’un qu’à l’autre.

Françoise Dorléac disait, dans l'hebdomadaire L'Express, en 1966 : « Vous comprenez, je veux être une star. Ne riez pas, je veux être une star, je veux le sommet ou rien. Ce ne sera jamais assez haut pour mon goût. Je suis insatisfaite de nature, quand j'aurai atteint ce qu'en ce moment j'imagine être le sommet, je trouverai que c'est encore bien bas. »

Ayrton ne dit pas autre chose : « J'entends vivre pleinement, intensément, car avec moi, il ne peut en être autrement, c'est dans ma nature » ou encore, pour rappeler sa course folle de 1984 sous le déluge : « Soudain, j’ai réalisé que je ne conduisais plus ma monoplace de manière consciente… J’avais dépassé la limite mais je pouvais aller encore plus loin ».

Elle déclarait pareillement : "Faire une carrière est à la portée d'une foule d'acteurs : il suffit de tourner en permanence. Cela ne s'appelle pas réussir. La réussite comporte une escalade dans la perfection. Et la perfection ne comporte pas d'arrêt, car n'étant jamais trop parfaite, car devant se parfaire indéfiniment"...  Senna ne dit rien d’autre quand il affirme que pour un pilote tout peut s’arrêter en une fraction de secondes. Seulement, il acceptait d’aller un peu plus loin que les autres dans la prise de risque, même s’il était un fervent défenseur de la sécurité. Il devait gagner, tout comprendre et tout maîtriser. C’était une obligation qu’il s’imposait et pour laquelle il se préparait mentalement.

 

Le dieu Janus, Françoise Dorléac et Ayrton Senna

Pour lire correctement cet essai, il faut inviter le Dieu romain Janus dont on peut se demander, à juste titre, comment on peut arriver à évoquer ce nom dans un texte du XXIème siècle.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Qui est Janus ? Dieu associé aux portes, il est représenté avec deux visages parce que chaque porte ouvre sur deux possibilités. Avec nos deux personnages, nous avons ces deux côtés de la porte. Par exemple, s’ils naissent le même jour, la porte (21 mars), ils ne naissent pas à la même saison. Elle naît au printemps et lui en automne, puisque né dans l’hémisphère sud. L’une au nord, l’autre au sud, l’une fille, l’autre garçon. Ils meurent tous deux lors d’un accident d’automobile, mais l’un se fait quasiment sans témoin, l’autre en Mondovision. Elle se tue un lundi et lui est né un lundi.

Encore un exemple avec l’eau, qui est la porte. Senna est connu pour son aisance à piloter sous la pluie, Dorléac a dérapé sur une route rendue glissante par l’orage. Il a fréquenté l’école du Rio Sec, elle l’école La Fontaine.

Le Brésilien Ayrton Senna da Silva est né à Sao Paulo en 1960, année où Dorléac tourne "Les portes claquent". Dorléac se tue à une date proche du solstice d’été. Janus y était fêté. On célèbre les deux saints Jean (l’évangéliste et le baptiste) fin juin, sûrement par analogie phonétique entre les noms Janus et Johannes.

Comme tous les dieux, Janus a sa parèdre féminine avec la nymphe Cardea. En fait, Cardea est l’incarnation du cardo, (l’axe Nord-Sud). Avec les lettres ‘’Le Cardo’’ vous écrivez exactement : "Dorléac". Un chant qui honorait Janus débute ainsi : « Celui qui crée toutes choses, et, en même temps, les gouverne, qui a uni, en les entourant du ciel, d’une part, l’essence et la nature de l’eau et de la terre pesante et tendant toujours à descendre, et d’autre part, celles du feu et de l’air, corps léger et s’échappant vers l’immensité d’en haut : c’est la puissante force du ciel qui a uni ces deux forces contraires… » .

Pour l’auteur latin Macrobe, Janus correspond aux frère et soeur Apollon et Diane. Quand Apollon (le Soleil) disparaît à l'horizon, Diane (la Lune) resplendit dans les Cieux et répand discrètement sa lumière dans les profondeurs mystérieuses de la Nuit. Ces deux divinités éclairent alternativement le monde. Apollon est célébré de préférence par les jeunes garçons ; Diane, plutôt par les chœurs de jeunes filles. Mais c’est bien la même porte. Les attributs de Janus sont la baguette du portier et les clés. La baguette magique est un commerce du 17ème, arrondissement de naissance de l’artiste.

Janus sauve Rome des Sabins en les noyant dans un torrent bouillant. Le premier jour du mois et le premier jour de l’année lui sont consacrés. Senna meurt un premier mai et F. Dorléac est enterrée un premier juillet. On sacrifiait des béliers, qui est le signe zodiacal des jeunes gens, à Janus. Janus offre l’asile à Saturne qu’avait chassé Jupiter. Jupiter est le nom d’un des deux chiens de F. Dorléac. Janus était honoré dans des temples en arc, sous les dômes et sur les seuils. Dans les 16ème et 17ème arrondissements de Paris se dressent l’Arc de Triomphe et l’Arche de la Défense.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

L'arc de Janus (Rome).

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli     sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Sur les deux monnaies ci-dessus, le dieu Janus est représenté avec, au revers, un navire et un char (auto). Toujours chez les Romains, le 1er juillet, on sacrifie à la Félicité dans le Capitole. Cette déesse est représentée avec, à la main, la corne d’abondance du bélier. Dans le 17ème arrondissement parisien, il y a une rue de la Félicité. Les films de F. Dorléac "La peau douce" ou encore "Les demoiselles de Rochefort" sont distribués par la société « Janus Films ».

Les sœurs Dorléac passaient leurs vacances à Nandy et à Seine-Port. Aujourd’hui la cité de Nandy,  auparavant village rural, a été intégrée à la Ville Nouvelle de... Sénart (Senna).

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli     sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Existe-t-il un lien entre le chapeau jaune de l’homme de Rio et le casque jaune de l’homme de Sao Paulo ? Oui, le Brésil et c’est bien le nom de F. Dorléac qui figure sur l’affiche dont les lettres du titre sont colorées. Sur le casque d'Ayrton Senna, créé par le peintre Sid Mosca, les couleurs jaune, vert et bleu sont les couleurs du drapeau brésilien. Son casque portait un autocollant rouge et blanc (son sponsor Marlboro) qui l’a accompagné toute sa carrière, sauf pour les trois derniers Grands Prix. On note sur l’affiche le prénom du père de Senna, Milton, et celui de Simone Renant avec lequel il est possible d’écrire Airton Senna. L’action se passe à Rio de Janeiro : Janeiro, janvier, le mois dédié au Dieu Janus.

 

Saint-Tropez

F. Dorléac fréquente la ville de Saint-Tropez dont elle est l’une des icônes. Saint-Tropez qui dispose de plusieurs blasons et d’un drapeau. Saint Tropez, ami de Saint Paul (Sao Paulo), est décapité en l’an 68 en Italie : son corps posé sur une barque avec un chien et un coq s’échoue sur le rivage le 17 mai 68, donnant ainsi son nom à la ville.

Était-il envisageable de trouver un lien entre Janus et la ville de Saint-Tropez ? Oui. Cette année, le maire de la ville a dit, lors de ses vœux aux Tropéziens : "J’avais envisagé d’évoquer à nouveau en préambule à mon propos le Dieu Janus, le dieu des ouvertures et des commencements, du changement, de la transition, le gardien des passages et des croisements, dont les deux visages opposés, permettaient de rendre le passé et l'avenir toujours présents à ses yeux".

Un des projets de la commune, s’appelait… Janus. Il est à rappeler qu’à l’origine de ce texte, il y a l’intention de comparer les vies de deux célébrités et de relever les coïncidences abusives qui pourraient exister. Mais le répertoire de coïncidences se transformait peu à peu en un texte à tiroirs et le récit linéaire en cabinet de curiosités

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

''Saint Tropez représenté dans sa barque''.

La mort

Peu avant son accident, Françoise Dorléac disait : "Je n'ai que 24 ans, mais moi non plus, je ne peux pas me résoudre à vieillir, j'ai la hantise de la fin, j'ai peur de la mort’’. Un malheureux concours de circonstances va précipiter cette mort qu’elle redoute. Un départ repoussé, un désir de profiter jusqu’au bout de vacances et c’est le drame. Elle quitte Saint-Tropez et roule vite sur l’autoroute pour rattraper son retard. Elle s’engage à Villeneuve-Loubet dans une courbe pour rejoindre l’aéroport de Nice d’où elle prendra une Caravelle pour Paris. La voiture s’emballe, heurte un poteau puis s’enflamme.

Le 1er mai 1994, Senna est au départ du Grand Prix de Saint-Marin à Imola, en Italie. Pour la première fois, Ayrton Senna qui n’avait jamais été photographié sans casque, assis dans le cockpit de sa voiture sur la grille de départ d’un Grand Prix, autorise J.M Lisse à le faire. A Imola "Il régnait une atmosphère anormale"’dira-t-il. Prost dit la même chose : « Il s’est passé ce jour-là des choses indescriptibles, beaucoup plus fortes que ce que les gens peuvent penser » qualifiant le week-end « d’extra-terrestre », tant il est étrange.

Senna avait déjà 20 (deux fois dix) points de retard au championnat du monde et voulait réduire l'écart. À l’entame de son septième tour, il perd pour une raison inconnue le contrôle de sa Renault, freine et percute un mur à 200 km heure, avant de rebondir. On voit sur un document d'archives à Imola, un mois avant sa mort, Senna dire pendant les essais dans un coin de la piste : « Quelqu’un va mourir à cet emplacement cette année ».

Françoise Dorléac enregistre une chanson pour l’émission de télé « Ni figue ni raisin » en mai 1965, une chanson intitulée « Mario j’ai mal », visible sur YouTube. Cette chanson, qui n’est pas la meilleure du répertoire français, a peu de paroles dont « Mon bien aimé que signifie le Macadam ? ». Elle psalmodie plusieurs fois "Mario j’ai mal" à la fin de la chanson ce qui rend l’écoute difficile quand on sait l’atroce fin de l’artiste... Avec les lettres du titre de cette chanson, vous écrivez « Mai à Imola » et il restera "JR", de quoi écrire Janus-Renault. Les anagrammes sont-elles un moyen de communication entre l’inconnu et l’homme ? F. Dorléac habitait à Paris boulevard Murat : avec les lettres vous faites, rapprochement inattendu, Tamburello, le nom du virage meurtrier d’Imola.

Les voitures sont deux Renault. Un V 10 (Villeneuve de Villeneuve-Loubet a 10 lettres) pour le pilote brésilien et une R 10 pour l’actrice. Aucune des autos n’appartient à leur conducteur. L’une appartient à l’écurie Williams et l’autre à une agence de location. Il pourrait s’agir, pour la voiture de Dorléac, d’un modèle sportif de type Gordini.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Une R10 major grenat. (photo planet-GT.com)

Une des causes de l’accident de F. Dorléac est l’orage qui a rendu la route glissante. Senna lui est un as sous la pluie et il connaît son heure de gloire à Monaco où la presse britannique le qualifie de « Magic ». On retrouve cet adjectif pour F. Dorléac chez un critique de film P. Murat : "Belmondo est irrésistible et Françoise Dorléac, magique".

Indirectement c’est l’eau du fleuve Santerno (Senna) qui va tuer Senna. En 1989, Berger, le pilote autrichien, avait percuté le même mur à Imola, et sa voiture avait brûlé, blessant grièvement le pilote. Plus tard, Senna et Berger étaient allés voir le virage pour tenter de modifier son tracé, jugé trop dangereux. Mais, la présence du fleuve Santerno un peu plus loin bloquait la possibilité de modifier le virage ou de repousser les murs.

Le circuit d’Imola, en Italie, s‘appelle Enzo et Dino Ferrari. Dino, remarquable ingénieur est mort à 24 ans et c’est en son hommage que le circuit porte son prénom. Les lettres D F (Dino Ferrari) sont les mêmes initiales que Fr. Dorléac. C’est un détail mais c’est le seul circuit qui permet ce raccourci

Le 8 mars 1986 à 43 ans, Franck Williams est victime d’un accident sur une route nationale. Il devait prendre un avion pour Londres. Trop vite dans un virage, il part en tonneaux dans sa voiture de location… Son passager est tué et lui reste infirme. Au départ de ce seizième Grand Prix d’Imola, Senna pilote la Franck Williams 16. En remplaçant les chiffres 16 par leur place dans l’alphabet, cela donne 1=A et 6=F. Soit Ayrton et Françoise. Remplacer des lettres par des chiffres est un code simple et courant qui permet, par exemple, aux admirateurs d’Adolf Hitler de porter impunément le nombre 18 (1=A et 8=H) sur leurs vêtements. Trois fois champion du monde de F1, son palmarès comprend 161 (A-F-A) départs en Grands Prix, 41 victoires (D-A) et 614 points marqués (F-A-D).

La Renault 10 s’était embrasée et à Sao Paulo, curieusement, la dépouille de Senna est posée sur… un camion de pompier. Le corps carbonisé de la comédienne, comme celui de Senna, est transporté à Paris. Puis le corps de Senna est rapatrié à Sao Paulo. Ayrton Senna est enterré à Sao Paulo, Fr. Dorléac à Seine-Port le 1er juillet. À noter que Seine se dit Senna en Italien !

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

La première victoire de Senna a lieu le 1er juillet 1973 (il a 13 ans) en kart à Interlagos (Sao Paulo) au Brésil. Le 1er juillet est le jour où F. Dorléac est inhumée à Seine-Port, en Seine-et-Marne. Notez que le numéro du kart de Senna est celui du département de la Seine-et-Marne (77).

Les lieux des accidents : Imola et Villeneuve-Loubet, les endroits où les corps meurtris sont dirigés (Bologne, Cagnes-sur-mer), là où les corps reposent (Seine-Port, Sao Paulo) présentent des points communs : Sao Paulo et Seine-Port ont les mêmes initiales. En l’an 2000, Villeneuve-Loubet et la ville italienne de Forlimpopoli, qui se ressemblent beaucoup, se sont jumelées. Forlimpopoli est à 10 km de l’entrée de l’autoroute du Soleil et surtout à une distance de 25 miles (47 km) d’Imola et de son circuit. Il existe donc un lien entre les deux villes, lieu des malheureux accidents.

 

À SUIVRE

04/05/2018

SÉRIALITÉ ET SYNCHRONICITÉ (1)

Sérialité, synchronicité et coïncidences (1) par Ranky



Le principe de sérialité de Paul Kammerer

Ce que le biologiste Paul Kammerer (1880-1926) baptisa la “ sérialité”, et que nous dénommons plus communément la “loi des séries”, soulève des problèmes très mystérieux. Chaque individu, au cours de son existence, a déjà remarqué ces enchaînements d’évènements, sans rapport les uns avec les autres. Le plus souvent nous les attribuons au hasard et ces coïncidences amusent souvent celui qui en est le sujet. Par exemple, lorsqu’au jeu un numéro sort deux fois de suite, le joueur lance : “Eh bien, jamais deux sans trois !”. Bien souvent, le chiffre sort une troisième fois. C’est alors qu’on regrette de ne pas avoir persisté à le jouer, en se disant : “Si j’avais suivi mon idée, j’aurai gagné !”.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le biologiste Paul Kammerer (1880-1926) a créé le concept de sérialité (ou loi des séries)

Mais si l’on désire observer ce phénomène de la “loi des séries” avec sérieux, on relève des faits indiscutables et inexpliqués. Une encyclopédie pourrait être écrite sur ces coïncidences dont certaines sont devenues célèbres.

La revue Métapsychique de 1937 cite le cas de Jeanne Valérie Laneau. Celle-ci avait été engagée par le sculpteur Emmanuel Frémiet pour servir de modèle à la statue de Jeanne d’Arc qui se trouve Place des Pyramides à Paris. Elle mourut en 1936, brûlée vive dans sa chambre.

Dans l’encyclopédie Planète de 1967, Georges Langelaan raconte que le 25 novembre 1911, trois hommes furent condamnés pour le meurtre de Edmund Berry Godfrey dans sa résidence de Greenberry Hill, près de Londres. Ils s’appelaient respectivement Green, Berry et Hill.


La synchronicité Abraham Lincoln - John Kennedy
Un cas historique, décrit à maintes reprises dans de nombreux magazines, concerne la malédiction qui pèse sur la Maison Blanche.

Depuis 1840, aucun des présidents élus au cours d’une année se terminant par zéro n’a pu finir son mandat sans connaître de graves ennuis. Beaucoup ont subi une mort violente : William Harrisson, élu cette année-là, ouvre la série. Lincoln, élu en 1860, a été assassiné. Garfield, élu en 1880, également. Assassinés aussi, Mc Kinley, élu pour un second mandat en 1900, et Kennedy, élu en 1960. Harding, élu en 1920, mourut d’une crise cardiaque. Roosevelt (1940) de la polio et Reagan (1980) échappa miraculeusement à un attentat.

La synchronicité, selon le terme consacré par le psychanalyste Jung et le physicien Pauli, consiste en une succession de coïncidences qui relient des êtres ou des événements sans lien de cause à effet.

Celle-ci est particulièrement marquante entre les deux présidents Lincoln et Kennedy. Leur vie et leur mort présentent des similitudes à peine croyables. Abraham Lincoln fut élu président des Etats-Unis en 1860 et John Kennedy en 1960, à cent ans d’intervalle. Tous les deux furent assassinés un vendredi et en présence de leur épouse, tous deux tués d’une balle tirée dans la tête par derrière.

sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli  sérialité,synchronicité,coïncidences,Lincoln,Kennedy,Dorléac,Senna,Kammerer,Jung,Pauli

Le comparatif Abraham Lincoln/John Kennedy est le cas de synchronicité le plus célèbre.

Le successeur de Lincoln s’appelait Andrew Johnson, il était né en 1808, élu sénateur démocrate du Sud et décéda dix ans après Lincoln. Le successeur de Kennedy s’appelait Lyndon Johnson, il était né en 1908, était sénateur démocrate du Sud et décéda dix ans après Kennedy.
L’assassin de Lincoln, John Wilkes Booth était né en 1839. Il tua le président américain dans un théâtre et se cacha dans un entrepôt. Il fut lui-même tué avant d’être jugé. L’assassin de Kennedy, Lee Harvey Oswald, était né en 1939. Il tua le président américain en tirant depuis un entrepôt et se cacha dans un cinéma. Il fut tué lui aussi avant d’être jugé.
La femme du président Lincoln perdit un enfant pendant son séjour à la Maison Blanche. La femme du président Kennedy perdit également un enfant dans les mêmes circonstances.
Le mystère de cette synchronicité s’épaissit encore lorsque l’on constate que la secrétaire de Lincoln s’appelait Kennedy et qu’elle avait supplié le président de ne pas aller au théâtre, alors que la secrétaire de Kennedy s’appelait Lincoln et qu’elle avait supplié le président de ne pas aller à Dallas.
Et puisqu’il existe aussi une synchronicité des lettres et des chiffres, il est remarquable de constater que les noms des deux présidents comportent chacun 7 lettres, les noms de leurs successeurs 13 lettres et ceux de leur assassin 15 lettres.

Cette synchronicité mériterait une étude beaucoup plus approfondie puisque l’on trouve encore d’étranges similitudes comme le fait, entre autres, que John Kennedy se trouvait lors de son assassinat à bord d’une voiture de marque... Lincoln.

Dans notre prochaine newsletter, notre ami Thierry Namur évoquera en détail un cas de synchronicité qu'il a personnellement étudié et qui est aussi étonnant que l'exemple Lincoln/Kennedy : il s'agit de celui de la comédienne Françoise Dorléac et du pilote de Formule 1 Ayrton Senna.

À SUIVRE

 

01/12/2010

LA SYNCHRONICITÉ

JEAN MOISSET ET LA SYNCHRONICITÉ

(texte de Marc Schweizer, publié sur son site Internet : www.science-et-magie.com).

jm03chv.jpg

Jean Moisset vit dans la Synchronicité comme un poisson dans l'eau.

Sa vie baigne dans les coïncidences. Il ne fait pas un pas sans que les dieux ne placent des signes à déchiffrer sous ses pas, que la déesse du mystère ne lui adresse un clin d'oeil.

Personnalité attachante, hors du commun, l'énigmatique Jean Moisset vit à la fois dans notre univers et dans des univers parallèles, passant de l'un à l'autre comme nous, simples Terriens, passerions d'une rue à l'autre.

Jean Moisset vit dangereusement. Il chemine sur le chemin de crête de la connaissance qui surplombe deux gouffres béants : la réalité pratique et la virtualité agissante.

Aventurier du mystère et de l'étrange, ce chercheur infatigable, pionnier des sciences à venir que nous voyons éclore sous nos yeux, est un terroriste pour la pensée inactive, pour les idées figées.

Il faut absolument lire ses ouvrages qui nous ouvrent l'esprit comme un bon vin ouvre l'appétit !

Ses ouvrages co-écrits avec Michel Granger :

La Synchronicité - Révélation de la présence d'une finalité dans notre vie et dans l'évolution de l'univers - Éditions Archè, Milan (1999)

La Loi des Séries dans notre vie et les jeux de hasard - Éditions JMG Jean-Michel Grandsire (2000)

 LE MYSTÈRE DES COÏNCIDENCES

Vous demandez à des personnes au hasard dans la rue si elles connaissent les coïncidences, elles vous répondront par l'affirmative. En revanche, si vous les interrogez sur la synchronicité, pas une sur cent saura de quoi il s'agit.

 Selon les dictionnaires, une coïncidence correspond à des événements qui se produisent ensemble par hasard, c'est-à-dire à la suite d'un concours de circonstances. Mais, certaines de ces coïncidences, que Jung a nommées synchronicités, sont plus complexes et chargées de sens en laissant une profonde et troublante impression au témoin. La synchronicité serait une véritable création d'une connexion entre l'esprit et la matière, entre le psychisme intérieur de l'observateur et le monde extérieur objectif.

 Aperçu historique

Les coïncidences intéressaient déjà les hommes dans l'Antiquité gréco-romaine. Elles étaient considérées comme des présages et l'on pensait qu'il pouvait exister un lien caché entre les signes observés et les événements futurs. Les oracles et prophéties étaient fréquemment pratiqués à l'époque pour connaître l'avenir.

Les images transcendantales de Platon, la «sympathie de toutes les choses»  de Pythagore ainsi que les visions unitaires de Plotin et Héraclite sont proches de la pensée de Jung.

D'autre part, la conception du hasard chez les chinois montre que ceux-ci connaissaient la synchronicité qui pour eux signifiait : «influence écho - les choses ayant des échos entre elles».

L'idée de synchronicité existait également chez les indiens d'Amérique avec les calendriers Aztèques et le cas des Naskapis, «les rêveurs du Labrador».

L'astrologie constitue un bel exemple de synchronicité entre d'une part la position des planètes à la naissance d'une personne et, d'autre part, le caractère ainsi que la destinée de celle-ci, même si la plupart des scientifiques sont très réservés à ce sujet.

Kepler, astronome-astrologue eut une grande influence sur Jung et le physicien Pauli qui ont mis au point le principe de sychronicité.

 La doctrine des arcanes et la théorie des signatures du médecin-alchimiste Paracelse s'apparentent à une conception de la sychronicité, selon Jung.

Cependant, les deux grands précurseurs du psychologue suisse furent Leibniz avec sa théorie des monades, et Schopenhauer qui considérait que le secret du monde réside dans l'unité fondamentale des êtres.

On retiendra encore Bachelard (intuition de l'instant), les surréalistes, et surtout, Kammerer avec sa théorie de la sérialité.

Après la découverte de l'inconscient individuel de Freud, Jung, qui fut son disciple préféré avant leur rupture, fonda la psychologie analytique basée notamment sur l'idée de l'inconscient collectif et des archétypes pouvant expliquer, comme nous le verrons, la création des synchronicités.

 Les coïncidences simples

Dans la multitude de faits vécus ou d'informations perçues, il se produit naturellement des coïncidences de temps en temps, c'est-à-dire des rencontres fortuites ou des événements simultanés présentant une ressemblance. De telles coïncidences sont en général d'une grande banalité et explicables par le calcul des probabilités.

Ainsi, vous rencontrez des voisins ou des amis pendant vos vacances ou vous remarquez en parlant à un inconnu que vous avez un ami commun. Autres exemples : vous pensez à votre cousine Céline qui vous téléphone tous les mois environ, et elle vous appelle à ce moment là ; vous prononcez un mot et vous l'entendez au même moment à la télévision.

 La loi des séries

La loi des séries ou sérialité a été étudiée par le biologiste Kammerer. Elle peut être définie comme la répétition d'événements, choses, ou symboles identiques ou analogues dans le temps et/ou dans l'espace, par exemple :

- l'annonce le même jour de plusieurs accidents de même nature ;

- une suite d'événements vécus par personne, soit heureux (période de chance), soit défavorables (série noire) ;

- la répétition de faits inopinés semblables. Ainsi, vous êtes invité à dîner et la  maîtresse de maison vous sert du boeuf miroton. Or, l'avant-veille, vous aviez déjà mangé ce plat chez vous et la veille chez des parents.

- au loto, la sortie d'un même numéro plusieurs tirages de suite (sérialité dans le temps) ou de plusieurs numéros voisins au même tirage (sérialité dans l'espace).

Les coïncidences et la sérialité font partie de notre jardin secret. Pour nous-même, elles paraissent avoir une grande importance, mais il n'est pas toujours facile d'en faire partager l'intérêt par les autres. Cette observation est valable également pour la synchronicité.

 Les coïncidences signifiantes ou synchronicités

Il nous arrive parfois de rencontrer une coïncidence présentant un caractère mystérieux, nous laissant un sentiment troublant et indéfinissable. Il s'agit d'une sorte de «clin d'oeil» du destin que Jung a appelé synchronicité. On dit alors que la coïncidence est chargée de sens, qu'elle est signifiante. Celle-ci se caractérise également par le fait que le psychisme de la personne est plus impliquée que dans le cas d'une simple coïncidence, et, qu'en outre, la probabilité de sa survenue est plus faible. Nous nous sentons alors prendre une certaine importance dans l'immense univers habituellement indifférent à notre modeste personnage.

Jung définit comme suit la synchronicité : coïncidence temporelle sans lien causal entre un état psychique donné et un ou plusieurs événements extérieurs objectifs offrant un parallélisme de sens avec cet état subjectif du moment, l'inverse pouvant aussi se produire.

Un exemple

Je demeure à Nice depuis quelques mois et, en ce moment, je souffre d'un torticolis très douloureux. Voilà longtemps que je n'ai pas eu une telle crise, la dernière remontant à l'époque où j'habitais Paris.

Ce matin, je me souviens de mon docteur parisien qui m'avait soigné pour une arthrose cervicale. Je vais faire quelques achats avenue Jean Médecin et, soudain, je tombe nez à nez avec ce praticien qui se trouve à Nice à l'occasion d'un congrès.

Non seulement, je pense à mon médecin  parisien et je le rencontre une heure après à Nice, mais cela se passe avenue Jean Médecin.

 Différentes catégories

Il existe plusieurs catégories de synchronicités en dehors de la définition de base ci-dessus.

On observe des synchronicités décalées dans le temps (prémonitions, dans le cas du futur) ou dans l'espace (clairvoyances) et qui ne peuvent être vérifiées qu'après coup. De même des synchronicités ont lieu par identité de pensée instantanée entre deux personnes sans événement extérieur objectif (télépathie).

Notons également des synchronicités à présage consistant dans la perception de signes symboliques (souvent des nombres) par une personne, annonçant la survenance prochaine d'événements favorables ou désagréables selon l'interprétation qu'elle en fait et dont elle ignore souvent la nature exacte.

Enfin, il existe des synchronicités multiples, historiques, et généalogiques ou familiales, en particulier chez les jumeaux.

 Explication de la synchronicité

Comment expliquer de telles synchronicités ?

Selon Jung, il existerait un inconscient collectif  situé dans une autre dimension hors de l'espace-temps, à la fois mémoire de l'humanité et âme de l'univers, sorte de supraconscience cosmique à laquelle nous serions reliés par notre inconscient personnel.

Dans cet inconscient collectif se constitueraient des «centres d'énergie psychique potentielle» appelés archétypes. Ceux-ci sont neutres et ne deviennent bons ou mauvais qu'en contact de la conscience de l'individu.

 Le rôle des archétypes

Bien qu'ils soient insaisissables en eux-mêmes, on peut classer les archétypes de la façon suivante d'après les idées de Jung :

- Les archétypes correspondant à des structures du psychisme : la personna (moi) , l'ombre (inconscient personnel), l'anima (côté féminin complémentaire contenu dans l'inconscient de l'homme)  ou l'animus (situation inverse).

- Les archétypes représentant des thèmes, mythes, images symboliques ou rêves de l'humanité, ou encore des modèles de comportement instinctif. Dans un inventaire hétéroclite, citons parmi les principaux : le cosmique,  l'ange gardien, le paradis, le conte de fées, le diable, l'enfer, la nuit, la mère, le père, la grand-mère, le vieux sage, le héros, l'homme fort, le séducteur, la femme fatale, la femme idéale, l'enfant, la famille, la bête, la naissance, la mort, l'amour, la haine, l'inceste, etc.

Autres archétypes importants : les nombres, le Soi.

Situés à la lisière de l'esprit et de la matière, les archétypes catalyseraient (c'est-à-dire créeraient par leur seule présence), le cas échéant, des synchronicités par une relation en miroir entre un état psychique et l'univers objectif extérieur. Celui-ci  renverrait à la personne un reflet de ses préoccupations, ou bien de sa situation présente ou future, sous forme d'événements marqués de symboles synchronistiques.

 Conditions propices à la manifestation de la synchronicité

Certaines circonstances sont propices à l'émergence de synchronicités, par exemple : les états médiumniques, mystiques, ou modifiés de conscience, les liens affectifs et empathiques très étroits (cas des jumeaux), les situations dramatiques, les maladies graves, les difficultés sociales et familiales, les troubles psychiques, la recherche spirituelle, les créations artististiques, les découvertes scientifiques, les présages d'événements heureux ou malheureux, une aide ou protection archétypale...

Rappelons enfin les coïncidences généalogiques et les rétrosynchronicités historiques (cas de Lincoln-Kennedy, Saint-Louis- Louis XVI, Napoléon-Hitler, entre autres).

 Une hypothèse aux conséquences importantes

Le concept de la synchronicité, sorte de hasard signifiant et créateur, aurait de grandes conséquences sur notre vision de l'homme et de l'univers.

Les êtres, les choses et les événements se trouveraient reliés de façon acausale et sous-jacente entre eux par le sens et la ressemblance (au lieu de cause à effet), et avec la totalité de l'univers.

La plupart, sinon l'ensemble des phénomènes PSI et mystiques, qui seraient en fait des synchronicités, pourraient être expliqués. Pas de transmission d'information ou d'énergie physique, mais efflorescence, ou bien corrélation, identité ou unité instantanée et fugitive entre les êtres et/ou les choses.

Une nouvelle approche de l'énigme de la vie et de la mort deviendrait possible.

La non-séparabilité des particules en physique quantique serait une forme de synchronicité.

 Des coïncidences fondamentales dans l'univers

De surprenantes coïncidences de type anthropique viendraient confirmer que l'univers semble avoir été conçu de manière à permettre la présence de la vie et de la conscience. Citons les :

- coïncidences des constantes et conditions initiales de l'univers (masse et charge des particules, forces fondamentales, taille des atomes, vitesse de la lumière, formation du carbone et de l'oxygène, etc.) ;

- coïncidences entre nombres atomiques et astronomiques ;

- coïncidences entre les nombres inventés par l'homme et ceux résultant de l'observation de l'univers.

           Enfin, la synchronicité nous donnerait accès à une réalité intemporelle dépassant les contingences mentales et biologiques dans lesquelles nous sommes enfermés.

Elle transcenderait le monde des formes et phénomènes qui nous maintient dans la causalité. Comme une sorte de flash, elle éclairerait l'unité caché entre, d'une part nous-même et, d'autre part, les êtres, les choses et le Tout, un peu comme les NDE ou EMI (expériences de mort imminente).

  VOIR L'HOMMAGE A  JEAN MOISSET :  CLIQUEZ DANS LA CATEGORIE : HOMMAGE A NOS AMIS DISPARUS

jm.jpg

L'un des ouvrages de Jean MOISSET :

ABC des coïncidences mystérieuses (Editions Grancher)

41S69Z7QGNL._SL500_AA300_.jpg