Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2016

LES DONS PARANORMAUX EXISTENT-ILS VRAIMENT ?

Possédez-vous une capacité paranormale ?

Par Jacques MANDORLA

Auteur de "66 tests pour développer vos capacités paranormales"

(Éditions Trajectoire)

test,dons paranormaux,Trajectoire,Mandorla,capacités paranormales

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dons ? Pouvoirs ? Sixième sens ? Capacités paranormales ? Peu importe le terme qui permet de qualifier ce que nous possédons en nous et dont vous pourrez facilement vérifier que ces potentialités sont bien concrètes, en pratiquant les tests que nous vous proposons dans cet article.

Pour certains chercheurs, nos dons paranormaux seraient explicables par le concept d'intuition. Pour d'autres, il s'agirait d'interactions entre notre cerveau droit et notre cerveau gauche. Pour d'autres encore, de l'action de notre inconscient.

 L'intuition, facteur de découvertes scientifiques

Pour l'américain Herbert Simon, prix Nobel d'économie en 1978, « Notre intuition est avant tout fondée sur nos expériences passées. Il s'agit de la reconnaissance d'une situation familière dont les caractéristiques ont été analysées et stockées dans notre mémoire ».

Le grand mathématicien français Henri Poincaré ajoutait même : « La logique reste stérile si elle n'est pas fécondée par l'intuition ».

Quand on analyse l'histoire des principales découvertes scientifiques, on se rend compte qu'il avait parfaitement raison.

Au V' siècle avant J.-C., le philosophe grec Démocrite a l'intuition que la matière est un assemblage d'éléments invisibles en perpétuel mouvement dans le vide. Il appellera ces éléments « atomes ».

Deux siècles plus tard, son compatriote Archimède a la révélation du principe physique qui, depuis, porte son nom: « Tout corps plongé dans un fluide, subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut. égaIe au poids du fluide déplacé ». Le savant se trouve alors face un important défi à relever : prouver, sans l'abîmer, que la couronne en or du roi n'est, en réalité, qu'un alliage d'argent. Pour faire sa démonstration, Archimède remplit sa baignoire d'eau et comprend qu'il peut calculer la densité de la couronne en la plongeant dans le bain. Étonné par sa découverte, il se précipite nu dans la rue, en poussant son fameux « Eureka ! » , « J’ai trouvé ! ».

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

Archimède en train de découvrir le principe physique qui, depuis, porte son nom.

 En 1865, le chimiste allemand August Kekulé (1829-1896) découvre la structure hexagonale de la molécule du benzène, au cours d'un rêve où il aperçoit un serpent enroulé sur lui-même et se mordant la queue, appelé « ouroboros » par les Grecs. Kekulé est, à ce moment-là, en train de somnoler au coin du feu, à contempler les flammes de sa cheminée. Cet état de conscience modifié est probablement à l'origine de sa découverte.

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

August Kekulé découvrit la structure hexagonale de la molécule du benzène, en rêvant à un serpent enroulé sur lui-même et se mordant la queue.

 De son côté, Albert Einstein a avoué avoir eu, à l'âge de seize ans, un flash intuitif qui fut à l'origine de la découverte de sa théorie de la relativité : il se vit en train de chevaucher un point sur une onde lumineuse.

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

 Mesurez la qualité de votre intuition au moyen de ces tests

Voici quelques tests qui vous permettront de jauger vos capacités d'intuition.

Merci d’avoir la gentillesse de nous transmettre vos réactions soit en laissant un commentaire en fin d'article, soit sur notre email : paranormal@orange.fr

 

 TEST N°1 : LES FLEURS SÉCHÉES

Ce test a été créé par Ranky.

Imprimez la photo de l'homme figurant ci-après. Il se prénomme Julien, mort en 1970.

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

Portrait de Julien servant au test des fleurs séchées.

Posez-la à l'endroit que vous désirez et placez, à côté, des fleurs en bonne santé, coupées avec précaution (sans déchirer les pétales ou abîmer les queues).

Vous constaterez alors que toutes les fleurs, quelles que soient leurs variétés (y compris les roses), sèchent entre 8 et 10 jours, sans perdre un seul pétale.

Ranky témoigne de son étonnement: « Je n'ai toujours pas trouvé d'explication à ce phénomène. Que les fleurs soient dans ou hors de l'eau, que l'on change la photo de place : le résultat est le même. Si vous coupez deux fleurs venant du même pied, celle posée près de la photo sèche, et l'autre meurt en perdant ses pétales. Si on enlève la photo en cours de test, la fleur arrête de sécher et perd alors ses pétales. Enfin, étrangement, ce test ne marche qu'avec cette photo ».

Ranky a reçu, parmi de nombreux témoignages de personnes ayant pratiqué ce test, cette lettre étonnante : « J'ai acheté des roses à peine ouvertes et j'en ai prélevé deux du bouquet, que j'ai placées dans un petit vase en verre, sur une étagère, devant la photo. Il est important de noter qu'à côté du vase, sur la même étagère, se trouve mon poste de radio. Puis, je suis sortie pour faire mes courses et déjeuner avec une amie, ne rentrant chez moi que vers quinze heures. À mon retour. j'ai eu la surprise de voir que le vase était tombé par terre et avait été pulvérisé ! À cet endroit, je pose d'habitude un bougeoir en porcelaine qui, lui, n'est jamais tombé une seule fois. J’ai ramassé les deux roses qui étaient à terre, parmi les débris de verre, et je les ai mises dans un autre vase, en cuivre cette fois. J'ai aussi décidé de ne pas y mettre d'eau. Pourtant, les deux roses ont séché assez vite, mais sans perdre leurs pétales, comme si elles s'étaient immortalisées ! Je n'en revenais pas ! Puis, une autre fois, j'ai mis un autre vase, avec deux fleurs à l'intérieur, à côté du vase en cuivre. En rentrant d'un rendez-vous, j’ai trouvé les deux vases par terre ! Je ne comprends rien à ce qui se passe. Pensez-vous que ces chutes d'objets soient dues aux vibrations de mon poste de radio ? Sinon, quelle peut en être la cause ? ».

Ranky dit n'avoir trouvé aucune explication.

Le poste de radio n'est en aucune façon responsable de la chute des vases. Si encore, cette personne avait d'énormes haut-parleurs de sono professionnelle, les vibrations des membranes pourraient éventuellement créer un souffle suffisamment fort pour faire chuter un objet pas trop lourd. Les explications, auxquelles on peut plutôt penser, sont de trois ordres :

- Soit l'étagère est située en plein courant d'air.

- Soit il s'agit de phénomènes de poltergeist, c'est-à-dire de déplacements d'objets sans action volontaire de la part de cette personne, mais plutôt liée à son inconscient.

- Soit Ranky a raison : l'explication reste à trouver !

 

 TEST N°2 : LE TÉLÉVISEUR MUET

Ce test a été créé par Robert RosenthaI, psychologue à l'université de Harvard.

Coupez le son de votre téléviseur et essayez de comprendre ce que disent les personnages à l'image. N'essayez pas de lire sur leurs lèvres, mais plutôt de ressentir les sentiments reflétés par leur visage.

 

 TEST N°3 : DEVINEZ QUI VOUS APPELLE AU TÉLÉPHONE

Ce test est proposé par le sourcier Michel Hennique.

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

Dès que votre téléphone sonne, essayez immédiatement de savoir qui est l'auteur de cet appel. Au début de la sonnerie, faites le vide total dans votre esprit et mettez un nom sur l'auteur de cette sonnerie. Surtout ne raisonnez pas, ne déduisez rien : précisez simplement le nom (ou le visage) qui vous vient à l'esprit.

 

 TEST N°4 : LE PREMIER MOT QUI ARRIVE À VOTRE ESPRIT

Ce test vous est proposé par le docteur Serge Tribolet, psychiatre des hôpitaux de Paris, passionné par la culture grecque et ouvert aux mystères du paranormal: « La logique de la science est une logique d'exclusion du sujet. La science dite rationnelle cherche à interdire le hasard, à empêcher la certitude, à évacuer l'aléatoire. Son objet d'étude doit être " objectivable ". Elle le rend manipulable, calculable, visualisable. Le triste savoir de la science s'oppose au" gai savoir " de l'art, celui qui s'ouvre à l'improbable, au hasard sans calcul. Rejoignons les Anciens, notamment Platon et Plotin, qui distinguaient le siège de l'âme et la pensée rationnelle. Il est vrai qu'ils avaient l'intelligence de ne pas exclure la métaphysique du champ de leurs réflexions ».

Le test consiste à vous faire confier un objet (bague, montre, clé ... ) par une personne sur laquelle vous possédez le minimum d'informations. Prenez cet objet en main. Ne réfléchissez surtout pas et repérez le premier mot qui arrive spontanément à votre esprit. Ce peut être un prénom, une couleur, un autre objet...

Vous serez étonné par ce mot, pratiquement toujours en liaison avec la personne qui vous a confié l'objet de départ, et surtout par la façon dont il s'impose dans votre pensée, comme s'il était venu de l'extérieur.

 

 Le concept de contagion affective

Philippe Wallon, médecin-psychiatre et chargé de recherche à l'INSERM, est l'auteur de nombreux livres, dont « Expliquer le paranormal » (Albin Michel), « Le paranormal, Que sais-je ? n°3424 » (Editions PUF) et « La contagion affective » (Éditions Le Dauphin).

dons paranormaux,intuition,Archimède,tests

Pour Philippe Wallon, dès que nous sommes face à une autre personne, nos sens (vue, ouïe et, le cas échéant, toucher et odorat) captent à une vitesse extrêmement rapide des millions d'informations que les structures profondes de notre cerveau traitent instantanément.

Cela n'est ni conscient ni volontaire. Nous l'avons hérité de nos lointains cousins les animaux, pour qui cet échange d'informations est indispensable et permet d'évaluer si l'autre constitue un danger ou non, s'il est hostile et prêt à attaquer ou, au contraire, désireux établir des relations amicales. C'est ce qu'on appelle « la contagion affective ».

Et Philippe Wallon de poursuivre : « Nous avons tous perçu, un jour, ce qui arrive à quelqu'un de proche, alors que nous n'avons aucun contact avec lui : en particulier, si sa vie est en danger. Même à distance, une personne peut connaître le contenu de notre pensée et la lire, surtout si nous sommes aux prises avec des émotions très fortes. Il s'agit d'une faculté paranormale, certes, mais plus facile que la voyance. Voici, à ce sujet, une histoire édifiante.

On sonne chez l'une de mes patientes. Ce sont deux manouches. Aussitôt, l'une d'elles lui dit: « Madame, votre fils est en danger ». Cette femme était, à ce moment-là, très préoccupée par son fils. La manouche poursuit: « Nous allons l'aider. Pouvez-vous nous laisser entrer ? ». Contre toute prudence, elle accepte. Elle ajoute : « Avez-vous mille euros ? Ne vous inquiétez pas, nous vous les rendrons ». Comme elle ne les a pas, les femmes lui proposent d'aller les chercher au guichet automatique. De retour, ma patiente pose la somme sous un torchon, suivant les instructions des femmes, qui effectuent alors une forme de prière. Les manouches parties, ma patiente retire le torchon, la somme a disparu !

En me relatant cette histoire, elle n'arrive pas à expliquer pourquoi elle a agi avec tant de naïveté. Les manouches, devineresses par tradition, ont sonné à la porte, devinant le désarroi de ma cliente. Elles ont d'emblée livré le message, sachant que leur accoutrement crée vite la défiance. Les défenses de ma patiente sont aussitôt tombées. Elle s'est trouvée sous le charme, dans le sens d'un acte magique fort. Cela a été ensuite un jeu d'enfant pour ces manouches de proposer un rituel aux allures de magie. Pour faire adhérer la victime, il faut la surprendre, faire appel à son goût du mystère et du merveilleux. On peut alors lui faire gober n'importe quoi ».

 

 Notre inconscient est riche d'informations

Pour Philippe Wallon, même si nous ne le savons pas toujours, notre inconscient recèle l'ensemble de notre vie, depuis le premier jour, ou même avant, jusqu'au dernier.

Nous pouvons le constater lors d'un accident de voiture, quand nous voyons arriver sur nous, avec une lenteur paradoxale, l'obstacle destiné à nous tuer. Nous observons, en l'espace d'une fraction de seconde, défiler toute notre existence, avec une clarté extraordinaire. Si nous savons l'identifier, nous voyons défiler aussi notre avenir. C'est du moins un avenir possible.

Un de ses amis, interrogé à ce propos, lui a dit avoir vu jusqu'à son enterrement, mais il a noté, par la suite, que le futur visionné n'était pas exactement celui qu'il a pu vivre depuis l'accident. En effet, notre futur n'est écrit nulle part. Le Grand livre du monde, appelé par certains « Annales akashiques », n'existe pas.

Les psychanalystes disent, depuis longtemps, que notre vie est, depuis le premier jour jusqu'au dernier, régie par nos tendances profondes. Ainsi nous sommes femmes ou hommes, et nous ne pouvons pas, en principe, changer de sexe. De même, nous sommes grands ou petits. Certaines choses sont obligées, nous ne pouvons les modifier sauf conditions exceptionnelles. Cependant, cela ne nous oblige pas à vivre selon des règles entièrement défmies de A à Z.

Il en est de même de la voyance et de la prémonition dont voici un exemple fameux. Louisa Rhine, l'épouse du célèbre chercheur américain Joseph Banks Rhine, responsable du département de psychologie à la Duke University, raconte qu'une femme fait un rêve dans lequel elle voit la foudre tomber sur sa maison, décrocher le lustre qui tombe sur le berceau et tue son bébé. Le ciel nocturne est pourtant clair. Prudente, elle déplace le berceau et prend le bébé avec elle. Deux heures plus tard, contre toute attente, la foudre tombe effectivement, fait chuter le lustre qui s'écrase sur le soi, mais le berceau n'est pas touché, encore moins le bébé qui dort dans le lit de la mère.

Notre futur est donc parfaitement déterminé, mais nous pouvons agir dessus, pour peu que nous ayons les informations suffisantes. Il n'est donc pas inéluctable.

 

TEST N°5 : DEVINEZ LE CONTENU DE VOTRE COURRIER

Ce test vous est proposé par Philippe Wallon.

Un matin, vous recevez un courrier dans votre boîte aux lettres et voulez en connaître le contenu, sans ouvrir l'enveloppe.

Première étape : chassez toutes vos pensées immédiates, vos attentes, vos souhaits et vos désirs, vos préoccupations et vos craintes, relativement à cette lettre en particulier.

Deuxième étape : accédez à ce niveau profond en vous-même où vous sentez une forme de sagesse, hors du temps et de l'espace, de savoir permanent et calme.

Surgira alors un message d'une authenticité au-delà de toute réflexion, selon deux modes : « bon » ou « mauvais ».

Au début, comme vous n'êtes pas encore bien expérimenté, vous n'aurez guère plus. Si vous « posez une question à votre inconscient » relativement à des informations plus précises (auteur de la lettre, contenu précis du message ... ), vous aurez aussi une réponse, qu'on peut traduire par « favorable », « adéquate », « oui » ou le contraire.

28/07/2008

Possédez-vous une capacité paranormale ?

Pour le savoir, faites-vous tester par le Comité d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP).


Session de tests organisée par notre Comité d'Expertise.De gauche à droite, le voyant Pascal Mahious, les illusionnistes Ranky et Blondine, le médium Dominique Vallée.
Deux autres illusionnistes avaient participé à l'élaboration du protocole. Observateur : Jacques Mandorla.
Photo Jacques Mandorla.


Pour expliquer en quelques lignes la capacité paranormale que vous pensez posséder ou les phénomènes étranges auxquels vous avez assisté, cliquez ICI : paranormal@orange.fr

L’objectif du CIEEPP est, en effet, de trouver des personnes présentant des dons (divination, télépathie, clairvoyance, médiumnité...) et d’expérimenter scientifiquement ces capacités à l’aide de tests précis.

Les tests proposés par le Comité sont entièrement gratuits.

Les frais de route et de séjour sont à la charge du candidat.

Les candidatures sont reçues uniquement par courrier.

Vous devez remplir un formulaire de demande.

Les sessions ont lieu le plus souvent à Paris.

Les dates et horaires sont fixés en accord avec les différentes parties, selon les possibilités de chacun.

Généralement, le passage des tests concerne plusieurs candidats à la même date, ce qui en fait une journée de rencontre conviviale.

Lors des tests, deux illusionnistes-experts au moins (parmi la vingtaine que compte le CIEEPP) sont présents.

Des observateurs assistent aux cessions.

Le diplôme remis, suivant la prestation réussie, est infalsifiable. Il possède un code permettant de démasquer immédiatement un faux éventuel.


Un diplôme de capacité Psi remis par le CIEEPP

Lorsqu’un sujet présente des capacités particulières qui ne peuvent pas être expliquées, ou sont rejetées parce qu’elles ne répondent pas à la notion de répétitivité par la communauté scientifique, ces capacités sont classées Psi.

Lorsqu’un sujet se soumet aux investigations du CIEEPP et que, malgré le protocole mis en place de façon à éliminer tous les subterfuges imitant la prestation annoncée, il réussit tout de même celle-ci, les illusionnistes-experts du CIEEPP peuvent attester que le candidat n’a utilisé aucun trucage connu à ce jour, dans l’état actuel des connaissances en illusionnisme.

La réalité des choses fait alors que la performance non expliquée par les scientifiques et certifiée exempte de tout trucage par le Comité d’expertise des illusionnistes, classe le sujet qui l’a produite dans une zone indéterminée mais indéniablement bien existante, appelée pour l’instant « capacité Psi », en attendant que les recherches en paranormal ou dans un autre domaine, puissent apporter une explication au phénomène.

Le CIEEPP décerne donc un diplôme de capacité Psi qui atteste de la performance particulière pour laquelle le sujet a été testé et non pas pour une reconnaissance universelle d'une capacité Psi.
Ce diplôme constitue une barrière de sécurité pour le chercheur éventuel, car il élimine d’emblée les farfelus et les escrocs du paranormal.