Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2012

Nous avons testé

Psychométrie : nous avons testé Pascal Mahious

                                               Par Ranky

Le terme psychométrie, qui devrait s’appeler plus justement psychoscopie, fut créé dans les années 1880 par le médecin américain Joseph Rodes Buchanan, mais ce n’est qu’en 1973 que Tischner propose de la psychométrie l’explication suivante : “ C’est le fait qu’une personne sensitive, tenant en main un objet, fournit les détails sur le propriétaire de l’objet ou sur un individu par qui il est passé ”.

voyant,voyance,mahious,intuition,médiumnité,flash

 

 

Le médecin Joseph Rodes Buchanan (1814-1899)
consacra une partie de sa vie à étudier les
phénomènes de perception extra-sensorielle.

 

 

La psychométrie permet à un médium, de décrire le contenu d’une enveloppe opaque cachetée.  Si, aux Etats-Unis, le grand spécialiste J.B. Rhine expérimenta statistiquement sur un nombre considérable de sujets,  les métapsychistes français eux,  réalisèrent de  nombreuses expériences en privilégiant la qualité. Stéphan Ossowiecki, polonais de naissance fut l’un des tous premiers sujets, entre les années 1895 et 1898 à être étudié à l’école des ingénieurs de Pétrograd ou les étudiants tiraient au sort les questions auxquelles ils devaient répondre et auxquelles notre Ossowiecki répondaient avec une exactitude prodigieuse, sans jamais ouvrir les enveloppes.

L’assemblée des étudiants en restait constamment ébahie. A 44 ans, Ossowiecki avait  encore beaucoup progressé dans son art et réussit des exploits inimaginables devant les sommités métapsychistes Charles Richet et Gustave Geley. Aujourd’hui, à la lectures des comptes-rendus de ces deux savants, pour l’illusionniste que je suis, il est parfaitement possible que des fraudes se soient immiscées dans certaines expérimentations. En effet, le Music-Hall magique s’est enrichi de plusieurs dizaines de procédés destinés à “deviner” les objets contenus dans des enveloppes ou différentes boites.

Mais, la réalité des  dons de Stephan Ossowiecki a-t-elle peut-être aussi existé ?  Nous n’étions pas là ! D’autres sujets  connurent une grande célébrité : Bert Reese, Ludwig Kahn, véritables phénomènes de divination qui arrivaient à lire, même à travers plusieurs épaisseurs d’enveloppes, des formules chimiques ou mathématiques écrites en langues étrangères   auxquelles ils ne comprenaient absolument rien.


 Différentes théories tentent d’éclaircir le problème. Certains pensent que les objets ont une mémoire qui leur permettrait d’accumuler des informations que des médiums auraient la faculté d’ “entendre”. D’autres parlent d’ondes, de fluide, de vibrations qu’un récepteur sensoriel caché dans le corps humain aurait  la capacité de capter.En fait, personne n’en sais strictement rien et les illusionnistes pas plus ! Ce que je sais, c’est que dans  les expériences psychométriques réussies auxquelles notre comité a participé, nous n’avons jamais pu donner aucune explication. Nous n’avons pu que constater les résultats quelquefois stupéfiants.
 Voici, parmi une demi-douzaine de sujets étudiés, une expérience de psychométrie réalisée par un médium à la technique apparemment simple, dont les résultats sont tout simplement époustouflants.


voyant,voyance,mahious,intuition,médiumnité,flash

 

L'intégralité de la séance réalisée par le Comité figure dans le livre publié par Ranky et intitulé : "Le paranormal... de mes yeux vu" (Editions Trajectoire).

 

 

Présentation de Pascal Mahious

(IMPORTANT -Pascal Mahious ne consulte pas en tant que voyant)

Pascal Mahious découvre ses capacités de voyance et de médiumnité à l’âge de 7 ans. Alors qu’il n’a jamais connu son grand-père paternel vivant à l’étranger, celui-ci se présente un soir, au pied de son lit, pour lui annoncer son départ définitif de ce monde. Il lui décrit des scènes, des décors. On apprendra une semaine plus tard qu’il est décédé la nuit même où il lui est apparu et dans les scènes et les décors décrits.
Dès lors, ses dons de voyance et de médiumnité accompagnent Pascal Mahious en permanence. Il passe néanmoins son enfance et son adolescence en tentant de réfréner cette capacité qui lui fait peur.
Son entourage est souvent saisi d’étranges interrogations par les paroles d’un enfant dont les dires se réalisent. Ses prédictions concernent aussi bien les petites joies de ses camarades de classe que les adultes qui restent perplexes lorsque qu’il leur déroule innocemment des faits très personnels sans vraiment les comprendre lui-même.
Passionné par son prochain et par la défense de ses intérêts, il choisit toutefois un parcours professionnel sans aucun rapport avec la voyance. Il suit des études juridiques qui le conduiront à exercer la profession de juriste en droit social pour le Ministère de l’Emploi. Avec le recul, il constate alors que ses facultés se développent très souvent à la faveur de chocs émotionnels violents.

À la mort de son deuxième grand-père, qu’il prédit à sa mère six mois à l’avance, il en vient à avoir des voyances “sauvages”, c’est-à-dire de plus en plus fortes et précises, en tous lieux et circonstances. Il ne choisit pourtant pas d’ouvrir un cabinet de consultations, estimant cette profession trop marginale et sans réelle consistance.
Pascal Mahious poursuit son parcours professionnel et accède au poste de Responsable des ressources humaines d’un grand bureau d’étude en ingéniérie. Mais sa médiumnité omniprésente s’exerçant quotidiennement, son entourage immédiat lui réclame, avec insistance, des consultations formelles. Le bouche à oreille le fait connaître et les gens le sollicitent de plus en plus : il réalise que ces capacités pourraient lui permettre d’aider son prochain.
Un journaliste, venu le tester incognito pour un célèbre magazine, le propulse de façon immédiate dans un monde lumineux. Pascal Mahious quitte alors son poste de Responsable des ressources humaines pour se consacrer pleinement à l’activité de médium-thérapeute.

 

Expériences de psychométrie réalisées par le Comité Illusionniste d’expertise et d’expérimentation des phénomènes paranormaux (CIEEPP)

Vendredi 26 août 2005
Expériences de psychométrie
Sujet : Pascal Mahious

Le protocole d’expérimentation a été établi le jeudi 25 août 2005 par les illusionnistes suivants, membres du Comité d’expertises CIEEPP : Ranky, Président du Comité - Blondine - Claude Stavisky. Avis technique a été pris par liaison téléphonique auprès de Pierre Edernac, également membre de ce Comité.
La séance a été enregistrée intégralement au magnétophone et photographiée par Jacques Mandorla, journaliste d’investigation.

Neuf documents ont été choisis, puis enfermés dans des feuilles de papier et enfin glissés dans des enveloppes kraft cachetées et opaques. Ces enveloppes n’ont pas été numérotées. Elles ont été mélangées afin que personne ne puisse en connaître le contenu.
Parmi ces 9 enveloppes, Pascal Mahious en a choisi 4. Ensuite, il se concentre puis décrit ce qu’il pense voir à l’intérieur de chacune des 4 enveloppes retenues. Pour cela, il place la paume de sa main droite sur l’enveloppe, mais il lui arrive aussi de prendre celle-ci entre ses deux mains et de frotter ces dernières lentement sur le papier kraft.

Voici ces expériences réussies par Pascal Mahious. Ci-après, vous lirez la reprise intégrale des propos enregistrés au magnétophone lors de ces expériences menées par le CIEEPP.

Expérience avec l'enveloppe N°1

 
Pascal Mahious en pleine séance de psychométrie sous le contrôle de Ranky, Président du Comité.

Pascal Mahious : « Je ressens quelque chose de très hachuré, découpé... J’ai des sensations de mouvements, je vois des arrondis... Je n’ai pas forcément des vibrations humaines fortes mais quelque chose de mécanique... Je vois des couleurs. Je vois du métal... Ce sont des choses qui n’ont rien à voir ensemble, mais qui sont regroupées... Je peux continuer à parler, mais je n’ai pas d’écho des assistants ! ».

Ranky : « C’est-à-dire que nous ne pouvons pas confirmer ou infirmer car les enveloppes n’étant pas numérotées nous ne savons pas quel document contient cette enveloppe. Mais une photo parmi les neuf correspond à cette description ».

Pascal Mahious : « Dans ce que je vois, il y a à la fois quelque chose de sérieux et en même temps, d’amusant, de festif. C’est concentrique... Des cerceaux, des rubans... C’est quelque chose qui fait partie du passé, mais qui traverse le temps... C’est une image, comme une représentation que l’on connaît, que l’on a déjà vue. Cela concerne, en fait, un personnage. C’est quelque chose qui lui est dédié... C’est dans un lieu, une ambiance, c’est pour cette personne... Je vois des flashes de photos, des personnalités... C’est beau, grandiose, artistique, controversé... J’ai vraiment des vibrations de quelque chose de très controversé... Mais vous ne me dites rien ? ».

Ranky et Blondine : « Il y a une enveloppe qui correspond exactement à la situation, mais est-ce bien l’enveloppe tenue en main ? ».


Pascal Mahious :
« Ce n’est pas grave, je continue... Maintenant j’ai une image symbolique... Je vois quelqu’un qui découpe quelque chose. Il y a des ciseaux... comme si on découpait un article ou un document... ».


Ranky :
« Effectivement ».

Blondine : « Exact, on a aussi découpé quelque chose ».

Pascal Mahious : « Il y a des couleurs chaudes, très chaudes, du rouge. C’est une ambiance visuelle... C’est quelque chose que je “vois”, que l’on “voit”. C’est quelque chose qui touche l’oeil, la sensibilité... C’est artistique, élevé... C’est la première fois que je fais cette expérience sans qu’on me réponde par oui ou par non, pas même un clignement d’oeil, un signe... Il y a quelque chose de rétro... Le décor marque un style, une mode... et le lieu marque une époque... ».


Ouverture de l’enveloppe par Ranky
: la photo représente Ranky et Blondine sur la scène du Casino de Paris.

347a6863b7811b46c4a3260a4d335680.jpg

Ranky et Blondine sur la scène du casino de Paris.

Conclusions de Ranky concernant l'expérience avec l'enveloppe N°1 : « Le décor est bien hachuré, découpé. Il y a des arrondis de lumières et le rideau de fond est constitué d’innombrables rondelles métalliques de couleurs, solidaires les unes des autres par des agrafes. “ Le décor marque un style ” : celui de Paco Rabanne. Les sensations de mouvements et ce quelque chose de mécanique sans forcément de vibrations humaines, c’est précisément le style du numéro présenté ce soir-là par les illusionnistes. Et les choses qui n’ont rien à voir ensemble représentent exactement la diversité des numéros qui avaient été engagés précisément pour leurs différences totales. Amusant, sérieux, festif, étaient les conditions demandées par les organisateurs pour être engagés dans ce spectacle.
Il y avait des cerceaux, des rubans, des disques de toutes les couleurs. C’était bien une représentation connue, faisant partie du passé mais qui traverse le temps (l’illusion) et donnée en l’honneur de Valérie Griffet, Miss France 1984. Cette élection avait été très controversée puisqu’elle a engendré plusieurs procès entre les deux comités français : celui de Monsieur Le Parmentier et celui de madame Geneviève de Fontenay. Les flashes de photos et les personnalités étaient innombrables : Hugues Aufray, Piéral, Daniel Guichard, Yves Mourousi, la grande presse, la télé, un ministre, etc...
Enfin, Pascal Mahious dit qu’il voit quelqu’un découper un document. C’est exact :
j’ai dû découper la photo pour qu’elle puisse rentrer dans l’enveloppe ! Il s’agit d’ailleurs du seul document, sur les neuf, ayant été découpé ».


Expérience avec l'enveloppe N°2


Pascal Mahious : « Je vois des croquis, des esquisses, des dessins, mais le document n’est pas un croquis. Mais je vois des croquis... C’est lié au souffle, à l’air. Cela me fait voyager... ça me transporte. Ce pourrait être imaginaire. Il fait référence à des valeurs, plus qu’à une personne, à un groupe... et c’est connu... C’est dans des bouquins. Il y a un endroit où l’on explique les choses aux gens. Je sais ce qu’il y a dedans mais j’ai du mal à le rendre concret, comme s’il y avait un côté, non pas mystique, mais abstrait, surréaliste, imaginaire, enfin pour moi. C’est quelque chose avec une énergie que j’aime beaucoup et je glisse dessus. Je me perds dedans... Il y a de la légèreté, de la hauteur... C’est peut-être même mondialement connu... C’est quelque chose que l’on regarde... Ca s’explique même... Il y a des écrits en rapport avec cela... ça s’étudie, c’est toujours d’actualité... ça voyage ! Je me sens très à l’aise... ».

Jacques Mandorla : Il y a une enveloppe qui pourrait correspondre à ça ?

Ranky : Oh oui, il y a une enveloppe qui correspond totalement à ça.

Jacques Mandorla : Ah ! bon ?


Ranky :
Ah oui !

Pascal Mahious : « On philosophe dessus... On en parle. Il y a des conférences. Ce n’est pas indifférent. Ce n’est pas quelque chose de neutre. On peut en débattre, en discuter. C’est universel et chacun peut y voir quelque chose à sa façon, exprimer un avis. Cela touche beaucoup de personnes... On se déplace pour voir cela... Je ne sais pas de quelle façon... C’est imprimé, mais c’est aussi reproduit différemment, c’est même comme une représentation... Il y a une construction... C’est très élaboré... Ce que je vois ne se trouve pas sur le document contenu dans cette enveloppe. Ce que je vois se trouve à l’intérieur de quelque chose. Et c’est ce quelque chose que l’on voit sur le document. Je vais arrêter car je risque de m’égarer ».

Ouverture de l’enveloppe : c’est la maison du peintre Jean-François Millet à Barbizon.

medium_Barbizon.jpg
La maison du peintre Jean-François Millet à Barbizon.

 

Conclusions de Ranky : « Plus que la description du document, c’est l’âme de la maison qui est décrite. C’est lié au souffle, à l’air... Ca fait référence à des valeurs, plus qu’à une personne, à un groupe. Il s’agit en effet de l’école des peintres de Barbizon qui travaillaient en plein air, sur le motif, dans les champs et la forêt de Fontainebleau. Un nombre considérable d’ouvrages sont consacrés au sujet. Les conférences-débats sont innombrables et “chacun peut y voir quelque chose à sa manière”. Quand Pascal Mahious dit que ce qui se trouve à l’intérieur touche beaucoup de monde, nous confirmons que les visiteurs affluent, tous les jours, à longueur d’année pour visiter ce lieu, richesse du patrimoine artistique universel ».


Expérience avec l'enveloppe N° 3

Pascal Mahious : « La première sensation, je vois du noir... Je vois la nuit. Je vois quelque chose d’imposant, grave, recueilli. Il y a un côté solennel... C’est noir... Je vais changer d’enveloppe ».
(finalement après une minute de réflexion, Pascal Mahious conserve cette enveloppe).
« Il y a un guerrier, un conquérant, mais qui n’a pas toujours fait des choses forcément bien... Intrigue, pouvoir... Ce n’est pas forcément réel. Je reviens sans cesse à un personnage : ça dégage, il y a du complot... autorité, domination. Les images que j’ai, ce n’est pas avec des mitraillettes... ça se fait autrement, avec de la stratégie, comme à une époque... Il y en a qui se battent tout le temps... et cet homme, ce personnage, avec plein d’autres personnages très importants, moins que lui, mais importants. Tout cela est très vieux. C’est comme une représentation. C’est curieux. Je ne capte pas ce qui se passe dans le bon sens ou dans la bonne thématique... Il y a un côté impersonnel. Je n’arrive pas à me connecter avec quelque chose d’humain. C’est comme si, dans ma voyance, je voulais reconstituer quelque chose plutôt que de le voir. Je ne capte pas comme d’habitude. C’est théâtral, un peu comme dans un temple. J’entends des langues étrangères. On ne parle pas français. Il y a du passage... dehors... à l’extérieur... Beaucoup de passage... Je vois des colonnes, des arcades... c’est solide, très installé, comme une institution ».

Ouverture de l’enveloppe : c’est le Théâtre-Opéra de Rennes.

medium_Rennes.jpg

Conclusions de Ranky : « Effectivement, ça se passe plus la nuit que le jour, dans des langues étrangères. En fait, Pascal Mahious a décrit des scènes d’opéra avec ses ingrédients habituels : personnages mythiques, conflits, guerres... Effectivement aussi, c’est du solide, avec des colonnes, des arcades. Il y a en effet du passage, beaucoup de passage : la photo représente le Théâtre-Opéra de Rennes ».

Expérience avec l'enveloppe N°4

Pascal Mahious : « Je vois de la sensibilité, de la générosité... Quelqu’un qui parle beaucoup, beaucoup... Il y a un rapport avec l’autre qui est très profond. La parole est très importante... Je vois des choses ondulées, des éventails, tout le temps, comme des cascades. La personne est dans le relationnel... Il y a quelqu’un d’assis, sur des choses ondulées... et quelqu’un debout, magistral, avec un côté autorité, dans le sens de sommité... Quelqu’un qu’on écoute, oui, quelqu’un qu’on écoute, qui dit des choses simples et vraies. C’est un homme très bien, qui se donne du mal... à fond... Avec un côté un peu comédie et qui veut entretenir quelque chose, perpétuer quelque chose. Il a sa vie coupée en deux... Il a deux métiers ou occupations, avec une soif de reconnaissance. Le personnage debout a un rapport avec un public. Il dit des choses, il explique. Il y a toujours une recherche d’authenticité, de vérité, avec une forme de calcul aussi... ».

Ranky : « Il y a une enveloppe qui correspond strictement à la description, mais est-ce bien celle que vous avez en main ? ».


Pascal Mahious :
« Cette personne croit vraiment a ce qu’elle fait et en même temps, c’est une quête. C’est une vocation, un idéal, un mode de vie peut-être plus qu’un métier... C’est les deux... L’homme est très sensible... Beaucoup de finesse... On dirait qu’il a deux métiers, deux activités en parallèle. D’un côté, il donne tout de suite... de l’autre, il veut conserver quelque chose... Il a une énergie incroyable... Je vois encore des ondes, des zigzags, des ondulations... ».


Ouverture de l’enveloppe
: c’est un document publicitaire représentant les artistes Pierre Berton et Lily Pouliguen.

medium_Accordeonnistes.jpg

Document publicitaire représentant les artistes Pierre Berton et Lily Pouliguen.

 

Conclusions de Ranky concernant l'expérience avec l'enveloppe N°4 : « La partie visuelle du document laisse pantois les spectateurs de cette expérience. Le personnage debout est Pierre Berton, un accordéoniste et compositeur de talent. L’autre personne, qui joue du même instrument, est assise sur un troisième accordéon. Un escalier monumental se trouve derrière les musiciens et évoque également des zigzags, des choses ondulées, des éventails...
Seuls Blondine et moi-même, qui connaissons intimement Pierre Berton depuis 35 ans, pouvons témoigner de la justesse prodigieuse de cette description par Pascal Mahious du caractère et des aspirations de cet artiste.
Effectivement, Pierre Berton parle beaucoup, écrit, compose et donne même parfois des conférences toujours “simples et vraies”. C’est un homme “très bien, qui se donne du mal, à fond” avec un côté un “peu comédie”. Il a effectivement “deux métiers ou occupations” : il est musicien et magicien... et “il veut conserver quelque chose” puisqu’il a créé un musée de l’accordéon et, à force de patience et de persévérance, il a réussi à dénicher des instruments extrêmement rares. Il a aussi entièrement produit de ses mains, plus de quarante reproductions en modèles réduits des plus célèbres orchestre du monde qu’il expose un peu partout en France : Jacques Hélian, Duke Ellington, Django Reinhardt, Sydney Bechet...
“C’est une vocation, un idéal, un mode de vie.” Et c’est aussi une “quête” perpétuelle pour trouver un lieu culturel et laisser une trace, dans une ville qui accueillerait son musée...
“Il a une énergie incroyable” : effectivement, malgré les années qui passent et une santé quelquefois un peu défaillante, Pierre Berton étonne par son allant, son courage, ses projets... Il ne désarme pas. Il ne désarmera jamais. Il est incroyable ! ».

Conclusions générales de Ranky à propos des 4 expériences de psychométrie réalisées avec Pascal Mahious :

« Nous certifions sur l’honneur que cette séance de psychométrie à été réalisée dans des conditions maximum de sécurité et que les résultats positifs obtenus successivement sur les quatre enveloppes ne relèvent d’aucune technique illusionniste connue à ce jour. Nous ne pouvons donner aucune explication au phénomène observé ».

                                                                             

 

10/05/2009

Paranormal : des preuves filmées !

VOICI L'INTÉGRALITÉ DU FILM " LE 6e SENS - LA SCIENCE FACE AU PARANORMAL " !

DVX100Large.jpg Ranky explique comment est né le film « Le 6e sens »
Nous avons le plaisir de vous présenter, découpé en 4 parties successives, le remarquable film réalisé par la journaliste et grand reporter Marie-Monique Robin et la productrice Françoise Gazio, de la société « Idéale-Audience ». En France, ce film a été diffusé sur Canal + et sur Arte.
C'est Ranky qui a élaboré le protocole scientifique ayant servi aux expériences révélées dans ce film : il intervient à l'image dans la partie 2.
Si vous avez des commentaires à faire ou des questions à nous poser concernant ce film, n'hésitez pas à laisser un message sur notre adresse email : paranormal@orange.fr.

Le film "Le 6e sens" : partie 1



Le film "Le 6e sens" : partie 2

27/02/2009

La biographie de Jacques Mandorla

medium_Mandorla_portrait_.jpgJournaliste d'investigation, Jacques Mandorla a collaboré à de nombreuses expérimentations en radiesthésie et magnétisme avec le professeur Yves Rocard.
Il a aussi filmé les 13 expériences paranormales vécues en direct par Marc Menant, journaliste à Europe 1, et que ce dernier a relatées dans son livre « J’ai vécu le surnaturel » (Editions 1).


Jacques Mandorla est l’auteur de plusieurs livres :

ABC du Magnétisme (Editions Grancher)
ABC de la Radiesthésie, avec Jean-Louis Crozier (Editions Grancher)
ABC de l’Hypnose, avec Eric Barone (Editions Grancher)
Le Guide des Guérisseurs, avec Françoise Simpère (Editions Philippe Lebaud)
Soulagez les bobos de votre animal, avec Myriem Lacroix-Breton (Editions Grancher)
Derrière le miroir… l’autre vie, avec Dominique Vallée (Editions Trajectoire)
J’ai vécu le surnaturel, avec Marc Menant (Editions 1)
Le Grand Livre des Porte-Bonheur (Editions Trajectoire)Croyez aux dons qui sont en vous (Editions Trajectoire)
Comment dialoguer avec vos saints protecteurs (Editions Trajectoire)

Il a aussi été le conseiller éditorial de l’encyclopédie du paranormal FACTEUR X en 120 fascicules (Editions Marshall Cavendish) et fondateur de la revue Clairvoyance.


Voici des précisions sur quelques-uns de ses livres


Croyez aux dons qui sont en vous

medium_CROYEZ_AUX_DONS.jpgLa plupart d’entre nous sont persuadés que seules certaines personnes possèdent des dons paranormaux extraordinaires. En réalité, ces professionnels, qu’on appelle voyants, radiesthésistes, magnétiseurs, hypnotiseurs…, ont-ils réellement quelque chose de plus que nous ? La réponse est non. Tout le monde possède, en effet, des dons, mais il faut en prendre conscience.

Pour y parvenir, ce livre vous propose 66 tests faciles à faire, qui vont ainsi vous permettre de découvrir quels sont ces dons qui dorment en vous :
- le don de voyance
- le don de psychométrie
- le don de télépathie
- le don de psychokinèse
- le don de magnétisme
- le don de radiesthésie
- le don d’hypnose
- le don du dialogue avec les morts
- le don de décorporation


Pour prendre clairement conscience de la réalité de vos dons, ce livre vous révèle, pour chacun, un aperçu historique complet, les explications des scientifiques, les différentes méthodes pour l’exercer et surtout un ensemble de tests préparés par les plus grands spécialistes, dont les résultats vont vous étonner.

Vous apprendrez comment favoriser les flashes de clairvoyance, momifier un citron, voir votre aura, retrouver une personne disparue, agir sur quelqu’un par télépathie, imposer une direction à l’aiguille d’une boussole, vous mettre en auto-hypnose, dialoguer avec un défunt, voyager hors de votre corps…

Vous voilà lancés dans une incroyable aventure : celle du développement de vos dons personnels. Soyez persévérant : la réussite est toujours au bout de l’effort.


J'ai vécu le surnaturel (collaboration avec Marc Menant)

medium_LIVRE_MARC_MENANT1.jpgFi des fantômes, des magnétiseurs, des chamanes, des guérisons miraculeuses, la science toute puissante pensait avoir éradiqué le fléau de la parapsychologie. Condamnés aux communications de l’ombre, à l’information presque clandestine, tous les tenants du paranormal déshonorés, montrés du doigt, continuaient vaille que vaille leur expérimentation.

Pour eux, plus question de se faire entendre ou alors qu’à une condition : accepter d’être raillé dans des émissions grand public. Et puis vers la fin des années 80, avec les travaux menés par des chercheurs dans des universités aux Etats Unis et même par la CIA ou le KGB, tout doucement sont revenues à la surface ces pratiques dites d’un autre temps. Aujourd’hui, même s’ils prêtent encore à rire, les tenants du paranormal voient leurs hypothèses prises en considération, mieux, leur champ d’expérimentation s’étend, et de nombreuses thérapies permettent de vivre des expériences extraordinaires. Le grand public ignore encore toutes ces méthodes.
C’est pourquoi Marc Menant et Jacques Mandorla ont décidé de se transformer en cobayes de l’irrationnel.
Leur livre permettra ainsi de montrer comment on peut revivre sa naissance, voir comment il est possible de s’ouvrir à l’hypothèse de la réincarnation ou d’acquérir la force universelle cosmique à travers le reiki, comment les maux qui meurtrissent notre corps peuvent être guéris par simple manipulation sur une enveloppe nommée corps éthérique.
Ce n’est pas tout. Ils iront jusqu’à retrouver, grâce à la tradition chamanique, l’animal-totem qui régénère chaque individu. Ils verront comment les chakras et la mémoire de l’embryon permettent de détecter les blocages de l’enfance. Ils mesureront les étonnantes capacités radiesthésiques des sourciers et des magnétiseurs. Ils ne négligeront pas le détour par la voyance, ni le dialogue avec les morts et ils vivront même une séance d’exorcisme.
Point de sensationnalisme dans leur démarche : une véritable enquête sous le sceau de l’objectivité.


Le Grand Livre des Porte-Bonheur

medium_PORTE-BONHEUR.jpgCe livre vous permettra de connaître les vertus secrètes de plus de 500 objets de tous pays et de toutes époques : du scarabée égyptien à la main de Fatima, en passant par l’étoile de David, la médaille miraculeuse, le cauris des îles, le triscèle celte, la coccinelle, le maneki neko japonais, la main de Bouddha, la patte de lapin, le trèfle à quatre feuilles, le fer à cheval...


ABC du magnétisme

medium_ABCmagnétisme.jpgCet ouvrage vous apprendra les différentes techniques utilisées par les magnétiseurs, les principales maladies traitées, les caractéristiques spécifiques du reiki, les découvertes étonnantes du professeur Rocard… Plus une série de tests simples et spectaculaires à faire vous-même et qui vous prouveront que vous possédez, vous aussi, du magnétisme.



ABC de la radiesthésie

medium_ABCradiesthésie.jpgCe livre enseigne l’art de bien utiliser le pendule et la baguette de sourcier, sur les différentes techniques des professionnels et leurs secrets… Plus une série de tests amusants à faire chez soi. Ouvrage écrit en collaboration avec Jean-Louis Crozier, considéré comme le meilleur radiesthésiste français actuel, spécialiste incontesté de la recherche de personnes disparues.



Comment dialoguer avec vos saints protecteurs


medium_SAINTS.jpgCe livre vous propose 125 prières, dédiées à des saints illustres pour leur demander d’intercéder dans la guérison de 125 maladies. Si vous souhaitez une aide spirituelle en liaison avec une maladie déterminée, il vous suffit de vous reporter directement à la maladie concernée, classée alphabétiquement, de « A comme Abcès à Z comme Zona ».



Soulagez les bobos de votre animal, par simple utilisation de vos mains

medium_BOBOS.jpgUne méthode très pratique pour soulager vous-même les douleurs de vos animaux familiers (chats, chiens, oiseaux, chevaux…) en utilisant l’énergie que vous possédez dans vos mains.
Ouvrage écrit en collaboration avec Myriem Lacroix-Breton, magnétiseuse professionnelle, spécialiste du magnétisme sur animaux.



Le Guide des Guérisseurs et autres thérapeutes

medium_guérisseurs.jpgUne grande enquête réalisée dans toute la France et présentant plus de 300 fiches détaillées de guérisseurs testés à leur insu. Un guide capital pour connaître les bonnes adresses à essayer et les mauvaises à éviter.
Ouvrage écrit en collaboration avec Françoise Simpère, responsable de la rubrique Santé au magazine Avantages.




Derrière le miroir…, l’autre vie

medium_LIVRE_Derriere_le_miroir.8.jpgL’auteure de ce livre, Dominique Vallée, peut, à partir d’une simple photo d’un disparu, entrer en contact avec lui dans l’au-delà. Jacques Mandorla l’a soumise à des nombreuses expérimentations qui démontrent l’existence de ces contacts. Dominique Vallée aide ceux qui sont dans la souffrance lors du départ d’un être cher, apportant un début de réconfort, nécessaire à l’apprentissage du deuil.

28/07/2008

Possédez-vous une capacité paranormale ?

Pour le savoir, faites-vous tester par le Comité d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP).


Session de tests organisée par notre Comité d'Expertise.De gauche à droite, le voyant Pascal Mahious, les illusionnistes Ranky et Blondine, le médium Dominique Vallée.
Deux autres illusionnistes avaient participé à l'élaboration du protocole. Observateur : Jacques Mandorla.
Photo Jacques Mandorla.


Pour expliquer en quelques lignes la capacité paranormale que vous pensez posséder ou les phénomènes étranges auxquels vous avez assisté, cliquez ICI : paranormal@orange.fr

L’objectif du CIEEPP est, en effet, de trouver des personnes présentant des dons (divination, télépathie, clairvoyance, médiumnité...) et d’expérimenter scientifiquement ces capacités à l’aide de tests précis.

Les tests proposés par le Comité sont entièrement gratuits.

Les frais de route et de séjour sont à la charge du candidat.

Les candidatures sont reçues uniquement par courrier.

Vous devez remplir un formulaire de demande.

Les sessions ont lieu le plus souvent à Paris.

Les dates et horaires sont fixés en accord avec les différentes parties, selon les possibilités de chacun.

Généralement, le passage des tests concerne plusieurs candidats à la même date, ce qui en fait une journée de rencontre conviviale.

Lors des tests, deux illusionnistes-experts au moins (parmi la vingtaine que compte le CIEEPP) sont présents.

Des observateurs assistent aux cessions.

Le diplôme remis, suivant la prestation réussie, est infalsifiable. Il possède un code permettant de démasquer immédiatement un faux éventuel.


Un diplôme de capacité Psi remis par le CIEEPP

Lorsqu’un sujet présente des capacités particulières qui ne peuvent pas être expliquées, ou sont rejetées parce qu’elles ne répondent pas à la notion de répétitivité par la communauté scientifique, ces capacités sont classées Psi.

Lorsqu’un sujet se soumet aux investigations du CIEEPP et que, malgré le protocole mis en place de façon à éliminer tous les subterfuges imitant la prestation annoncée, il réussit tout de même celle-ci, les illusionnistes-experts du CIEEPP peuvent attester que le candidat n’a utilisé aucun trucage connu à ce jour, dans l’état actuel des connaissances en illusionnisme.

La réalité des choses fait alors que la performance non expliquée par les scientifiques et certifiée exempte de tout trucage par le Comité d’expertise des illusionnistes, classe le sujet qui l’a produite dans une zone indéterminée mais indéniablement bien existante, appelée pour l’instant « capacité Psi », en attendant que les recherches en paranormal ou dans un autre domaine, puissent apporter une explication au phénomène.

Le CIEEPP décerne donc un diplôme de capacité Psi qui atteste de la performance particulière pour laquelle le sujet a été testé et non pas pour une reconnaissance universelle d'une capacité Psi.
Ce diplôme constitue une barrière de sécurité pour le chercheur éventuel, car il élimine d’emblée les farfelus et les escrocs du paranormal.

23/06/2007

Lexique du paranormal

acte radiesthésique : ensemble des phases comprises entre le moment où l'opérateur débute une recherche au moyen du pendule (ou de la baguette) et celui où il obtient des résultats.

agent : en télépathie, c'est le sujet émetteur des messages envoyés au percipient (récepteur).

apparition : manifestation d'un être invisible qui se montre tout à coup sous une forme visible.

medium_269_MESS.JPG

Apparition d'une forme lumineuse (à droite) au cours d’une messe de mariage en Hollande.


application : c'est l'un des trois gestes du magnétiseur (avec l'imposition et les passes) qui consiste à mettre la main en contact direct avec le corps du patient afin de calmer une douleur.

apport : apparition ex nihilo d'objets au cours d'une séance spirite.

aura : rayonnement, en général invisible, qui entourerait le corps de tous les êtres vivants.

autosuggestion : action de s'influencer soi-même volontairement ou non. Beaucoup de détracteurs de la radiesthésie estiment que les réactions du pendule ou de la baguette sont l'effet de l'autosuggestion.

baguette : instrument du sourcier provenant du bois de coudrier et ayant la forme d'un Y. Aujourd'hui, elle est faite dans toutes sortes de matières (rotin, plastique, fibre de verre, métal...) et se présente sous plusieurs formes.

medium_7-9_hennique.2.jpg

Michel Hennique, spécialiste de la recherche d'eau à la baguette de sourcier.


baguettisant : terme employé autrefois pour désigner le sourcier qui utilisait la baguette.

bilocation : voir ubiquité ou décorporation.

chakra : mot sanscrit signifiant « roue » et désignant les réseaux énergétiques à forte densité de fibres nerveuses existant dans le corps humain. Selon la tradition orientale du « reiki », il y a sept chakras différents, situés sur l'axe vertical crâne/sexe et ayant chacun une fonction précise. Ce sont les chakras crânien, frontal, de la gorge, du cœur, ombilical, du sexe et racine.

chaman : prêtre, sorcier, devin et guérisseur dans certaines civilisations (Sibérie, Indiens d'Amérique...), il est l'intermédiaire, lorsqu'il entre en transes, entre le commun des mortels et les forces de la nature, les esprits et les ancêtres.

channelling : méthode américaine, très prisée par les adeptes du New Age, consistant à entrer en contact avec les esprits des morts par l'intermédiaire d'une personne servant de canal (« channel » en anglais).

clairaudience : faculté qu'ont certains individus d'entendre mentalement des voix leur dicter des pensées ou des événements prémonitoires.

clairvoyance :perception paranormale des événements présents sans le secours d'un agent susceptible de les communiquer (pour le passé voir rétrocognition et pour le futur voir précognition ou prophétie). On parle aussi de don de double vue.

convention mentale : en radiesthésie, c'est le code individuel que se fixe, par la pensée, tout radiesthésiste avant de travailler avec sa baguette ou son pendule, pour obtenir des réponses aux questions qu'il se pose. En règle générale, les conventions mentales utilisées sont les suivantes : « oui » pour une rotation du pendule dans le sens des aiguilles d'une montre, « non » pour une rotation dans le sens contraire, « pas de réponse » pour un pendule immobile ou en oscillation longitudinale.
Les adeptes de cette radiesthésie dite mentale (ou psychique) s'opposent à ceux de la radiesthésie dite physique, qui considèrent qu'il ne doit exister aucune influence de la pensée de l'opérateur sur leurs instruments de recherche.

cordon d'argent : nommée ainsi par Saint-Paul, c'est le cordon ombilical invisible qui relie le corps astral au corps physique lors d'une décorporation.

corps astral : c'est le corps éthérique (ou corps bioplasmique ou corps mental) qui flotterait autour du corps physique.

corps bioplasmique : nom donné par les scientifiques soviétiques au halo lumineux détecté par l'appareil Kirlian autour du corps physique. Le corps bioplasmique est aussi appelé « corps énergie ».

décorporation : phénomène de sortie du corps astral hors du corps physique.

dédoublement : voir décorporation.

écriture automatique : phénomène consistant, pour un sujet en communication avec l'esprit d'un mort, à laisser sa main rédiger automatiquement les messages qu'il reçoit de la personne disparue.

ectoplasme : terme créé par le Prix Nobel français, le docteur Charles Richet, pour qualifier une substance blanche gazeuse, vaporeuse, solide ou liquide, émanant de la bouche même du médium lorsqu'il est en état de transe. Il faut noter que ce phénomène était très répandu à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, mais qu'aujourd'hui il n'est plus du tout mentionné lors des séances de spiritisme. Est-ce le signe d'une supercherie systématique à l'époque ?

medium_ECTOPLASME.jpg

Un ectoplasme photographié au cours d'une séance de spiritisme réalisée en 1929.


effet Kirlian : phénomène mettant en relief, sous forme d'un halo, l'énergie irradiée par un corps vivant ou par un objet soumis à un champ électrique de haute tension distribué en haute fréquence.

medium_6-2_main.jpg

Photo Kirlian d'une main.


égrégore : création collective et magique élaborée par un ensemble de personnes.

esprit : être immatériel et incorporel représentant l'âme d'un mort avec lequel on souhaite communiquer soit directement soit par l'intermédiaire d'un médium.

esprit frappeur : expression recouvrant le phénomène appelé poltergeist (voir ce mot).

états modifiés de conscience (E.M.C.) : états différents de l’état de veille ordinaire (hypnose, transe, rêve, sommeil, relaxation…).

E.S.P. :abréviation de l'expression « Extra Sensory Perception », créée par le chercheur américain Joseph Rhine, signifiant « perception extra sensorielle » et regroupant toutes les perceptions qui ne concernent pas les perceptions classiques dues à nos cinq sens.

fading : terme emprunté au vocabulaire des ondes radio et attribué par l'abbé Mermet à l'évanouissement momentané de la sensibilité radiesthésique.

fantôme : apparition surnaturelle d'une personne morte soit sous son ancienne apparence soit dans la tenue caractéristique attribuée aux fantômes (chaînes, suaire...). On parle aussi de revenant, de spectre, de lémure, d'ombre, de zombie.

feed-back : mesure constante des conséquences pour pouvoir agir en permanence sur les causes.

giration : voir rotation.

guérisseur :
personne qui soigne par des techniques thérapeutiques différentes de celles de la médecine classique. La majorité des guérisseurs est constituée de magnétiseurs c'est-à-dire de personnes qui pratiquent l'imposition des mains (magnétisme).

hantise : action de hanter un lieu.

imposition : c'est l'action consistant à placer la main à quelques centimètres du corps d'un patient.

imprégnation : un objet ou un être humain, après avoir séjourné dans un lieu précis, imprégnerait celui-ci d'ondes décelables par le radiesthésiste. L'imprégnation créerait alors une rémanence (voir ce mot).

lama : prêtre du Tibet dont le chef suprême est le Dalaï-Lama.

léthargie : état caractérisé par un sommeil profond et prolongé dans lequel les fonctions de la vie semblent suspendues.

lévitation : élévation dans l'espace du corps physique, sans appui ni aide matérielle.

medium_ph2home513.jpg

L’écossais Daniel Douglas Home lors de l’une de ses "extraordinaires" séances de lévitation, le 13 décembre 1868.


longueur d'onde : pour les radiesthésistes adeptes de la méthode physique, c'est le nombre spécifique correspondant à la « vibration » d'un objet ou d'un être et qui est fonction de l'intensité des ondes émises par ces derniers. L'expression a, bien entendu, été empruntée au vocabulaire des physiciens.

magnétiseur : pour le professeur Yves Rocard, c'est « toute personne dont les doigts peuvent provoquer, en agissant sur le point sensible des arcades sourcilières d'un sujet moyen, la rotation d'un pendule tenu par ce sujet ».
Pour le grand public, il s'agit du guérisseur qui utilise son magnétisme curatif pour soulager les douleurs des patients.

magnétisme : fluide ou énergie dont disposent certaines personnes pour soigner autrui. Anton Mesmer a parlé de « magnétisme animal » mais aujourd'hui on parle plutôt de « magnétisme curatif ».

mancie : mot issu du grec « manteia » signifiant divination. La majorité des techniques de divination sont créées à partir de ce suffixe : cartomancie, chiromancie...

matérialisation : apparition, au cours d'une séance de spiritisme, d'un objet ou parfois du corps même du médium.

médium : personne provoquant l'apparition de phénomènes paranormaux. Dans la doctrine spirite, le médium sert d'intermédiaire entre les morts et les vivants.

mirage : image virtuelle vue par certains radiesthésistes autour de l'objet de leur recherche ou près du lieu où elle s'effectue et que certains considèrent comme une sorte d'hallucination.

momification : durcissement de fruits ou de morceaux de viande après imposition de main.

medium_6-7_citrons.jpg

Photo d'un citron, avant et après "momification" par action du magnétisme (imposition des mains).


mort imminente : c'est l'état proche de la mort (appelé N.D.E. par les américains : « Near Death Experience ») vécu par des personnes revenues à la vie après avoir été considérées comme mortes. D'après les études du docteur Moody, ces personnes ont toutes rencontré, au cours de cette expérience, onze éléments caractéristiques : l'insolite, l'audition du verdict, le sentiment de sérénité, le bruit, le tunnel obscur, l'abandon du corps, la rencontre avec les autres, l'être de lumière, le défilé de la vie, la frontière et le retour.

occultisme : ensemble des connaissances réservées aux adeptes de ce qui est caché et représentant l'intermédiaire entre le naturel et le surnaturel.

oscillation : c'est le mouvement d'aller et retour, sans rotation, d'un pendule dans un plan vertical. On parle alors d'oscillation longitudinale par opposition aux rotations (voir ce mot).

oui-ja : amalgame du mot français « oui » et du mot allemand « ja ». planchette inventée au milieu du XIXe siècle, faite de bois, en forme de cœur, reposant sur des roulettes et comportant un crayon pointé vers le bas pour communiquer avec les esprits par l'écriture automatique.

medium_OUI_JA.jpg

Une jeune fille, yeux bandés, au cours d'une séance de spiritisme à l'aide d'une planchette "oui-ja".


Pied fourchu : traduction française du nom « Splitfoot », donné par les sœurs Fox en 1848 à l'esprit qui vivait, d'après elles, dans leur maison.

medium_SOEURS_FOX234.jpg

Le début du spiritisme coïncide avec l'aventure des soeurs Fox. Tout débuta le 31 mars 1848, dans une petite maison de Hydesville (Etat de New York) habitée par le couple Fox et leurs deux plus jeunes filles Margareth, treize ans (à gauche) et Kate, douze ans (au centre).


paranormal : terme générique recouvrant tous les phénomènes inexpliqués et incluant la parapsychologie.

parapsychologie : terme inventé en 1889 par Dressoir et recouvrant l'étude des phénomènes psychiques non expliqués par la science.

passe : c'est la troisième technique utilisée par les magnétiseurs, avec l'application et l'imposition.

pendule : instrument des radiesthésistes tendant à remplacer de nos jours la baguette et constitué d'une masse suspendue à un fil sans torsion. Il existe de très nombreuses sortes de pendules.

medium_Crozier.jpg

Jean-Louis Crozier, l'un des meilleurs radiesthésistes français, spécialiste de la recherche de personnes disparues.



pendulisant : terme utilisé autrefois pour désigner une personne qui utilisait le pendule.

perception transcutanée : appelée aussi vision extra-oculaire ou vision dermo-optique. Cette expression, inventée par l'ingénieur français René Warcollier, désigne la perception télépathique des couleurs faite à travers des enveloppes scellées.

percipient : personne recevant des messages de l'émetteur (appelé agent) par télépathie (appelée aussi « récepteur »).

période : temps écoulé entre deux passages successifs d'un pendule dans la même position et le même sens.

poltergeist : mot d'origine allemande signifiant « esprit frappeur » et recouvrant les phénomènes d'ordre psychokinétique désignant des déplacements d'objets, des bruits (raps), des perturbations électriques à l'intérieur d'une habitation et très souvent provoqués, à son insu, par une jeune personne à l'âge pubertaire.

medium_POLTERGEIST.jpg

Phénomène de poltergeist survenu en 1850 dans le village normand de Cideville, en présence du père Tinel et de sa gouvernante.


précognition : perception paranormale d'un événement futur que personne ne peut connaître à l'avance.

prophétie : perception paranormale d'un événement futur.

medium_Nostradamus.jpg

Michel de Nostredame, alias Nostradamus (1503-1566) : à la fois astrologue, médecin, voyant et mathématicien, devenu célèbre pour ses prophéties publiées dans ses Centuries en 1555.



prémonition : voir précognition.

projection astrale : technique consistant à quitter de manière momentanée son corps physique pour se déplacer dans un corps non-matériel appelé corps astral. Cette expression a été créée par Héléna Blavatsky, fondatrice de la Société Théosophique en 1875.

psi : lettre grecque désignant l'ensemble des phénomènes paranormaux.

psychokinèse : phénomène connu aussi sous son abréviation P.K. et désignant l'action à distance de la pensée sur un objet ou sur la matière vivante.

psychométrie : terme créé en 1885 par le docteur Buchanan pour désigner la faculté de raconter l'histoire d'un objet, son origine et certains événements marquant de sa vie passée, uniquement en le prenant en main et en se concentrant dessus.

psychopathotactie : mot créé par Raymond Réant, à partir du grec « psukhê », âme et du latin « tactus », sens du toucher, pour remplacer le terme psychométrie.

radiesthésie : mot créé en 1929 par l'abbé Bouly à partir de deux termes d'origine différente (l'un latin « radius », rayon, l'autre grec « aisthesis », sensation) et devenu célèbre aujourd'hui, au point d'avoir remplacé les termes de rhabdomancie et de sourcellerie.

medium_RADIESTHÉSIE.jpg

Dessin du Moyen Age montrant l'utilisation de la baguette pour la recherche de mines de métaux : or, argent, cuivre...


raps : bruits sourds entendus lors des poltergeists.

réincarnation : croyance dans le fait que l'âme de tout mort s'incarnerait dans un nouveau corps.

rémanence : pour les radiesthésistes, un objet ou un corps, même absent, laisserait après imprégnation (voir ce mot), une trace de sa présence prolongée dans un lieu, détectable par le pendule et appelée « rémanence ».

rétrocognition : connaissance paranormale du passé.

rhabdomancie :mode de divination, à l'aide d'une baguette, utilisé dans l'Antiquité. Le mot a été formé à partir de deux termes grecs « rhabdos », baguette et « manteia », divination.

rotation : mouvement circulaire effectué par le pendule (on dit aussi : giration) dans un sens horaire (sens des aiguilles d'une montre) ou anti-horaire (sens contraire).

Société Théosophique : secte créée en 1875 par Helena Blavatsky et le colonel Henry Olcott et prêchant la fraternité universelle, l'étude comparative des religions, des lois inexpliquées de la nature et les pouvoirs latents de l'homme.

medium_BLAVATSKY232.jpg

Portrait d’inspiration égyptienne d’Helena Petrovna Blavatsky (1831-1891), surnommée H.P.B.


souffle magnétique : une des deux techniques pratiquée par les magnétiseurs (l'autre étant l'utilisation des mains) consistant à souffler sur une douleur . Si le souffle est chaud (comme celui qui permet d'embuer un miroir), il a une action de soulagement. Si le souffle est froid (comme celui qui sert à refroidir un plat trop chaud), il a une action d'excitation.

sourcellerie : terme ancien désignant l'art pratiqué par les sourciers. On a, à une certaine époque, fait un amalgame entre ce terme et celui de sorcellerie.

sourcier : personne capable de découvrir les sources cachées, les nappes d'eau souterraines, les gisements de minerais, à l'aide d'une baguette ou d'un pendule.

spiritisme : science occulte fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits.

medium_KARDEC233.jpg

Hippolyte Rivail (1804-1869), alias Allan Kardec, le pape du spiritisme en France.


synchronie de la mort : phénomène télépathique reliant des jumeaux entre eux.

syntonisation : terme de physique exprimant qu'il y a égalité de fréquences entre deux circuits électriques. Les radiesthésistes ont récupéré le mot pour signifier l'accord parfait existant entre le mouvement du pendule et ce qui est recherché.

table tournante : manifestation concrète au cours d'une séance de spiritisme d'un contact avec l'esprit d'un mort, obtenu par plusieurs personnes réunies autour d'une table ou d'un guéridon, et se traduisant par des mouvements incontrôlés de ce meuble.

medium_TABLE_TOURNANTE.jpg

Une séance de spiritisme au moyen de la table tournante.


télékinésie :voir psychokinèse.

télépathie : terme créé en 1883 par l'anglais Frédéric Myers pour désigner la faculté permettant à deux personnes (agent ou émetteur et percipient ou récepteur) d'échanger des informations ou des sensations sans l'intervention des cinq sens habituels.

téléradiesthésie : mot créé en 1933 par Emile Christophe, pour qualifier la radiesthésie à distance.

témoin : échantillon de même nature que l'élément recherché par le radiesthésiste, tenu dans la main en même temps que le pendule ou bien enfermé dans un pendule spécial possédant une cavité à cet effet.

transcommunication instrumentale : procédé, appelé aussi T.C.I., permettant d'entrer en contact avec des disparus, à l’aide d’un magnétophone. Cette technique a été découverte, par hasard en 1959, par le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson. Elle a, depuis, été perfectionnée en 1985 par l’allemand Klaus Schreiber qui a remplacé le magnétophone audio par le magnétoscope TV. Cette technique est même aujourd’hui appliquée aux écrans d’ordinateurs.

8050a8f07f2dcb590ca4b2249a7d7aed.jpg

Le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson.

medium_ROMY_SCHNEIDER.jpg

Visage, ressemblant étrangement à celui de Romy Schneider, qui serait apparu par transcommunication instrumentale sur un écran de télévision.


transe : état d'un sujet dépersonnalisé comme si un esprit étranger s'était substitué à lui.

tulpa : forme mentale, créée par les lamas, pouvant se matérialiser et être alors vue à la fois par celui qui la suscite et par son entourage.

tychoscope : appareil inventé par le chercheur français Pierre Janin, permettant de faire des expériences sur la psychokinèse.

medium_tychoscope.jpg

Le tychoscope inventé par le chercheur français Pierre Janin.


ubiquité : faculté, pour une personne, d'être présente en plusieurs lieux à la fois.

verge : terme utilisé parfois pour désigner la baguette (on trouve ainsi, dans la Bible, l'histoire de la verge de Jacob).

voyance : terme désignant tous les phénomènes de perception extra sensorielle (E.S.P.) couvrant le passé, le présent et le futur. Il existe de nombreuses techniques dont le nom provient du support même de la voyance et du radical grec « mantis », divination : chiromancie, divination par les lignes de la main; cartomancie, par les cartes…

medium_2-3_pythie.jpg

La plus célèbre voyante de l'Antiquité : la Pythie de l'oracle d'Apollon à Delphes.