Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2011

LE TOMBEAU D'ALEXANDRE LE GRAND A-T-IL ÉTÉ DÉCOUVERT PAR DES MÉDIUMS ?

Celui qu’on surnomme Alexandre le Grand a pour nom officiel Alexandre III de Macédoine. Son prénom signifie, en grec, « protecteur de l’homme ». Il est né le 21 juillet 356 avant Jésus-Christ à Pella et est mort le 13 juin 323 avant JC à Babylone, alors qu’il allait avoir 33 ans seulement.

médium,voyant,alexandre,remote viewing,retrocognition,vison à distance

Pour les archéologues, la statue en bronze découverte en 1964 dans les eaux de l’Hérault, représenterait Alexandre le Grand et aurait été réalisée par le sculpteur Lysippe de Sicyone, son portraitiste attitré.

 

C’est l’un des personnages les plus célèbres de l’Antiquité. Probablement à cause de sa mort prématurée, mais surtout parce qu’il fascinait les foules par son extraordinaire charisme, son autorité naturelle et son physique séduisant, éclairé par un regard étrange dû à ses yeux vairons, c’est-à-dire de couleurs différentes (un noir et un bleu).

Il aura la chance d’avoir comme précepteur, pendant toute sa jeunesse, le célèbre philosophe Aristote, disciple de Platon.

Fils de Philippe II, auquel il succède en 336 avant JC, il devient l’un des plus grands conquérants de l’Histoire. En effet, en peu de temps, il est parvenu à faire du petit royaume de Macédoine, laissé par son père, un immense empire qui s’étendra du Danube aux rives de l’Indus et de l’Adriatique au golfe Persique. Au cours de sa conquête, menée à la tête de 30 000 fantassins et 7 000 cavaliers, il fonde près de soixante-dix cités au Moyen-Orient et en Asie, dont un nombre important porte, encore aujourd’hui, le nom d’Alexandrie.

Si le tombeau de son père Philippe II a fini par être découvert en 1977 à Aigai par l’archéologue grec Manolis Andronikos, l’emplacement de la tombe d’Alexandre, mort 13 ans seulement après son père, est toujours activement recherché.

 

Le paranormal au service de la recherche archéologique ?

Pour essayer de retrouver en Egypte la tombe d'Alexandre le Grand, une extraordinaire expérience scientifique, connue sous le nom de « Projet Alexandrie », a été réalisée en 1979.

Cette expérience scientifique exceptionnelle est imaginée et dirigée par Stephan Schwartz, fondateur du groupe de recherche Mobius Laboratory, composé d'hommes de science de renommée internationale. Leur mission : effectuer des recherches sur des sites archéologiques mystérieux, avec l'aide de radiesthésistes, voyants et médiums, tous amateurs, mais aux capacités très supérieures à la moyenne.

Schwartz,Alexandre,Projet Alexandrie,Alexandre,paranormal

En 1979, Stephan Schwartz, fondateur du groupe de recherche Mobius Laboratory, a lancé le « Projet Alexandrie » afin de retrouver en Egypte la tombe d'Alexandre le Grand.


Schwartz recrute quinze voyants non professionnels, répartis dans le monde entier et acceptant de travailler bénévolement. Parmi eux, on trouve un physicien, un épicier, un photographe... et même un comte italien !

La méthode, baptisée « archéologie intuitive » par certains, consiste à envoyer par la poste, aux quinze personnes choisies, un questionnaire et une carte d'Alexandrie. Il leur est demandé de décrire leur ressenti par rapport au tombeau d'Alexandre, de la grande bibliothèque et d’un site appelé « la colline des nombreux passages ». Pour pouvoir se concentrer sur ses propres perceptions, chaque voyant doit s'imaginer vivre en 310 avant notre ère et dire ce qu'il voit.

Cette technique, appelée « rétrocognition », « vision à distance » ou encore « remote viewing », est spécialement destinée à la recherche des événements du passé.

L'expérience du « Projet Alexandrie » a donné des résultats très étonnants. Plusieurs voyants disent avoir visualisé le tombeau d'Alexandre, en donnant un dessin détaillé et indiquant un emplacement précis, situé sous la mosquée Nebi Daniel.

tombeau,Alexandre,mosquée,Nabi Daniel,voyant,Alexandrie

Dessin du tombeau d’Alexandre tel que certains voyants du « Projet Alexandrie » l’ont perçu dans leur expérience de vision à distance.

 

Seul problème technique et politique : pour des raisons religieuses facilement compréhensibles, l'Etat égyptien refusa que Schwartz fasse des fouilles sur place pour savoir si ces prédictions étaient exactes.

Le mystère concernant l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de l'Humanité n'est toujours pas résolu !

xandrie,mosquée,Nabi Daniel,AleAlexandre,tombeau,médium

La plupart des voyants ayant participé à l’expérience du « Projet Alexandrie » ressentent la présence du tombeau d’Alexandre sous la mosquée Nabi Daniel à Alexandrie.