Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2013

ART MÉDIUMNIQUE

 

ART MÉDIUMNIQUE  par RANKY

L’art médiumnique apparaît au XIXème siècle en même temps que le spiritisme.
L’artiste classé dans cette catégorie n’a reçu aucune formation dans un domaine où il est brusquement projeté : musique, sculpture, peinture , poésie, écriture.
 A un moment imprévu de leur vie et sans aucun apprentissage, certaines personnes acquièrent soudainement des dons artistiques accompagnés du  bagage technique permettant de les exprimer. Ces connaissances subites de choses réputées inconnaissables selon nos raisonnements habituels sont étudiés en parapsychologie sous le nom de métagnomie.
Le peintre Jean Dubuffet a collectionné  beaucoup de ces oeuvres en marge de l’art officiel répertorié, les baptisant “Art brut”. Dubuffet donne de ces créations une explication rationnelle : elles  seraient le résultat d’une position d’isolement, de misère ou de maladie mentale sinon de dons spirites.
Curieusement, la majorité de ces artistes ont tous pour facteur déclenchant de leur vocation, le spiritisme.
Quelle qu’en soit l’explication, ces artistes possèdent la faculté de produire en un temps souvent très court des oeuvres quelquefois fort complexes, souvent d’une grande qualité ne répondant toutefois jamais aux canons de l’art officiel, et sans aucune approche préalable du sujet (étude, réflexion, esquisses, etc..).
Le docteur Eugène Osty a étudié plusieurs de ces artistes d’un regard exclusivement métapsychique, c’est-à-dire en étudiant les mécanismes psychologiques, sans tenir compte de  la qualité  artistique des oeuvres.
L’art médiumnique s’éloigne toujours de la représentation classique au profit d’une représentation symbolique. D’après les tenants du spiritisme auxquels je laisse cette théorie, le "perisprit" qui serait une “enveloppe” survivant à la mort s’exprimerait par des figures libérées de la contrainte réglementaire, de la volonté de l’exécutant, produisant ainsi une création artistique différente. Curieusement, ces créations artistiques abstraites contiennent pourtant des animaux, des visages humains et des motifs floraux.
L’art spirite ou médiumnique est pratiqué par des artistes ayant exclu le conditionnement culturel et le conformisme social. Ils ne s’attribuent pas la parenté de leurs oeuvres mais prétendent tous être des intermédiaires des “esprits”.

COUVE ENCYCLO DU MYSTERE.jpgLes dossiers qui suivent sont extraits du livre de Ranky.

ENCYCLOPEDIE DU MYSTERE.

Editions Trajectoire.

Prix : 24 euros.

Nombre de pages: 400

Photos-documents : environ 200

ISBN : 978-2-84197--574-7

www.amazon.fr

Encyclopédie du mystère de Ranky est classé au 1er mai 2013

                                              chez Amazon : 7165 sur 1.500.000 livres.

LE FACTEUR CHEVAL
            1836-1924
LE FACTEUR CHEVAL 1836-1924.jpgSon certificat d’études en poche il entre comme apprenti boulanger, métier qu’il exercera quelques années seulement. A 31 ans il devient facteur à Hauterives dans la Drôme.
Son éveil à la sculpture se produit à plus de 40 ans.  En livrant son courrier il heurte une pierre dont la forme le fascine et sera en quelque sorte la première pierre de son “palais idéal” qu’il mettra 33 ans à construire de façon intuitive.
Dès le lendemain, repassant au même endroit il découvre d’autres pierres aussi singulières dont il rempli ses poches pour les ramener chez lui. Un peu plus tard il utilisera un panier, puis une brouette.  Très tard, chaque soir, à la lumière d’une lampe à pétrole il élabore en rêve sa construction à venir. 
Puis il passe à la partie ouvrière. Les 20 premières années sont réservées à la construction de la façade Est. Il entame ensuite une phase de construction vers le Nord : deux cascades - le monument égyptien - des grottes - puis,  vers le sud : le temple hindou gardé par les trois géants : César, Vercingétorix et Archimède.
Il termine par la façade Ouest, avec des alcôves remplies de miniatures du monde entier. Une mosquée, un temple Hindou, la Maison Carrée d’Alger, un Château du Moyen-âge, un  Chalet Suisse.
Une galerie d’une vingtaine de mètres de long, ornée de sculptures permet d’accéder par des escaliers à une terrasse de même dimension. On trouve dans son oeuvre des styles  architecturaux puisés dans la bible, la mythologie égyptienne et hindoue.  Le palais est terminé en 1912.

LE PALAIS IDEAL DU FACTEUR CHEVAL.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ferdinand Cheval souhaitait reposer au sein de son oeuvre mais la loi française l’interdisant il attaque la construction de son tombeau dans le cimetière communal de Hauterives.

LA BROUETTE DU FACTEUR CHEVAL.jpg
La brouette du facteur Cheval (Photo DR)

 

Il reprend sa brouette en 1914  et construit en 8 ans un deuxième chef d’oeuvre. Le facteur Cheval  meurt en 1924. Le palais idéal et le tombeau sont aujourd’hui classés monuments historiques.
 

 

 

 

LE TOMBEAU DU SILENCE ET DU REPOS SANS FIN.JPG

 

Le tombeau du silence et du repos sans fin

« Fils de paysan je veux vivre et mourir pour prouver que dans ma catégorie il y a aussi des hommes de génie et d'énergie. Vingt-neuf ans je suis resté facteur rural. Le travail fait ma gloire et l'honneur mon seul bonheur ; à présent voici mon étrange histoire où le songe est devenu, quarante ans après, une réalité. »
           Ferdinand Cheval, 15 mars 1905.

 

 

 

==============================================================

AUGUSTIN LESAGE
 Augustin Lesage est l'un des cas les plus extraordinaires de la peinture dite médiumnique. Bien sûr, autour du personnage une légende s’est créée : mineur de fond dans le Nord de la France, il aurait entendu une voix lui annonçant “un jour tu seras peintre”. Assistant l’année suivante à une séance de spiritisme, des messages lui confirment cette orientation artistique et il se met donc à dessiner sous la dictée des “esprits”. Bientôt, il se met à peindre des tableaux de grande dimension dont les motifs représentent des constructions architecturales miniaturisées incroyablement complexes.
Augustin Lesage, qui n’a aucune notion de l’art pictural, réalise une première oeuvre à connotation orientale. La technique est sûre, le geste précis. Il applique la peinture sans dessin préalable, sans hésiter, sans aucune retouche et étonne les spécialistes du monde artistique. Il dit ”Je fais ce qu’on me dit de faire”.


AUGUSTIN LESAGE 1876-1954.jpg                                        Augustin Lesage 1876-1954


Lesage installe sur un mur de sa cuisine  une toile de 3 mètres de côté . Son pinceau est attiré par le coin droit supérieur de cette toile et, après environ un mois où il ne se passe rien, sa main l’entraîne et il commence à appliquer la peinture de gauche à droite. Chaque jour, pendant deux ans, en rentrant de la mine de charbon où il travaille, il s’installe devant la toile et continue à la couvrir.  La pièce où il a installé cette toile ne lui permet pas de la déplier complètement et un des côtés reste donc enroulé. L’exiguïté de la pièce ne lui permet pas non plus le recul nécessaire pour l’examiner dans son ensemble. Lesage peint donc en descendant le long de sa toile, mécaniquement, sans temps de réflexion et avec une précision époustouflante.
Pendant l’ exécution d’une de ses toiles les “esprits” lui annoncent que la fresque originale se trouve dans un tombeau qu’il visitera  au cours d’un voyage prochain. Effectivement, Lesage et quelques compagnons partent dans les environs de Louxor où, visitant la tombe d’un égyptien du nom de Ména, ils découvrent sur l'un des murs la même scène qu’il avait peinte et intitulée “La maison égyptienne”.
Le milieu spirite s’empare aussitôt de l’anecdote, voulant prouver ainsi que Lesage posséde bien des capacités médiumniques.

ENQUÊTE-EXPRESS DE NOTRE COMITÉ

Peinture ornementale d'Augustin Lesage

PEINTURE ORNEMENTALE DE AUGUSTIN LESAGE.jpg Il faut savoir que si Auguste Lesage n’avait pas vu la fresque égyptienne avant de peindre son tableau, la découverte de cette fresque était recensée dans un livre datant de 1905 et citée dans quelques revues de 1930.

Mais cette révélation n’enlève rien à la mystérieuse puissance de son oeuvre qui est immense puisqu’elle comprend environ 800 toiles dont quelques-unes sont visibles aux Musées d’Art moderne de Lille et de Paris

Sans aucune formation picturale, par le biais du spiritisme Auguste Lesage préfigure trois des mouvements majeurs artistiques du XXème siècle : l’art abstrait, le surréalisme et l’art brut.

=================================================================



                                                                   






10/05/2013

GRANDS VOYANTS DE L'HISTOIRE

Joseph, l'interprète des songes du Pharaon

 Par Charly Samson et Jacques Mandorla

 

Les songes, définis comme des voyances révélées au dormeur, sont toujours difficiles à interpréter. Pourtant, un homme nommé Joseph a su décoder les songes d'un Pharaon, influençant ainsi l'histoire de notre civilisation.

 

Le récit que nous rapporte la Bible (Genèse, XXXVll-L) se situe en des temps pour lesquels réalité et légendes sont intimement liées. Il concerne l'extraordinaire aventure de Joseph, fils préféré du patriarche Jacob et de son épouse Rachel.

devin,prophétie,haruspice,pythie,voyance,pharaon,Joseph

La rencontre de Jacob et Rachel.


Le prix de la jalousie

Ses frères sont d'autant plus jaloux que Joseph leur raconte certains de ses songes : "Nous sommes en train de lier nos gerbes et voilà que la mienne se lève et se tient droite, tandis que les vôtres se prosternent devant elle ! ".

Ce songe de Joseph attise la haine de ses frères, obligeant Jacob à le réprimander : "Va-t-il falloir que ta mère, tes frères et moi, nous nous prosternions à terre devant toi ?".

Excédés, les frères de Joseph décident alors de le tuer. Préférant ne pas se souiller de son sang, ils vont dans le désert et le jètent vivant dans une citerne vide. Par chance, arrive au même moment une caravane d'Ismaélites, dont les chameaux sont chargés d'aromates, de baume et de myrrhe à destination de l'Égypte. Pour vingt pièces d'argent, Joseph est vendu à ces marchands qui l'emmènent comme esclave en Égypte. Là, il est revendu à Putiphar, officier et chef des gardes de Pharaon, tandis que ses frères, de retour à la maison, annoncent à Jacob que son fils préféré est mort.

devin,prophétie,haruspice,pythie,voyance,pharaon,Joseph

Joseph est vendu, par ses propres frères, à des marchands nomades.


Rêves en prison

Joseph, qui n'a que 17 ans, vit dans la maison de son maître Putiphar, qui reconnaît rapidement ses mérites et le met à la tête de sa maison, lui confiant la gestion de tous ses biens. Mais l'épouse de Putiphar, irritée par une position aussi privilégiée accordée à un étranger, et par ses avances repoussées, use alors de stratagèmes pour éliminer Joseph. Putiphar, excédé, finit par le faire interner dans la prison où sont détenus les prisonniers du roi. C'est une chance pour Joseph, qui ne tarde pas à gagner la faveur du chef de la prison, lequel n'hésite pas à lui confier des tâches administratives importantes.

Un jour, le panetier et le grand échanson du Pharaon, ayant mécontenté leur souverain, arrivent dans la prison : Joseph est mis à leur service. Un matin, il les trouve attristés après une nuit où ils ont fait, chacun, un songe important que personne n'est capable d'interpréter. Ils racontent ces rêves à Joseph, qui les interprète facilement et, plus tard, après leur libération, constatent la rigoureuse exactitude de ces interprétations.

 

Les songes du Pharaon: 14 vaches et 14 épis de blé

Deux ans après ces faits, Pharaon, dans son palais, fait un songe qui le trouble fortement. Dans son sommeil, il voit surgir du Nil sept vaches belles et grasses qui se mettent à paître. Puis, sept autres vaches, laides et maigres, qui dévorent les premières.

Pharaon s'éveille brusquement, mal à l'aise, puis se rendort. Mais un nouveau songe vient le visiter : sept épis de blé, gros et beaux, sortent d'une même tige, suivis de sept autres épis, maigres et desséchés par le vent, qui se mettent à dévorer les gros épis.

devin,prophétie,haruspice,pythie,voyance,pharaon,Joseph

Les songes de Pharaon : 7 vaches grasses et 7 vaches maigres, puis 7 beaux épis de blé et 7 épis dessechés.


À son réveil, Pharaon convoque tous les devins et sages de l'Égypte, et leur raconte ses deux songes : hélas pour lui, personne ne peut les interpréter. C'est alors que le grand échanson fait le récit de sa rencontre en prison avec un jeune Hébreu, et de son interprétation exacte de ses songes et de ceux du panetier. Pharaon demande qu'on lui amène Joseph sur le champ.

Mis face au Pharaon, Joseph explique le rêve de celui-ci : "Ce double songe n'en forme qu'un. Dieu vous révèle ce qu'il va faire. Les sept vaches grasses sont sept années d'abondance et les sept vaches maigres, sept années de disette. La signification est la même pour les épis. Voici ce qui va advenir : il y aura sept années de grande abondance pour toute l'Égypte, puis viendront sept années de disette qui feront oublier cette abondance. La famine sera sévère et désolera le pays. Le songe s'est présenté deux fois, ce qui signifie que son exécution est proche. Il vous faut choisir très vite un homme sage et avisé et le placer à la tête du pays. Puis des intendants doivent réquisitionner le cinquième des récoltes durant les sept années d'abondance. Ces provisions constitueront une réserve qui sera utilisée durant les années de famine".

devin,prophétie,haruspice,pythie,voyance,pharaon,Joseph

Joseph donne au Pharaon l'interprétation de ses songes.

 

Joseph, premier ministre

Pharaon nomme immédiatement Joseph à la tête de l'Égypte et lui déclare : "Tout mon peuple obéira à ta parole. Seul le trône me fera plus grand que toi". Les sept années de fertilité permettent à Joseph de faire entasser, dans chaque ville, d'importantes réserves qui font dire au peuple : "Il entasse du blé comme le sable de la mer : il y en a tant qu'il n'est plus possible de le compter".

Au terme de ces sept années, Joseph épouse Asenet, fille d'un prêtre d'Égypte, qui lui donne deux fils, Manassé et Ephraïm. Puis, commencent les sept années de grande disette. Quand le peuple réclame du pain au Pharaon, celui-ci répond : "Adressez-vous à Joseph et faites ce qu'il vous dira". Joseph ouvre alors les greniers et vend des vivres aux Egyptiens. Mais la famine touche aussi les habitants des pays voisins, qui viennent en Égypte acheter du grain.

Au pays de Canaan, le patriarche Jacob, souffrant de cette terrible disette et apprenant qu'on vend du blé en Égypte, y envoie ses fils, sauf Benjamin, le plus jeune. Ceux -ci sont obligés de s'adresser à Joseph car, étant gouverneur de la région, il est le seul à pouvoir vendre du blé. Ils se prosternent devant lui, face contre terre, sans même le reconnaître. Mais Joseph, lui, les reconnaît et se souvient de ses songes d'enfant. D'un ton rude, il accuse ses frères d'espionnage et demande des informations sur leur famille.

Prétextant vouloir vérifier leurs dires, il décide d'enfermer un de ses frères en prison, en attendant que les autres lui amènent Benjamin. Puis, lorsqu'ils sont tous de retour, Joseph les invite à manger avec lui, ce qui les effraye car ils craignent un piège. Effectivement, Joseph leur fait subir d'autres épreuves pour les humilier, puis finit par se faire reconnaître d'eux.

Avec l'accord de Pharaon, Joseph fait charger leurs bêtes de victuailles et renvoie ses frères au pays de Canaan, en leur demandant de revenir en Égypte avec Jacob et Rachel : "Quittez sans regret ce que vous devez laisser car ce qu'il y a de meilleur dans toute l'Égypte est à vous".

Jacob hésite mais, une nuit, il fait un songe dans lequel Dieu lui annonce : "Ne crains point d'aller en Égypte car tu y feras une grande nation. Je descendrai avec toi en Égypte et je t'en ferai remonter". C'est ainsi qu'un grand nombre d'Hébreux arrivent en Égypte avec femmes, enfants et troupeaux, pour y vivre sous la loi de Joseph.

Ce dernier vivra jusqu'à 110 ans et, après avoir été embaumé, sera inhumé sur place.

 

De Joseph à Moise

Installés en Égypte où ils sont bien acceptés, les Hébreux finissent par constituer une force qui va inquiéter le pouvoir. Si ses interprétations des songes du Pharaon ont permis à Joseph de faire venir son peuple en Égypte, le nombre de ces "travailleurs migrants" va devenir trop important et en obliger certains à partir en exil, sous le commandement d'un chef : Moïse.

Si nous n'avons pas de certitude quant à ses origines, Hébreu ou Égyptien, on sait que Moïse est un initié ayant fréquenté les "Écoles de Mystères", réservées à l'élite et aux prêtres. La Bible indique "qu'il a été élevé dans la sagesse des Égyptiens", c'est-à-dire dans leur science. De plus, Moïse est général des armées du Pharaon et, à ce titre, participe à la conquête de l'Éthiopie. Voilà pourquoi, pour guider son peuple dans le désert, il connaît, entre autres, l'emplacement des places fortes à éviter.

L'Égypte est l'une des civilisations les plus réputées de l'Antiquité. Les Grecs y puisent leurs connaissances en mathématiques, géométrie, philosophie et donnent de nouveaux noms au fondateur mythique de cette étonnante nation : Thot devenant Hermès Trismégiste, le "Trois fois grand".

Puis les Romains héritent de ce savoir et nous-mêmes sommes les héritiers de leur Empire. C'est pourquoi, notre civilisation est souvent qualifiée de judéo-chrétienne car l'exode des Hébreux, avec son aboutissement à Jérusalem, a permis l'éclosion de trois des plus grandes religions actuelles : l'hébraïsme, la chrétienté et l'islam, issues d'une même souche. Tout cela grâce à un "petit travailleur migrant" de l'Antiquité qui s'appelait Joseph et savait interpréter les songes.

devin,prophétie,haruspice,pythie,voyance,pharaon,Joseph
Moïse est un initié qui a fréquenté les Écoles de Mystères, réservées à l'élite et aux prêtres.