Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2016

VIENT DE PARAÎTRE

InCarnatis, le roman transmédia

C’est novateur, c’est plein de fraîcheur, c’est notre coup de cœur !

Un livre pensé comme un film... Une expérience qui vous fera voyager cet été.

Voir la bande-annonce : http://incarnatis.com/le-roman-transmedia

InCarnatis,transmédia,roman,Ethélior,livre,Marc Frachet

L’ouvrage sortira au niveau national cet automne, mais il est d’ores et déjà disponible en avant-première sur Amazon (http://amzn.to/29bj0bR) ; en commande directe (http://bit.ly/1TOkd8W) sur le site InCarnatis et lors des événements auxquels participe l’auteur Marc Frachet.

Actualités sur le site InCarnatis : http://incarnatis.com et sur la page Facebook : https://facebook.com/incarnatis

Une nouvelle expérience de lecture simple et originale !

InCarnatis, Le Retour d’Ethélior vous invite à expérimenter la lecture augmentée.

À l’aide de QR codes à scanner avec un smartphone ou une tablette, vous aurez accès, en cours de lecture, à des médias additionnels. Des récits audio, des musiques originales, des illustrations et des artefacts viendront ainsi ponctuer votre lecture.

InCarnatis,transmédia,roman,Ethélior,livre,Marc Frachet

Une grande saga science-fiction fantastique pour tous !

Portée par un souffle d’aventure et écrite dans un style simple et percutant, accessible au plus grand nombre, cette grande saga se déroule sur Terre au XXIVe siècle.

L’action se situe deux siècles après les catastrophes des « Lunes Sombres », que l'on découvre au début du livre dans un zapping radio ! Elle nous fait suivre les aventures de Yarel Grinh, un jeune aérostier vivant dans les airs qui, après le massacre de sa famille, cherche à se venger... Tourmenté par d’étranges visions depuis son plus jeune âge, Yarel se découvre d’étonnants pouvoirs liés à un Art ancestral : la Science Arcanique.

Depuis notre Futur, le récit nous emmène aux origines mêmes de l'Humanité, dans un monde empreint de magie où s'affrontent dans l’ombre de l’Histoire humaine, deux sociétés secrètes maîtrisant des pouvoirs paranormaux, dont la réincarnation...

 

Une aventure artistique et humaine !

Marc Frachet, l’auteur, qui signe là son premier roman, s’est entouré d’autres artistes pour donner vie à son rêve. Des comédiens, spécialisés dans le doublage, tels qu’Odile Schmitt (notamment voix française de l’actrice Eva Longoria) et Benoit Allemane (entre autres voix française de l’acteur Morgan Freeman) viennent incarner des personnages dans les récits audio. Étienne Le Roux, dessinateur talentueux de bande dessinée (Le Serment de l'Ambre, 14-18, Le Temple du Passé, Zodiac...) a réalisé les illustrations et les couvertures. Les musiques, quant à elles, ont été composées par Jean-Marie Philibert (qui est allé enregistrer 120 choristes sur l’un des titres !), et par Marc Frachet, qui aime à préciser que la musique était son premier amour.

InCarnatis, Le Retour d’Éthélior est le premier volet d'une trilogie dont le volume 2, La Prophétie, est déjà programmé pour l'automne 2017.

Cette démarche artistique se combine avec une démarche humaine, puisque InCarnatis est aussi un projet de vie pour l’auteur, qui a créé une société d’édition pour porter son univers science-fiction fantastique transmédia. InCarnatis devrait connaître d’autres réalisations, dont une chasse au trésor...

 

Envie d'essayer tout de suite ? Lisez les 50 premières pages...

Téléchargement gratuit sur : http://incarnatis.com/preview-du-roman-transmedia.

 

Avis aux amateurs ! C’est vraiment tout public et une façon sympathique d'emmener les plus jeunes (à partir de 13 ans), à la lecture pour un prix très raisonnable : 19,99 €.

Bonne découverte !

InCarnatis,transmédia,roman,Ethélior,livre,Marc Frachet

Fiche technique

Titre : InCarnatis, La Vénus d'Emerae, tome 1 : Le Retour d'Éthélior.

Prix : 19,99 €

ISBN : 979-10-96334-01-8 - Référencement Electre

Nombre de pages : 304

L'accès aux médias nécessite l'usage d'un smartphone ou d'une tablette, d'une application (gratuite) pour lire les QR codes et d'un accès Internet (non fournis).

Auteur : Marc Frachet

Illustrations : Étienne Le Roux

Musiques : Jean-Marie Philibert et Marc Frachet

Direction artistique visuelle : Stéphane Gassin

Éditeur : ACCI Entertainment Éditions – http://accientertainment.com

Actualités / Newsletter : http://incarnatis.com

Contact : contact@incarnatis.com

21/12/2015

VIENT DE PARAÎTRE

"Les champignons de santé et de longévité" : le livre indispensable à tout thérapeute

Par Jean-Claude Secondé

avec la collaboration de Jacques Mandorla

champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie

Disponible sur www.amazon.fr, www.fnac.fr et toutes les bonnes librairies.

Un véritable guide pratique, avec 180 adresses de sites Internet où pouvoir se procurer les 35 champignons médicinaux les plus efficaces

Grâce à ce livre, vous allez découvrir 35 champignons possédant des vertus médicinales proches de certains médicaments. Ces champignons sont disponibles dans le monde entier, d’Asie aux États-Unis, en passant par les campagnes françaises. Par ordre alphabétique : Agaric brésilien, Armillaire de miel, Cèpe de Bordeaux, Chaga, Champignon de Paris, Champignon des pins, Champignon noir, Coprin chevelu, Cordyceps sinensis, Coriolus Versicolor, Enokitake,Girolle, Hericium erinaceus,Lait du tigre, Maitake,Marasme en crins, Matsutake, Morille, Pachyme, Pholiote du peuplier, Pied de velours, Pleurote de l'orme, Pleurote du panicaut, Pleurote en huître, Polypore du bouleau, Polypore en ombelle, Polypore en touffes, Polypore du mûrier, Reishi, Rosé des prés, Schyzophylle commun, Shiitake, Sparassis crépu, Trémelle en fuseau, Truffe mexicaine, Truffe noire, Versicolor camphre, Vesse-de-loup,Volvaire volvacée.

champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie  champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie

                           Cordyceps sinensis                                        Chaga

 

La tradition n’est pas la cause de cette renommée. Les légendes non plus. Des scientifiques de Russie, d’Asie, du Japon, de Chine, de Corée du Sud, d’Europe et des États-Unis ont consacré des milliers d’études pour démontrer les vertus des champignons, qui ne sont classés ni parmi les végétaux ni parmi les animaux. Les résultats des observations scientifiques et cliniques, effectuées aussi bien sur les animaux que sur les êtres humains atteints de maladies graves, donnent de l’espoir à de nombreux malades touchés par le cancer, les pertes de mémoire, les leucémies, les maladies auto-immunes, les troubles vasculaires...

champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie   champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie

                          Hericium erinaceus                           Maitake

 

Si les composants particuliers des champignons médicinaux n’agissent jamais directement sur les germes, virus, cellules métastases…, ils permettent en revanche de renforcer efficacement le système immunitaire en aidant nos défenses naturelles à remplir leur travail de reconstruction. Mieux : la médecine des champignons (appelée mycothérapie) permet aux antibiotiques, aux anti-inflammatoires, à la chimiothérapie, aux rayons, d’agir encore plus efficacement.

Dans certains cas, particulièrement en prévention, les composants des champignons se suffisent à eux seuls. Unique précaution : s’assurer que leur récolte soit réalisée dans des zones géographiques non polluées. Achetés en pharmacie, parapharmacie, maisons spécialisées, sur des sites Internet ou encore chez des producteurs cultivant « hors sol », les champignons médicinaux sont garantis purs.

champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie  champignon,complément alimentaire,shiitake,maitake,cèpe,secondé,mandorla,agaric,girolle,morille,mycothérapie

          Coriolus versicolor                      Pleurote en huître

Ce livre vous aidera donc à choisir, sans risque de dosage excessif, LE champignon médicinal, parmi les 35 les plus efficaces au monde, adapté à votre souhait thérapeutique.

Éditeur : Grancher - Nombre de pages : 304  - Prix : 20 euros

09/11/2015

VIENT DE PARAÎTRE

UN  LIVRE INCONTOURNABLE !

LE POLTERGEIST.jpgBelgique, janvier 1993.

Le petit village d'Arc-Wattripont est secoué par des événements extraordinaires.

Une famille sans histoires connaît un cauchemar hallucinant : les objets se déplacent sans intervention humaine, un double vitrage explose, les meubles lourds sont culbutés, une imposante table de salon entre en lévitation, des combustions spontanées ont lieu... Même les habitants sont véhiculés sur leurs sièges par une intervention invisible et incompréhensible.

Les habitants appellent la police et, 48 heures durant, les forces de l'ordre sont elles-mêmes témoins des faits. Les phénomènes redoublent de violence et les gendarmes sont obligés d'évoluer casqués pour éviter les projectiles !

Après un rituel d'exorcisme, un calme relatif revient sur la maison, mais jamais la tranquillité attendue. Quant aux gendarmes, le surnaturel n'étant pas de leur ressort, ils se retirent de l'affaire, non sans avoir fouillé la maison de fond en comble à la recherche d'une supercherie, mais en vain. Leur hiérarchie leur impose le silence.

Arc-Wattripont restera un mystère non élucidé, malgré l'intervention d'une foule de chercheurs.

En 2010, le CERPI (Centre d'Études et de Recherches sur les Phénomènes Inexpliqués) rouvre le dossier de ce cold case et est directement pris à parti par une chaîne de télévision qui ridiculise toute l'affaire, la présentant comme une vaste supercherie.

Ce livre « Le poltergeist d’Arc-Wattripont – vérité, scandale désinformation » (Editions Le Temps Présent) raconte l'histoire intégrale de ce fait hors normes qui surfe entre fantastique, dogmatisme scientifique et désinformation.

L'affaire d'Arc-Wattripont restera par excellence le summum de l'enquête sur le paranormal. Le lecteur, tenu en haleine dès le début, sera subjugué par la réalité insoupçonnable des coulisses de cette investigation dans laquelle, manifestement, tout avait été mis en œuvre pour que jamais le public n'apprenne la vérité. Tant d'ardeur à pratiquer l'occultation était, en soi, la démonstration qu'il y avait bien quelque chose à cacher !

L'AUTEUR

Michel Vanbockestal est né en 1958 à Bruxelles. Alors qu’il poursuit une formation en criminologie et devient détective privé, il fonde le GESO (Groupe d’Étude des Sciences Occultes) avec un camarade de classe en 1979.

En 2011, il publie son premier livre : « Les Phénomènes Inexpliqués en Belgique » (Editions Jourdan - Collection Obscuria) qui retrace les grands dossiers du CERPI, tandis que ce dernier est sous les feux de la rampe pour son intervention dans l’affaire de l'OVNI de Petit-Rechain et la démystification de plusieurs cas en France et en Belgique.

Mais ce sera l’affaire d’Arc-Wattripont, ce cold case fameux qui défraya la chronique en 1993, qui sera le point culminant de ses investigations. En 2015, il publie le compte-rendu de cette enquête hors normes : « Le poltergeist d’Arc-Wattripont – vérité, scandale désinformation » (Editions Le Temps Présent) qu’il considère comme le couronnement de sa carrière d’enquêteur de l’inexpliqué.

Le CERPI

Le CERPI est un groupe belge qui a pour objet l’étude des phénomènes inexpliqués, qu’ils relèvent du surnaturel, du paranormal ou de l’ufologie. À la base, c’est un organisme sceptique, mais nanti d’une légère ouverture d’esprit.

De sa propre initiative ou à la requête de particuliers, il mène ses investigations dans les maisons réputées hantées ou se penche sur des cas spéciaux (L’OVNI de Petit-Rechain, la maison de Hem, l’affaire des fleurs maudites, des cas présumés d’abductions, etc.).

Adversaire résolu des charlatans et des supercheries, il recherche prioritairement les explications rationnelles ou scientifiques afin de mettre en évidence d’éventuels phénomènes paranormaux authentiques.

LE SITE DU CERPI : http://www.cerpi-officiel.be

 

Titre du livre : Le poltergeist d'Arc-Wattripont - Vérité, scandale et désinformation

Auteur : Michel VANBOCKESTAL

Caractéristiques :

  • Broché : 202 pages
  • Éditeur : Le Temps Présent (3 octobre 2015)
  • Collection : Fonction Psi
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2351852125
  • ISBN-13: 978-2351852125
  • Format-15,7 x 1,4 x 22 cm

 En vente dans toutes les bonnes librairies et sur www.amazon.fr et www.fnac.fr

 

============================================================

60 trésors fabuleux à découvrir

Leur histoire détaillée - Leur composition précise - Leur localisation supposée

trésor,détecteur,détectoriste,chasseur,chouetteur,La Buse,cryptogramme,templiers,cathares,incas

Éditions Trajectoire - 272 pages - 356 illustrations en couleurs - 25 €

Ce livre est disponible sur www.amazon.fr, www.fnac.fr, en librairie et dans les boutiques de vente de détecteurs.

Beaucoup de gens pensent qu’il est excessivement rare - pour ne pas dire, impossible - de trouver un trésor. C’est entièrement faux !

Les rubriques « Informations locales » ou « Faits divers » de nombreux quotidiens et magazines, français ou internationaux, mentionnent fréquemment des découvertes trésoraires, faites par des particuliers ou par des professionnels. Sans compter celles qui ne sont jamais déclarées.

Dans ce livre, Jacques Mandorla vous propose de partir à la découverte - et même à la recherche, pour les plus courageux d’entre vous ! - de 60 trésors fabuleux qui n’ont toujours pas été trouvés. Pour chacun, vous allez connaître sa véritable histoire, sa composition exacte et sa localisation supposée.

Trésors de la Révolution, cachés par des membres du clergé, des nobles émigrés ou des chefs chouans ou vendéens (Charette, Stofflet)…

Trésors de tueurs en série : Gilles de Rais, la marquise de Brinvilliers, Landru, le docteur Petiot…

Trésors accessibles seulement après avoir déchiffré des messages codés (cryptogrammes) inscrits sur le parchemin de La Buse, la carte de l’île des Cocos, la pierre tombale de Marie d’Hautpoul à Rennes-le-Château, les murs de l’abbaye de Saint-Wandrille, le livre de la Chouette d’Or…

Trésors de Napoléon (Austerlitz, retraite de Russie, Waterloo) et de son entourage (Fouché, Jérôme Bonaparte, Joséphine, Murat)…

Trésors d’épaves : Soleil d’Orient, Télémaque, Titanic, City of Cairo…

Trésors légendaires, mais bien réels : Templiers, Cathares, Incas…

trésor,détecteur,détectoriste,chasseur,chouetteur,La Buse,cryptogramme,templiers,cathares,incas

trésor,détecteur,détectoriste,chasseur,chouetteur,La Buse,cryptogramme,templiers,cathares,incas

livre trésors,trésor,rtl,émission

 

07/03/2015

VIENT DE PARAÎTRE

Ces rêves qui vous protègent et vous guérissent

Riedel,rêve,interprétation,Jung,symbole,guérir,protéger,thérapie,corps,âmesanté

Riedel,rêve,interprétation,Jung,symbole,guérir,protéger,thérapie,corps,âmesanté

Ancienne élève de l'École normale supérieure, Christiane Riedel a étudié l'interprétation des rêves aux États-Unis, à Berlin et à Paris.

Elle a fondé l’Académie pour l'Interprétation et l'Intégration des Rêves dans la Vie Quotidienne (Ailleurs Vécu, AIIRVQ).

Elle est l’auteur de Rêves à vivre (Éditions de Mortagne, 1995) et Amour et sexe dans vos rêves (Éditions Trajectoire, 2006).

Voici son 3e livre.

 

Dans le prolongement de l'œuvre de Carl Gustav Jung, Christiane Riedel met en évidence, dans ce nouvel ouvrage, le pouvoir thérapeutique des rêves.

Elle présente des rêves inédits, actuels, surprenants, elle les analyse et montre ce qu'ils peuvent révéler sur la santé et les multiples dangers du quotidien.

En s'appuyant sur les exemples de 123 rêves, elle explique comment les rêves prennent soin de l'intégrité physique et psychique du rêveur, de la naissance à la mort. Cette analyse permet en outre de mettre en lumière certaines mentalités nuisibles, voire délétères.

Le rêve, jouant son rôle compensatoire, conseille une thérapie alchimique très « incorrecte » qui va à l'encontre des idées et de la morale ambiante. Avec compétence et courage, Christiane Riedel révèle la formule maudite du remède alchimique que prescrit l'inconscient, elle explique précisément ce processus salutaire qui permet la transmutation. Cette thérapie révolutionnaire apporte des solutions insoupçonnées et efficaces pour soigner notre société en danger. Si elle peut dans un premier temps choquer, elle soulage et libère ensuite d'une façon dynamique· et vivifiante.

Telle est la solution thérapeutique actuelle, redécouverte par le médecin psychiatre C. G. Jung. Telle est aussi la clé qui dévoile le sens de bien des rêves aujourd'hui. Par sa portée initiatique et sa remarquable pédagogie, le livre Ces Rêves qui vous protègent et vous guérissent est l'outil indispensable pour quiconque cherche à comprendre les rêves et à préserver l'harmonie entre le conscient et l'inconscient.

Désormais, Guéris Par vos Songes, vous aurez en main le GPS de votre vie.

Ce livre est disponible sur www.amazon.fr, www.fnac.fr et en librairies.

Éditions Trajectoire - 304 pages - 22 euros

 

Pour en savoir plus

Site Internet : www.christiane-riedel.fr

Blog : http://christiane-riedel.blogspirit.com

Blog en anglais : http://theblogofdreams.blogspirit.com

E-mail : christiane-riedel@wanadoo.fr

 

Pour une consultation

http://christiane-riedel.blogspirit.com/consulter-pour-un...

Tél. : 33 (0)1 30 61 15 27

 

06/12/2014

VIENT DE PARAÎTRE

Ranky, et notre blog, cités dans la revue "Ça m'intéresse" !

ça m'intéresse,revue,paranormal,article,ranky,cieepp

Le grand magazine de vulgarisation scientifique vient de publier, dans son numéro 406 daté de décembre 2014, un dossier complet sur le paranormal.

Signé des journalistes Frederika Van Ingen et Sabah Rahmani, ce passionnant dossier est intitulé : "Quand la science explique le paranormal - Guérisseurs, télépathie, sourciers, voyance, expérience de mort imminente".

À la page 70 figure l'encadré suivant qui présente le CIEEPP (fondé et présidé par Ranky) ainsi que notre blog :

ça m'intéresse,revue,paranormal,article,ranky,cieepp

 

09/11/2014

VIENT DE PARAÎTRE

 Ne nous inventons pas des contraintes ou des limites

qui n’existent que dans notre esprit.

Parce que c’était impossible, Jean-Claude Carton l’a fait.

carton,étoiles du coeur

   JEAN-CLAUDE CARTON 2.jpgAnimateur radio depuis 1985 et fondateur de la Web TV "Étoiles du coeur" (http://edc.radio.free.fr) depuis le 11 septembre 2012, Jean-Claude Carton a réalisé des centaines d’émissions en direct.

 À travers ce livre passionnant, il nous offre la démonstration que malgré les aléas, les embûches de la vie, un travail acharné et une persévérance inflexible conduisent l’homme au but qu’il s’est fixé.  

 

Un parcours initiatique émouvant.


Éditeur : FORTUNA EDITIONS
Nombre de pages : 144
N° ISBN : 978-2-87591-014-1


En vente dans toutes les bonnes librairies, sur www.amazon.fr et sur www.fnac.fr

14,90 euros

23/07/2014

VIENT DE PARAÎTRE

 Ranky,cimetière,Bonneuil,disparus,épitaphe,tombe,patrimoine,sanctuaire

(article paru le mardi 15 juillet 2014 dans LE PARISIEN, édition du VAL DE MARNE)

Au cimetière,

Ranky « oublie les rumeurs de la ville »

Par Elsa Marnette

Ranky,cimetière,Bonneuil,disparus,épitaphe,tombe,patrimoine,sanctuaire

« JE NE PASSE PAS MA VIE ICI », tente de rassurer Ranky. Pourtant, quand il pénètre dans le havre de paix qu'est le cimetière de Bonneuil-sur-Marne, l'ancien magicien semble retrouver sa maison. Il embrasse des connaissances, fait le tour du propriétaire, essuie une larme devant le columbarium où repose Blondine, sa compagne récemment décédée.

C'est à ce lieu où vivants et morts se côtoient depuis 1885 que Ranky, spécialiste du paranormal, a consacré un livre, « Histoires du cimetière de Bonneuil - De 1885 à aujourd'hui », qui vient de sortir. « Histoires » au pluriel car l'ouvrage fourmille d'anecdotes.

 

Quel sentiment vous inspire ce lieu ?

RANKY. J'ai toujours été attiré par les cimetières, leurs monuments, l'art funéraire. À tel point que, quand on était en tournée avec Blondine, nous cherchions à garer le camping-car le long d'un cimetière pour y dormir. C'est calme, on oublie les rumeurs de la ville, cela permet de réfléchir.

 

Pourquoi avoir eu envie d'en faire un livre ?

RANKY. C'est un hommage rendu à ceux qui nous ont précédé. J'ai peur de l'oubli. Certains font des choses extraordinaires et personne ne s'en souvient. Ça me chagrine, d'autant plus que ça ne concerne pas que les gens célèbres. Dans les familles aussi, on perd le souvenir.

 

Et qu'avez-vous découvert ?

RANKY. Il y a des anecdotes incroyables autour des cimetières et celui de Bonneuil n'échappe pas à la règle. Par exemple, pour éviter le service du travail obligatoire pendant la guerre, la famille des pompes funèbres se cachait dans le caveau provisoire. C'est ici qu'une petite fille est née. Plus tard, elle invitait ses copines à jouer dans le cimetière. J'ai interviewé la fillette qui a maintenant 74 ans !

 

Vous revenez aussi sur la vie des maires...

RANKY. Je les présente en remettant leur vie dans le contexte politique. J'évoque également des personnes que j'ai connues en créant l'association locale des artistes. Je suis Bonneuillois de coeur et d'adoption, j'ai connu beaucoup de monde, c'est une façon de ne pas les oublier.

 

« Histoires du cimetière de Bonneuil »

Editions L'écrit du cœur - Format du livre : 16 x 23,7 cm - Nombre de pages : 134 - Prix : 12 € (hors frais de port)

Ranky,cimetière,Bonneuil,disparus,épitaphe,tombe,patrimoine,sanctuaire

Pour commander ce livre

Bon de commande à imprimer, ou à recopier, et à adresser à :

Ranky - 29 rue Paul Vaillant-Couturier 94380 Bonneuil-sur-Marne - Tél : 09 79 73 14 89

Nom..............................................Prénom...................................................

Adresse........................................................................................................ 

.....................................................................................................................

Je commande ....... exemplaire(s) du livre HISTOIRES DU CIMETIÈRE DE BONNEUIL de Ranky, que je recevrai par retour du courrier.

Je désire une dédicace de l’auteur au nom de ................. (merci d'écrire en majuscules)

OUI - NON.

Je règle par chèque (ou mandat) à l'ordre de Ranky : 12 € par exemplaire, plus 2 € 65 pour frais de port et d’emballage soit 14 € 65 au total.

 

Vous pouvez également trouver cet ouvrage à l’Association BONNEUIL EN MÉMOIRES 19 rue du Colonel Fabien 94380 Bonneuil-sur-Marne.

Site : http://www.bonneuilenmemoires.fr

 

Blog officiel de Ranky : http://paranormal.blogspirit.com
Mail : paranormal@orange.fr

 

26/06/2014

VIENT DE PARAÎTRE

Le nouveau livre de Ranky
est disponible depuis le vendredi 27 juin !

Ranky,cimetière,Bonneuil,disparus,épitaphe,tombe,patrimoine,sanctuaire

Décidément Ranky n’a pas fini de nous surprendre. Sa plume si riche et variée semble inépuisable. Voici que notre ami s’attaque à un sujet demeuré tabou dans notre société : la mort et les cimetières. On aurait pu s’attendre à un livre déstabilisant, éprouvant et selon les convictions d’une majorité de la population, morbide. Il n’en est rien.
À travers un récit passionné et passionnant, l’auteur rend hommage à tous ceux qui ont marqué l’histoire d’une ville, de ses progrès, ses accidents, ses victoires, ses blessures car les cimetières sont avant tout des sanctuaires qui entretiennent la mémoire collective de l’humanité. Les cimetières sont des musées en plein air où l’homme de passage peut prendre conscience qu’il appartient à l’ordre du monde, qu’il est le gardien de ces marques de vie et qu'il se doit de préserver ce patrimoine inestimable. 
Même si l’ouvrage s’adresse plus aux habitants de Bonneuil-sur-Marne, ce récit séduira tous les lecteurs car ils y apprendront des choses auxquelles ils n’avaient peut-être pas pensé, et immanquablement cela les forcera à la réflexion sur l’histoire de leur propre ville ou village.
 
Ranky,cimetière,Bonneuil,disparus,épitaphe,tombe,patrimoine,sanctuaire Ranky perpétue le souvenir de ceux qui nous ont précédés, par reconnaissance pour le patrimoine laissé, par respect pour le génie créatif.
Il lui est intolérable de séparer un livre, un poème, une peinture, une chanson, une oeuvre théâtrale, un film, et toute création de son créateur. 
Il lui est intolérable que soient oubliés ceux et celles qui ont aimé la vie, ont chanté, dansé, nous ont fait rire, nous ont accompagné dans les bons et les mauvais moments de la vie, nous ont aimé.
 
 
TABLE DES MATIÈRES
 
Préface de Patrick Douet, maire de Bonneuil...................... 8
La lettre de Ranky...............................................................10
Petite histoire des cimetières...............................................13
Rappel  de quelques dates historiques ...............................14
Décret du 23 prairial an XII (12 juin 1804)........................14
Le cimetière, lieu de recueillement.....................................16
Des cimetières écologiques.................................................16
Le crématorium...................................................................16
Le don du corps à la science...............................................17
Le promeneur de cimetières...............................................18
Messages posthumes..........................................................19
Le cimetière, lieu de vie.....................................................22
Le marché de la mort..........................................................22
Historique de l’église Saint-Martin de Bonneuil................24
Une touchante anecdote......................................................27
Liste des curés inhumés dans l’église de Bonneuil..........  29
Le monument aux morts de 1870-1871..............................32
Des travaux aux abords du cimetière. 
Parking et trottoirs..............................................................37
Agrandissement du cimetière.............................................37
1885. Le nouveau cimetière de Bonneuil.......................... 38
La maison du gardien.........................................................39
Le bureau d’accueil............................................................39
Le columbarium.................................................................40
Le jardin du souvenir.........................................................41
La division des enfants......................................................42
L’art funéraire....................................................................44
Monuments et richesses artistiques...................................49
Les monuments, plaques et stèles commémoratifs
hors cimetière....................................................................50
Le discours d’inauguration................................................52
Les absents du discours.....................................................57
Les absents du monument aux morts................................59
Les absent du discours et du monument aux morts.......... 61
Le monument des martyrs de la résistance et
de la déportation................................................................63
Abolition de l’esclavage....................................................64
La stèle en hommage à Pierre Raunet...............................65
La stèle en hommage à Pierre Sémard..............................66
La stèle à la mémoire des victimes de la guerre d’Algérie
et des combats au Maroc et en Tunisie.............................66
La stèle en hommage à Henri Arlès..................................68
La plaque commémorative en hommage à Henri Arlès....69
L’arbre de la paix...............................................................69
Personnalités ayant marqué la vie Bonneuilloise..............71
Les Maires de Bonneuil-sur-Marne...................................71
Souvenirs-Souvenirs..........................................................83
Une émouvante tradition...................................................84
La fosse aux moines..........................................................84
Les rats de Bonneuil..........................................................85
Madame 22........................................................................87
Drame et mystère..............................................................87
Personnalités. Suite...........................................................88
Poème..............................................................................132
En guise de conclusion....................................................133
Remerciements................................................................135
Bibliographie...................................................................136
 
Auteur : François RANKY
Format du livre : 16 x 23,7 cm
Nombre de pages : 134
Éditeur : L’écrit du coeur
N°ISBN : 978-2-9549658-0-2
Prix : 12 €
 
Bon de commande à imprimer, ou à recopier, et à adresser à :
Ranky - 29 rue Paul Vaillant-Couturier 94380 Bonneuil-sur-Marne
Tél : 09 79 73 14 89
 
Nom..............................................Prénom...................................................
Adresse........................................................................................................ 
.....................................................................................................................
 
Je commande ....... exemplaire(s) du livre HISTOIRES DU CIMETIÈRE DE BONNEUIL de Ranky que je recevrai par retour du courrier.
 
Je désire une dédicace de l’auteur au nom de ................. (merci d'écrire en majuscules)
OUI - NON.
 
Je règle par chèque (ou mandat) à l'ordre de Ranky : 12 € par exemplaire, plus 2 € 65 pour frais de port et d’emballage soit 14 € 65 au total.
 
Vous pouvez également trouver cet ouvrage à l’Association BONNEUIL EN MÉMOIRES 19 rue du Colonel Fabien 94380 Bonneuil-sur-Marne.
 
Blog officiel de Ranky : http://paranormal.blogspirit.com
 
 
 

09/06/2014

VIENT DE PARAÎTRE

Vient de paraître : "La radiesthésie

Maîtrisez l’art du pendule et de la baguette"

radiesthésie,pendule,baguette,recherche,disparus,Crozier,Mandorla

Un ouvrage de 316 pages, préfacé par le professeur Rémy Chauvin et rédigé par :

Jean-Louis Crozier, le radiesthésiste français le plus consulté en matière de personnes disparues : en 40 ans de collaboration avec la Police et la Gendarmerie, il a permis de retrouver plus de 270 personnes ! Dans ce livre, il dévoile tous les secrets de sa méthode.

Jacques Mandorla, auteur, entre autres, de l’ABC du Magnétisme (Éditions Grancher), de 66 tests pour développer vos capacités paranormales (Éditions Trajectoire) et de Comment prier les saint guérisseurs pour les 125 affections les plus courantes (Éditions Trajectoire).

316 pages - 20 euros

En vente en librairie, sur Amazon.fr et sur Fnac.fr

radiesthésie,pendule,baguette,recherche,disparus,Crozier,Mandorla

radiesthésie,pendule,baguette,recherche,disparus,Crozier,Mandorla

radiesthésie,pendule,baguette,recherche,disparus,Crozier,Mandorla

01/02/2014

VIENT DE PARAÎTRE

 

billie_cov_gf0-1.jpgUn joli cadeau réservé, en exclusivité, aux abonnés de notre newsletter : en fin de cet article, le texte de la nouvelle "La lignée", extraite du livre de MarieVergès intitulé :

Billie : Nouvelles du paranormal

Avec ce recueil de 9 nouvelles, l’auteure vous entraîne dans le monde de l’étrange et du paranormal en explorant les capacités étonnantes de l’esprit humain dans ses états de conscience modifiée : télépathie, clairvoyance, précognition et psychokinèse.
Des gens ordinaires expérimentent la communication avec l’au-delà, le phénomène des esprits frappeurs, la voyance, la sorcellerie et même leur propre mort.
C’est ainsi que Michael Jackson intervient dans la vie d’une fan et de sa fille. Parviendra-t-il à les réconcilier ?
Vous découvrirez une journaliste se trouvant, bien malgré elle, confrontée à son pire cauchemar, un mainate venant au secours d’un SDF suicidaire, la vie d’une retraitée basculant après l’acquisition d’un canotier ancien, un habitué des rencontres sur Internet faisant la connaissance d’une étrange jeune femme, un couple qui a trouvé la maison de ses rêves, faisant face à un esprit frappeur particulièrement violent…

Comme moi, vous serez emballé par ces récits pleins de mystère, de poésie et d’humour. C’est très bien écrit et je vous garantis que lorsque vous en commencerez la lecture vous ne  pourrez les quitter qu'à la dernière ligne.

                                                                       Ranky


Auteure : Marie Vergès
Editeur : PGCOM Editions
Format : livre broché de 110 pages
Dimensions : 22,86 x 15,24 cm
Date de parution : 31 octobre 2013

ISBN : 978-2-917822-29-6
Prix : 15 euros

Bio-express

Portrait Marie Vergès-def.jpg

Marie Vergès est originaire de Bayonne. Pendant son enfance la lecture lui ouvre la porte d’un monde peuplé de fées, de sorcières et d’animaux magiques. Pendant l’adolescence, passionnée par les phénomènes paranormaux, elle écrit quelques histoires dans un cahier d’écolier. Plus tard, une formation pour écrire des scénarios lui redonne l’envie de jouer avec les mots et d’expérimenter la nouvelle de fiction. Premier succès en 2009 avec “Voyages aux frontières du réel” (Editions PGCOM).
Puis Marie Vergès est lauréate de plusieurs concours. Son imagination a été perfusée essentiellement à la littérature anglo-saxonne et américaine : Les soeurs Brontë, Conan Doyle, Oscar Wilde, Edgar Poe. Marie Vergès aime écrire parce que c’est merveilleux d’inventer un univers, de restituer des images juste en assemblant des mots.
Dans “Billie : nouvelles du paranormal”, un texte est consacré à Michael Jackson : comme des millions de de fans, sa mort l’a touchée et elle avait envie de le faire revivre le temps d’une nouvelle.
On rencontre aussi des animaux dans ses écrits car ils sont importants au quotidien et elle souhaite leur consacrer plus de temps à l’avenir.
Marie Vergès n’a pas fini de nous étonner.

Vous pouvez acheter le livre directement en cliquant sur sur www.pgcomeditions.com

Ou le commander dans votre librairie habituelle en indiquant le titre de l'ouvrage et les éditions PGCOM.

Voir la vidéo de Roland Dargelez. Scénario de Marie Vergès. Durée :1 min 09

youtube/Gn79TyZdtpA

Bonne lecture.

 La Lignée

J’ouvre un œil puis l’autre, je suis entourée de blanc : murs, plafond, lit ; je regarde mes mains enveloppées de pansements immaculés, je touche ma tête bandée elle aussi. Pourquoi je suis à l’hôpital ? Je ne sens aucune douleur, mon cerveau se met en route lentement pour essayer de se souvenir et je tremble devant l’image qu’il a sélectionnée, celle qui me terrifie depuis toujours : un feu énorme ! La forêt qui brûle et une voix qui crie «  Au secours ! ». Ma voix. La porte s’ouvre lentement, Cédric entre, le sourire inquiet, il pose un gros bouquet de roses sur le lit avant de m’embrasser. Il m’explique que j’ai eu beaucoup de chance, les brûlures sont légères. Je vais sans doute sortir dans un ou deux jours. Je suis heureuse de voir mon mari mais je ne peux pas lui raconter ce qui s’est passé. C’est un esprit scientifique, un amoureux des équations mathématiques, totalement hermétique à ce qu’il appelle l’irrationnel. J’étais comme lui quand je suis arrivée dans les Landes, il y a une semaine à peine.

Je relisais un article sur une exposition de sculptures, au téléphone un Monsieur Capdessus, adjoint au maire, me demanda quand je venais à Pomarez pour mon reportage. Je lui dis que c’était une erreur, mais il insistait. Ma rédac chef avait planifié ma première semaine d’août sans m’en parler, en fait je devais remplacer au pied levé un autre collègue qui avait avancé ses dates de congé. Le traître avait glissé mon nom à l’oreille de Valentine, juste après un briefing matinal, il avait réussi à faire passer sa demande pour une attention bienveillante : pour ma chef, cette mission dans les Landes s’apparentait à des vacances, tous frais payés. Vexée qu’on m’expédie dans ce bled de mille cinq cent habitants, j’étais bien décidée à en faire le moins possible. Cédric avait promis de me rejoindre le week-end, il était assez curieux d’assister à une course landaise car ce village était connu pour ses attractions avec les vachettes. Ma petite Corsa millésime 2000 avalait les kilomètres sans broncher, j’avais noté le trajet sur un bout de papier et quittait la D947 pour la D15 qui menait à Pomarez ;  le paysage était une succession de champs de maïs et de prairies avec à l’horizon de petites collines. Tout ce vert m’apaisait et je commençais à apprécier mon incursion en Chalosse. Mes parents m’y avaient emmenée quand j’avais six ans, je n’en avais aucun souvenir. Mon père souhaitait revoir une de ses cousines qui était restée au pays, il avait gardé la nostalgie de son enfance à la campagne mais en parlait peu. Ma mère était une citadine dans l’âme dont l’idée de la nature se résumait à quelques plantations sur le balcon de notre appartement au centre-ville, elle m’avait transmis ce gène et mes vacances étaient remplies de visites aux musées, de sorties au théâtre et au concert, et de shopping intensif.

Je m’arrêtais pour regarder mes notes sur l’emplacement de la maison d’hôtes que j’avais choisie à Pomarez. Elle se trouvait à la sortie du village, la propriétaire m’avait affirmé que je ne pouvais pas la manquer. C’était une ancienne ferme landaise du dix-septième siècle, magnifiquement rénovée d’après la photo du site. Trois chambres seulement, j’avais eu de la chance car un client avait annulé sa réservation au dernier moment. Je vis un petit panneau indiquant « La Borda. Maison d’Hôtes », un chemin de terre menait à la maison. Elle se cachait derrière quelques beaux arbres, je me garai juste devant. Un chien sur trois pattes m’accueillit silencieusement et m’accompagna jusqu’à l’entrée. Personne à la réception, je fis quelques pas vers une porte vitrée et sursautai en entendant un retentissant « Bonjour Madame ».  Derrière moi, une femme brune très maquillée me fixait de ses yeux noirs, un demi- sourire flottant sur ses lèvres minces. Elle me montra ma chambre au premier étage,  pimpante avec ses murs blancs et sa déco turquoise et fuchsia, puis partit brusquement avant que j’ai pu la questionner sur la région. Le soleil baissait à l’horizon et je décidai d’aller visiter le village. J’en fis assez vite le tour, une rue principale et rien de remarquable à admirer, aucun office du tourisme, une église banale, je repérai quand même un restaurant qui affichait en grosses lettres rouges ses spécialités landaises. Une heure plus tard, attablée devant une assiette de confit de canard et une petite bouteille de Tursan je me sentais joyeuse et prête à pardonner à mon collègue sa petite perfidie. J’appelais Cédric après avoir commandé une tourte aux pruneaux mais dus me résoudre à lui laisser un message. A la table d’en face, un gros moustachu me lançait de fréquents coups d’œil, agacée je quittai le restaurant.

L’atmosphère avait fraîchi, je resserrai les pans de ma veste en coton et marchai aussi vite que me le permettaient mes sandales à talons hauts. Je m’étais garée à quelques centaines de mètres, la petite rue était déserte mais une impression de yeux fixés sur moi m’obligea à me retourner, personne ne me suivait. Je me traitais de trouillarde et commençai à chercher les clés de la voiture dans mon sac. Impossible de les trouver ! Elles avaient encore dû tomber dans la doublure du sac que je n’avais pas recousue. Je me retournai de nouveau en sentant le poids d’un regard dans mon dos, il me sembla entrevoir une ombre qui se rencogna sous un porche. Je plissai les yeux et ne voyant rien trottinai jusqu’à la Corsa. Mes mains tremblaient en tâtant la doublure, je finis par saisir le porte-clés et déchirai le reste du tissu dans ma précipitation. Je conduisais prudemment, si je continuais à boire du Tursan, je finirais soit dans un fossé soit parano pour de vrai. En arrivant aux abords de la ferme, je tentai de me rappeler à quelle occasion j’avais eu cette sensation bizarre d’être observée par un homme invisible, c’était très loin dans ma mémoire mais j’étais sûre de l’avoir déjà vécu. Si Cédric était là, nul doute qu’il m’exposerait les dernières théories scientifiques expliquant cette expérience. Le hall était faiblement éclairé par une jolie lampe en céramique verte. J’allais monter l’escalier quand la porte vitrée s’ouvrit sur mon hôtesse.

« Vous avez passé une bonne soirée ? »

Le ton et le sourire qui l’accompagnait étaient un peu ironiques. J’eus le sentiment qu’elle savait ce qui était arrivé. Je hochais la tête sans répondre.

« Le petit déjeuner est servi de 8H à 9H. »

Fatiguée, je me couchai en suivant et ne put lire que deux pages du roman policier recommandé par une amie. Je me réveillai vers  deux heures, l’esprit en alerte, persuadée que quelqu’un était entré dans ma chambre. J’allumai la lampe de chevet et fis le tour de la pièce. Personne. Je pris quelques granules d’un médicament homéopathique et finit par éteindre. Nouveau réveil à quatre heures et demi mais là à cause d’un cauchemar récurrent. Un grand feu, des gens aux yeux hallucinés  mais cette fois je suis sur un bûcher et c’est moi qui brûle ! Je veux hurler mais rien ne sort de mon gosier. J’étais en sueur, j’allai à la salle de bains  me rafraîchir. Ce rêve me semblait si réel que je ne parvins pas à me rendormir. Je lus quelques pages de mon roman puis posai l’i pad sur le lit, fis une recherche sur la signification des rêves sans rien trouver d’intéressant. Je résistai à la tentation de réveiller mon mari à l’aube, il aurait  mis tout ça sur le compte de mon repas trop arrosé, peut être avec raison. On était vendredi, j’avais rendez-vous avec l’adjoint au maire à dix heures, je passai une robe d’été légère et me présentai à huit heures précises dans la salle à manger vide. Mon hôtesse apparut au bout d’une minute, chargée d’un plateau bien garni. Elle portait une djellaba émeraude, ses yeux maquillés à l’orientale me fixaient et je me sentis mal à l’aise.

«  Bien dormi ? »

Cette fois-ci le ton était clairement moqueur. Je feignis la surprise.

«  Oui. Pourquoi, vous avez déjà eu des clients qui se sont plaints ? »

Son sourire s’accentua.

« La majorité des gens passent des nuits tranquilles ici. »

Elle avait bien insisté sur le mot  majorité. Elle commençait à m’énerver avec ses sous-entendus, en plus le manque de sommeil me mettait de mauvaise humeur. Ma voix devint plus sèche.

«  Vous voulez dire qu’il y a des personnes qui dorment mal ? A cause de quoi ? »

« C’est une très vieille maison. Alors certains peuvent percevoir des choses un peu inhabituelles. »

«  Vous parlez de fantômes ? »

A ma surprise, elle s’assit en face de moi et m’annonça à voix basse :

« Certains l’ont vue…C’était la première propriétaire de la maison, elle a été accusée de sorcellerie et brûlée vive. »

Je sursautai et elle hocha la tête, il devait être difficile de mentir à cette femme.

«  Vous aussi, vous avez la faculté de voir au-delà des apparences » fit-elle avec assurance.

«  Elle s’appelait comment ? »

Je regrettai immédiatement d’avoir posé la question.

«  Catherine Dubernet. »

Sa réponse me fit l’effet d’un coup de poing dans l’estomac. Elle s’était déjà levée pour accueillir le couple de touristes allemands  qui venait d’entrer. Dubernet, c’est mon nom de jeune fille et Catherine mon prénom !  Ce devait être une coïncidence, après tout le nom était assez courant dans la région. Et pourtant mon instinct me criait que ce n’en était pas une. La sonnerie de mon portable se déclencha, Cédric m’annonçait qu’il n’arriverait que samedi. Je raccrochais, ruminant le fait que mon mari n’était jamais là quand j’en avais le plus besoin. L’idée de passer une autre nuit seule dans cette maison me faisait peur mais il fallait s’y résoudre, à cette période de fêtes je ne trouverais aucun hébergement dans les environs. Et puis j’étais curieuse de nature et je voulais en savoir plus sur cet homonyme du dix septième siècle. Je me forçai à manger deux toasts, la confiture d’oranges maison était délicieuse et le café corsé. J’avais largement le temps d’aller faire un tour à pied avant mon rendez-vous, histoire de me remettre les idées en place. Derrière la maison, je suivis un sentier qui m’emmena à un bois, l’air se réchauffait déjà et aucune brise n’animait les feuilles des châtaigniers et des chênes ; je me demandai si ce bois faisait partie de la propriété. Je m’arrêtai au pied d’un chêne dans l’espoir d’y trouver un cèpe précoce : il avait plu en début de semaine et la lune était montante. Un bruit léger me fit retourner brusquement, mais j’étais l’unique spécimen humain de ce coin de nature. Ma montre indiquant neuf heures vingt, je me hâtai de rejoindre la ferme.

Mr Capdessus, petit et rondouillard,  me salua avec enthousiasme. Il n’attendit pas mes questions pour faire un brillant exposé sur les fêtes en Chalosse, glorifiant au passage Pomarez, la Mecque des courses landaises et me proposant deux places  pour la course du samedi qui devait réunir les plus célèbres écarteurs de la région. Je déclinai son invitation au vin d’honneur du jour, prétextant l’indispensable prise de photos. En sortant de la mairie, je dégainai mon appareil, mitraillai quelques maisons anciennes, l’extérieur des arènes, une bande de fêtards qui commençaient leurs tournées des bars et la place de l’église. Mon esprit retournait sans cesse vers cette sorcière dont je portais le nom, si je voulais avoir plus d’informations sur elle, un arrêt à la bibliothèque s’imposait. Je revins vers la mairie où l’on me fit savoir que la bibliothèque la plus proche se trouvait à douze kilomètres dans un village à peine plus gros que Pomarez. On me suggéra pour des recherches historiques approfondies, les archives départementales des Landes à Mont de Marsan à cinquante bornes quand même. Ma nuit agitée et la chaleur qui s’intensifiait m’incitèrent à abandonner l’idée, peut être qu’Internet me fournirait des réponses aussi intéressantes. Après un arrêt au supermarché, je trouvai à Donzacq  un endroit tranquille pour pique-niquer, le temps était à l’orage et une grosse mouche tournait obstinément autour de ma barquette de salade, puis ce fut une guêpe suivie de sa congénère tout aussi enthousiaste. Je ne suis pas fan des insectes et me repliai dans la voiture pour finir mon repas. La torpeur m’envahissait,  je basculai mon siège vers l’arrière pour une petite sieste. Le coup de tonnerre me tira de mon rêve, le ciel était encore assez clair, ma montre m’indiqua que j’avais dormi près de trois heures. La bouche sèche et la tête lourde, je tentai de me remémorer le film que mon inconscient m’avait projeté. Une image de prison sordide et une impression de froid intense vinrent en premier, je frissonnai malgré les trente-deux degrés affichés au tableau de bord. Et de nouveau ces flammes, les hurlements de la foule, j’entendais nettement «  Brûle, sorcière ! ». Une douleur vive sur les coups de pieds ; je constatai, effarée, qu’ils étaient rouges. Il fallait  que je me calme. Après réflexion, je réalisai que mes pieds avaient dû prendre un coup de soleil pendant le déjeuner. Je démarrai la voiture, pressée d’aller consulter internet sur ma tablette.

J’avais surfé sur différents sites avant de tomber sur un Pierre Dubernet qui avait mis son arbre généalogique en ligne. C’était un cousin de mon grand-père, tous deux partageaient  bel et bien la même aïeule au destin tragique. Catherine n’avait que vingt-huit ans quand elle avait été exécutée en 1648,  elle avait déjà trois enfants. Elle et son mari étaient de riches paysans, un voisin jaloux l’avait probablement accusée de sorcellerie, il ne faisait pas bon vivre à cette époque de chasse aux sorcières. Pierre Dubernet pensait qu’elle devait être guérisseuse.  Je frissonnai car mon grand-père paternel pratiquait officieusement le magnétisme, c’était un sujet de plaisanterie dans ma famille surtout de la part de ma mère qui n’y avait jamais cru. J’appelai mon père pour avoir plus de détails. Dès que j’eus raccroché, je me remis à cogiter comme une folle : je venais d’apprendre que Papi était un barreur de feu, spécialisé dans la guérison des brûlures, tu parles d’une coïncidence! C’était comme s’il avait gardé dans son ADN le souvenir des souffrances de son ancêtre. Les deux branches de l’arbre de notre famille, la magie noire et la magie blanche. Pauvre Catherine qui ne devait pas être plus sorcière que moi ! Une rafale de vent entra soudain dans la chambre et renversa un vase miniature  sur la commode, il roula lentement et se brisa  sur le parquet de chêne. Je ramassai les petits morceaux de céramique blanche, ennuyée d’avoir à m’excuser auprès de mon hôtesse, après tout l’emplacement de ce bibelot fragile avait été bien mal choisi. Je les mis dans la poubelle de la salle de bains ; en jetant machinalement un coup d’œil au miroir, je réalisai que mon visage était très rouge, assorti à mes dessus de pieds ! J’y appliquai une bonne dose de crème après soleil et sursautai : on frappait à la porte. Celle que je surnommais Cléopâtre me demanda :

«  Vous voulez dîner avec nous ? »

Je m’apprêtai à refuser quand elle s’avança vers la commode, cherchant du regard le vase. Elle se retourna vers moi, semblant attendre une explication. Je bafouillai un peu :

«  Oui, d’accord… A quelle heure ? »

«  Dans une demi-heure. »

Elle alla vers la fenêtre,  l’œil suspicieux,  puis sortit de la chambre. Je poussai un gros soupir de soulagement avant de réaliser que je me comportais comme une gamine apeurée, cela me contraria et je descendis sans enthousiasme.

 Assise entre un allemand grisonnant et une quadragénaire apathique, je me resservis un grand verre de rosé des coteaux de Chalosse, l’ambiance se réchauffait et je ressortis mon anglais scolaire pour communiquer avec mon voisin. Il s’avéra passionné d’architecture, décrivant minutieusement chaque partie de la maison. La propriétaire avait invité deux amies landaises, elles étaient plongées dans une discussion sur la décoration intérieure. La femme de l’allemand essayait, dans un français hésitant, de donner la recette d’un gâteau de sa région à un garçon d’une vingtaine d’année qui s’avéra être le fils de ma voisine. Au dessert nous avions tous sympathisé et ma vie était repeinte en rose bonbon. Tout d’un coup, la moitié de la tablée se leva pour aller faire un tour aux fêtes, les amies de Cléopâtre disparurent dans la cuisine et je restai seule dans la salle à manger. Le battement tranquille de l’horloge comtoise envahit mon cerveau, toute l’excitation du dîner s’était envolée. La perspective angoissante de regagner mon lit m’empêcha toutefois de piquer du nez sur la nappe à fleurs. Le chien de la maison vint vers moi en clopinant, à l’affût des restes du repas mais tout avait été débarrassé. Je lui caressais la tête, le pris sur mes genoux. Et si je l’emmenais dans ma chambre ? L’idée me rassurait déjà. Je le portai jusqu’à l’escalier, décidant de me passer de l’accord de sa propriétaire. J’avais à peine monté trois marches qu’une porte s’ouvrit.

« Il ne doit pas rentrer dans les chambres ! ». Le ton était sans réplique.

Je posai le chien et me retournai. Cléopâtre me regardait, l’œil vaguement amusé.

« Désolée. J’ai juste eu un petit moment de, euh …frayeur. »

Elle continua à me dévisager et son regard s’adoucit.

«  Ne vous inquiétez pas, la nuit sera calme. »

Le chien dans les bras, elle allait repartir dans la cuisine.

«  Je suis sa descendante. Je m’appelle aussi Catherine Dubernet… Dubernet c’est mon nom de jeune fille. »

J’avais la main crispée sur la rampe de l’escalier. Elle fit volte-face, sembla hésiter et me tendit le chien.

«  Juste pour ce soir. Et il ne monte pas sur le lit ! »

Elle ajouta d’un air satisfait :

« Je savais qu’il y avait un lien entre vous. »

Je murmurai un remerciement en prenant le chien. L’horloge de la salle à manger sonna onze fois, martelant chaque montée de marches.

 Je n’arrivai pas à m’endormir malgré la présence de mon gardien à trois pattes allongé près du lit. Je n’avais même pas eu envie de téléphoner à Cédric ; je l’entendais déjà me traiter d’extravagante, son expression favorite lorsque mon comportement heurtait ses principes cartésiens. Je repensais à Cléopâtre qui m’avait affirmé que tout irait bien mais cela n’allégeait pas mon angoisse. Les yeux ouverts dans le noir, je tentai sans succès de vider mon esprit par une mini séance de méditation. Finalement ce furent les ronflements du chien qui m’apaisèrent,  je sombrai dans un demi-sommeil dont j’émergeai rapidement en entendant les grondements de mon petit compagnon, métamorphosé en cerbère. Je me penchai vers lui pour le calmer, mais en vain. Alors que je tâtonnai pour allumer la lampe de chevet, je sentis un souffle froid sur mon visage et restai paralysée par la peur quelques secondes ; le chien ne grognait plus mais il s’était mis à gémir. Dans un sursaut de volonté, ma main atteignit la lampe, la lumière douce ne révéla d’abord rien d’anormal. Mes yeux firent le tour de la pièce, c’est là que je vis le phénomène : un cercle de lumière d’une vingtaine de centimètres de circonférence  qui se déplaçait sur le mur à côté de la commode. Je pinçai ma main pour vérifier que je ne rêvais pas et me levai. Quand je m’approchai du cercle, il se déplaça vers la porte comme s’il était doué de conscience. Bizarrement je n’éprouvais plus aucune peur, je sentais qu’il m’invitait à le suivre pour me révéler quelque chose d’important. J’enfilai en vitesse un peignoir et une paire de mules, le cercle se dessinait maintenant sur la porte. Dès que j’ouvris il se glissa sur les boiseries du couloir, se dirigea vers l’escalier, et descendit le long de la rampe. Sa lumière brillait d’un blanc intense dans la pénombre du hall d’entrée. Je devinai qu’il fallait maintenant sortir de la maison. Une fois dehors, je le vis passer sur les troncs d’arbres et il me guida vers l’arrière de la maison, sur le petit chemin que j’avais emprunté le matin. A l’entrée du bois, il disparut. J’avançais de quelques pas dans un air chaud presque étouffant, une chouette invisible lança son ululement  et je sentis de nouveau le souffle froid sur mes joues, je savais bien que ce n’était pas le vent. Je prononçai plusieurs fois le prénom de mon aïeule, sans le moindre résultat. Un crépitement derrière moi, le pied d’un châtaignier avait pris feu ! En quelques secondes les buissons autour s’enflammèrent et je restai clouée au sol, mes jambes refusant de bouger. L’arbre à ma gauche commença à brûler. Comme dans mes cauchemars, j’étais incapable de crier et qui d’ailleurs m’aurait entendue ? Je chuchotai :

 « Ce n’était pas ta faute Catherine. Tu n’étais pas une sorcière. Tu étais une guérisseuse… Aide-moi, je t’en prie. Je suis ta descendante, ta descendante… »

Et je la vis !  Une forme de femme avec de longs cheveux noirs émergea devant moi près du feu. J’entendis une voix dans ma tête qui me dit de ne pas avoir peur. Le sol bougea sous mes pieds, je criai et sombrai dans la nuit de l’inconscience.

 J’ai appris que je devais la vie à Cléopâtre et à Trois Pattes qui l’avait réveillée et entraînée jusqu’au bois. Avec l’aide du pensionnaire allemand, ils m’avaient ramenée à la Borda ; il paraît que quand ils m’ont trouvée, le feu autour de moi était pratiquement éteint. Il s’était propagé plus loin, et d’après mon hôtesse, m’avait épargnée grâce à une protection occulte. Je sais maintenant qu’elle a raison. Je sais aussi que Catherine ne reviendra plus hanter son ancienne maison. Quant à mon mari à qui j’ai finalement tout raconté, il a élaboré une subtile théorie psycho-scientifique pour expliquer ce qui m’était arrivé, je crois que ça le rassure.  L’été prochain, nous irons aux fêtes de Pomarez rejoindre les amateurs de vachettes landaises, nous séjournerons chez Cléopâtre. Elle s’est mise aux séances de spiritisme, maintenant que sa maison n’a plus de fantômes. Cédric jouera le rôle de l’observateur, quant à moi j’espère rentrer en contact avec mon ancêtre car j’ai quelques questions à lui poser sur mon nouveau don de barreur de feu.

                                                                                    Marie Vergès.

                                                      « Copyright PGCOM Editions 2013.Tous droits réservés. »

 ===========================

 Le n°2 de "Parasciences mag" vient de paraître

parasciences,ovni,TCI,transcommunication,au-delà,crop circles,stigmates

Pour commander ce numéro de "Parasciences mag" (6,90 €) : voir en fin d'article

Selon Jean-Michel Grandsire, le directeur de la publication : " Le paranormal repose sur deux principaux piliers : les phénomènes étranges, venus d’ailleurs, de l’au-delà, du monde extraterrestre ou de l’invisible et les facultés encore méconnues de l’être vivant. Il est certes passionnant de s’intéresser aux mystères venus de l’extérieur. Mais n’est-il pas urgent et essentiel de remettre l’homme au centre de la réflexion, de  lui rendre sa totale liberté de penser et d’agir ? Vous allez découvrir dans ce numéro quelques chercheurs hors normes. Vous y ferez aussi une plongée dans un passé pas si lointain où les hommes, d’une manière différente, réglaient leurs problème mieux que nous ne le faisons aujourd’hui. Vous découvrirez aussi à quel point nous sommes manipulables, victimes de ce que l’on veut bien nous mettre dans la tête. En route pour une plongée au fond mystère le plus passionnant qui soit : celui de l’être humain ".

 

Sommaire de ce numéro

Le nouveau visage de la transcommunication

Rencontre avec l’IFRES (par Jean-Michel Grandsire)

 Un groupe de spirites capte de nombreux visages au cours de passionnantes expériences de TCI.

 

Le prince des médiums : Daniel Douglas Home (par Joachim Bouflet)

Un des grands spécialistes des miracles se penche sur le paranormal…

parasciences,ovni,TCI,transcommunication,au-delà,crop circles,stigmates

Dossier : tous manipulés

La liste de Chomsky - La terrifiante expérience de Milgram

Le linguiste américain Chomsky a exposé, sous forme de liste, les lois de la manipulation des masses… Le scientifique Milgram, dans une expérience terrifiante, a de son côté montré à quel point nous sommes tous de potentiels bourreaux.

parasciences,ovni,TCI,transcommunication,au-delà,crop circles,stigmates

Ufologie : un lent processus d’aliénation (par Jean Sider)

L’ufologue Jean Sider en est convaincu, preuves à l’appui : l’intelligence sous-jacente au phénomène Ovni nous manipule de manière éhontée…

parasciences,ovni,TCI,transcommunication,au-delà,crop circles,stigmates

Shield project : l’énigme des Chemtrails (par Fabrice Bonvin)

Le climat n’échappe pas à la règle de la manipulation…

 

Sur les traces de Pim van Lommel (par Jean-Jacques Charbonier)

Un étudiant en médecine va consacrer sa thèse aux Expériences de Mort Imminente… La science s’ouvre au spirituel. Enfin !

 

Regards croisés sur les « crop circles » (par Pierre Beake et Jean-Michel Grandsire)

Cinq spécialistes rendent leur verdict !

 

« Crop lover »(par Janet Ossebaard, spécialiste hollandaise des « crop circles)

La fin d’une enquête sur un sujet passionnant et controversé : les cercles de culture. Les principaux chercheurs livrent leurs conclusions.

 

Des images pieuses sur des pétales de roses

Le phénomène est surprenant, mais les faits sont là : des représentations de Jésus, de la Vierge et autres images pieuses se retrouvent imprimées sur des pétales de rose !

 

Les Chrétiens d’Orient sont persécutés (par Jean-Michel Grandsire)

Les Occidentaux restent insensibles aux souffrances des Chrétiens d’Orient, victimes de printemps arabes cauchemardesques. Soutenons-les ! Parasciences mag se mobilise pour leur défense.

 

Diminuer les impôts : nous en rêvons, nos ancêtres l’ont fait ! (par Jean-Michel Grandsire)

Lors de leur convocation, les Etats généraux sont parvenus à faire ce dont les députés de nos modernes partis politiques sont incapables : faire baisser les impôts. Exemples historiques à l’appui, voyons une autre démocratie en action.

 

Comment commander ce numéro de "Parasciences mag" (6,90 €)

Soit directement sur le site :

http://jmgeditions.fr/index.php?id_product=289&contro...

 

Soit dans un point de vente de la liste classée par code postal sur :

http://www.parasciences.net/IMG/pdf/liste_des_pts_de_vent...

 

 

 

 

31/10/2013

VIENT DE PARAÎTRE

 

ET 6ème DES MEILLEURES VENTES "POLICIER ET SUSPENSE"

 

COUVE ENGRENAGE MEURTRIER OK.jpg

Cadeau aux fidèles  abonnés de :

http://paranormal blogspirit.com

possédant une liseuse Kindle.


Téléchargez gratuitement le dernier livre de RANKY en vous rendant sur "Boutique  Kindle amazon.fr" du 27-10    au 31-10, tapez le titre de l'ouvrage et cliquez sur "recherche"


Vos commentaires seront très appréciés.





RÉSUMÉ

Présentation de l'éditeur

ENGRENAGE MEURTRIER. Roman noir.
Le personnage incarné dans ce livre existe. Il est bien vivant et vous le connaissez. C’est la raison pour laquelle je n’en donne aucune description physique. Seuls, l’aspect moral, le caractère et une certaine tournure d’esprit sont à considérer. J’ai pris dans la foule ce qu’il est convenu d’appeler un honnête homme, avec tout ce qu’il comporte de bon et de mauvais, de courage et de bassesse, de franchise et de fourberie, de douceur et de férocité. J’ai pris cet homme et l’ai précipité dans le plus terrible des destins afin d’observer ses réactions à travers son long monologue argotique.
Je ne me suis préoccupé d’aucune façon de faire une oeuvre littéraire. J’ai écrit comme mon héros parle. Je n’ai donc pas trempé mon stylo dans de l’eau de rose pour faire joli mais dans les eaux d’égout où il a mit les pieds. C’est cru, brutal, souvent insoutenable comme la réalité.
Des hommes, rien ne l’étonne parce qu’il s’attend à tout : les policiers sont des voyous tombés du bon côté de la barrière, les politiques, des escrocs qui mettent le pouvoir au service de leurs ambitions personnelles et non à celui des citoyens qui les ont mis là où ils sont, les journalistes, des vendus qui comptent les points et penchent du côté où le vent tourne.
Les gens qu’il aime, sa femme et sa mère, c’est à la vie à la mort. Alors, qu’on les touche et il n’existe plus d’autre justice que la sienne propre.
A un moment de sa vie l’esprit de vengeance l’envahit et il est difficile de le lui reprocher. Malheureux, nerveux, surmené, sur le qui-vive, traqué, dangereux, le doigt perpétuellement sur la gâchette de son arme Lugo Barnet est une bombe circulant dans la foule….

Pourquoi cette expérience? Parce que je suis persuadé que le roman “noir” peut apporter autre chose que la mise en scène de pantins sans âme. Il faut humaniser les héros d’histoires tragiques, surtout dans leurs gestes inhumains.
Certes, Lugo Barnet est un tueur. Mais il est avant tout un homme pris dans un engrenage. Oui, il est homme avant tout, douloureusement homme !

Ranky
 

Détails sur le produit

       DATE DE PARUTION : 8 OCTOBRE 2013

       Auteur : François Ranky

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 481 K
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00FQS53O4
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon : CLASSE 7ème dans le top 100 gratuits Policier et suspense.

===================


 Faites un breack. Détendez-vous ! 

LA COUPE AU RASOIR 

Roman noir de RANKY : vient de paraître le 2 juillet 2013

chez KINDLE AMAZON

Résumé : LE ROMAN D'UN VOYOU.

COUVE LA COUPE AU RASOIR OK.jpgFaits divers : dans les années 60, à Paris, un étrange coiffeur défraye la chronique…
Monsieur Mic ! Le grand Monsieur Mic, par la taille, l’intelligence, le savoir et les combines. L’homme à la personnalité troublante, énigmatique, celui que l’on craint et que l’on aime à la fois.
Selon les heures et ses humeurs de la journée il ressemble à un jeune premier de cinéma ou à un homme d’affaire américain : costume ample, chevelure blonde séparée d’une raie à droite. La trentaine sportive, aucun de ses hommes ne sait d’où il vient, qui il est exactement. Pour la société, il est éditeur. Editions Mic, c’est tout ce que l’on peut lire à l’entrée d'un hôtel particulier.
Mic est un voyou opportuniste. Il concocte ses coups et escroqueries tel un artiste, selon son inspiration du moment, élaborant des scénarios imparables qu'il peaufine jusqu'à leur réalisation finale. Sa technique, différente à chaque fois le rend insaisissable et il semble bien qu'il ne pourrait être pris qu'à son propre piège, s'il était jamais pris ! Les hommes de main qu'il emploie vont de surprise en surprise. Le lecteur aussi ! Suspense garanti.
Ne gâchez pas votre plaisir ni celui de vos amis : ne lisez pas de suite la dernière page du livre, ne racontez pas la fin de l'histoire, la chute est époustouflante !

Titre : La coupe au rasoir.
Auteur : François Ranky.
Genre : roman noir.
Format : Kindle.
Edition : 2 juillet 2013.
Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
Prix : 2,68  euros.
Pour en savoir plus consultez :  Boutique Kindle

_________________________________________________________________

                                                                     

LES SONNETS Ranky.jpgLES SONNETS Les cantilènes et la mort
Parution le 11 août 2013
Auteur : RANKY
Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
 
Taper : boutique Kindle 

 



________________________________________________________________________


 Dominique Vallée

VOYAGE DANS L'AU-DELA

 En vente dans toutes les bonnes librairies

 Pour en savoir (beaucoup) plus : www.amazon.fr   et  www.fnac.fr

COUVE VOYAGE DANS L'AU-DELA D. VALLEE.jpg« Je ne dis pas que cela est possible, je dis que cela est vrai ». Voici les termes bien connus prononcés par le savant anglais William Crookes sur la survie de l'âme. Pourquoi manifester autant d'intérêt pour les lointains mondes stellaires, et si peu d'enthousiasme en ce qui concerne la connaissance du monde invisible dans lequel baigne tout l'univers ?

Peut-on en déduire que l'homme craint de le sonder parce qu'il a une peur viscérale de la Mort, ce phénomène inéluctable, le seul qu'il ne peut nier ? Dans cet ouvrage, Dominique Vallée appréhende le problème capital de l'immortalité de l'âme à travers les expériences qui ont jalonné son parcours de médium. Elle s'intéresse ici aux différents phénomènes paranormaux, et tente de les expliquer et de les comprendre. Des scientifiques témoignent également de leur propre révélation vécue au contact avec les défunts. Il ne s'agit pas d'être dans une acceptation béate des faits signalés mais d'essayer d'établir un parallèle entre ce que la science découvre sur le plan de la Matière et ce qui existe sur le plan de l'Esprit. Deux forces fondamentales dont on commence à mesurer l'Unité.

Dominique Vallée possède cette faculté particulière de pouvoir poser son regard sur l'au-delà. Elle utilise cette aptitude comme thérapie pour aider ceux qui sont dans la souffrance lors du départ d'un être cher et se bat pour donner des lettres de noblesse à sa profession. C'est ce qu'elle appelle « son travail de colibri ».

  • Voyage dans l'Au-Delà
  • Préface de Martine Gercault, Psychanalyste.
  • Editions Trajectoire.   www.piktos.fr
  • 19 euros.
  • ISBN : 978-2-84197-605-8

 Dominique Vallée s'est soumise à des tests  de médiumnité réalisés par le Comité Illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP)

medium_Vallée_séance_.2.jpg
Dominique en train de travailler sur une photo (Photo Jacques Mandorla)

 Conclusions générales du Comité d'expertise à propos de ces expériences de médiumnité :
« Les détails perçus par Dominique Vallée lui permettent d’accomplir une mission de réconfort envers les personnes ayant perdu un être cher. Sa douceur, sa modestie, ses capacités hors du commun, doublées d’une expérience personnelle parfois douloureuse, l’autorisent à pratiquer une thérapie du deuil d’une importance capitale pour des personnes en détresse ».
Dominique Vallée
medium_D_VALLÉE_portrait_1_.2.jpg775 rue de l’Orme Gauthier
78630 ORGEVAL
Tél. : 01 39 75 52 24
Portable : 06 86 45 65 24
Email : dominiquevallee@neuf.fr

http://dominiquevallee.blogspirit.com

31/10/2010

DICTIONNAIRE VISUEL DES MONDES EXTRATERRESTRES

Voici le livre qui dévoile enfin tous les secrets des EXTRATERRESTRES !

Couv.jpg

Jusqu'à aujourd'hui, il manquait incontestablement un ouvrage pour les passionnés d'OVNI (soucoupes volantes), d'extraterrestres, de science-fiction, de phénomènes paranormaux, de créatures mystérieuses, de robots, de science populaire, de para-sciences... Ce vide est désormais comblé !

Grâce au travail titanesque de deux auteurs : Farid ABDELOUAHAB, historien de l'art et de la photographie, et Yves BOSSON, photographe et fondateur de l'Agence martienne dont nous avons déjà vanté les mérites dans l'hommage que nous avons rendu à notre ami Nicolas MAILLARD (voir cette rubrique sur notre blog).

Dans ce livre publié chez FLAMMARION, les auteurs revisitent les univers dans lesquels déambulent les extraterrestres : de A comme AELITA, chef d'oeuvre de la science-fiction russe écrit par Alekseï TOLSTOÏ en 1923 à Z comme ZOO COSMIQUE, en passant par CANAUX MARTIENS, ENLÈVEMENTS, GUERRE DES MONDES, PANIQUES, SÉLÉNITES ou SEXUALITÉS ET AMOURS.

De A comme AELITA, le chef d'oeuvre de la science-fiction russe écrit par Alekseï TOLSTOÏ (1923)...

AELITA.jpg

à SEXUALITÉS ET AMOURS, au cinéma et dans la bande dessinée

SEXUALITÉS.jpg
... en passant par CANAUX MARTIENS,...

CANAUX MARTIENS.jpg

... ENLÈVEMENTS...,

ENLEVEMENTS.jpg

GUERRE DES MONDES...,

GUERRE DES MONDES.jpg

PANIQUES...,

PANIQUES.jpg

SÉLÉNITES...

SLÉNITES.jpg

Cet ouvrage de 288 pages est remarquable à un triple point de vue :

- les textes proposés sont de très grande qualité et extraordinairement bien documentés,

- l'iconographie, formidable, présente 304 visuels (couleurs et noir et blanc) vraiment rares et étonnants.

- pour un tout petit prix (25 euros), il offre une énorme masse d'informations originales.

 

Si les extraterrestres existent, il est certain qu'à leur prochain débarquement sur notre planète, ils n'hésiteront pas à s'emparer prioritairement de cet ouvrage pour l'emporter dans leur lointaine galaxie afin de l'étudier dans les moindres détails !