Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2010

MYSTÉRIEUX PHÉNOMÈNES DANS LE CIEL

Depuis des milliers d’années, on a relevé de nombreux témoignages faisant état de la présence, dans le ciel de notre Terre, d’étranges corps célestes aux trajectoires étonnantes.

Certes, à l’époque on ne parlait pas encore de soucoupes volantes ou d’ovni, mais plutôt de disques brûlants, de roues de feu, de dragons ou de prodiges.

En voici un florilège non exhaustif.


Les fresques du désert du Tassili (Algérie)

En plein Sahara, on a découvert des fresques datant de 8 000 ans et sur lesquelles figure un étrange personnage (haut de 6 mètres !) que certains assimilent à un « cosmonaute » moderne !

 

Tassili.jpg

 Cercle de feu sous le règne de Thoutmosis III (1 500 avant J.C.)

D'après un papyrus retrouvé dans les papiers d'un directeur du Musée égyptien du Vatican :

« En l'an 22, au troisième mois de l'hiver et à la sixième heure du jour, les scribes de la Maison de Vie s'aperçurent qu'un cercle de feu apparaissait dans les cieux. Il n'avait pas de tête, le souffle de sa bouche avait mauvaise odeur. Son corps faisait environ 5 mètres de long. Il n'avait pas de voix ». Ayant entendu parler de l'événement, le pharaon médita sur le sujet, mais au bout de quelques jours, les choses dans le ciel devinrent plus nombreuses que jamais. Elles brillaient dans le ciel plus fort que l'éclat du soleil, et s'étendaient jusqu'aux limites des quatre colonnes supportant les cieux. L'armée du pharaon, et lui au milieu d'elle, observa cela. C'était après le dîner. Puis, ces cercles de feu montèrent plus haut dans les cieux, en direction du sud ».

Thoutmosis III.jpg

Sous l’Empire romain

À Rome, les historiens parlaient de « clipei ardentes », de boucliers brûlants, aperçus dans le ciel.

Dans son Historia Naturofis, Pline l'Ancien (23-79) affirme :

« Une lumière dans le ciel nocturne, phénomène généralement appelé « soleil de minuit », fut observé sous le consulat de Gaius Caecilius et Gnaeus Papirius, ainsi qu'à de nombreuses autres occasions, créant en pleine nuit une lumière semblable à celle du jour. Sous le consulat de Lucius Valerius et de Garius Marius, un bouclier de feu semant des étincelles traversa le ciel d'est en ouest alors que se couchait le soleil ».

 Un étrange manuscrit de 1290

Un passage surprenant a été découvert dans un manuscrit détenu dans l’abbaye d’Amplefort en Angleterre :

« Comme l’abbé Henrys s’apprêtait à réciter le Benedicite, John l’un des frères vint annoncer qu’un grand prodige se montrait au-dehors. Tous sortirent alors et voici qu’une grande chose, argentée et ronde comme un disque, vola lentement au-dessus d’eux, provoquant la plus vive terreur ».

1290.jpg

 Un dessin énigmatique dans une fresque au Kosovo

Il figure dans une fresque intitulée « La crucifixion » datant de 1350 et peinte au-dessus de l'autel du monastère Visoki Decani au Kosovo (ex-Yougoslavie).

Certains y décèlent un vaisseau spatial avec un pilote à son bord.

1350.jpg

 Pluie de feu sur Nuremberg en 1561

Le matin du 4 avril 1561, des boules bleues, noires et rouge-sang, ainsi que des disques et des croix rouge-sang sortant de deux immenses cylindres noirs se livrèrent bataille dans le ciel de Nuremberg, en Allemagne.

À en juger par la gravure qu'en fit Hans Glaser à l'époque, certaines de ces sphères se seraient écrasées au sol, à l'extérieur de la ville.

Nuremberg-1561.jpg

 Boules ardentes sur Bâle en 1566

À l’aube du 7 août 1566, soit cinq ans plus tard que le phénomène survenu à Nuremberg, la population de Bâle (Suisse) est paniquée elle aussi par la présence de boules noires dans le ciel.

« Beaucoup devinrent rouges et ardentes, finissant par se consumer et disparaître » écrivit Samuel Cottius, l'étudiant en « écritures sacrées et en arts libéraux » qui consigna les étranges événements de ce jour-là dans la gazette de la ville.

Bale-1566.jpg

La première soucoupe volante en 1878

Le 25 janvier 1878, le Denison Daily News rapporta les faits sous le titre « Un étrange phénomène » :

« John Martin, un fermier vivant à environ 8 km au nord de cette ville, remarqua, alors qu'il chassait, un objet sombre, haut dans le ciel, au nord. La forme singulière et la vitesse avec laquelle l'objet semblait se rapprocher captèrent son attention, et il s'usa les yeux à tenter de découvrir ses caractéristiques. Lorsqu'il le remarqua la première fois, il semblait être de la taille d'une orange, mais sa taille augmenta progressivement. Après l'avoir fixé durant quelque temps, Mr Martin ne vit plus rien en raison de son observation soutenue et détourna son regard afin de reposer ses yeux. Lorsqu'il reprit son observation, l'objet était presque au-dessus de lui et sa taille s'était considérablement accrue : il semblait traverser les airs à une allure prodigieuse. Lorsqu'il fut juste au-dessus de lui, l'objet était de la taille d'une grande soucoupe et... à une grande hauteur ».

ovni-7950.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

01/12/2010

LA SYNCHRONICITÉ

JEAN MOISSET ET LA SYNCHRONICITÉ

(texte de Marc Schweizer, publié sur son site Internet : www.science-et-magie.com).

jm03chv.jpg

Jean Moisset vit dans la Synchronicité comme un poisson dans l'eau.

Sa vie baigne dans les coïncidences. Il ne fait pas un pas sans que les dieux ne placent des signes à déchiffrer sous ses pas, que la déesse du mystère ne lui adresse un clin d'oeil.

Personnalité attachante, hors du commun, l'énigmatique Jean Moisset vit à la fois dans notre univers et dans des univers parallèles, passant de l'un à l'autre comme nous, simples Terriens, passerions d'une rue à l'autre.

Jean Moisset vit dangereusement. Il chemine sur le chemin de crête de la connaissance qui surplombe deux gouffres béants : la réalité pratique et la virtualité agissante.

Aventurier du mystère et de l'étrange, ce chercheur infatigable, pionnier des sciences à venir que nous voyons éclore sous nos yeux, est un terroriste pour la pensée inactive, pour les idées figées.

Il faut absolument lire ses ouvrages qui nous ouvrent l'esprit comme un bon vin ouvre l'appétit !

Ses ouvrages co-écrits avec Michel Granger :

La Synchronicité - Révélation de la présence d'une finalité dans notre vie et dans l'évolution de l'univers - Éditions Archè, Milan (1999)

La Loi des Séries dans notre vie et les jeux de hasard - Éditions JMG Jean-Michel Grandsire (2000)

 LE MYSTÈRE DES COÏNCIDENCES

Vous demandez à des personnes au hasard dans la rue si elles connaissent les coïncidences, elles vous répondront par l'affirmative. En revanche, si vous les interrogez sur la synchronicité, pas une sur cent saura de quoi il s'agit.

 Selon les dictionnaires, une coïncidence correspond à des événements qui se produisent ensemble par hasard, c'est-à-dire à la suite d'un concours de circonstances. Mais, certaines de ces coïncidences, que Jung a nommées synchronicités, sont plus complexes et chargées de sens en laissant une profonde et troublante impression au témoin. La synchronicité serait une véritable création d'une connexion entre l'esprit et la matière, entre le psychisme intérieur de l'observateur et le monde extérieur objectif.

 Aperçu historique

Les coïncidences intéressaient déjà les hommes dans l'Antiquité gréco-romaine. Elles étaient considérées comme des présages et l'on pensait qu'il pouvait exister un lien caché entre les signes observés et les événements futurs. Les oracles et prophéties étaient fréquemment pratiqués à l'époque pour connaître l'avenir.

Les images transcendantales de Platon, la «sympathie de toutes les choses»  de Pythagore ainsi que les visions unitaires de Plotin et Héraclite sont proches de la pensée de Jung.

D'autre part, la conception du hasard chez les chinois montre que ceux-ci connaissaient la synchronicité qui pour eux signifiait : «influence écho - les choses ayant des échos entre elles».

L'idée de synchronicité existait également chez les indiens d'Amérique avec les calendriers Aztèques et le cas des Naskapis, «les rêveurs du Labrador».

L'astrologie constitue un bel exemple de synchronicité entre d'une part la position des planètes à la naissance d'une personne et, d'autre part, le caractère ainsi que la destinée de celle-ci, même si la plupart des scientifiques sont très réservés à ce sujet.

Kepler, astronome-astrologue eut une grande influence sur Jung et le physicien Pauli qui ont mis au point le principe de sychronicité.

 La doctrine des arcanes et la théorie des signatures du médecin-alchimiste Paracelse s'apparentent à une conception de la sychronicité, selon Jung.

Cependant, les deux grands précurseurs du psychologue suisse furent Leibniz avec sa théorie des monades, et Schopenhauer qui considérait que le secret du monde réside dans l'unité fondamentale des êtres.

On retiendra encore Bachelard (intuition de l'instant), les surréalistes, et surtout, Kammerer avec sa théorie de la sérialité.

Après la découverte de l'inconscient individuel de Freud, Jung, qui fut son disciple préféré avant leur rupture, fonda la psychologie analytique basée notamment sur l'idée de l'inconscient collectif et des archétypes pouvant expliquer, comme nous le verrons, la création des synchronicités.

 Les coïncidences simples

Dans la multitude de faits vécus ou d'informations perçues, il se produit naturellement des coïncidences de temps en temps, c'est-à-dire des rencontres fortuites ou des événements simultanés présentant une ressemblance. De telles coïncidences sont en général d'une grande banalité et explicables par le calcul des probabilités.

Ainsi, vous rencontrez des voisins ou des amis pendant vos vacances ou vous remarquez en parlant à un inconnu que vous avez un ami commun. Autres exemples : vous pensez à votre cousine Céline qui vous téléphone tous les mois environ, et elle vous appelle à ce moment là ; vous prononcez un mot et vous l'entendez au même moment à la télévision.

 La loi des séries

La loi des séries ou sérialité a été étudiée par le biologiste Kammerer. Elle peut être définie comme la répétition d'événements, choses, ou symboles identiques ou analogues dans le temps et/ou dans l'espace, par exemple :

- l'annonce le même jour de plusieurs accidents de même nature ;

- une suite d'événements vécus par personne, soit heureux (période de chance), soit défavorables (série noire) ;

- la répétition de faits inopinés semblables. Ainsi, vous êtes invité à dîner et la  maîtresse de maison vous sert du boeuf miroton. Or, l'avant-veille, vous aviez déjà mangé ce plat chez vous et la veille chez des parents.

- au loto, la sortie d'un même numéro plusieurs tirages de suite (sérialité dans le temps) ou de plusieurs numéros voisins au même tirage (sérialité dans l'espace).

Les coïncidences et la sérialité font partie de notre jardin secret. Pour nous-même, elles paraissent avoir une grande importance, mais il n'est pas toujours facile d'en faire partager l'intérêt par les autres. Cette observation est valable également pour la synchronicité.

 Les coïncidences signifiantes ou synchronicités

Il nous arrive parfois de rencontrer une coïncidence présentant un caractère mystérieux, nous laissant un sentiment troublant et indéfinissable. Il s'agit d'une sorte de «clin d'oeil» du destin que Jung a appelé synchronicité. On dit alors que la coïncidence est chargée de sens, qu'elle est signifiante. Celle-ci se caractérise également par le fait que le psychisme de la personne est plus impliquée que dans le cas d'une simple coïncidence, et, qu'en outre, la probabilité de sa survenue est plus faible. Nous nous sentons alors prendre une certaine importance dans l'immense univers habituellement indifférent à notre modeste personnage.

Jung définit comme suit la synchronicité : coïncidence temporelle sans lien causal entre un état psychique donné et un ou plusieurs événements extérieurs objectifs offrant un parallélisme de sens avec cet état subjectif du moment, l'inverse pouvant aussi se produire.

Un exemple

Je demeure à Nice depuis quelques mois et, en ce moment, je souffre d'un torticolis très douloureux. Voilà longtemps que je n'ai pas eu une telle crise, la dernière remontant à l'époque où j'habitais Paris.

Ce matin, je me souviens de mon docteur parisien qui m'avait soigné pour une arthrose cervicale. Je vais faire quelques achats avenue Jean Médecin et, soudain, je tombe nez à nez avec ce praticien qui se trouve à Nice à l'occasion d'un congrès.

Non seulement, je pense à mon médecin  parisien et je le rencontre une heure après à Nice, mais cela se passe avenue Jean Médecin.

 Différentes catégories

Il existe plusieurs catégories de synchronicités en dehors de la définition de base ci-dessus.

On observe des synchronicités décalées dans le temps (prémonitions, dans le cas du futur) ou dans l'espace (clairvoyances) et qui ne peuvent être vérifiées qu'après coup. De même des synchronicités ont lieu par identité de pensée instantanée entre deux personnes sans événement extérieur objectif (télépathie).

Notons également des synchronicités à présage consistant dans la perception de signes symboliques (souvent des nombres) par une personne, annonçant la survenance prochaine d'événements favorables ou désagréables selon l'interprétation qu'elle en fait et dont elle ignore souvent la nature exacte.

Enfin, il existe des synchronicités multiples, historiques, et généalogiques ou familiales, en particulier chez les jumeaux.

 Explication de la synchronicité

Comment expliquer de telles synchronicités ?

Selon Jung, il existerait un inconscient collectif  situé dans une autre dimension hors de l'espace-temps, à la fois mémoire de l'humanité et âme de l'univers, sorte de supraconscience cosmique à laquelle nous serions reliés par notre inconscient personnel.

Dans cet inconscient collectif se constitueraient des «centres d'énergie psychique potentielle» appelés archétypes. Ceux-ci sont neutres et ne deviennent bons ou mauvais qu'en contact de la conscience de l'individu.

 Le rôle des archétypes

Bien qu'ils soient insaisissables en eux-mêmes, on peut classer les archétypes de la façon suivante d'après les idées de Jung :

- Les archétypes correspondant à des structures du psychisme : la personna (moi) , l'ombre (inconscient personnel), l'anima (côté féminin complémentaire contenu dans l'inconscient de l'homme)  ou l'animus (situation inverse).

- Les archétypes représentant des thèmes, mythes, images symboliques ou rêves de l'humanité, ou encore des modèles de comportement instinctif. Dans un inventaire hétéroclite, citons parmi les principaux : le cosmique,  l'ange gardien, le paradis, le conte de fées, le diable, l'enfer, la nuit, la mère, le père, la grand-mère, le vieux sage, le héros, l'homme fort, le séducteur, la femme fatale, la femme idéale, l'enfant, la famille, la bête, la naissance, la mort, l'amour, la haine, l'inceste, etc.

Autres archétypes importants : les nombres, le Soi.

Situés à la lisière de l'esprit et de la matière, les archétypes catalyseraient (c'est-à-dire créeraient par leur seule présence), le cas échéant, des synchronicités par une relation en miroir entre un état psychique et l'univers objectif extérieur. Celui-ci  renverrait à la personne un reflet de ses préoccupations, ou bien de sa situation présente ou future, sous forme d'événements marqués de symboles synchronistiques.

 Conditions propices à la manifestation de la synchronicité

Certaines circonstances sont propices à l'émergence de synchronicités, par exemple : les états médiumniques, mystiques, ou modifiés de conscience, les liens affectifs et empathiques très étroits (cas des jumeaux), les situations dramatiques, les maladies graves, les difficultés sociales et familiales, les troubles psychiques, la recherche spirituelle, les créations artististiques, les découvertes scientifiques, les présages d'événements heureux ou malheureux, une aide ou protection archétypale...

Rappelons enfin les coïncidences généalogiques et les rétrosynchronicités historiques (cas de Lincoln-Kennedy, Saint-Louis- Louis XVI, Napoléon-Hitler, entre autres).

 Une hypothèse aux conséquences importantes

Le concept de la synchronicité, sorte de hasard signifiant et créateur, aurait de grandes conséquences sur notre vision de l'homme et de l'univers.

Les êtres, les choses et les événements se trouveraient reliés de façon acausale et sous-jacente entre eux par le sens et la ressemblance (au lieu de cause à effet), et avec la totalité de l'univers.

La plupart, sinon l'ensemble des phénomènes PSI et mystiques, qui seraient en fait des synchronicités, pourraient être expliqués. Pas de transmission d'information ou d'énergie physique, mais efflorescence, ou bien corrélation, identité ou unité instantanée et fugitive entre les êtres et/ou les choses.

Une nouvelle approche de l'énigme de la vie et de la mort deviendrait possible.

La non-séparabilité des particules en physique quantique serait une forme de synchronicité.

 Des coïncidences fondamentales dans l'univers

De surprenantes coïncidences de type anthropique viendraient confirmer que l'univers semble avoir été conçu de manière à permettre la présence de la vie et de la conscience. Citons les :

- coïncidences des constantes et conditions initiales de l'univers (masse et charge des particules, forces fondamentales, taille des atomes, vitesse de la lumière, formation du carbone et de l'oxygène, etc.) ;

- coïncidences entre nombres atomiques et astronomiques ;

- coïncidences entre les nombres inventés par l'homme et ceux résultant de l'observation de l'univers.

           Enfin, la synchronicité nous donnerait accès à une réalité intemporelle dépassant les contingences mentales et biologiques dans lesquelles nous sommes enfermés.

Elle transcenderait le monde des formes et phénomènes qui nous maintient dans la causalité. Comme une sorte de flash, elle éclairerait l'unité caché entre, d'une part nous-même et, d'autre part, les êtres, les choses et le Tout, un peu comme les NDE ou EMI (expériences de mort imminente).

  VOIR L'HOMMAGE A  JEAN MOISSET :  CLIQUEZ DANS LA CATEGORIE : HOMMAGE A NOS AMIS DISPARUS

jm.jpg

L'un des ouvrages de Jean MOISSET :

ABC des coïncidences mystérieuses (Editions Grancher)

41S69Z7QGNL._SL500_AA300_.jpg


21/11/2010

LE BILAN DE TRENTE ANNEES D'EXISTENCE DU COMITE

Le Comité Illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux a étudié à ce jour près de 405 dossiers, dont 46 manifestations restent inexpliquées.

Parmi les dossiers frauduleux figurent, outre l’arnaque du motard masqué :

MOTARD MASQUE 1.jpg

 

 

 

Photo Télé-Stars

 

 

MOTARD MASQUE 2.jpg

 

 

Une arnaque cautionnée par la télévision et démontée par notre comité.

 

 

 

 

ASSAF BASSAM 1.jpg

 

 

- Les miracles d’Assaf Bassam, qui affirmait que ses mains suintaient l’huile en priant la Vierge.

Photo France-soir

 

 

- Le scandale des chirurgiens à mains nues.

- Les feux spontanés de la ferme de Séron.

- Le mystère de la maison sanglante.

- Les agissements d’un nombre important de charlatans de la voyance, de l’hypnose, du spiritisme, etc..

MAIS CE COMITE EST EGALEMENT A L'ORIGINE DE L'AUTHENTIFICATION DE PHENOMENES INCONTESTABLES DE :

MAUD KRISTEN 1.jpg

 

 

- clairvoyance : Maud Kristen et le sujet américain Joseph-Mac Moneagle (émission « Le 6e sens » diffusée sur Canal +)

 

 

 

JEAN-PIERRE GIRARD.jpg

 

 

- psychocinèse : Jean-Pierre Girard

 

 

- voyance/psychométrie : Pascal Mahious

- médiumnité : Dominique Vallée

- télépathie.

- guérisons inexpliquées.

- autres performances physiques et mentales hors du commun : comme celle de Maurice Daubard, par exemple, immergé nu près de 45 minutes dans un bassin rempli de glace pilée, où tout homme “ordinaire” eut trouvé la mort en moins de 30 minutes ! ETC...


Visitez notre catégorie : LES TITULAIRES DU DIPLOME DE CAPACITE PSI.

07/11/2010

LES TITULAIRES DU DIPLOME DE CAPACITE PSI.

Une attestation de capacité Psi remise par le CIEEPP
Lorsqu’un sujet présente des capacités particulières qui ne peuvent pas être expliquées, ou sont rejetées parce qu’elles ne répondent pas à la notion de répétitivité par la communauté scientifique, ces capacités sont classées Psi.
Lorsqu’un sujet se soumet à nos investigations et que, malgré le protocole mis en place de façon à éliminer tous les subterfuges imitant la prestation annoncée, il réussit tout de même celle-ci, les illusionnistes-experts du CIEEPP peuvent attester que le candidat n’a utilisé aucun trucage connu à ce jour, dans l’état actuel des connaissances en illusionnisme.
La réalité des choses fait alors que la performance non expliquée par les scientifiques et certifiée exempte de tout trucage par le Comité d’expertise des illusionnistes, classe le sujet qui l’a produite dans une zone indéterminée mais indéniablement bien existante, que pour l’instant nous appelons psi, en attendant que les recherches en parapsychologie ou d’un autre domaine, puissent apporter une explication au phénomène.
Le CIEEPP décerne donc une attestation de capacité psi qui atteste des possibilités particulières du sujet et certifie que celui-ci n'a utilisé ni subterfuge ni trucage d'illusionniste. Cette attestation constitue une barrière de sécurité pour les chercheurs éventuels, car il élimine d’emblée les farfelus et les escrocs du paranormal.
Les experts du comité ne sont pas des scientifiques  et  ne sont donc pas habilités à certifier que le sujet est psi.Par contre nous sommes les mieux placés pour savoir s’il à triché ou non en regard de nos toutes dernières connaissances en illusionnisme.

Ce certificat n'est pas la reconnaissance de l'universalité de dons du sujet mais uniquement du/des tests par lui réussis.

Des tests imparables ont démontré les aptitudes paranormales exceptionnelles de certains sujets.
Sont titulaires d'une attestation de capacité Psi décerné par le CIEEPP :


9b5ea5b55a51943945de00b2bb1a8da9.jpg

Dominique VALLEE.

Médium. Thérapie du deuil.




4096044052f18726de17af9638076ef6.jpg

Joseph Mac MONEAGLE. Vision à distance.

 


19bd1176c63670a51836352a8b9b1465.jpg


Jean-Pierre GIRARD.
Psychocinèse.







8ab61ff7d8c0c31dbdedc2b80703f397.jpg


Maud KRISTEN.
Voyance. Vision précognitive à distance.

 

 

 

Sidonie ROY. Clairvoyance- divination. Sujet d'étude au CIEEPP. N'exerce pas.

Monsieur JEAN. Clairvoyance- divination. Participe à de nombreuses expériences au CIEEPP. N'exerce pas professionnellement.

Marcel LEBRY. Guérisseur. Conjuration de la douleur et des blessures par le feu. N'exerce pas professionnellement.



Pour en savoir+ dans catégories, cliquez sur liens amicaux.

31/10/2010

DICTIONNAIRE VISUEL DES MONDES EXTRATERRESTRES

Voici le livre qui dévoile enfin tous les secrets des EXTRATERRESTRES !

Couv.jpg

Jusqu'à aujourd'hui, il manquait incontestablement un ouvrage pour les passionnés d'OVNI (soucoupes volantes), d'extraterrestres, de science-fiction, de phénomènes paranormaux, de créatures mystérieuses, de robots, de science populaire, de para-sciences... Ce vide est désormais comblé !

Grâce au travail titanesque de deux auteurs : Farid ABDELOUAHAB, historien de l'art et de la photographie, et Yves BOSSON, photographe et fondateur de l'Agence martienne dont nous avons déjà vanté les mérites dans l'hommage que nous avons rendu à notre ami Nicolas MAILLARD (voir cette rubrique sur notre blog).

Dans ce livre publié chez FLAMMARION, les auteurs revisitent les univers dans lesquels déambulent les extraterrestres : de A comme AELITA, chef d'oeuvre de la science-fiction russe écrit par Alekseï TOLSTOÏ en 1923 à Z comme ZOO COSMIQUE, en passant par CANAUX MARTIENS, ENLÈVEMENTS, GUERRE DES MONDES, PANIQUES, SÉLÉNITES ou SEXUALITÉS ET AMOURS.

De A comme AELITA, le chef d'oeuvre de la science-fiction russe écrit par Alekseï TOLSTOÏ (1923)...

AELITA.jpg

à SEXUALITÉS ET AMOURS, au cinéma et dans la bande dessinée

SEXUALITÉS.jpg
... en passant par CANAUX MARTIENS,...

CANAUX MARTIENS.jpg

... ENLÈVEMENTS...,

ENLEVEMENTS.jpg

GUERRE DES MONDES...,

GUERRE DES MONDES.jpg

PANIQUES...,

PANIQUES.jpg

SÉLÉNITES...

SLÉNITES.jpg

Cet ouvrage de 288 pages est remarquable à un triple point de vue :

- les textes proposés sont de très grande qualité et extraordinairement bien documentés,

- l'iconographie, formidable, présente 304 visuels (couleurs et noir et blanc) vraiment rares et étonnants.

- pour un tout petit prix (25 euros), il offre une énorme masse d'informations originales.

 

Si les extraterrestres existent, il est certain qu'à leur prochain débarquement sur notre planète, ils n'hésiteront pas à s'emparer prioritairement de cet ouvrage pour l'emporter dans leur lointaine galaxie afin de l'étudier dans les moindres détails !

 

 

01/07/2009

LISTE DES EXPERTS-ILLUSIONNISTES POUR L'ETUDE DES PHENOMENES PSI

 

Voici les représentants des divers pays ayant décidé de former un comité international pour vérifier objectivement et de façon désintéressée les phénomènes dits paranormaux.

ETATS-UNIS : William Edward Cox, membre de la “Society of Américan Magicians” fondateur de “The Occult Committee”, Box 936,Southern Pines, NC 28387.

SUISSE : Rudolph Mayr, membre de la “Société des magiciens Suisses” Erlenweg 4,3053 München-buchsee-Bern.

ANGLETERRE : Clifford Davis, membre du “Magic Circle”, Park House, Foxes Dale, Blackheath, London SE 3 9 BQ

FRANCE : Ranky, ex-membre de l’Association Française des Artistes Prestidigitateurs (A.F.A.P.) ex-membre du French Ring (International Brotherhood of Magicians).

André Sanlaville : Créateur du “Festival Mondial de la Magie”, maître-magicien de l’A.F.A.P.

VOICI LA LISTE DES ILLUSIONNISTES FRANCAIS membres du Comité d’expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux. (C.I.E.E.P.P.)
(plusieurs membres n’apparaissent pas dans cette liste)

 

PORTRAIT RANKY 6.jpg

Ranky: illusionniste professionnel. Ex- membre du cercle français de l’illusion Jules Dhôtel.Ex-membre de l’association française des artistes prestidigitateurs (AFAP).Tournées avec le festival mondial de la magie durant quatre années.Créateur du célèbre “Fantastic-Show”classé N°1 de 1977 à 1994 au hit parade national des visuels du spectacle de discothèques et casinos. Conception et réalisation de matériels et d’effets spéciaux pour illusionnistes, théatre, cinéma, télévision. Délégué du syndicat national des illusionnistes et des visuels du spectacle (SNIVS) dont le président est l’illusionniste Jack Alban. Chevalier du mérite artistique et social.
Spécialités : magie générale.Grandes illusions.Effets Psi truqués. Expériences à caractère “surnatuel”. Inventeur de la magie rouge : music-hall de l’horreur et du fantastique.
Autres formations : C.A.P d’horloger. Artiste peintre  autodidacte. Auteur d’ouvrages sur la prestidigitation et la parapsychologie. Membre de la société des gens de lettres de France. Etudie l’astrologie et la voyance directe depuis plus de trente ans

 

ANDRE SANLAVILLE 1.jpgAndré Sanlaville : Maitre magicien de l’Assossiation française des artistes prestidigitateurs membre de l’AFAP. Magicologue. Créateur du célèbre “Festival Mondial de la Magie” présenté annuellement depuis 1950 à l’Olympia Bruno Coquatrix et dans plus de 50 pays à travers le monde
Spécialités : Magie Générale . Producteur d’attractions phénomènales.
Autre formation : Parapsychologue .  Conférencier. Auteur d’articles fondamentaux sur l’illusionnisme et la parapsychologie.

 

O'SHAN.jpgO’Shan : Illusionniste professionnel. Maître magicien de l’association française des artistes prestidigitateurs (AFAP) Officier du mérite artistique et social . Président d’honneur de l’association de mentalistes “Mindo Mania” .Engagé dans dix sept tournées du Festival Mondial de la Magie.
Spécialités : Magie générale. Mentalisme.Effets Psi truqués. Inventeur de numéros originaux.Conférences démonstratives sur la parapsychologie.
Créateur et animateur d’une école d’initiation à l’illusionnisme.
Auteur de nombreux articles et ouvrages pour illusionnistes :
Mondiovision mentale : méthode personnelle de télépathie.
Prédictions et matérialisations de la pensée. Volume 1.
Prédictions et matérialisations de la pensée. Volume 2.
Mentalisme. Volume 1.
Mentalisme. Volume 2.
Les coffrets à prédictions.
Auteur d’un manuscrit autobiographique intitulé : Souvenirs-Mémoires-Anecdotes- dont l’édition serait salutaire pour la connaissance de nos jeunes magiciens et du grand public.


NAGA 1.jpgNaga : Illusionniste professionnelle.
Spécialités : Télépathie . Mentalisme . Voyance -
A participé aux côtés de O’Shan à dix sept tournées du Festival Mondial de la Magie.
Autres formations : Recherches sur les performances psychiques (calcul mental ultra rapide - mémoire etc..). A retenu par coeur le code postal de la plupart des 36000  communes françaises. Se mesure simultanément à 27 champions d’échecs etc.

 

 

 

BLONDINE PORTRAIT.jpgBlondine : Illusionniste professionnelle.Engagée quatre années consécutives dans le festival mondial de la magie. Chevalier du mérite artistique et social.
Spécialités : Magie générale. Grandes illusions. Numéros de télépathie et calculatrice prodige.
Autres formations : BP de coiffeuse esthéticienne.

 

 

 

 

 

MYSTAG 1.jpgMystag : Illusionniste professionnel. Membre de l’AFAP.Secrétaire général du comité de défense de l’illusionnisme (CDI). Membre de l’union rationnaliste.
Spécialités : Magie générale. Hypnose. Télépathie. Voyance. Fakirisme. Sorcellerie. Spiritisme. Magie du feu.
Autres formations : Auteur d’ouvrages sur la démystification des phénomènes paranormaux (mensonges et vérité de la magie.) (dcd)

 

 

 

 

.
STAVISKY 1.jpgStavisky Claude : Illusionniste.Ex-membre du cercle français de l’illusion Jules Dhôtel. Ex-membre de l’AFAP.
Spécialités : Magie générale.Micro-magie.Conception de numéros de table.
Autres formations : Auteur d’un livre “Stavisky était mon père”.Editions N° 1.

 

 

 

 

 

PIERRE BERTON 1.jpg

Berton Pierre : Illusionniste professionnel. “Les Berton’s Internationnal Show”
Spécialités : Magie comique et animaux.
Autres formations : Membre de la société des auteurs dramatiques. Chevalier du mérite artistique et social. Musicien. Membre de la SACEM.
Créateur d’un musée de l’accordéon.

 

 

 

 

LILY POULIGUEN 1.jpgLily Pouliguen : Illusionniste professionnelle.
Spécialité : Magie générale. Magie comique.
Autres formations : Comédienne. Chanteuse. A été présentatrice de spectacles (Bobino-A.B.C.-Théatre de l’étoile. Meneuse de revue au concert Mayol-etc)

 

 

 

 

 

Robert+Tocquet.jpgTocquet Robert :Illusionniste amateur.
Spécialités : Prestidigitation de table. Magie de salon.
Autres formations : Professeur à l’école d’anthropologie
de Paris. Président d’honneur de l’institut métapsychique internationnal.(IMI) Auteur de nombreux livres d’une importance capitale pour la métapsychique et la parapsychologie.(dcd)
(Voir bibliographie)

 

 

 

 

RENELYS 1.jpgRénélys : Illusionniste professionnel.Un des derniers magiciens de rue, animé d’une haute idée de la fonction de saltimbanque. Membre du bureau directeur du cercle français de l’illusion Jules Dhôtel. Délégué du syndicat national des illusionnistes et des visuels du spectacle.Officier du mérite artistique et social. A suscité un nombre impressionnant de vocations.
Spécialités : Spectacles magiques de rue.Magie de scène  et de salon.
Autres formations : Auteur d’articles et responsable de la chronique juridique concernant la profession des artistes du spectacle à la revue “l’Illusionniste”.(dcd)

 

 

CLAUDE GERALDY 1.jpgGéraldy Claude : Illusionniste professionnel.Membre deL’AFAP.Ex-membre du French-ring (Internationnal Brotherhood of Magicians). Membre de l’association de mentalistes Mindo-Mania. 1er prix de magie pour enfants au congrés de L’AFAP 1991 de Saint-Malo. 1er prix de grandes illusions en magie noire au congrès de l’AFAP  de Lyon. Seul numéro visuel à avoir obtenu en 1989, le label officiel de la mission du bi-centenaire de la révolution française pour la qualité de la prestation présentée dans une mise en scène et des costumes historiques.Spécialités : Magie générale. Magie de table. Magie psychique (télépathie- perception extra-sensorielle-)

Autres formations : Etudes de médecine. Recherche en collaboration avec des médecins (sophrologie- Hypnose ) Astronome amateur. Etudie depuis de nombreuses années différentes techniques des arts divinatoires (tarot - yi-king -numérologie -). Conférences démonstratives sur la parapsychologie.


PIERRE EDERNAC 1.jpgPierre Edernac : Maitre magicien. Ex-président de  l’Association Française des Artistes prestidigitateurs. AFAP. Créateur d’un célèbre numéro “Symphonie pour une seule corde” présenté dans le monde entier. Pierre Edernac est un novateur en ce qui concerne la mise en scène de numéros modernes : enchaînement des tours, présentation épurée des décors et costumes, utilisation originale des musiques et bruitages.

 

 

 

 

 

SYNDRA KHAN 1.jpegSyndra Khan : Artiste professionnel aux références prestigieuses : Festival Mondial de la Magie-Olympia Bruno Coquatrix- Las Végas etc...
Syndra Khan présente le numéro de fakirisme le plus original et exceptionnel  qui lui a valu de nombreuses récompenses dans le monde entier.

 

 

NICOLAS DUMONT.JPGNicolas Dumont : en attente

 

 

 

 

 

STATUTS DU COMITE ILLUSIONNISTE D'EXPERTISE ET D'EXPERIMENTATION DES PHENOMENES PARANORMAUX (C.I.E.E.P.P.)
Le texte intégral des statuts du Comité  est publié dans le livre de RANKY “Le Paranormal de mes yeux vu paru récemment aux éditions Trajectoire       

Article 1 :
Le C.I.E.E.P.P. propose d’examiner, à la demande de toute personne qui le souhaite, les phénomènes qualifiés de paranormaux.
Article 2 :
Les experts du C.I.E.E.P.P. sont recrutés parmi les illusionnistes professionnels et amateurs de haut niveau qui sont les mieux placés pour déterminer la part du vrai et la part du faux en ce qui concerne les phénomènes d’apparence “surnaturelle”,  afin de démasquer les escrocs du paranormal et d’authentifier les manifestations Psi là ou elles existent.
Article 3:
Ses membres s’engagent, dans toutes les occasions qui leur  sont offertes de contrôler des sujets présumés Psi, à faire preuve de probité intellectuelle, à s’abstenir de toute partialité, de jugement à priori et d’intolérance à l’égard de quelque croyance que se soit. Toute attitude agressive de leur part entraine l’exclusion immédiate du C.I.E.E.P.P.
Article 4 :
Les membres peuvent suggérer des protocoles expérimentaux et éventuellement expliquer aux chercheurs comment ils peuvent ètre trompés par leur manque de connaissance des techniques illusionnistes.
Article 5:
a) Les interventions du C.I.E.E.P.P. sont bénévoles et il est interdit à ses membres de chercher à retirer des bénéfices personnels......
........
Article 7:
Le C.I.E.E.P.P. est un comité occulte. Ses membres agissent par vocation. Le C.I.E.E.P.P. n’édite aucun bulletin, magazine etc...Il n’y a aucune cotisation. Il n’y a pas de carte d’adhérent. Les membres se reconnaissent du seul fait d’avoir signé un engagement dont le double est archivé au siège du comité. Un simple appel téléphonique au siège suffit donc pour savoir si une personne appartient ou non au comité.
........
Article 9 :
a) Au cours de débats, conférences, interviews etc.. l’illusionniste-expert ne peut tirer de conclusions d’ordre métapsychique, idéologique, scientifique ou autres qu’en son nom personnel et jamais sous couverture du C.I.E.E.P.P., la fonction unique de l’illusionniste se résumant à utiliser ses connaissances techniques spéciales pour détecter les trucages et fournir les preuves des malversations des sujets prétendus P.S.I.
b) Les rapports seront donc uniquement “techniques” et obligatoirement  transmis au siège du C.I.E.E.P.P. qui les diffusera aux comités des autres pays ainsi  qu’au demandeur de l’expertise.
.........
La demande d’expertise peut être faite par n’importe quelle personne y compris un “médium” lui-même.. s’il désire se soumettre à des tests en vue de faire authentifier ses facultés particulières.Un compte rendu lui sera remis et en cas d’authentification d’une faculté, le “médium” testé ne pourra utiliser les conclusions de l’expertise que pour l’expérience concernée et non pour une reconnaissance par le C.I.E.E.P.P. de l’universalité de ses dons. L’expert-illusionniste préviendra donc le médium de cette clause et également que le seul fait de demander cette expertise lui interdit de s’opposer à la diffusion publique éventuelle du compte rendu qu’il soit positif ou négatif.
Article 10 :
a) L’illusionniste expert est reconnu membre à vie.Il est admis au sein du comité par la décision unanime de la totalité des illusionnistes experts.
b) En cas de faute grave l’illusionniste expert peut ètre exclu du comité mais seulement par la décision unanime de la totalité des illusionnistes experts.
c) A tout moment l’illusionniste expert peut démissionner du comité sans avoir à fournir aucune explication.
Article 11 :
a) L’illusionniste expert agit selon sa propre initiative. Il est entièrement libre de la  stratégie à employer au cours de ses enquêtes (compte tenu de respecter l’article 3) y compris le droit de se présenter sous un autre titre que celui du C.I.E.E.P.P. si ce titre peut constituer un obstacle à la bonne marche de l’enquête.
b) Il ne rédigera un compte rendu d’expertise que s’il le désire mais celui-ci sera alors établi au nom exclusif du Comité illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (C.I.E.E.P.P.)
Article 12 :
...........
c) ....... Il n’y a pas de hiérarchie au sein du comité. Le président est le représentant général du comité mais il ne possède pas plus de pouvoir que les autres membres qui sont tous égaux dans leur fonction.

......

10/05/2009

Paranormal : des preuves filmées !

VOICI L'INTÉGRALITÉ DU FILM " LE 6e SENS - LA SCIENCE FACE AU PARANORMAL " !

DVX100Large.jpg Ranky explique comment est né le film « Le 6e sens »
Nous avons le plaisir de vous présenter, découpé en 4 parties successives, le remarquable film réalisé par la journaliste et grand reporter Marie-Monique Robin et la productrice Françoise Gazio, de la société « Idéale-Audience ». En France, ce film a été diffusé sur Canal + et sur Arte.
C'est Ranky qui a élaboré le protocole scientifique ayant servi aux expériences révélées dans ce film : il intervient à l'image dans la partie 2.
Si vous avez des commentaires à faire ou des questions à nous poser concernant ce film, n'hésitez pas à laisser un message sur notre adresse email : paranormal@orange.fr.

Le film "Le 6e sens" : partie 1



Le film "Le 6e sens" : partie 2

27/02/2009

La biographie de Jacques Mandorla

medium_Mandorla_portrait_.jpgJournaliste d'investigation, Jacques Mandorla a collaboré à de nombreuses expérimentations en radiesthésie et magnétisme avec le professeur Yves Rocard.
Il a aussi filmé les 13 expériences paranormales vécues en direct par Marc Menant, journaliste à Europe 1, et que ce dernier a relatées dans son livre « J’ai vécu le surnaturel » (Editions 1).


Jacques Mandorla est l’auteur de plusieurs livres :

ABC du Magnétisme (Editions Grancher)
ABC de la Radiesthésie, avec Jean-Louis Crozier (Editions Grancher)
ABC de l’Hypnose, avec Eric Barone (Editions Grancher)
Le Guide des Guérisseurs, avec Françoise Simpère (Editions Philippe Lebaud)
Soulagez les bobos de votre animal, avec Myriem Lacroix-Breton (Editions Grancher)
Derrière le miroir… l’autre vie, avec Dominique Vallée (Editions Trajectoire)
J’ai vécu le surnaturel, avec Marc Menant (Editions 1)
Le Grand Livre des Porte-Bonheur (Editions Trajectoire)Croyez aux dons qui sont en vous (Editions Trajectoire)
Comment dialoguer avec vos saints protecteurs (Editions Trajectoire)

Il a aussi été le conseiller éditorial de l’encyclopédie du paranormal FACTEUR X en 120 fascicules (Editions Marshall Cavendish) et fondateur de la revue Clairvoyance.


Voici des précisions sur quelques-uns de ses livres


Croyez aux dons qui sont en vous

medium_CROYEZ_AUX_DONS.jpgLa plupart d’entre nous sont persuadés que seules certaines personnes possèdent des dons paranormaux extraordinaires. En réalité, ces professionnels, qu’on appelle voyants, radiesthésistes, magnétiseurs, hypnotiseurs…, ont-ils réellement quelque chose de plus que nous ? La réponse est non. Tout le monde possède, en effet, des dons, mais il faut en prendre conscience.

Pour y parvenir, ce livre vous propose 66 tests faciles à faire, qui vont ainsi vous permettre de découvrir quels sont ces dons qui dorment en vous :
- le don de voyance
- le don de psychométrie
- le don de télépathie
- le don de psychokinèse
- le don de magnétisme
- le don de radiesthésie
- le don d’hypnose
- le don du dialogue avec les morts
- le don de décorporation


Pour prendre clairement conscience de la réalité de vos dons, ce livre vous révèle, pour chacun, un aperçu historique complet, les explications des scientifiques, les différentes méthodes pour l’exercer et surtout un ensemble de tests préparés par les plus grands spécialistes, dont les résultats vont vous étonner.

Vous apprendrez comment favoriser les flashes de clairvoyance, momifier un citron, voir votre aura, retrouver une personne disparue, agir sur quelqu’un par télépathie, imposer une direction à l’aiguille d’une boussole, vous mettre en auto-hypnose, dialoguer avec un défunt, voyager hors de votre corps…

Vous voilà lancés dans une incroyable aventure : celle du développement de vos dons personnels. Soyez persévérant : la réussite est toujours au bout de l’effort.


J'ai vécu le surnaturel (collaboration avec Marc Menant)

medium_LIVRE_MARC_MENANT1.jpgFi des fantômes, des magnétiseurs, des chamanes, des guérisons miraculeuses, la science toute puissante pensait avoir éradiqué le fléau de la parapsychologie. Condamnés aux communications de l’ombre, à l’information presque clandestine, tous les tenants du paranormal déshonorés, montrés du doigt, continuaient vaille que vaille leur expérimentation.

Pour eux, plus question de se faire entendre ou alors qu’à une condition : accepter d’être raillé dans des émissions grand public. Et puis vers la fin des années 80, avec les travaux menés par des chercheurs dans des universités aux Etats Unis et même par la CIA ou le KGB, tout doucement sont revenues à la surface ces pratiques dites d’un autre temps. Aujourd’hui, même s’ils prêtent encore à rire, les tenants du paranormal voient leurs hypothèses prises en considération, mieux, leur champ d’expérimentation s’étend, et de nombreuses thérapies permettent de vivre des expériences extraordinaires. Le grand public ignore encore toutes ces méthodes.
C’est pourquoi Marc Menant et Jacques Mandorla ont décidé de se transformer en cobayes de l’irrationnel.
Leur livre permettra ainsi de montrer comment on peut revivre sa naissance, voir comment il est possible de s’ouvrir à l’hypothèse de la réincarnation ou d’acquérir la force universelle cosmique à travers le reiki, comment les maux qui meurtrissent notre corps peuvent être guéris par simple manipulation sur une enveloppe nommée corps éthérique.
Ce n’est pas tout. Ils iront jusqu’à retrouver, grâce à la tradition chamanique, l’animal-totem qui régénère chaque individu. Ils verront comment les chakras et la mémoire de l’embryon permettent de détecter les blocages de l’enfance. Ils mesureront les étonnantes capacités radiesthésiques des sourciers et des magnétiseurs. Ils ne négligeront pas le détour par la voyance, ni le dialogue avec les morts et ils vivront même une séance d’exorcisme.
Point de sensationnalisme dans leur démarche : une véritable enquête sous le sceau de l’objectivité.


Le Grand Livre des Porte-Bonheur

medium_PORTE-BONHEUR.jpgCe livre vous permettra de connaître les vertus secrètes de plus de 500 objets de tous pays et de toutes époques : du scarabée égyptien à la main de Fatima, en passant par l’étoile de David, la médaille miraculeuse, le cauris des îles, le triscèle celte, la coccinelle, le maneki neko japonais, la main de Bouddha, la patte de lapin, le trèfle à quatre feuilles, le fer à cheval...


ABC du magnétisme

medium_ABCmagnétisme.jpgCet ouvrage vous apprendra les différentes techniques utilisées par les magnétiseurs, les principales maladies traitées, les caractéristiques spécifiques du reiki, les découvertes étonnantes du professeur Rocard… Plus une série de tests simples et spectaculaires à faire vous-même et qui vous prouveront que vous possédez, vous aussi, du magnétisme.



ABC de la radiesthésie

medium_ABCradiesthésie.jpgCe livre enseigne l’art de bien utiliser le pendule et la baguette de sourcier, sur les différentes techniques des professionnels et leurs secrets… Plus une série de tests amusants à faire chez soi. Ouvrage écrit en collaboration avec Jean-Louis Crozier, considéré comme le meilleur radiesthésiste français actuel, spécialiste incontesté de la recherche de personnes disparues.



Comment dialoguer avec vos saints protecteurs


medium_SAINTS.jpgCe livre vous propose 125 prières, dédiées à des saints illustres pour leur demander d’intercéder dans la guérison de 125 maladies. Si vous souhaitez une aide spirituelle en liaison avec une maladie déterminée, il vous suffit de vous reporter directement à la maladie concernée, classée alphabétiquement, de « A comme Abcès à Z comme Zona ».



Soulagez les bobos de votre animal, par simple utilisation de vos mains

medium_BOBOS.jpgUne méthode très pratique pour soulager vous-même les douleurs de vos animaux familiers (chats, chiens, oiseaux, chevaux…) en utilisant l’énergie que vous possédez dans vos mains.
Ouvrage écrit en collaboration avec Myriem Lacroix-Breton, magnétiseuse professionnelle, spécialiste du magnétisme sur animaux.



Le Guide des Guérisseurs et autres thérapeutes

medium_guérisseurs.jpgUne grande enquête réalisée dans toute la France et présentant plus de 300 fiches détaillées de guérisseurs testés à leur insu. Un guide capital pour connaître les bonnes adresses à essayer et les mauvaises à éviter.
Ouvrage écrit en collaboration avec Françoise Simpère, responsable de la rubrique Santé au magazine Avantages.




Derrière le miroir…, l’autre vie

medium_LIVRE_Derriere_le_miroir.8.jpgL’auteure de ce livre, Dominique Vallée, peut, à partir d’une simple photo d’un disparu, entrer en contact avec lui dans l’au-delà. Jacques Mandorla l’a soumise à des nombreuses expérimentations qui démontrent l’existence de ces contacts. Dominique Vallée aide ceux qui sont dans la souffrance lors du départ d’un être cher, apportant un début de réconfort, nécessaire à l’apprentissage du deuil.

21/01/2009

INTRODUCTION AU SITE http://paranormal.blogspirit.com

361328535.jpg


Ranky
, magicien professionnel, vit dans le VAL DE MARNE. Auteur de plusieurs livres, artiste peintre amateur, il est aussi le créateur et président du (CIEEPP), seul comité Français d’expertise des Phénomènes Paranormaux reconnu par des scientifiques du monde entier.
Avec le grand journaliste d’investigation et écrivain Jacques Mandorla, Ranky a créé un site qui est devenu en un an, le N° 1 de cette spécialité si controversée.


PARANORMAL SELON RANKY.jpgLes progrès continuels de la science n’ont toujours pas réussi à nous débarrasser d’un obscurantisme omniprésent. Pour certains, et parmi eux des scientifiques, les phénomènes dits paranormaux ne sont qu’illusions, hallucinations, charlatanisme.
Pour d’autres scientifiques, leur intérêt pour la recherche psi les font souvent reléguer par leurs pairs, au rang d’illuminés qu’il faut stigmatiser. Une approche trop marquée sur le sujet peut nuire à leur évolution professionnelle quand ce n’est pas briser leur carrière.
Pourtant, ne pas étudier sérieusement le paranormal ouvre les portes aux mouvements sectaires et aux escrocs.
De plus, les médias, et principalement la télévision, entretiennent une véritable désinformation permanente sur le sujet. Ils sont ainsi responsables de l’obscurantisme qu’ils prétendent combattre.
Le paranormal, qui est peut-être du “normal” pas encore expliqué, doit être abordé avec ouverture d’esprit, doute raisonnable et sans àpriori, en se posant les questions suivantes :
Le paranormal existe-t-il ?
Quels travaux scientifiquement controlés ont été entrepris et combien ont abouti ?


LE PARANORMAL SUPPOSÉ

Il est indéniable que le “paranormal” envahit, plus ou moins fréquemment et avec plus ou moins de force, la vie ordinaire de chacun d’entre-nous : éclairs divinatoires, rêves prémonitoires, visions, coïncidences, etc. Tous ces ressentis peuvent, dans la majorité des cas, trouver une explication rationnelle dans des réactions physiques, physiologiques ou psychologiques déjà connues des spécialistes.
Lorsqu’un phénomène bizarre nous assaille, nous devons, avant de voir du psi partout, tenter de trouver une explication rationnelle, en somme faire preuve de septicisme car c’est peut-être le hasard qui le produit. Mais attention : trop de scepticisme donne des explications limitées.

LE PARANORMAL AVÉRÉ
C’est l’impossibilité pour des spécialistes: scientifiques, médecins, psychologues, psychiatres etc, de fournir une explication classique. Le
phénomène reste la plupart du temps non reproductible et sans preuve. L’investigation demeure donc difficile et les explications aléatoires.
Seuls, des témoignages peuvent servir à la recherche parapsychologique et dans certains domaines seulement :
Rêves prémonitoires.
Etats modifiés de conscience.
Guérisons spontanées.
Perception extra-sensorielle. ( télépathie, clairvoyance,etc)
Poltergeist.
Etc.

LE PARANORMAL EXPÉRIMENTAL
En France, il n’existe aucune université comprenant une chaire de parapsychologie.
Seuls deux enseignements existent : l’enseignement sceptique, appelé zététique, à l’université de Nice et l’enseignement de Paul-Louis Rabeyron à l’université catholique de Lyon.
l’ Institut Métapsychique International (IMI) créée en 1919 et reconnue d’utilité publique, est la seule fondation Française, vouée à la recherche parapsychologique en utilisant les mêmes techniques que les autres disciplines scientifiques.
Pour trouver des universités hébergeant des chaires de parapsychologie, il faut se rendre aux Etats-Unis, en Belgique, dans les pays Anglo-saxons, en Allemagne (Utrech-Edimbourg-)
Mais les travaux entrepris sous protocoles scientifiquement contrôlés restent méconnus car ils sont rarement publiés dans des revues dites “officielles” mais plutôt dans des magazines populaires.
Les sujets Psi ne fonctionnent pas selon les lois ordinaires de la nature. Mais dans les autres pays, nous sommes dans le domaine de la recherche, nous ne sommes pas dans le domaine de la croyance dans lequel la France est confinée.

A SUIVRE

LES ILLUSIONNISTES ET LE PARANORMAL.
LES SCIENTIFIQUES FACE AU PARANORMAL.
LES ESCROCS DU PARANORMAL.



07/01/2009

APPEL AUX BLOGUEURS

Posez-nous vos questions sur le paranormal !

7a309b69397aee435771154b2b19dfc9.jpg

Chers blogueurs qui êtes de plus en plus nombreux à consulter notre blog, ce dont on vous remercie sincèrement, n'hésitez pas à nous poser des questions sur ce domaine qui vous (et nous) passionne : LE PARANORMAL !!!

Ou bien faites-nous part d'un témoignage étonnant concernant un phénomène paranormal !


Vous pouvez communiquer avec nous :

- soit au moyen du commentaire en bas de cette note,

- soit nous envoyer un courriel à
: paranormal@orange.fr


Rappelons que nous respectons la confidentialité des connexions, que nous ne publions aucune adresse et ne communiquons aucun renseignement concernant nos correspondants, sans leur autorisation.

Pour lire notre engagement moral, cliquez sur " à-propos " (en haut à gauche de la page d’accueil)

28/07/2008

Possédez-vous une capacité paranormale ?

Pour le savoir, faites-vous tester par le Comité d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP).


Session de tests organisée par notre Comité d'Expertise.De gauche à droite, le voyant Pascal Mahious, les illusionnistes Ranky et Blondine, le médium Dominique Vallée.
Deux autres illusionnistes avaient participé à l'élaboration du protocole. Observateur : Jacques Mandorla.
Photo Jacques Mandorla.


Pour expliquer en quelques lignes la capacité paranormale que vous pensez posséder ou les phénomènes étranges auxquels vous avez assisté, cliquez ICI : paranormal@orange.fr

L’objectif du CIEEPP est, en effet, de trouver des personnes présentant des dons (divination, télépathie, clairvoyance, médiumnité...) et d’expérimenter scientifiquement ces capacités à l’aide de tests précis.

Les tests proposés par le Comité sont entièrement gratuits.

Les frais de route et de séjour sont à la charge du candidat.

Les candidatures sont reçues uniquement par courrier.

Vous devez remplir un formulaire de demande.

Les sessions ont lieu le plus souvent à Paris.

Les dates et horaires sont fixés en accord avec les différentes parties, selon les possibilités de chacun.

Généralement, le passage des tests concerne plusieurs candidats à la même date, ce qui en fait une journée de rencontre conviviale.

Lors des tests, deux illusionnistes-experts au moins (parmi la vingtaine que compte le CIEEPP) sont présents.

Des observateurs assistent aux cessions.

Le diplôme remis, suivant la prestation réussie, est infalsifiable. Il possède un code permettant de démasquer immédiatement un faux éventuel.


Un diplôme de capacité Psi remis par le CIEEPP

Lorsqu’un sujet présente des capacités particulières qui ne peuvent pas être expliquées, ou sont rejetées parce qu’elles ne répondent pas à la notion de répétitivité par la communauté scientifique, ces capacités sont classées Psi.

Lorsqu’un sujet se soumet aux investigations du CIEEPP et que, malgré le protocole mis en place de façon à éliminer tous les subterfuges imitant la prestation annoncée, il réussit tout de même celle-ci, les illusionnistes-experts du CIEEPP peuvent attester que le candidat n’a utilisé aucun trucage connu à ce jour, dans l’état actuel des connaissances en illusionnisme.

La réalité des choses fait alors que la performance non expliquée par les scientifiques et certifiée exempte de tout trucage par le Comité d’expertise des illusionnistes, classe le sujet qui l’a produite dans une zone indéterminée mais indéniablement bien existante, appelée pour l’instant « capacité Psi », en attendant que les recherches en paranormal ou dans un autre domaine, puissent apporter une explication au phénomène.

Le CIEEPP décerne donc un diplôme de capacité Psi qui atteste de la performance particulière pour laquelle le sujet a été testé et non pas pour une reconnaissance universelle d'une capacité Psi.
Ce diplôme constitue une barrière de sécurité pour le chercheur éventuel, car il élimine d’emblée les farfelus et les escrocs du paranormal.

10/01/2008

Le Blog-Notes de Ranky

paranormal.blogspirit.com connait un engouement sans précédent. Né le 1er juin 2007 il a déjà reçu des milliers de visites. PARANORMAL fait la part du vrai et du faux concernant les phénomènes paranormaux, sans théories fumeuses ni vues abracadabrantesques de l’esprit. PARANORMAL apporte une information fiable et vérifiée constituant ainsi une lutte quotidienne contre tous les obscurantismes. C’est la clé de notre succès !

b03e390e0aa9185ecd94f96164f99d7f.jpgVoici la cour de récréation de PARANORMAL, l’espace des poètes, des musiciens, des artistes et de tous les rêveurs.
Ranky va vous raconter des histoires. Vous aussi, racontez-lui des histoires, même si elles ne sont pas tout à fait vraies, pourvu qu’elles soient belles, même si elles sont un peu anormales, même si elles sont paranormales.
Mais attention, le blog-note de Ranky est le seul endroit “pas entièrement sérieux” de PARANORMAL !
Si votre humour n’est pas compatible, alors retournez-vite à vos préoccupations terrestres.
BONNE RECRÉ

LES MALHEURS DE JOSYANE

2 mars 2008
LA FETE DES GRAND-MERES.

Vous le savez, je me suis pris d’amitié pour Josyane, tellement sa sincérité et sa gentillesse transparaissent dans les lettres qu’elle m’envoie.
Aujourd’hui elle me raconte ses petits malheurs de grand-mère. Je n’ai pas pu résister de lui écrire le texte qui suit, pour la rassurer car c’est bien elle, Josyane, qui est dans la normalité.


La grand’mère est un maillon important de la famille parce qu’elle cimente , normalement, les générations en apportant la stabilité.
En cas de rupture du couple parental la grand-mère apportera aide morale et physique et une affection irremplaçables. L’enfant peut ainsi prendre conscience de son identité en se situant généalogiquement.
La mamie, c’est la mémoire. Elle raconte des histoires de famille, assorties aux photos, constituant ainsi un repère très rassurant. Même veuve ou divorcée, elle représente la sécurité, transmet les chants, les jeux et les recettes de cuisine dont les enfants garderont à vie les souvenirs. Ah ! les confitures et les gateaux de grand-mère !
Elle est dépositaire d’une certaine sagesse, celle qui règle les petits travers et transmet un savoir particulier, celui qu’on apprend pas à l’école.
La mamie console, écoute, conseille. La mamie est représentative des valeurs et des traditions. Beaucoup plus disponible que par le passé, elle adapte son emploi du temps pour partager ses activités avec les enfants. On est loin des grand-mères rabacheuses et en mal d’éducation. S’il n’y a pas conflit entre parents et grands-parents, la relation générale devient profonde, remplie de complicité .
Et puis, les grand-mères sont modernes. Elles comprennent les problèmes de leurs petits enfants, discutent et recueillent des confidences et envoient des mails et des super SMS.
La grand-mère est rajeunissante tout en demeurant le symbole de la tradition familiale. Elle remplit ainsi le coeur des enfants et c’est pour celà qu’ils la fêtent si joyeusement chaque année.
Enfin... c’est ce qui devrait normalement se passer. Mais Josyane n’en finit pas d’être malheureuse !! Ses petits enfants habitent toujours à 20 minutes de métro. Mais comme à Noël, au nouvel an, ils continuent à privilégier les copains. Enfin, c’est ce que raconte leur mère qui finalement est bel et bien la responsable de la rupture :grand-mère- petits enfants. Dans le cas de Josyane, la mère abusive oeuvre souterrainement, par dépit, par jalousie. Elle refuse systématiquement toute aide de la mamie, agit comme si elle était morte, comme si elle n’avait jamais existé.
Bien plus, elle hait le nouveau mari de sa mère. Celui-ci, rempli de gentillesse et de bonnes intentions, représente pourtant une force tranquille. Mais voilà, en plus il pratique un métier dégradant : il est camelot. Il vend , en faisant le bateleur, habillé en guignol, des crayons, des produits de nettoyage, des peignes et toutes sortes de choses sur les marchés. C’est une bête de travail ! Il est infatigable et son labeur incessant leur permet de vivre aisément. Avec Josyane ils sont à la tête de plusieurs véhicules, d’un bateau et d’une belle maison. Alors, évidemment on est loin de la frime des trois petits enfants : rois du design, chefs du huitième rayon du dessus, possesseurs d’un nombre incalculable de bacs mais surtout détenteurs du plus grand nombre de fautes d’orthographe par mot.
Pour couronner le tout, voilà que le nouveau mari de la grand-mère, vient d’être nommé : meilleur camelot de France, au dernier salon de la porte de Versaille à Paris, avec tout ce que celà comporte : articles et photos dans la presse, passages à la radio et quatre émissions de télévision ce mois-ci. Inadmissible ! Insoutenable ! Alors, on l’ignore, complètement!! Et par là même, on les ignore tous les deux.
Ca fait mal !
Restez comme vous ètes, ne changez pas, Josyane. Je vous embrasse affectueusement.
François Ranky.



LES MALHEURS DE JOSYANE
Josyane affirme que ses parents décédés lui parlent et la conseillent. Je la crois bien volontiers car chaque fois qu’elle les interroge, curieusement, les décisions prises sont toujours bénéfiques. Mais Josyane aime aussi les vivants. Et il y a une question à laquelle sa mère et son père ne répondent jamais : comment se fait-il que ses trois petits enfants, deux filles et un garçon agés de 20 à 24 ans, ne viennent jamais la voir alors qu’ils habitent tous à vingt minutes de métro. Josyane est pourtant une petite dame très jolie, amusante, toujours prête à rendre service. Elle dissimule toujours sa tristesse derrière un sourire irrésistible, mais quelquefois, pour qui sait bien regarder, on remarque quand même ses yeux rougis par ce chagrin qui l’habite en secret.
Mais Josyane est résolument optimiste : elle se console en pensant que, dans quelque temps, ses petits enfants viendront,peut-être, lui rendre visite, une fois par an..... à la Toussaint.

AU SUJET DE JOSYANE
Josyane intrigue. Je ne résiste pas à l’envie de publier le commentaire de Marie-Claude, qui reflète une idée collective :
Cher Ranky,
J'ai l’impression de vous connaitre depuis toujours. C’est bizarre ! Quand à Josyane et ses malheurs, elle semble appartenir à ma propre famille. Existe-t’elle vraiment ?
Votre blog est sensationnel. C’est le number-one du paranormal. Je l’ai donc mis en N°1 de mes favoris.
Votre blog-notes dégage une curieuse impression, indéfinissable, qui m’attire !!
C’est super. Vivement la suite. Bisous.
Marie Claude.
Ma réponse :
Vos compliments m’honorent et honorent l’équipe de Paranormal. Bien sûr que Josyane existe ! Elle est l’épouse du célèbre magicien Harry Podter et ses tracas et malheurs auraient pour origine leur ennemi commun Harry Podfer. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler.

HARRY PODTER NOUS DEVOILE QUELQUES TRUCS DE MAGIE.
Pour devenir un bon magicien Harry Podter nous confirme qu’il faut posséder des dispositions naturelles, notamment que la main droite doit être très adroite, le plus adroite possible.
Si possible la main gauche doit également être adroite.
Un magicien de haut niveau a toujours les deux mains adroites.
Si tel est votre cas, vous pouvez espérer progresser lors des prochains secrets que notre ami Harry a accepté de nous dévoiler de temps en temps..

20 septembre 2007
DES NOUVELLES DE URI GELLER.

71a14792cfe74e8532399703e589c11c.jpgLe nouveau show de Uri geller intitulé PHENOMENON et destiné à lui trouver un successeur (sic) vient d'ètre acheté par la NBC qui le produira à la télévision USA avant la fin de l'année.
Ensuite,télévision en Allemagne en janvier 2008, puis en Russie et dans divers pays européens. Ce spectacle n'a pas trouvé de producteur français.
Commentaire de notre journaliste et écrivain Jacques Mandorla :
-la France est toujours à la traîne alors!!!
Hé ben-oui.

7 juillet 2007
7 LE CHIFFRE PORTE-BONHEUR
On le dit : le chiffre 7 porte bonheur ! Alors quand trois 7 apparaissent dans la même date du calendrier, les chances se multiplient.
C’est ce que pensent des millions de superstitieux qui croient dur comme fer que la chance va les gâter. On en profite donc pour fixer la date de son mariage ou d’un autre grand événement ce 7-7-7.

aea5357b91a8552311323081bf4d18fe.jpg



C’est d’ailleurs ce que viennent de faire le célèbre basketteur Tony Parker et sa belle fiancée Eva Longoria. C’est aussi ce qu’ont fait des centaines de couples. Et on fera la fête de 7 heures du soir à 7 heures du matin.

91f6885ea67e08b0051e13ade02e81ab.jpg

Eva Longoria et Tony Parker, les jeunes mariés du 7 juillet 2007.

On profitera de cette date pour remplir des grilles de loto afin de tenter d’empocher la supercagnotte de 7 millions d’euros et d'accéder ainsi, quelque part, au 7ème ciel. Les grilles de jeux connaitront une invasion de 7. Les tenanciers de casinos feront salles pleines. Il y a fort à parier que le 7-7-7 fera autant, sinon plus recette que le vendredi 13.
Des restaurants afficheront leur plat de résistance à 7 euros 77, et plusieurs cinémas et théatres offriront une place gratuite toutes les 7 entrées.
Savez-vous que les 5 plus gros lots de l’histoire de la Française des Jeux ont été gagnés dans le département de l’Ardèche (7) et ensuite, les 13 plus grosses sommes en Seine-et-Marne (77) ?

05e66e36bcd71e193588f1d786c2dae7.jpeg



Mais au fait, il y a sûrement quelque chose de vrai dans cette croyance : si vous additionnez les lettres des noms des deux amoureux Parker et Longoria, vous obtenez le nombres 14, qui divisé par 2 égale 7, soit le chiffre porte-bonheur.

CHIFFRE 7 : CHIFFRE MAGIQUE
Dieu créa le monde en 7 jours. C’est peut-être pour cela que le chiffre 7 est divin, magique, portant chance.
Dans la Bible, on parle des 7 branches du chandelier.
7 est le nombre de pétales de la rose, des dons de l’esprit, des sacrements de l’Église, des péchés capitaux, des douleurs de la Vierge.
C’est aussi le nombre de têtes de la bête de l’Apocalypse.
Dans l’hindouisme le nombre de centres d’énergie, appelés chakras, est 7.
Dans l’islam, les musulmans font 7 fois le tour de la Kaaba, la pierre sacrée, lors du pélerinage de la Mecque.
On connait les 7 merveilles du monde, la ville égyptienne de Thèbes et ses 7 portes.
C’est encore le nombre de couleurs de l’arc-en-ciel, des étoiles de la Grande-Ourse ou des planètes de l’ancienne astrologie.
Blanche-Neige est flanquée de ses 7 nains, le Chat-botté de ses bottes de 7 lieues, Barbe-bleue de ses 7 femmes et Tintin doit se débattre avec le mystère des 7 boules de cristal.

d9dbb8adf221986f7e8dbcff94382b0f.jpg



On trouve encore James Bond 007 au cinéma, le miroir brisé qui entraine 7 ans de malheur et je ferais peut-être mieux, maintenant, de tourner 7 fois ma langue dans la bouche de ma voisine...

e2d5b61af3bddc8bef09a64b427e54e4.jpg



...si je ne veux pas que l’on me prenne pour un vilain petit garçon qui n’a pas encore atteint l’âge de raison, c’est-à-dire 7 ans.

11 juillet 2007
BAC
Bac est un écrit prémonitoire daté de l'an 2000 et signé Ranky. Et il s'avère que les chiffres des résultats aux bacs des années citées correspondent aux résultats réels. C'est étonnant. Voyance ou coïncidence ? Voici un petit extrait de ce texte.
Démocratisés avec 44% de reçus en 1990, 65% en 1996, plus de 77 % en 1997, 81,9% en 2006, 83,3% en 2007 et 87,2 en 2008, bientôt tout le monde ou presque sera titulaire de l’un des trois bacs : le général, le professionnel ou le technologique.

12de93fa3557613daf86cb849727164b.png


"Moi j'en ai trois : 1 pour le trempage, 1 pour le lavage et 1 pour le rinçage !!!

Titre obligé pour accéder à d’autres voies, il ne faudrait pas s’imaginer non plus qu’on le donne ! Celui qui l’obtient le mérite réellement.
Il s’avère néanmoins que ce diplôme sera de moins en moins indispensable et finira par disparaitre comme a disparu ce bon vieux Certificat d’Etudes Primaires dont je suis un ex-heureux titulaire: deux examens, chacun à son époque, si importants pour accéder à une vie professionnelle qui continuera d’évoluer par la force des choses, car le bon chemin n’est pas toujours celui des diplômes.
Dans l’avenir il faudra, comme dans l’ancien temps, de plus en plus compter sur des dispositions naturelles de communication, d’adresse manuelle, d’esprit inventif.
De nos jours, on a le bac ou on a pas le bac. Celà n’est pas forcément juste. Ne pas être titulaire de cet examen ne signifie pas qu’on en a pas le niveau. Un nouveau bac pourrait être créé, sorte d’appareil de mesure déterminant les acquis réels de chaque candidat. Ainsi, pratiquement 100% des élèves seraient en possession de cet examen.



02/10/2007

Spiritisme : nous avons testé le Cuarto De Luz

Ranky a testé le Cuarto De Luz. Vous trouverez l’essentiel des résultats dans cette note.
81a61dcfdfefe5360cd6e4f6efb0fe55.jpgL’intégralité de la séance figure dans le livre publié récemment par Ranky et intitulé :”Le paranormal de mes yeux vu” (Editions Trajectoire).

Si vous pensez avoir, vous aussi, la faculté de produire des phénomènes d’ectoplasmie, n’hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à :
paranormal@orange.fr


Le spiritisme ou phénomène d’ectoplasmie a connu son apogée fin du XIXème et début du XXème siècle. Ces séances de matérialisations ectoplasmiques auraient pour but d’approcher et de comprendre l’existence d’un “autre monde” et de permettre d’entrer en contact avec celui-ci, dans la joie et la simplicité.
Des personnes viennent assister aux séances et éventuellement consulter le ou les médiums dans le but d’obtenir des réponses à des questions d’ordre philosophique, de recevoir des soins ou d’entrer en contact avec des défunts.
De nos jours, les foyers d’ectoplasmie demeurent rares.

Voici un exemple persistant au Mexique et pour lequel notre Comité a été consulté pour expertise.

Nom du groupe : LE CUARTO DE LUZ
L’expérimentation a eu lieu à l’Institut ICLP à Paris, dans les locaux prêtés par madame Djohar Si Ahmed, psychanaliste, par gentillesse et ouverture d’esprit et sans que celle-ci n’ait participé à l’organisation.

L’expérimentation a eu lieu en plusieurs séances, en présence de personnalités de la science, de la médecine, de chercheurs en parapsychologie, d’écrivains, de journalistes de la presse radio et écrite...

PARMI CES PERSONNALITES :
Hubert LARCHER, Docteur en médecine, licencié en philosophie, ancien directeur de l’Institut métapsychique.
Grégory GUTTERIEZ, Journaliste Scientifique.
Mario VARVOGLIS, Docteur en psychologie, Président de l’Institut Métapsychique.
Père François BRUNE. Homme d’église.
Didier Van CAUWELAERT, Ecrivain.
Eric RAULET, Association “Ondes”
Lina ROSSETTi Association “Ondes”
Jean-Michel GRANDSIRE, Ecrivain, éditeur.
Djohar SI AHMED, Psychanaliste.
Jean-Pierre PETIT, Astrophysicien.
Ranky, Illusionniste professionnel, président du CIEEPP.
Yaguel DIDIER, Médium.
Jean-Yves CASGHA, Journaliste scientifique, écrivain.
Marc MENANT, Ecrivain, animateur radio.
Marie-Monique ROBIN, Ecrivain, grand Reporter.
Maud KRISTEN, Médium, écrivain.
Jacques MANDORLA, Journaliste d’investigation, écrivain, observateur au CIEEPP.
Paul-Louis RABEYRON, Membre de l’Institut ICLP.
Francis MOBIO Secretaire de l’Institut Métapsychique.
Véronique Grousset, Grand reporter au Figaro magazine.

VOICI LE COMPTE-RENDU D’EXPERTISE DE RANKY
« A partir de 17 heures commence un rituel de purification auquel se soumettront de bonne grâce tous les participants (passage au-dessus d’un brasier, prise de trois gorgées d’eau, lavage des mains sans les essuyer) avant de se soumettre à la fouille d’un huissier de justice à laquelle j’échapperai par un détournement d’attention connu des illusionnistes.
Venu en qualité d’observateur et non de détracteur, j’ai suivi de bout en bout le rite imposé, en faisant preuve de probité intellectuelle et en m’abstenant de toute partialité, de jugement a priori et d’intolérance à l’égard de quelque croyance que ce soit, ainsi que le stipule l’article 3 des statuts de notre comité. (J’avais également déposé mon alliance, ma montre et mon téléphone portable dans les vestiaires.) Ainsi qu’il nous a été suggéré, j’ai fait un vœu concernant un proche.

Comme je l’avais souhaité, ma place se trouvait sur un côté, à trois mètres environ du ‘‘médium’’, installé, en transe, dans un fauteuil. De ma main gauche, je tenais la main de Véronique Grousset, journaliste, et de ma main droite celle d’une médium mexicaine qui formait ‘‘pilier’’ en bout d’une chaîne qui n’était pas fermée mais en forme de fer à cheval.

DES PHOTOS ONT ETE PRISES
En face de moi, une photographe avait été autorisée à prendre deux clichés à l’aide d’un appareil numérique à plasma, ce qui m’intéressait au plus haut point étant donné que ce genre de prise de vue ne peut être effectué qu’à l’aide d’un mini ‘‘spot’’ donnant en général une forte lumière halogène, ce qui devait me permettre de découvrir éventuellement quelques détails précieux.

Véronique Grousset, grand reporter au Figaro magazine, était également autorisée à prendre deux clichés à l’aide d’un appareil photo classique, sans flash et monté sur pied.

La porte d’entrée était verrouillée et les fenêtres obturées à l’aide de papier adhésif. L’obscurité complète était faite dans la salle. Un narrateur expliqua le déroulement de la cérémonie qui allait commencer par la manifestation d’Esprits d’enfants qu’il semblait bien connaître puisqu’ils étaient conviés nommément à venir se divertir avec des jouets disposés sur une tablette fixée sous la table placée au milieu des assistants. La séance fut brusquement suspendue, car un rai de lumière filtrait en haut de la fenêtre située derrière moi.

J’ai distinctement entendu le ‘‘médium’’ quoiqu’il fût en transe, signaler ce fait, en langue espagnole. Aussitôt, la médium mexicaine assise à ma droite a lâché ma main et a quitté sa place. L’applique située au-dessus de Didier Van Cauwelaert fut rallumée et on s’évertua à calfeutrer ce rai de lumière. Pendant cet entracte imprévu, j’eus tout loisir d’observer les jouets prétendument achetés le matin même (sauf le tambour mexicain) alors qu’ils apparaissaient bien usagés. Je dénombrais parmi ceux-ci plusieurs plumeaux tels que l’on pouvait en trouver dans les effets spirites observés dans l’illusionnisme du temps de Camille Flammarion ou de Victor Hugo, qui servaient à caresser à distance les visages des participants. A cette époque, ces accessoires étaient souvent télescopiques.

La séance pouvait redémarrer. Le noir était total. Le narrateur reprit la parole et nous annonça à nouveau l’arrivée des Esprits des enfants qui avaient attendu sagement que la réparation de la fenêtre soit terminée. Nous eûmes droit à une bénédiction générale par projection d’eau avant quelques espiègleries enfantines (airs d’harmonica, bruits de tambour, frôlements des cheveux, des visages, des mains, etc.). Sous la houlette de Didier Van Cauwelaert, décidément en forme, les participants reprirent en chœur des airs connus du répertoire de Brassens, Charles Trenet ou Edith Piaf, en passant par Brel, le tout quelquefois entrecoupé de ferventes prières.

Certains participants furent étonnés par la rapidité et le silence de déplacement des effets. Il n’y a aucun mystère en cela : ces techniques s’apprennent très facilement. Quant au tambour dont les sons semblaient venir de toutes directions et même du plafond, il n’y a rien de plus facile à obtenir à l’aide d’un instrument formé d’une seule peau tendue sur un cadre cylindrique. Le déplacement rapide de l’exécutant, l’orientation bien étudiée de l’instrument, la force des coups, permettent des effets sonores étonnants.

Puis vinrent les matérialisations lumineuses (mains de spectres ou de différentes parties corporelles pouvant faire croire à la présence de plusieurs entités). La ‘‘prise’’ de gants phosphorescents (comme l’était le cadran des anciens réveils ou des montres) dans un costume adapté ne pose aucun problème, surtout dans le noir.

JE SAVAIS A L’AVANCE QUAND DES EFFETS “SURNATURELS” ALLAIENT SE PRODUIRE
Au cours de la séance qui dura plus de deux heures, une quinzaine de manifestations se produisirent près de moi. J’ai tout de suite remarqué qu’à chaque fois, et sans doute pour que je ne sois pas tenté de libérer ma main pour toucher le spectre, la médium mexicaine placée à ma droite posait sa main sur mon avant-bras afin de neutraliser mes mouvements éventuels. C’est ainsi que, lorsqu’elle prenait mon avant-bras, je savais qu’il allait se passer quelque chose à notre proximité, dans la minute à venir !

Revenons un peu en arrière, au moment de mon entrée dans la salle : le ‘‘médium’’ est en transe, assis dans le fauteuil. Je mémorise la stature de l’homme, sa largeur d’épaule, la longueur de ses bras, évalue sa taille, etc. Ces renseignements seront de la plus grande utilité au moment de la prise des photos.

Le ‘‘médium’’ allait enfin donner l’autorisation des prises de vue par un geste annoncé avant le début de la séance : joindre les mains en attitude de prière, en se plaçant devant la photographe.

LE MEDIUM AVAIT DISPARU DE SON FAUTEUIL
On n’apercevait que les mains fluorescentes. A ce moment, le spot de l’appareil numérique s’alluma pendant près de vingt secondes, éclairant nettement la situation : le spectre apparut tout de blanc vêtu. Même stature, même carrure, mêmes chaussures. Ses mains n’étaient plus fluorescentes (puisque ce phénomène ne fonctionne que dans le noir complet). Indéniablement il s’agissait bien du ‘‘médium’’ déguisé. C’était d’autant plus certain que le fauteuil, qu’il était censé ne jamais quitter, était vide ! Six personnes constateront le fait. De toute évidence, l’homme n’avait pas non plus la capacité de bilocation ! C’était bien lui le manipulateur ! Le narrateur annonça qu’il fallait cesser les prises de vues si l’on ne voulait pas fâcher les Esprits… Dès l’obscurité rétablie, les mains de l’Esprit redevinrent fluorescentes.

UNE SEANCE QUI AURAIT PU MAL TOURNER
La séance fut écourtée, des participants commençant à lancer des commentaires défavorables aux acteurs. Tout se termina par une dernière bénédiction à l’eau destinée ordinairement à éteindre toutes les particules lumineuses censées représenter les âmes de nos défunts jonchant le plancher, mais ici pratiquée dans l’urgence et un début de scandale.
8eeeb2c314ef4a860a4f3f00b81fc564.jpg



Des "matérialisations" de glaïeuls" eurent lieu sur le plancher.





Des particules furent prélevées ainsi qu’une quantité d’eau d’aspect laiteux. Ces échantillons allaient êtres soumis à un laboratoire de la police scientifique. Mais d’ores et déjà leur constitution n’avait rien de ‘‘surnaturel’’.

Suite à cette séance du 20 septembre, Didier Van Cauwelaert m’a téléphoné pendant plus d’une heure afin de connaître mon avis. Il m’a demandé de revenir à une prochaine séance, ce que j’ai refusé, étant suffisamment édifié par le spectacle précédent. Je lui ai proposé d’envoyer un autre illusionniste membre de notre comité, spécialiste des numéros de lumière noire, Claude Géraldy, auquel je ne donnerais pas d’explications pour obtenir un avis supplémentaire. Mais en fournissant simplement deux éléments du programme, Claude Géraldy, à juste titre, refusa de se déplacer. Je n’ai évidemment pas pu parler à Didier Van Cauwelaert de ce que je n’ai pas vu pendant que nous étions dans le noir le plus complet, mais à sa question : "Dois-je arrêter ou continuer les séances prévues ?", je lui ai conseillé, à la lueur de mes commentaires, de continuer les représentations, afin de se rendre à l’évidence des fraudes patentes. Je lui ai aussi conseillé d’installer deux caméras infrarouges. Ainsi, toute la mise en scène pourrait immanquablement être mise au jour ou, ce qui est plus probable, le ‘‘Cuarto de Luz’’ refuserait d’être filmé. Ce qui s’est effectivement passé : le ‘‘Cuarto de Luz’’ a catégoriquement refusé d’être filmé !

Conclusions du compte-rendu officiel

J’atteste qu’il n’y a rien de paranormal dans le ‘‘Cuarto de Luz’’ et que les effets physiques produits lors de cette séance relèvent à peine d’un illusionnisme en vogue au XIXe siècle.
Ranky

MES CONCLUSIONS PERSONNELLES
Il n’est pas question pour moi de réduire la totalité des effets décrits à de simples trucs de “magie” ou à des fraudes, car il est bien évident que je distingue le rôle essentiel de tout “rituel” dans les manifestations religieuses ou spirites pouvant déclencher des phénomènes psi.
A travers le monde, des danses, des chants, des prières, des objets symboliques sont employés dans toutes les cultures traditionnelles, comme dans le chamanisme par exemple, et contribuent souvent à modifier les états de conscience de certains participants et les aider à favoriser ainsi des états psychologiques ou même physiques touchant la métapsychique.
Ranky

06/09/2007

La biographie de Ranky

Ranky : Illusionniste professionnel, Président du CIEEPP

medium_PARAN_RANKY_PORTRAIT.jpgNé à Berck-Plage le 24 décembre 1939 d'une mère bretonne originaire du Finistère et d'un père ardéchois, Ranky soutient, en référence première, qu'il est un pur produit d'avant-guerre, donc le meilleur qui soit, et prétend aujourd'hui encore que c'est le mélange détonnant de ces origines opposées qui a fait de lui un artiste complet, enfin presque.
De son enfance, il garde le souvenir d'un père musicien, accordéoniste, chef d'orchestre, organisateur de bals populaires, ayant débuté en jouant de son instrument, juché sur une chaise posée sur le billard des bistrots de campagne. C'est d'ailleurs ce père facétieux, imaginatif, d'une gaité maladive, comme le clamait aux quatre vents son épouse, mais que nul ne voulait entendre, qui entraîna son fils à taper sur la batterie de la petite formation musette qu'il avait créée dans la région Berckoise.
C'est également à cette époque que notre gamin découvrit que les baguettes de batterie pouvaient aussi être des baguettes magiques. Et il ne se gênait pas, à la plus grande joie des danseurs, de faire apparaître au cours de ses prestations, un foulard par-ci, une boule par-là. De là à transformer des bongo en boîtes à apparitions de guirlandes ou à utiliser des cymbales qui prenaient feu, il n'y avait qu'un pas qu'il eut vite fait de franchir.
Le fils inventait des gags, le père l'encourageait, le public aussi, tandis que la mère et les maîtres d'école manifestaient leur
réprobation.

PREMIER IMPRESARIO
Il n'avait pas encore dix ans, lorsqu'un jour, François ouvrit la porte à un impressionnant personnage qui le dépassait en taille d'au moins soixante centimètres. Vêtu d'un pantalon chamarré et d'une veste de clown, du col de laquelle émergeait une tête allongée, aux yeux noirs perçant derrière de monumentales lunettes en écaille, Jean Merlo semblait sortir d'une bande dessinée.
De sa grosse et belle voix d’homme sûr de lui, il dit au gamin ébahi qu’il l’avait remarqué lors du dernier bal communal et que, surpris par son talent, il souhaitait le prendre en mains pour en faire un grand artiste, riche et célèbre.
Fils d’un cafetier de Berck, Merlo n’était pas un inconnu. Malgré la réticence de ses parents, il avait transformé le bistrot familial en café-cinéma. Devant le succès mitigé de son entreprise, il s’improvisa imprésario, parcourant la région en quête de jeunes talents.
L’agent artistique avait de l’allure et de l’allant : physique avenant, mi-artiste, mi-voyou, sourire enjôleur, un brin d’excentricité, un charisme étourdissant. Ayant tout pour séduire la galerie, du gamin à la rombière, de la fille de ferme à la châtelaine, il n’abolissait pas la méfiance des paysans et des commerçants réfractaires à ses boniments de saltimbanque.
En tout cas, il épata le jeune François qui ne demandait qu’à être épaté! Prétendant être le plus grand imprésario du Nord Pas-de-Calais; il ajouita dans la même phrase qu’il se proposait de faire du jeune garçon le plus extraordinaire magicien du XXe siècle !
Cette double allégation, certes flatteuse, concoctée par une imagination fertile, exigeait pour passer du rêve à la réalité, un élément palpable sur quoi asseoir ces certitudes.

PLUS JEUNE MAGICIEN DE FRANCE
D’abord un nom qui plaise et accroche le public. Ce détail fut réglé sur le champ : le prénom du jeune prodige étant François, son mentor l'américanisa en l’adoubant "Franky le plus jeune magicien du monde". Cette formule plut au gamin mais lui parut tout de même un peu abusive. Il est vrai qu'étant le plus jeune magicien de Berck-Plage il en était sans doute l'unique magicien!
Avec une lucidité étonnante pour son âge, notre illusionniste en herbe coupa la poire en deux, comme on dit : le maître et l'élève tombèrent d'accord pour : "Franky le plus jeune magicien de France".
L’affabulation sans doute encore bien grosse n’était pas déplaisante pour autant. Il est vrai qui si on n’affirme pas soi-même que l'on est célèbre, personne ne le saura jamais. Et puis, n’est-il pas vrai que chaque magicien est le plus grand magicien du monde ?
Alors, allons-y comme ça ! Il ne restait plus qu'à construire des numéros magiques présentables, ce qui fut réalisé en deux mois .Le délai était impératif car l'agent artistique avait déjà vendu le programme, avant même qu'il ne fut conçu, à de petites salles communales, des patrons de cafés, et consécration suprême, à quelques cinémas, pour leur jour de relâche.

PREMIERE REPRESENTATION
La première représentation eut lieu à Conchil-le-Temple, village qui comptait à l'époque, quelques centaines d'habitants et où la salle du Grand café était bondée : au moins vingt spectateurs. Après ce triomphe, le manager qui possédait un sens aigu de la mise en scène et un peu d'argent, confia à notre magicien en herbe le soin d'imaginer un fond de scène beau et pratique et de lefaire fabriquer par le menuisier du coin.
Sitôt dit, sitôt fait. Le jeune Franky était plein d'imagination.
La troupe qui s'était enrichie d'une chanteuse d'à peine quatorze ans servant également de partenaire au jeune magicien, de deux clowns guère plus âgés, se produisait devant un décor symbolique : quatre cartes à jouer en contre-plaqué de deux mètres de haut sur un mètre cinquante de large, reliés par des gonds, formant éventail.
En plus de leur fonction décorative, ces as géants servaient de loge aux artistes lorsqu'ils changeaient de costume ou ne se trouvaient pas en scène.
La fierté de notre jeune prodige : ce fond de scène universel lui permettait de présenter sa première invention personnelle, sa premiere "grande illusion" comme on dit dans le métier.
En effet, l'attraction finale garda tout son mystère dans la région, nul ne parvenant à en percer le secret, ce qui augmenta la notoriété de la petite troupe. Qu'on en juge plutôt. Devant les quatre as, visibles tout au long du spectacle et disposés, de gauche à droite, dans l'ordre "pique, coeur, trèfle, carreau", était installé un rideau permettant de les dissimuler pendant trois secondes.
Le public se mettait d'accord sur un ordre différent des as géants, par exemple : trèfle, coeur, carreau, pique. Les deux clowns fermaient le rideau durant quelques secondes et à sa réouverture l'ordre des as était miraculeusement changé.
L'effet avait beau être répété trois ou quatre fois de suite, jamais les personnes invitées à vérifier le matériel de la scène ne surent expliquer le phénomène ou imaginer le truc utilisé.

LES GOLDEN STARS
C'est à partir de cette époque que la mère de ce satané gamin commença à le suivre dans ses pérégrinations et à s'interroger sérieusement sur ses capacités bizarres qu'elle n'était pas loin de considérer comme un peu surnaturelles.
A l'âge de douze ans, deux ans après ses débuts, Franky dirigeait une troupe baptisée "Les Golden Stars", qui ne comportait pas moins de 20 artistes amateurs : clowns, imitateur, comiques en tous genres, chanteurs, pianiste, qui se donnaient en spectacle les samedis, les dimanches, les jours de fête.
Les autres jours, chacun menait sa vie comme il l'entendait et notre magicien, après avoir obtenu avec bien des difficultés son certificat d'étude primaire, le fameux CEP de l'époque, apprit, sur les conseils de ses parents, le métier d'horloger.
Apprenti horloger, membre junior du club cycliste local, François apprend aussi le piano auprès d’une vieille dame qu’il rétribue avec ses gains de manutentionnaire chez un grossiste en fruits et légumes de la ville.
Toujours passionné par la magie, l’illusionnisme, l’étrange et le bizarre, Francois s’exerça à faire tourner les tables !

SIGNES ET RENCONTRES
48ea5785d54919a3e15d62095703dd10.jpgLa vie de François est pleine de “signes et de rencontres” qui l’ont marqué. Tout jeune encore, il fait la connaissance dans une patisserie de l’écrivain Maxence van der Meersch, qui venait à Berck soigner sa tuberculose. Après la mort de cet auteur, François verra passer entre ses mains plusieurs montres qu’il avait laissées à l’horloger pour qu’il les répare.

6dc5257ead0490d75e3450084894a759.jpgÀ la même époque, Grock, le célèbre clown en tournée à Berck vint à la boutique porter ses montres à réparer. Touché par le dynamisme de l’adolescent et l’admiration que lui portait l’apprenti, il lui avoua qu’avant de devenir artiste de cirque, il avait aussi failli devenir hologer ! Le jeune François n’est pas peu fier lorsque Grock demande à son patron de confier le travail à son apprenti !

SERVICE MILITAIRE
Cette vie d’artiste et d’artisan, agréable et pleine de surprises, aurait pu se prolonger longtemps, si le service militaire n’était venu interrompre la féérie.
Cette période passée en Afrique du Nord, fut plutôt mouvementée. Forte tête, réfractaire à toute discipline imposée, Franky connut plus souvent qu’à son tour les douceurs du cachot, les délices du mitard, l’agrément de la compagnie des puces et des morpions ! Amuseur public par nature, notre magicien devenu soldat par obligation décida spontanément de s’opposer à la bêtise ambiante en entraînant quotidiennement deux de ses camarades dans des farces entrelardées de facétie et de gags hilarants.
Cet attentat au moral des troupes par la voie du rire les rendit tous trois suspects à la hiérarchie et indésirables sur le sol algérien.
Cette expulsion programmée valut à nos joyeux drilles d’être à leur tour victimes d’un curieux tour de passe-passe. Prétextant que trois soldats devaient être mutés en Afrique noire, une sorte de tribunal militaire décida de les tirer au sort, présentant à la troupe réunie dans la cour, un sac de toile rempli de petits papiers portant les noms de tous les soldats du camp. Un officier fut chargé d’extraire au hasard du mystérieux sac à malices trois papiers soigneusement pliés en quatre.
Par un extraordinaire concours de circonstance, ils portaient chacun le nom dun des trois réfractaires ! C’est ainsi que Franky fut muté au Congo et débarqua à Pointe-Noire avec un arriéré de huit jours de prison à la clé.

medium_Ranky_soldat.2.jpg

Ranky, rang du milieu, 2ème à gauche.

En Afrique noire l’armée française ne mettait pas les soldats blancs punis dans la même prison que les autochtones. Refusant tout passe-droit, allant jusqu’à menacer de se donner la mort, Franky plus forte tête que jamais, exigea de purger la totalité de sa peine, comme les autres.
Opposé à la ségrégation, il partagea donc sa géôle avec des Noirs, découvrant à ses dépens dans un cul de basse fosse les joies de la mixité sociale !
Ce ne fut pas, à vrai dire, l’épisode le plus heureux de sa vie !
A son retour en France, le jeune illusionniste choisit la capitale où il fait tous les métiers : photographe ambulant, ouvrier dans une usine de papier, tapissier, vernisseur de meubles, installateur de bureaux métalliques, etc ....

medium_PARAN_Francis_LEMARQUE.2.jpg

Blondine, Ranky et le chanteur Francis Lemarque.


PARIS
Mais voilà que le virus de la magie se réveille sommeillant au fond de notre “mirlitaire”démobilisé se réveille à nouveau, plus virulent qu'avant.Sur les conseils de Sanas, un magicien à la retraite qui avait beaucoup boulingué, il désaméricanise son nom Franky, qui devient Ranky en supprimant le F.
100281fff30dd1674424adde8d4c6cc2.jpgIl fait la connaissance de Michel Simon qui louait une chambre de “dépannage” passage du Prado. Ils se retrouvent autour d’une bouteille de vin blanc, rue Saint-Denis, à “l’Ecrevisse”, où l’acteur raconte à son jeune ami comment, il avait “fait” le clown à ses débuts, et servi de compère à un prestidigitateur.
Parallèlement à l’exercice de ses "trente six métiers, trente six misères", selon son expression, il fabrique un petit podium dissimulé dans une valise en bois de 60 cm sur 40 et 25 de haut, qu'il présentait à ses spectateurs, après être monté dessus, comme "la plus petite scène du monde"
Ce gag déclenchait immanquablement les rires et les applaudissements de l’assistance.


UNE SCENE PORTATIVE
Un mini-rideau de scène, un éclairage succint et un magnétophone s’escamotent dans la valise. Une fois le matériel rangé en cinq minutes, il n’y a plus qu’à prendre le métro pour se rendre d’une représentation à une autre.
A l'aide de ce matériel démontable, il se lance dans les séances de "bistrots" où il fait la "manche", organise des tombolas entre les numéros d'illusion présentés, au cours desquels, pour la plus grande joie des spectateurs, ce sont toujours les chauves qui gagnent des peignes !

medium_DOUSTE_BLAZY.jpg

Plutôt que d'épater le public, Ranky cherche à le distraire. Ici il vient de jouer un bon tour à l'ex-ministre de la Culture Douste-Blazy

Succèdent alors des séances agréées par le Ministère de l'Éducation Nationale pour les enfants des écoles, des tournées en camion aménagé pour des représentations dans les stations de cures thermales. Ranky organise et obtient son indépendance en devenant un artisan de l'illusion.
Quelques années plus tard, il rencontre Blondine, coiffeuse esthéticienne et comme lui enfant de la balle, qui deviendra son épouse et avec qui, partageant les mêmes ambitions et affinités, il travaillera en parfaite harmonie.

medium_PARAN_BLONDINE_1.2.jpg



Ranky et Blondine créent un magasin de "trucs" réservés aux magiciens illusionnistes et fabriquent un matériel très évolué pour leurs confrères en magie. Tous les grands noms de la profession viennent faire leur "marché" chez eux pour bénéficier de leur expérience et de leur compétence : Garcimore, Dominique Webb, Kassagi, Jean Le Poulain, les tournées Baret, Perette Souplex, etc…

medium_S_ET_M_FLEUR_VIVANTE_1.2.jpg

La fleur vivante, une réalisation de Ranky

Ranky invente aussi une machinerie pour la présentation de films publicitaires destinés à une chaîne de télévision Sud-américaine. Le couple se rend trois ou quatre fois par an au Vénézuela, pour présenter ses numéros à Radio Télévision Caracas et sera, pour un temps, plus connu en Amérique qu'en France !

medium_PARA_R_and_B_MUSIC-HALL.2.jpg

Apparitions, transformations et disparitions de soieries, fleurs, ombrelles et colombes, un numéro féerique de Ranky et Blondine.


MAGIE ROUGE
Il existait la magie blanche, la rose, la noire : il manquait la rouge. Ranky l'inventa, offrant par cette spécialité à l'illusionnisme une des plus grandes nouveautés de notre époque.
Depuis 1977, Fantastic-Horror-Show fut désigné par un sondage annuel, durant 18 années consécutives : "Spectacle visuel N°1 au hit Parade des clubs discothèques".
Ce spectacle ne peut, en aucun cas, être comparé à un autre. Ce n'est pas de la magie classique, ni du grand guignol, mais une suite de tableaux traitant de thèmes tels que: la folie, la médecine officielle ou les médecines parallèles, la réincarnation, les forces paranormales, la violence, la drogue, la mort, etc.

medium_PARAN_OPERATIONS.2.jpg

La chirurgie à mains nues présentée par le docteur fou.

Pour conclure, voici comment la très sérieuse revue Science-Frontières, fondée par Jean-Yves Casgha, parle de Ranky dans son numéro de Juin 2006 : «Magicien de renommée internationale, Ranky vient encore une fois de nous jouer un tour dont il a le secret avec son dernier ouvrage, "Le paranormal de mes yeux vu...", qui raconte les étranges expériences auxquelles il a assisté.Tour à tour magicien, marchand de trucs, créateur du Comité Illusionniste d'Expertise et d'Expérimentation des Phénomènes Paranormaux, initiateur d'une école de magie, écrivain, musicien, peintre, cet artiste n' a pas fini de nous étonner.

============================================

Ranky est l'auteur de plusieurs livres

Visitez nos catégories intitulées :

Blog intime

Références :
PRESSE.
Principaux magazines ayant consacré interviews, articles de fond, reportages etc..

COUVE SCIENCE ET INEXPLIQUE N°14.jpgScience et Inexpliqué.

Editions de Sèvres 31 bis, rue de Sèvres 92100 Boulogne-Billancourt.

Mars-Avril 2010. N°14


64d1d16f132ccdebce2a7c815926e92d.jpgScience-Frontières.
8, bis rue du Chemin de fer 94110 Arcueil.
Avril 1996. N°7.
Juin 2006. N° 119.






0cdea63ec6f2f5744aa93942d2230b9d.jpgLa revue de l'Au-Delà.
Editions Menssana
24, rue de l'Aude 75014 Paris.
N° 90. Avril 2005.






a87bf6ea545cf8ced99ac5cb33f61b55.jpgFacteur X.
Edité par ALP/ Marshall Cavendish Paris.
France- Canada- Suisse- Belgique-
N° 26






b9f0bb1399cd25fa36992972ef2c51fc.jpgPsi-Réalités.
N° 9.Septembre 1978.
N° 11.
N°12.






4dc66adfa2c87333a2c0576357940378.jpgParis-Match.
N° 1456.
22 avril 1977.







L'écran Fantastique.Novembre 1984-
Rock-Music.
Août 1988.

Actuel.Juillet Août 1989. N° 121-122.
VSD.22 au 28 juillet 1993. N° 829.
Mystères. Mai 1994. N°11.
L'Evénement. du 14 au 20 avril 1994. N°493.
Destins. Janvier Février 1996. N°13.
Incroyable et Scientifique. Août Septembre 19 . N°14
à suivre..

RADIO.
Page en cours de création.

TELEVISION.
Ranky participe à de nombreuses émissions télévisées. Nous ne citons ici que les plus importantes.

Samedi-Soir Philippe Bouvard.(avec Pierre Dac, Francis Blanche, Jean-Pierre Cassel, le catcheur Roger Delaporte, Claude Stavisky.)
Devine qui vient ce soir Suisse Romande (avec Jean-Pierre Girard.)
Diffusion 25 décembre 1976

Vendredi Magazine FR3 ( avec Jean-Pierre Girard, Alfred Krantz, Robert Tocquet, Le commandant Tizané, Le professeur Hans Bender, Le professeur Rémy Chauvin, l'astrologue Joelle de Gravellaine, L'hypnotiseur Alafourd, Le journaliste Richard Rein, le docteur Nicole Gibrat, le magicoloqgue André Sanlaville )
Diffusion 1er avril 1977

Aujourd’hui Madame Antenne 2
Diffusion 1er juillet 1977

Parascope R T Belge
Diffusion 20 septembre 1978

Mi-Fugue Mi-Raison Patrice Laffont Antenne 2 (avec Alain Bougrain-Dubourg,)
Diffusion 9 janvier 1980

Fantastico Radio Caracas Télévision
Diffusion 27 septembre 1980

Fantastico Radio Caracas Télévision
Diffusion 5 octobre 1981

Cable News International INC Télévision Américaine
Diffusion 15 septembre 1988

Ciel Mon Mardi Christophe Dechavanne TF1 (avec Le chirurgien Guy Deloche, Fabrice Lucchini,
Diffusion 23 mai 1989

Ca va Tanguer France 2
Diffusion 25 avril 1990

Zapper n’est pas jouer Vincent Perrot FR3 (avec Carole Laure,
Diffusion 9 février 1993

Mystères Alexandre Baloud TF1
Diffusion 29 mars 1993

Mystères TF1
Diffusion 28 mai 1993

Mystères TF1
Diffusion 4 février 1994

Mystères TF1
Diffusion 11 mars 1994

L’Odyssée de l’Etrange Jacques Pradel TF1 (avec Jean-Marie Legall,
Diffusion 21 juin 1995

La Parapsychologie à travers le Monde. Télévision américaine
Diffusion 15 décembre 1996

Pourquoi-Comment Sylvain Augier (avec
Diffusion

Le sixième sens. Marie Monique Robin. Canal+ (avec Maud Kristen, Mario Varvoglis, Joseph Mac Monéagle)
Diffusion 19 janvier 2003.
Diffusion 17 septembre 2006.

17/08/2007

Vision à distance : nous avons testé Joseph Mac Moneagle

 Vision à distance : nous avons testé Joseph Mac Moneagle

 VOIR LA VIDÉO EN FIN DE DOSSIER
DVX100Large.jpg

Le CIEEPP a testé Joseph Mac Moneagle pendant une expérience de vision à distance. Les résultats obtenus sont étonnants. Vous en trouverez l’essentiel dans cette note.
L’intégralité des séances réalisées par le comité figure dans le livre publié par Ranky et intitulé :” Le paranormal... de mes yeux vu ” (Editions Trajectoire).
Si vous pensez avoir, vous aussi, la faculté de “voir” à distance des personnages, des lieux, des événements, n’hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à :
paranormal@orange.fr

PRÉSENTATION DE JOSEPH MAC MONEAGLE
Joseph Mac Moneagle est agent retraité des services secrets américains. Nommé en Allemagne, en 1970, il est victime d’un grave accident cardio-vasculaire qui le plonge dans un coma profond. A la sortie de cet état, il prend conscience qu’il possède alors des facultés qu’il n’avait pas auparavant.
Il “subit” toutes sortes de phénomènes étranges : intuition exacerbée, divination et télépathie spontanées, comme si cet accident de santé avait ouvert des portes devant lui.
Des scientifiques lui proposent alors de participer à des tests auxquels il se soumet volontiers, ne serait-ce que pour essayer de répondre aux nombreuses questions qui se bousculent dans sa tête.
Les résultats obtenus sont tout simplement prodigieux, si bien qu’il est engagé par la CIA avec pour mission essentielle de décrire, par vision à distance, des lieux concernant la stratégie militaire.
Joseph Mac Moneagle fera partie du célèbre programme Star Gate, supervisé par des physiciens et issu de la “guerre froide” que se livraient à cette époque la CIA et le KGB des services soviétiques.
Ses descriptions mentales de lieux auraient été positives à 75%, soit un peu plus de 150 réussites sur 200 missions ! Il a aussi participé à d’autres programmes dont 99% des résultats sont toujours classés “Secret-Défense”.
Joseph Mac Moneagle est aujourd'hui retiré en Virginie où il est le voyant le plus décoré du monde : 38 médailles dont la prestigieuse “Légion du Mérite”.
Il travaille aujourd'hui pour la police et des groupes industriels.

PROTOCOLE D'EXPÉRIMENTATION ÉTABLI PAR NOTRE COMITÉ D'EXPERTISE
1) 25 sites de Paris-banlieue ont été désignés au hasard et leur nom inséré dans 25 enveloppes opaques scellées, numérotées, mélangées puis rangées dans l’attaché-case de Ranky, dans l’attente du jour de l’expérience où une seule enveloppe sera tirée au sort.

2) Le jour de l’expérience, Joseph Mac Moneagle est aux USA, en Virginie, et est filmé pendant qu’il essaye de “voir” les images que tente de lui communiquer mentalement notre “médium”, Mario Varvoglis, docteur en psychologie et actuel Président de l’IMI (Institut Métapsychique International).

3) Le même jour, à Paris-banlieue, sur le site désigné au hasard par un moyen choisi au dernier moment par Ranky, une équipe de télévision filme notre “médium” Mario Varvoglis pendant qu’il essaye d’envoyer mentalement les images du lieu à Joseph Mac Moneagle.

Jour de l’expérience 17 heures 20 dans les locaux parisiens de l’IMI (Institut Métapsychique International)

9f99fb600694238cc1c538b965256b48.jpgRanky tire au sort, à l’aide d’une roulette de casino, un lieu parmi les 25 proposés.
La boule vient de s'arrêter sur le nombre 16 qui désigne l'enveloppe contenant le nom du lieu de l'expérience.
L’équipe de tournage du film prend place dans un véhicule. Seuls le chauffeur et Ranky connaissent le nom du lieu où ils arrivent à 18 heures : le Pont Alexandre III.

9499970f454e0b1dc683a613601387f3.jpg

Le Pont Alexandre III à Paris.

58498fad0c6c65c56946e4e2da54ec0f.jpg

Le Pont Alexandre III avec le Grand Palais au fond.

39040aed175ac2afdb1ce8d241f40524.jpg

Le tombeau de Napoléon Ier aux Invalides.


18 heures : au même moment, en Virginie, Joseph Mac Moneagle entre en méditation.

aa354a5c977824e018791cf2a7bc9eac.jpgObjectif : déconnecter sa conscience de l’environnement pour laisser émerger l’inconscient.
Joseph se concentre sur Mario Varvoglis qu’il a croisé dans des congrès de parapsychologie.



NOTE DU COMITÉ D’EXPERTISE

Le protocole n’est pas décrit ici dans sa totalité. Il est bien évident que des précautions draconiennes ont été mises en oeuvre, concernant principalement les techniques pouvant conduire à des communications intercontinentales : portables, internet etc.

CONCLUSIONS
C’est dans des conditions imparables que Joseph Mac Moneagle a donné une description époustouflante du Pont Alexandre III et de ses alentours, avec des détails incroyables, aussi bien oralement que par différents dessins et croquis.

f1fb7932017bbf28d768aeaead3a6524.jpg

Sa précision est telle qu’il parvient à décrire des parties de statues et, simultanément, certains gestes effectués par Mario Varvoglis, comme tendre un bras, regarder en l’air ou prononcer telle ou telle parole.

ced5dcff635c1572121c7b5a560e60ba.jpg
Au moment même où Mac Moneagle, en Virginie, affirme voir Mario Varvoglis lever la tête sur le pont Alexandre III, celui regarde effectivement en l'air à cet endroit précis, sous le contrôle de Ranky !
La totalité de l’expérience a été filmée, tant à Paris qu’en Virginie. Tous les rushes (chutes de films) ont été répertoriés et sont conservés.
Cette expérience impressionnante fait partie du filmLa science face au paranormalréalisé par la journaliste et grand reporter Marie-Monique Robin et la productrice Françoise Gazio (société de production Idéale Audience), diffusée sur Canal + et sur Arte, dans l’émission Théma.

POUR VOIR L'EXTRAIT DU FILM " LE 6e SENS - LA SCIENCE FACE AU PARANORMAL ", CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS

Ranky, qui a élaboré le protocole scientifique ayant servi aux expériences révélées dans ce film, intervient à l'image dans la partie 2.

http://youtu.be/dEvb-hIulvY



10/07/2007

L’interview de Jean-Pierre Girard

Jean-Pierre Girard possède ce véritable 6e sens qu'est le pouvoir de l'esprit sur la matière. Ce qui en fait l'un des sujets psi les plus étudiés par les grands laboratoires de physique et de biologie.

5292b0ef5136c75e74b636d792fc7145.jpgIl en ressort d'impressionnantes preuves de la réalité de ses facultés paranormales, des facultés d'ailleurs utilisées par la C.I.A., pendant onze années dans le cadre de l'opération Stargate... et sous étroite surveillance du KGB.
Il est l’auteur de l’Encyclopédie du Paranormal (Editions Trajectoire), un ouvrage monumental de 800 pages !


Jacques Mandorla : « Racontez-nous votre première rencontre avec le paranormal »

Jean-Pierre Girard : « En réalité, tout a commencé le primaire de Tours. À l'école, à l'heure de la récréation, dès l'âge de 10 ans, mon jeu favori consistait à deviner le nombre de billes que mes camarades avaient cachées, et l'emplacement de la cachette. Et je gagnais avec une constante insolence.
Mais j'ai vraiment pris conscience de ma «paranormalité» l'année de mes 17 ans. Flânant un jour dans les rues du vieux Tours, je m'arrête devant le bac à livres d'un bouquiniste. J'en extirpe un volume au titre quelque peu abscons : « Précis d'histopathologie humaine ». Je feuillette le livre rapidement, le repose puis rejoins un square tout proche où je me mets à rêvasser. Soudain, les pages et les photos du livre assaillent mon esprit, de façon très précisePour m'assurer que je ne suis pas l'objet d'une illusion, je retourne au plus vite chez le bouquiniste et j'ouvre à nouveau le livre: exactement comme dans mes pensées ! J'appris plus tard qu'il s'agissait d'une capacité psi, appelée hypermnésie ».


Jacques Mandorla : « Dans les années 1970, vous avez été souvent qualifié d'« Uri Geller français ». Cela vous a-t-il choqué ou flatté ? »

Jean-Pierre Girard : « Les deux. Pour moi, même si certains journalistes et de nombreux scientifiques le considèrent comme un personnage de spectacle, Geller est un vrai psi et j'en ai eu la preuve à plusieurs reprises, notamment par le biais du Département d'État américain.

1ba14c396474fd8164c7b18040f95c93.jpg
Uri Geller, premier sujet psi médiatisé dans les années 80-90.

J'ai notamment eu en mains le compte rendu détaillé des expériences qu'ils a réalisées pour le compte d'un centre d'étude des armements navals, à Silver Spring dans le Marylan). Uri Geller ne m'a pas caché qu'il rentabilisait au maximum son talent, que son aisance matérielle lui venait de la parapsychologie. Il n'hésitait pas à se faire rémunérer pour chacune de ses apparitions, y compris pour ses expériences en laboratoire.
Si l'on veut résumer nos différences, disons qu'elles résident plus sur la forme que sur le fond : je ne fais pas de spectacle, j'ai toujours effectué bénévolement mes expériences avec les scientifiques... ce qui me permet de continuer à travailler avec des physiciens de haut niveau ».


Jacques Mandorla : « Précisément, de toutes les expérimentations scientifiques menées sur vous, les plus spectaculaires paraissent être celles de l'action psi au cœur de la matière ».

Jean-Pierre Girard : « En réalité, ces expériences ne sont « spectaculaires » que pour des scientifiques. Beaucoup de vos lecteurs seraient frustrés s'ils étaient conviés à assister à ce type d'expérimentation, car rien n'est perceptible à nos sens et seuls des examens à l'aide de microscopes à balayage électronique ou à effet tunnel, des diffractions aux rayons X, des coupes en lames minces et autres examens sophistiqués, permettent de montrer la réalité d'effets psi au cœur même de la matière.
Cette nouvelle génération d'expériences à succédé à celle des torsions de cuillères et de barres en tous genres. Les expériences se sont complexifiées au fil du temps: on m'a remis des barres de plus en plus résistantes, aux diamètres toujours plus impressionnants. Ensuite, les scientifiques ont décidé de placer ces mêmes barres à l'intérieur de tubes de verre scellés.
Cela ne m'a pas empêché, de façon répétitive et dans différents laboratoires, de transformer la structure interne de matériaux, de durcir des alliages, de faire fondre des plaques métalliques en montant la température à 800° Celsius ou de rendre magnétiques des barres qui ne l'étaient pas au départ.
Les scientifiques ont souvent utilisé le qualificatif « spectaculaire » pour qualifier ce type d'expériences car, pour eux, il ne fait aucun doute que l'action psi au cœur même de la matière, sans changement macroscopique visible, est une preuve formelle de la réalité du,phénomène psi. Et jusqu'à présent, ces altérations de la matière n'ont pu être faites qu'avec... l'énergie psi ! »

2bc2293f161863a953f94c3a5c4e8701.jpg
Une expérience de modification par psychocinèse d’alliages à mémoire de forme (AMF) par Jean-Pierre Girard. En haut, au début de l'expérience. En bas, à la fin. Ce test a interpellé les spécialistes du domaine. Ici, il s’agit de ressorts AMF insérés dans un tube de verre scellé.


Jacques Mandorla : « Vous vous êtes intéressé à l'illusionnisme. Avez-vous, grâce à cela, interféré dans des expériences qui ne fonctionnaient pas bien ? »

Jean-Pierre Girard : « Comme beaucoup de sujets psi, j'ai, à un moment donné de ma vie, été intéressé en amateur par l'illusionnisme. Je ne m'en suis d'ailleurs jamais caché et je n'ai jamais occulté le fait d'avoir été tenté, au cours d'un quart de siècle d'expérimentations, de donner parfois un " coup de pouce " pour obtenir un résultat.
Mais il ne s'agissait pas d'expériences de laboratoire, mais de manifestations médiatiques relevant plus du folklore forain que de la science. J'ai toujours informé les scientifiques qui m'ont observé de mon flirt avec l'illusionnisme.
Ceci explique pourquoi, d'emblée, les protocoles qui me furent soumis en laboratoire, ont été réalisés sous le contrôle d'experts magiciens reconnus, ce qui a coupé court à toute suspicion ».


Jacques Mandorla : « Ranky, président du Comité illusionniste d'expertise des phénomènes paranormaux, a participé à ce type de contrôle. Comment vivez-vous cette surveillance ? »

Jean-Pierre Girard :
« Plus de 80 % des expériences de laboratoire réalisées avec moi l'ont été en présence d'un ou de plusieurs illusionnistes professionnels. je possède, à ce jour, 34 expertises d'illusionnistes qui attestent de la réalité des phénomènes que je produis, dont certaines proviennent du comité présidé par Ranky, comité qui dévoila notamment comment le « motard masqué » avait fraudé lors de l'émission Mystères, diffusée sur TF 1.
Cependant, il faut reconnaître que les nouvelles expériences (actions au cœur de la matière, sur des faisceaux de particules neutres, sur des tissus humains in vitro ... ) rendent aujourd'hui superflue la présence des illusionnistes professionnels. Mais ils continuent d'être présents lors des expériences psi et leurs conclusions servent à crédibiliser les publications scientifiques de haut niveau que peuvent faire paraître ensuite les directeurs de recherche qui m'ont testé ».

985e663ab56ae52ec17bd2f08cac718e.jpg


Jacques Mandorla : « Que ressentez-vous en obtenant des effets psi que peu de personnes peuvent réaliser ? »


Jean-Pierre Girard : « Il y a certains phénomènes que je suis le seul au monde à réussir. Je parle bien sûr d'effets produits sous contrôle réel et de manière répétitive. Dans certaines publications scientifiques, on qualifie d'ailleurs ce type de phénomène d'effet Girard ou d'effet G ! Je confesse très sincèrement que cela m'a parfois donné « la grosse tête ».
Fort heureusement pour moi, la période pendant laquelle je me suis considéré comme un « superman » a été très courte. D'ailleurs, en parapsychologie, vous apprenez très vite l'humilité: même quand vous en avez acquis une certaine maîtrise, le phénomène peut toujours vous échapper, souvent au moment où vous pensez l'avoir définitivement « apprivoisé ». C'est pourquoi je dis toujours que le phénomène psi ne m'appartient pas ».

Jacques Mandorla : « Quel bilan tirez-vous de la période où vous avez été espion spi ? »

Jean-Pierre Girard : « J'ai collaboré avec la C.I.A. dans le cadre de l'opération Stargate, qui se déroula de 1971 à 1994, à l'occasion de mes déplacements réguliers dans les Pays de l'Est, où j'étais invité officiellement par le professeur Adriamkine, chargé de physique théorique à l'Académie des Sciences de Moscou. Le tout avec l'accord du SDECE (Service de Documentation Extérieure et de Contre-espionnage français).
Le bilan que je tire de ces onze années de missions de renseignements, c'est que l'Homme est assoiffé de pouvoir et que le psi représente une « arme » potentiellement redoutable.
C'est pourquoi il n'est pas étonnant de voir les militaires, de l'Est comme de l'Ouest, s'intéresser au psi et y consacrer beaucoup d'argent. Savez-vous que les Américains ont investi 20 millions de dollars pour la seule opération Stargate ?
Nul doute que le pouvoir psi maîtrisé représente un formidable outil pour les services de renseignement: il est indétectable et d'une efficacité stupéfiante. Mais il peut également, hélas, être utilisé pour produire des effets physiques directs sur d'autres personnes et à leur insu ».

Jacques Mandorla : « Que pensez-vous des, tests conduits par John Hasted sur de très jeunes sujets psi ? »

Jean-Pierre Girard : « Le professeur John Hasted, avec lequel j'ai eu plaisir à faire des expériences dans son laboratoire du Birbecks Collège de Londres, a testé des enfants qui réalisent des prouesses psi comme des sculptures de barres, des actions à distance sur des palpeurs, des torsions et des pliages de divers matériaux.

486ef221d3245c10e1cbb5f9b8d92784.jpg
Le professeur John Hasted a testé de nombreux jeunes dans son laboratoire du Birbecks Collège de Londres.

Tout ceci dans une ambiance de jeu qui n'exclut pas la rigueur scientifique nécessaire. Mais les médias, et sans doute leur entourage, ont réussi à « casser » ces jeunes prodiges, à tuer la spontanéité qui est absolument nécessaire pour produire un effet psi.
Nombre de ces enfants sont retournés dans la quiétude de l'anonymat et ont enfoui en eux, à jamais, ce phénomène qui leur causait tant de désagréments. je ne peux que les comprendre car j'ai ressenti les mêmes pressions: mais moi, à leur différence, j'ai choisi de continuer envers et contre tous... »
e3388a5990ac107b2fba6947e2e7089e.jpg
Julie Knowles, alors âgée de 14 ans, montra des facultés PK remarquables. Ici, la cuillère s’est curieusement enroulée.


d2dfa89379db67ad8dd2020acc7b9188.jpgLe jeune Nanou R., âgé de 10 ans, réalise de véritables sculptures sur des barres à résistance mécanique nécessitant plusieurs tonnes d’application.

23/06/2007

Lexique du paranormal

acte radiesthésique : ensemble des phases comprises entre le moment où l'opérateur débute une recherche au moyen du pendule (ou de la baguette) et celui où il obtient des résultats.

agent : en télépathie, c'est le sujet émetteur des messages envoyés au percipient (récepteur).

apparition : manifestation d'un être invisible qui se montre tout à coup sous une forme visible.

medium_269_MESS.JPG

Apparition d'une forme lumineuse (à droite) au cours d’une messe de mariage en Hollande.


application : c'est l'un des trois gestes du magnétiseur (avec l'imposition et les passes) qui consiste à mettre la main en contact direct avec le corps du patient afin de calmer une douleur.

apport : apparition ex nihilo d'objets au cours d'une séance spirite.

aura : rayonnement, en général invisible, qui entourerait le corps de tous les êtres vivants.

autosuggestion : action de s'influencer soi-même volontairement ou non. Beaucoup de détracteurs de la radiesthésie estiment que les réactions du pendule ou de la baguette sont l'effet de l'autosuggestion.

baguette : instrument du sourcier provenant du bois de coudrier et ayant la forme d'un Y. Aujourd'hui, elle est faite dans toutes sortes de matières (rotin, plastique, fibre de verre, métal...) et se présente sous plusieurs formes.

medium_7-9_hennique.2.jpg

Michel Hennique, spécialiste de la recherche d'eau à la baguette de sourcier.


baguettisant : terme employé autrefois pour désigner le sourcier qui utilisait la baguette.

bilocation : voir ubiquité ou décorporation.

chakra : mot sanscrit signifiant « roue » et désignant les réseaux énergétiques à forte densité de fibres nerveuses existant dans le corps humain. Selon la tradition orientale du « reiki », il y a sept chakras différents, situés sur l'axe vertical crâne/sexe et ayant chacun une fonction précise. Ce sont les chakras crânien, frontal, de la gorge, du cœur, ombilical, du sexe et racine.

chaman : prêtre, sorcier, devin et guérisseur dans certaines civilisations (Sibérie, Indiens d'Amérique...), il est l'intermédiaire, lorsqu'il entre en transes, entre le commun des mortels et les forces de la nature, les esprits et les ancêtres.

channelling : méthode américaine, très prisée par les adeptes du New Age, consistant à entrer en contact avec les esprits des morts par l'intermédiaire d'une personne servant de canal (« channel » en anglais).

clairaudience : faculté qu'ont certains individus d'entendre mentalement des voix leur dicter des pensées ou des événements prémonitoires.

clairvoyance :perception paranormale des événements présents sans le secours d'un agent susceptible de les communiquer (pour le passé voir rétrocognition et pour le futur voir précognition ou prophétie). On parle aussi de don de double vue.

convention mentale : en radiesthésie, c'est le code individuel que se fixe, par la pensée, tout radiesthésiste avant de travailler avec sa baguette ou son pendule, pour obtenir des réponses aux questions qu'il se pose. En règle générale, les conventions mentales utilisées sont les suivantes : « oui » pour une rotation du pendule dans le sens des aiguilles d'une montre, « non » pour une rotation dans le sens contraire, « pas de réponse » pour un pendule immobile ou en oscillation longitudinale.
Les adeptes de cette radiesthésie dite mentale (ou psychique) s'opposent à ceux de la radiesthésie dite physique, qui considèrent qu'il ne doit exister aucune influence de la pensée de l'opérateur sur leurs instruments de recherche.

cordon d'argent : nommée ainsi par Saint-Paul, c'est le cordon ombilical invisible qui relie le corps astral au corps physique lors d'une décorporation.

corps astral : c'est le corps éthérique (ou corps bioplasmique ou corps mental) qui flotterait autour du corps physique.

corps bioplasmique : nom donné par les scientifiques soviétiques au halo lumineux détecté par l'appareil Kirlian autour du corps physique. Le corps bioplasmique est aussi appelé « corps énergie ».

décorporation : phénomène de sortie du corps astral hors du corps physique.

dédoublement : voir décorporation.

écriture automatique : phénomène consistant, pour un sujet en communication avec l'esprit d'un mort, à laisser sa main rédiger automatiquement les messages qu'il reçoit de la personne disparue.

ectoplasme : terme créé par le Prix Nobel français, le docteur Charles Richet, pour qualifier une substance blanche gazeuse, vaporeuse, solide ou liquide, émanant de la bouche même du médium lorsqu'il est en état de transe. Il faut noter que ce phénomène était très répandu à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, mais qu'aujourd'hui il n'est plus du tout mentionné lors des séances de spiritisme. Est-ce le signe d'une supercherie systématique à l'époque ?

medium_ECTOPLASME.jpg

Un ectoplasme photographié au cours d'une séance de spiritisme réalisée en 1929.


effet Kirlian : phénomène mettant en relief, sous forme d'un halo, l'énergie irradiée par un corps vivant ou par un objet soumis à un champ électrique de haute tension distribué en haute fréquence.

medium_6-2_main.jpg

Photo Kirlian d'une main.


égrégore : création collective et magique élaborée par un ensemble de personnes.

esprit : être immatériel et incorporel représentant l'âme d'un mort avec lequel on souhaite communiquer soit directement soit par l'intermédiaire d'un médium.

esprit frappeur : expression recouvrant le phénomène appelé poltergeist (voir ce mot).

états modifiés de conscience (E.M.C.) : états différents de l’état de veille ordinaire (hypnose, transe, rêve, sommeil, relaxation…).

E.S.P. :abréviation de l'expression « Extra Sensory Perception », créée par le chercheur américain Joseph Rhine, signifiant « perception extra sensorielle » et regroupant toutes les perceptions qui ne concernent pas les perceptions classiques dues à nos cinq sens.

fading : terme emprunté au vocabulaire des ondes radio et attribué par l'abbé Mermet à l'évanouissement momentané de la sensibilité radiesthésique.

fantôme : apparition surnaturelle d'une personne morte soit sous son ancienne apparence soit dans la tenue caractéristique attribuée aux fantômes (chaînes, suaire...). On parle aussi de revenant, de spectre, de lémure, d'ombre, de zombie.

feed-back : mesure constante des conséquences pour pouvoir agir en permanence sur les causes.

giration : voir rotation.

guérisseur :
personne qui soigne par des techniques thérapeutiques différentes de celles de la médecine classique. La majorité des guérisseurs est constituée de magnétiseurs c'est-à-dire de personnes qui pratiquent l'imposition des mains (magnétisme).

hantise : action de hanter un lieu.

imposition : c'est l'action consistant à placer la main à quelques centimètres du corps d'un patient.

imprégnation : un objet ou un être humain, après avoir séjourné dans un lieu précis, imprégnerait celui-ci d'ondes décelables par le radiesthésiste. L'imprégnation créerait alors une rémanence (voir ce mot).

lama : prêtre du Tibet dont le chef suprême est le Dalaï-Lama.

léthargie : état caractérisé par un sommeil profond et prolongé dans lequel les fonctions de la vie semblent suspendues.

lévitation : élévation dans l'espace du corps physique, sans appui ni aide matérielle.

medium_ph2home513.jpg

L’écossais Daniel Douglas Home lors de l’une de ses "extraordinaires" séances de lévitation, le 13 décembre 1868.


longueur d'onde : pour les radiesthésistes adeptes de la méthode physique, c'est le nombre spécifique correspondant à la « vibration » d'un objet ou d'un être et qui est fonction de l'intensité des ondes émises par ces derniers. L'expression a, bien entendu, été empruntée au vocabulaire des physiciens.

magnétiseur : pour le professeur Yves Rocard, c'est « toute personne dont les doigts peuvent provoquer, en agissant sur le point sensible des arcades sourcilières d'un sujet moyen, la rotation d'un pendule tenu par ce sujet ».
Pour le grand public, il s'agit du guérisseur qui utilise son magnétisme curatif pour soulager les douleurs des patients.

magnétisme : fluide ou énergie dont disposent certaines personnes pour soigner autrui. Anton Mesmer a parlé de « magnétisme animal » mais aujourd'hui on parle plutôt de « magnétisme curatif ».

mancie : mot issu du grec « manteia » signifiant divination. La majorité des techniques de divination sont créées à partir de ce suffixe : cartomancie, chiromancie...

matérialisation : apparition, au cours d'une séance de spiritisme, d'un objet ou parfois du corps même du médium.

médium : personne provoquant l'apparition de phénomènes paranormaux. Dans la doctrine spirite, le médium sert d'intermédiaire entre les morts et les vivants.

mirage : image virtuelle vue par certains radiesthésistes autour de l'objet de leur recherche ou près du lieu où elle s'effectue et que certains considèrent comme une sorte d'hallucination.

momification : durcissement de fruits ou de morceaux de viande après imposition de main.

medium_6-7_citrons.jpg

Photo d'un citron, avant et après "momification" par action du magnétisme (imposition des mains).


mort imminente : c'est l'état proche de la mort (appelé N.D.E. par les américains : « Near Death Experience ») vécu par des personnes revenues à la vie après avoir été considérées comme mortes. D'après les études du docteur Moody, ces personnes ont toutes rencontré, au cours de cette expérience, onze éléments caractéristiques : l'insolite, l'audition du verdict, le sentiment de sérénité, le bruit, le tunnel obscur, l'abandon du corps, la rencontre avec les autres, l'être de lumière, le défilé de la vie, la frontière et le retour.

occultisme : ensemble des connaissances réservées aux adeptes de ce qui est caché et représentant l'intermédiaire entre le naturel et le surnaturel.

oscillation : c'est le mouvement d'aller et retour, sans rotation, d'un pendule dans un plan vertical. On parle alors d'oscillation longitudinale par opposition aux rotations (voir ce mot).

oui-ja : amalgame du mot français « oui » et du mot allemand « ja ». planchette inventée au milieu du XIXe siècle, faite de bois, en forme de cœur, reposant sur des roulettes et comportant un crayon pointé vers le bas pour communiquer avec les esprits par l'écriture automatique.

medium_OUI_JA.jpg

Une jeune fille, yeux bandés, au cours d'une séance de spiritisme à l'aide d'une planchette "oui-ja".


Pied fourchu : traduction française du nom « Splitfoot », donné par les sœurs Fox en 1848 à l'esprit qui vivait, d'après elles, dans leur maison.

medium_SOEURS_FOX234.jpg

Le début du spiritisme coïncide avec l'aventure des soeurs Fox. Tout débuta le 31 mars 1848, dans une petite maison de Hydesville (Etat de New York) habitée par le couple Fox et leurs deux plus jeunes filles Margareth, treize ans (à gauche) et Kate, douze ans (au centre).


paranormal : terme générique recouvrant tous les phénomènes inexpliqués et incluant la parapsychologie.

parapsychologie : terme inventé en 1889 par Dressoir et recouvrant l'étude des phénomènes psychiques non expliqués par la science.

passe : c'est la troisième technique utilisée par les magnétiseurs, avec l'application et l'imposition.

pendule : instrument des radiesthésistes tendant à remplacer de nos jours la baguette et constitué d'une masse suspendue à un fil sans torsion. Il existe de très nombreuses sortes de pendules.

medium_Crozier.jpg

Jean-Louis Crozier, l'un des meilleurs radiesthésistes français, spécialiste de la recherche de personnes disparues.



pendulisant : terme utilisé autrefois pour désigner une personne qui utilisait le pendule.

perception transcutanée : appelée aussi vision extra-oculaire ou vision dermo-optique. Cette expression, inventée par l'ingénieur français René Warcollier, désigne la perception télépathique des couleurs faite à travers des enveloppes scellées.

percipient : personne recevant des messages de l'émetteur (appelé agent) par télépathie (appelée aussi « récepteur »).

période : temps écoulé entre deux passages successifs d'un pendule dans la même position et le même sens.

poltergeist : mot d'origine allemande signifiant « esprit frappeur » et recouvrant les phénomènes d'ordre psychokinétique désignant des déplacements d'objets, des bruits (raps), des perturbations électriques à l'intérieur d'une habitation et très souvent provoqués, à son insu, par une jeune personne à l'âge pubertaire.

medium_POLTERGEIST.jpg

Phénomène de poltergeist survenu en 1850 dans le village normand de Cideville, en présence du père Tinel et de sa gouvernante.


précognition : perception paranormale d'un événement futur que personne ne peut connaître à l'avance.

prophétie : perception paranormale d'un événement futur.

medium_Nostradamus.jpg

Michel de Nostredame, alias Nostradamus (1503-1566) : à la fois astrologue, médecin, voyant et mathématicien, devenu célèbre pour ses prophéties publiées dans ses Centuries en 1555.



prémonition : voir précognition.

projection astrale : technique consistant à quitter de manière momentanée son corps physique pour se déplacer dans un corps non-matériel appelé corps astral. Cette expression a été créée par Héléna Blavatsky, fondatrice de la Société Théosophique en 1875.

psi : lettre grecque désignant l'ensemble des phénomènes paranormaux.

psychokinèse : phénomène connu aussi sous son abréviation P.K. et désignant l'action à distance de la pensée sur un objet ou sur la matière vivante.

psychométrie : terme créé en 1885 par le docteur Buchanan pour désigner la faculté de raconter l'histoire d'un objet, son origine et certains événements marquant de sa vie passée, uniquement en le prenant en main et en se concentrant dessus.

psychopathotactie : mot créé par Raymond Réant, à partir du grec « psukhê », âme et du latin « tactus », sens du toucher, pour remplacer le terme psychométrie.

radiesthésie : mot créé en 1929 par l'abbé Bouly à partir de deux termes d'origine différente (l'un latin « radius », rayon, l'autre grec « aisthesis », sensation) et devenu célèbre aujourd'hui, au point d'avoir remplacé les termes de rhabdomancie et de sourcellerie.

medium_RADIESTHÉSIE.jpg

Dessin du Moyen Age montrant l'utilisation de la baguette pour la recherche de mines de métaux : or, argent, cuivre...


raps : bruits sourds entendus lors des poltergeists.

réincarnation : croyance dans le fait que l'âme de tout mort s'incarnerait dans un nouveau corps.

rémanence : pour les radiesthésistes, un objet ou un corps, même absent, laisserait après imprégnation (voir ce mot), une trace de sa présence prolongée dans un lieu, détectable par le pendule et appelée « rémanence ».

rétrocognition : connaissance paranormale du passé.

rhabdomancie :mode de divination, à l'aide d'une baguette, utilisé dans l'Antiquité. Le mot a été formé à partir de deux termes grecs « rhabdos », baguette et « manteia », divination.

rotation : mouvement circulaire effectué par le pendule (on dit aussi : giration) dans un sens horaire (sens des aiguilles d'une montre) ou anti-horaire (sens contraire).

Société Théosophique : secte créée en 1875 par Helena Blavatsky et le colonel Henry Olcott et prêchant la fraternité universelle, l'étude comparative des religions, des lois inexpliquées de la nature et les pouvoirs latents de l'homme.

medium_BLAVATSKY232.jpg

Portrait d’inspiration égyptienne d’Helena Petrovna Blavatsky (1831-1891), surnommée H.P.B.


souffle magnétique : une des deux techniques pratiquée par les magnétiseurs (l'autre étant l'utilisation des mains) consistant à souffler sur une douleur . Si le souffle est chaud (comme celui qui permet d'embuer un miroir), il a une action de soulagement. Si le souffle est froid (comme celui qui sert à refroidir un plat trop chaud), il a une action d'excitation.

sourcellerie : terme ancien désignant l'art pratiqué par les sourciers. On a, à une certaine époque, fait un amalgame entre ce terme et celui de sorcellerie.

sourcier : personne capable de découvrir les sources cachées, les nappes d'eau souterraines, les gisements de minerais, à l'aide d'une baguette ou d'un pendule.

spiritisme : science occulte fondée sur l'existence, les manifestations et l'enseignement des esprits.

medium_KARDEC233.jpg

Hippolyte Rivail (1804-1869), alias Allan Kardec, le pape du spiritisme en France.


synchronie de la mort : phénomène télépathique reliant des jumeaux entre eux.

syntonisation : terme de physique exprimant qu'il y a égalité de fréquences entre deux circuits électriques. Les radiesthésistes ont récupéré le mot pour signifier l'accord parfait existant entre le mouvement du pendule et ce qui est recherché.

table tournante : manifestation concrète au cours d'une séance de spiritisme d'un contact avec l'esprit d'un mort, obtenu par plusieurs personnes réunies autour d'une table ou d'un guéridon, et se traduisant par des mouvements incontrôlés de ce meuble.

medium_TABLE_TOURNANTE.jpg

Une séance de spiritisme au moyen de la table tournante.


télékinésie :voir psychokinèse.

télépathie : terme créé en 1883 par l'anglais Frédéric Myers pour désigner la faculté permettant à deux personnes (agent ou émetteur et percipient ou récepteur) d'échanger des informations ou des sensations sans l'intervention des cinq sens habituels.

téléradiesthésie : mot créé en 1933 par Emile Christophe, pour qualifier la radiesthésie à distance.

témoin : échantillon de même nature que l'élément recherché par le radiesthésiste, tenu dans la main en même temps que le pendule ou bien enfermé dans un pendule spécial possédant une cavité à cet effet.

transcommunication instrumentale : procédé, appelé aussi T.C.I., permettant d'entrer en contact avec des disparus, à l’aide d’un magnétophone. Cette technique a été découverte, par hasard en 1959, par le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson. Elle a, depuis, été perfectionnée en 1985 par l’allemand Klaus Schreiber qui a remplacé le magnétophone audio par le magnétoscope TV. Cette technique est même aujourd’hui appliquée aux écrans d’ordinateurs.

8050a8f07f2dcb590ca4b2249a7d7aed.jpg

Le cinéaste suédois Friedrich Jürgenson.

medium_ROMY_SCHNEIDER.jpg

Visage, ressemblant étrangement à celui de Romy Schneider, qui serait apparu par transcommunication instrumentale sur un écran de télévision.


transe : état d'un sujet dépersonnalisé comme si un esprit étranger s'était substitué à lui.

tulpa : forme mentale, créée par les lamas, pouvant se matérialiser et être alors vue à la fois par celui qui la suscite et par son entourage.

tychoscope : appareil inventé par le chercheur français Pierre Janin, permettant de faire des expériences sur la psychokinèse.

medium_tychoscope.jpg

Le tychoscope inventé par le chercheur français Pierre Janin.


ubiquité : faculté, pour une personne, d'être présente en plusieurs lieux à la fois.

verge : terme utilisé parfois pour désigner la baguette (on trouve ainsi, dans la Bible, l'histoire de la verge de Jacob).

voyance : terme désignant tous les phénomènes de perception extra sensorielle (E.S.P.) couvrant le passé, le présent et le futur. Il existe de nombreuses techniques dont le nom provient du support même de la voyance et du radical grec « mantis », divination : chiromancie, divination par les lignes de la main; cartomancie, par les cartes…

medium_2-3_pythie.jpg

La plus célèbre voyante de l'Antiquité : la Pythie de l'oracle d'Apollon à Delphes.

07/06/2007

Nous avons testé Dominique Vallée, médium spirite

medium_LIVRE_RANKY.3.jpgLe CIEEPP a testé Dominique Vallée, médium spirite. Les résultats obtenus sont étonnants. Vous en trouverez l'essentiel dans cette note.
L'intégralité de la séance réalisée par le Comité figure dans le livre publié récemment par Ranky et intitulé : "Le paranormal... de mes yeux vu" (Editions Trajectoire).


Si vous pensez avoir, vous aussi, des facultés de médium, n'hésitez pas à contacter le CIEEPP par courriel à : paranormal@orange.fr


Présentation de Dominique Vallée

medium_D_VALLÉE_portrait_1_.2.jpg775 rue de l’Orme Gauthier
78630 ORGEVAL
Tél. : 01 39 75 52 24
Portable : 06 86 45 65 24
Site Internet : www.dominiquevallee.com
Blog : medium-spirite.blogspirit.com
Email : vallee.dominique@neuf.fr



Dominique Vallée possède cette faculté particulière de pouvoir poser son regard sur l’au-delà. Elle utilise cette aptitude comme thérapie pour aider ceux qui sont dans la souffrance lors du départ d’un être cher. Ne venez pas chercher une voyance en la rencontrant : elle veut seulement renouer le lien entre celui qui vient de partir et celui qui reste.
Elle fait, avec une profonde honnêteté, ce qu’elle appelle son « travail de couturière » : mettre à nu, clairement, les fils invisibles qui sont tissés avec nos désincarnés, afin d’apporter le début de réconfort nécessaire à l’apprentissage du deuil.
Elle partage les analyses du Père Brune, auteur du livre « Les morts nous parlent » et considéré comme le meilleur spécialiste de l’étude des phénomènes spirites, qu’elle a rencontré lors de la rédaction de son propre livre « Derrière le miroir… l’autre vie ».

medium_Rencontre_Père_Brune.2.jpg

La rencontre avec le Père Brune


Un livre-document

medium_LIVRE_Derriere_le_miroir.7.jpgDominique Vallée est l'auteure de « Derrière le miroir… l’autre vie » (Editions Trajectoire) dans lequel elle montre que la grande majorité des êtres humains ont une peur instinctive de l’invisible et du phénomène inéluctable qu’est la mort.
L’évolution de la société est, en partie, responsable de cet état de fait car elle nous a soustrait la mort. Aujourd’hui, dans la grande majorité des cas, nous naissons et mourrons à l’hôpital. Et la médecine nous fait croire qu’existe à présent un ordre chronologique de départ pour l’au-delà : d’abord les grands-parents, puis les parents, ensuite les enfants… Mais ceci n’est qu’une illusion créée par l’évolution des techniques. On voit partir tellement de gens jeunes qui n’avaient ni fumé, ni bu, ni pris de drogue et qui n’avaient pas d’antécédents familiaux de maladies graves.
Autrefois, la maison était un creuset de joies et peines, souvent non exprimées : la mère pouvait y mourir en couche, les enfants en bas âge, les parents et les grands-parents plus tard. Personne n’y trouvait à redire, ou si peu, car la mort faisait alors partie intégrante de la vie.
Maintenant, la science et la médecine abordent les grandes questions métaphysiques de la vie et de la mort, mais ne répondent pas, de façon satisfaisante, à la question de la survie. On peut également constater que la connaissance du monde invisible semble susciter une notable indifférence. Ce qui montre bien, hélas, que nous en sommes encore à l’âge de pierre de la spiritualité.
Ce qui fait écrire à Dominique Vallée : « Tout cela est bien dommage car il m’est arrivé, à maintes reprises, de croiser des personnes matérialistes ayant tellement peur de perdre cette vie - qu’elles pensent unique donc très précieuse pour elles - qu’elles peuvent tomber dans un état névrotique qui va les plonger dans une grande souffrance. Elles viennent alors rejoindre toutes celles qui ont perdu un être cher, qui ont senti la terre s’ouvrir sous leurs pieds et qui ne connaissent plus que la douleur engendrée par le vide et l’absence. Mon travail commence ici. Je vous le dis bien fort : la mort n’existe pas ! ».


Préface du livre par Maguy Lebrun

Maguy Lebrun, auteur du best-seller « Médecins du ciel, médecins de la terre » (Robert Laffont), est la fondatrice, avec Daniel son mari médium, des groupes de prières qui aident aussi ceux qui vont partir, à passer de l'autre côté du miroir, dans la sérénité et la joie.
Elle a aimablement préfacé le livre de Dominique Vallée de ce très joli texte : « Les expériences relatées dans le livre de Dominique Vallée sont fréquentes chez beaucoup d'Humains : je les appelle les "dons" ou les "signes" du Ciel. Bien des chemins relient le ciel et la terre. Les comprend-on ? Les emprunte-t-on ?
Tous les humains, dans leur vie terrestre, ont connu ces moments de contacts avec "ailleurs", parfois même sans s’en rendre compte…
Lorsque mon mari Daniel Lebrun a reçu les premiers messages des vivants du ciel, il n'en avait aucun souvenir, aucun… Il a fallu enregistrer pour qu'il écoute et puisse ensuite dire : « Mais je ne peux avoir dit ça,… je l’ignore ! ». Grâce à lui, ma vie et beaucoup d'autres vies terrestres ont été bouleversées.
Nous vivons une terrible époque sous le couvert de Dieu ou de la religion : chacun défend ses opinions… Les seules que nous puissions avoir sont la tolérance, le respect de l'autre, l'Amour que nous devons donner.
Merci à Dominique Vallée, et à beaucoup d'autres humains dont le Père Brune, d'expliquer leurs expériences, leurs vécus, pour aider les hommes dans cette période de souffrance.
Un jour, l’entité Etty, ma réalité quotidienne, m’a dit : « Si tous les hommes croyants avaient, chaque jour, une minute de pensée pour la paix, les forces divines s'en nourriraient pour le bonheur de la Terre
».



Interview de Dominique Vallée

Dominique Vallée a accepté de recevoir Ranky et Jacques Mandorla dans sa maison d’Orgeval (Yvelines), où elle exerce son activité de médium spirite et de thérapeute du deuil. Avec pour objectif de permettre aux gens de faire leur deuil d’un être cher avec moins de souffrances et de ne plus se sentir abandonnés car, grâce à l’extrême précision des messages qu’ils reçoivent par son intermédiaire, ils comprennent que leur défunt continue à vivre, mais sur un autre plan.

« Comment avez-vous débuté ? »
Dominique Vallée : « Depuis l’enfance, je vis des expériences particulières, comme les rêves prémonitoires ou les messages posthumes, mais je n’ai jamais osé en parler à personne. Puis, un jour, alors que je discute à la terrasse d’un café avec une dame d’une cinquantaine d’années, je vois brusquement derrière son épaule l’image d’un homme moustachu, vêtu d’une chemise hawaïenne et portant au poignet une montre de luxe. Je décris à la dame ce que je vois. Elle pâlit soudain et m’avoue qu’il y a dix ans, elle a perdu son mari, originaire des DOM-TOM. Elle lui avait offert cette montre et son mari la porte sur lui dans la tombe ».

« Est-ce facile de contacter un mort ? »

Dominique Vallée : « En réalité, tout dépend du disparu. À sa mort, chacun de nous « remonte » avec son petit panier, dans lequel il y a ce qu’on a été sur Terre. Dans le dialogue qui s’instaure avec le défunt, on retrouve toujours les traits de caractère qu’il avait de son vivant. Ainsi, une personne discrète et peu bavarde aura du mal à être contactée, car elle ne comprend pas le sens de cette démarche et reste alors sur sa réserve. Par contre, on arrive parfois à des communications extraordinaires, comme ce fut le cas pour Raspoutine, personnage haut en couleurs, avec lequel j’ai été en contact par l’intermédiaire d’une de ses descendantes. Je suis persuadée que l’évolution spirituelle du défunt compte beaucoup et que certaines âmes ne sont pas prêtes ou bien n’ont pas encore reçu l’autorisation divine de nous contacter ».

« De quel support vous servez-vous ? »
Dominique Vallée : « Je n’utilise ni écriture automatique, ni table tournante, ni pendule, ni magnétophone, ordinateur ou téléviseur servant à la transcommunication instrumentale. Personnellement je n’utilise qu’une simple photo, si possible prise de face afin de bien voir le regard du défunt. Mais j’ai remarqué que les morts se servent aisément des ondes électriques : pendant des séances, des lumières s’éteignent ou s’allument. Un jour, juste avant de couper mon poste de télévision, je suis persuadée d’avoir vu l’image de mon père, d’une grande netteté, dessinée en pointillés noirs et blancs ».

« Que recherchent les gens qui viennent vous voir ? »
Dominique Vallée : « Tous ont perdu un proche : père, mère, conjoint, enfant… Ils sont alors dans une très grande souffrance car ils ne ressentent que le vide et l’absence. Ils ne peuvent donc pas faire leur deuil. Lorsqu’on établit le contact avec le défunt, je suis frappée par les précisions que me donne ce dernier : la description des fleurs qu’il aimait, ce qui le faisait rire… La personne qui vient me consulter comprend alors très vite que ce n’est pas moi qui parle et que, même si elle ne reverra plus le défunt, elle peut, par mon intermédiaire, dialoguer avec lui et continuer le lien qui les unit. Dès la fin de la première séance, les plaies du deuil commencent déjà à cicatriser ».

« Que ressentez-vous pendant une séance ? »
Dominique Vallée : « J’ai le sentiment de partir dans une autre dimension. C’est un peu comme si j’entrais dans du coton : je n’entends plus avec mes oreilles mais avec mon cerveau. La voix du défunt n’a plus rien à voir avec la parole humaine : c’est plutôt la voix d’une âme. Mais les mots et les phrases qui me parviennent ne sont pas les miens : je ne suis qu’un canal. Pendant le contact, je ressens une grande sérénité et souvent beaucoup de bonheur. À la fin de la séance, je redescends doucement dans la réalité qui m’entoure ».

« Pour conclure, qu’aimeriez-vous dire aux internautes qui consultent notre blog ? »
Dominique Vallée : « Les défunts nous sont proches et les liens d’affection qui nous unissent ne disparaissent pas. Ils se poursuivent dans leur nouvelle existence, comme en témoignent ceux qui sont encore sur Terre : « Je le vois. Il me parle. J’ai senti sa main sur mon épaule… ». Ces réactions viennent souvent de gens qui me disent pourtant « ne croire en rien ». Cette expérience bouleverse souvent leur vie et leur ouvre des portes incroyables pour les faire sortir de leur triste quotidien. Ils comprennent aussi qu’en dehors de l’enveloppe terrestre du corps, il existe une âme qui est éternelle. Finalement, mon métier consiste à faire revenir les gens vers Dieu. En conclusion, je leur dirai : « N’oubliez pas vos défunts, pensez à eux et priez pour eux, juste avec vos mots d’amour ».


Expériences de médiumnité réalisées par le Comité illusionniste d’expertise et d’expérimentation des phénomènes paranormaux (CIEEPP)

Ces comptes rendus sont parus, en intégralité, dans le livre de Ranky : « Le paranormal de mes yeux vus » (Editions Trajectoire).

Vendredi 26 août 2005
Expériences de contact avec les morts sur photos
Sujet : Dominique Vallée


Le protocole d’expérimentation a été établi le jeudi 25 août 2005 par les illusionnistes suivants, membres du Comité d’expertises CIEEPP : Ranky, Président du Comité - Blondine - Claude Stavisky. Avis technique a été pris par liaison téléphonique auprès de Pierre Edernac, également membre de ce Comité.
La séance a été enregistrée intégralement au magnétophone et photographiée par Jacques Mandorla, journaliste d’investigation.
Trois photos ont été présentées à Dominique Vallée : celles d’Eric, de Henri et de Nicolas.


Expérience N°1 : Eric

medium_Vallée_séance_.2.jpg

Dominique Vallée en train de travailler sur la photo d'Eric proposée par le Comité.

Dominique Vallée : « Cet homme était dans le chagrin. Il y a des vibrations très douloureuses au niveau de la tête... Peu ouvert... Peu de vie spirituelle. Il n’a pas pu se sortir d’une situation difficile... ».
Conclusions de Ranky : « Je ne donnerai pas de détails concernant ce chagrin. Eric parlait peu. La situation difficile évoquée s’est terminée par un terrible accident de la route où, en effet, la tête de Eric a été horriblement touchée ».


Expérience N°2 : Henri
Dominique Vallée : « Cet homme est dans la colère. La boisson lui a été fatale. Déçu, il passe à côté de la vie. Le prénom Paul ou Paulette tourne autour de lui. Il n’a jamais réfléchi à ce qui est bien ou pas bien. Il vit, subit et finit sa vie dramatiquement, pris dans un engrenage, rempli de culpabilité. Il est conscient et ne peut pas lutter ».
Conclusions de Ranky : « Toute l’existence de Henri a été axée sur sa femme Paulette, décédée de la maladie de Charcot dont il s’est toujours obsessionnellement senti coupable ! Paulette était née un 19 septembre et il a organisé cet anniversaire en solitaire, le 19 septembre 2000 en buvant de l’alcool jusqu’à ce que mort s’ensuive ».


Expérience N°3 : Nicolas
Dominique Vallée : « Il est allongé sur un lit, avec des perfusions. Il est crucifié... Il est en phase finale... Il avait du mal à se stabiliser, professionnellement. Il allait d’un travail à un autre. Il était dans la recherche... Il montrait toujours une joie de vivre, mais il avait un problème... Quelque chose n’était pas d’équerre dans sa vie. Il avait un problème de sang. Il n’avait pas trop de spiritualité... et n’avait pas envie de nous dire certaines choses... Cartésien... avec une intelligence très au-dessus de la moyenne ».
Conclusions de Ranky : « Il s’agit de mon ami Nicolas Maillard, journaliste d’investigation, promis à une belle carrière, décédé dans de grandes souffrances à 33 ans. Problème de sang : oui. Crucifié : oui. Problèmes professionnels : oui, de par sa grande probité, son professionnalisme incorruptible. Joie de vivre : oui, en permanence. Avait-il un problème dans sa vie ? Peut-être. Nous ne le saurons pas. Il est parti avec son secret ».


Conclusions générales de Ranky à propos de ces expériences de médiumnité :

« Les détails perçus par Dominique Vallée lui permettent d’accomplir une mission de réconfort envers les personnes ayant perdu un être cher. Sa douceur, sa modestie, ses capacités hors du commun, doublées d’une expérience personnelle parfois douloureuse, l’autorisent à pratiquer une thérapie du deuil d’une importance capitale pour des personnes en détresse ».

02/06/2007

INTERVIEW DE RANKY par Jacques Mandorla

Pour ce blog PARANORMAL, Jacques Mandorla journaliste d’investigation et auteur, entre autres, de « Croyez aux dons qui sont en vous », « ABC du Magnétisme » et « Le Guide des Guérisseurs », a rencontré Ranky et son épouse Blondine chez eux, afin de parler des vrais et des faux dons paranormaux.
medium_Mandorla.9.jpg
Voici le compte rendu intégral de cette interview.
Ranky a créé, en 1976, le Comité Illusionniste d'Expertise et d'Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP).
Ce Comité, qu’il préside, réunit une vingtaine d'illusionnistes-experts français de haut niveau.
medium_PORTRAIT_9_interview_.8.jpgChacun y a sa spécialité dans des disciplines distinctes : arts divinatoires, hypnose, télépathie, calcul mental, astrologie, Yi King, perception extra-sensorielle, radiesthésie, manipulation mentale, aberrations de la perception...


Jacques Mandorla : « Quelle est la mission de votre Comité ? »
Ranky : « Si des personnes parviennent à imiter de nombreux phénomènes Psi, cela ne prouve pas que le paranormal n'existe pas. Bien au contraire. Notre mission, c'est de prouver qu'il existe, en débusquant les arnaques. Voilà pourquoi les membres du Comité sont rompus à la simulation des phénomènes paranormaux. Métaux à mémoire, informatique, plaques thermo-sensibles... : nous connaissons tous les trucs. On s'attaque aux arnaqueurs de haute volée, dont certains arrivent à tromper le grand public, tels ces « chirurgiens à mains nues » ou cet ingénieur qui disait avoir inventé une machine à guérir le cancer et la maladie de Charcot. Tous sont des exploiteurs de la crédulité et de la misère humaines qui arrivent à tromper le grand public, en s’appuyant sur les médias. Ainsi, TF1 a diffusé dans l'émission « Mystères » un reportage au cours duquel on voyait un motard, une cagoule sur la tête, traverser les embouteillages parisiens en moto... sans aucune difficulté ! Le présentateur le faisait passer pour un médium doué d'un pouvoir extraordinaire. Mais, en fait, ce motard ne réalisait qu'un vulgaire tour de magie avec une cagoule truquée, parvenant à tromper l'huissier de justice mandaté par TF1. Le 10 février 1994, je fis refaire au motard l'expérience devant des caméras : il échoua lamentablement, car j'avais neutralisé sa cagoule, en plaçant sur ses yeux une balle de mousse, puis du coton, le tout fermement maintenu par du sparadrap noir. Sa cagoule truquée ne lui était plus d'aucun secours. Si je me suis acharné contre ce motard qui prétendait traverser Paris, les yeux bandés, en entrant en état de décorporation, faculté qui existe réellement, c'est non seulement parce qu'il utilisait une attraction d'illusionniste, mais surtout parce qu'il envisageait d'ouvrir un cabinet de thérapeute, grâce à l'énorme publicité qu'il avait obtenue à la télévision ! Ce personnage pouvait ainsi devenir un vrai danger public ».

Jacques Mandorla : « Quels sujets Psi étudiez actuellement ? »
Ranky : « Nous travaillons sur deux dossiers fantastiques. Le premier concerne un jeune médium étonnant : il entend des opéras, avec chœurs et solistes. Le plus extraordinaire, c'est que les chanteurs lui délivrent des messages, comme l'emplacement exact de trésors artistiques lesquels, après vérification, existent vraiment, alors qu'ils n'avaient même pas été répertoriés par les historiens ou les archéologues. Ainsi, pendant plusieurs soirées consécutives, une voix très aiguë et très pure répétait à l'oreille de notre médium le nom d'un village et d'une colonne brisée. Nous avons fini par retrouver ce village, où il ne s'était jamais rendu auparavant. Là, à notre grande stupéfaction, nous avons découvert une tombe dans laquelle reposait un castrat et comportant une colonne cassée : c'est peut-être sa voix, très aiguë et très pure, que le médium avait entendue ! Ce dernier n’entend pas de musique classique connue, mais des compositions originales qu’il nous chante : nous les enregistrons alors sur bande magnétique, puis nous les transcrivons sur papier. Un compositeur nous a assuré que c'était parfait au niveau de la ligne mélodique et de l'harmonie. Or, il faut savoir que ce jeune médium ne connaît pas la musique ! ».

Jacques Mandorla : « Et quel est l'autre cas extraordinaire ? »
Ranky : « Il s'agit d'un monsieur très âgé qui a le don de voyance. Posez-lui n'importe quelle question : il s'absente mentalement une minute à peine, comme s'il attendait un message venant d'un autre monde, puis il vous répond. Et la réponse vous laisse pantois. L'extraordinaire, c'est que l'expérience est répétitive : ça marche à chaque fois. Il faut l'entendre pour le croire. Si, par exemple, vous l'emmenez sur un chemin qui traverse une propriété privée ou un village - lieux qu'il n'a évidemment jamais visités -, il transcrira des scènes du passé ou de l'avenir, qui ont eu ou auront pour théâtre l'endroit où il se trouve. Ainsi, s'étant arrêté un jour en face d'une maison nouvellement construite, il nous décrivit, avec une justesse prodigieuse, la bâtisse qui s'élevait jadis à cet endroit ! ».

Jacques Mandorla : « Quel est le bilan de votre Comité ? »
Ranky : « En 30 années d'existence, notre Comité a étudié 300 dossiers, dont plus de 40 restent inexpliqués à ce jour. Il s'agit notamment de cas de psychokinèse étudiés par un laboratoire américain, de cas de voyance tout à fait déroutants et de guérisons que les médecins n'ont pu expliquer ».

Jacques Mandorla : « Qu’aimeriez-vous dire aux internautes du site/blog Paranormal ? »
Ranky : « Une chose très importante : le champ du surnaturel se rétrécit à mesure que la science fait de nouvelles découvertes. Mais un problème résolu engendre aussi de nouvelles questions, si bien que les questions de l'inconnu ne cesseront jamais de nous interpeller. La notion de paranormal matérialise les angoisses métaphysiques de l'Homme. L’irrationnel n'est pas seulement ce qui n'est pas encore expliqué. En tant qu'expert-illusonniste, je ne veux pas perdre de vue que c'est une dimension incontournable et essentielle de l'Univers et de l'Homme. Ma mission et celle du Comité, c'est de faire en sorte que ce grand mystère ne soit pas perverti par quelques charlatans ».

Jacques Mandorla :
« Si une personne pense posséder un don de type paranormal, que lui conseillez-vous ? »
Ranky : « Je lui propose deux choses. Si elle est très motivée, qu’elle vienne faire tester ses capacités paranormales devant notre Comité. Si elle veut attendre un peu, qu’elle fasse d’abord le test des fleurs séchées ».

Jacques Mandorla :
« De quoi s’agit-il ? »
Ranky : « C’est un test étonnant, très simple à faire chez soi. Imprimez la photo de cet homme inconnu se prénommant Julien, mort en 1970, posez-la à l’endroit que vous désirez et placez, à côté, des fleurs en bonne santé, coupées avec précaution, sans déchirer les pétales ou abîmer les queues. Vous constaterez alors que toutes les fleurs, quelles que soient leurs variétés, y compris les roses, sèchent entre huit et dix jours, sans perdre un seul pétale ! ».

Jacques Mandorla :
« Comment expliquez-vous cela ? »
Ranky : « Je n’ai toujours pas trouvé d’explication à ce phénomène. Que les fleurs soient dans ou hors de l’eau, que l’on change la photo de place : le résultat est le même. Si vous coupez deux fleurs venant du même pied, celle posée près de la photo sèche, et l’autre meurt en perdant ses pétales. Si on enlève la photo en cours de test, la fleur arrête de sécher et perd alors ses pétales. Enfin, étrangement, ce test ne marche qu’avec cette photo ».

Jacques Mandorla : « Vous avez déjà proposé ce test à d’autres personnes ? »
Ranky : « Bien sûr. J’ai reçu de très nombreux témoignages de personnes ayant pratiqué ce test. Parmi mon courrier, j’ai trouvé un jour cette lettre étonnante : « J'ai acheté des roses à peine ouvertes et j’en ai prélevé deux du bouquet, que j'ai placées dans un petit vase en verre, sur une étagère, devant la photo. Il est important de noter qu’à côté du vase, sur la même étagère, se trouve mon poste de radio. Puis, je suis sortie pour faire mes courses et déjeuner avec une amie, ne rentrant chez moi que vers quinze heures. À mon retour, j’ai eu la surprise de voir que le vase était tombé par terre et avait été pulvérisé ! À cet endroit, je pose d’habitude un bougeoir en porcelaine qui, lui, n'est jamais tombé une seule fois. J'ai ramassé les deux roses qui étaient à terre, parmi les débris de verre, et je les ai mises dans un autre vase, en cuivre cette fois. J’ai aussi décidé de ne pas y mettre d’eau. Pourtant, les deux roses ont séché assez vite, mais sans perdre leurs pétales, comme si elles s’étaient immortalisées ! Je n’en revenais pas ! Puis, une autre fois, j'ai mis un autre vase, avec deux fleurs à l’intérieur, à côté du vase en cuivre. En rentrant d’un rendez-vous, j’ai trouvé les deux vases par terre ! Je ne comprends rien à ce qui se passe. Pensez-vous que ces chutes d’objets soient dues aux vibrations de mon poste de radio ? Sinon, quelle peut en être la cause ? ».

Jacques Mandorla : « Qu’en pensez-vous ? »
Ranky : « Je n’ai trouvé aucune explication. Pour ma part, je pense que le poste de radio n’est en aucune façon responsable de la chute des vases. Si encore, cette personne avait d’énormes haut-parleurs de sono professionnelle, les vibrations des membranes pourraient éventuellement créer un souffle suffisamment fort pour faire chuter un objet pas trop lourd. Les explications, auxquelles on peut plutôt penser, sont de trois ordres. Soit l’étagère est située en plein courant d’air. Soit il s’agit de phénomènes de poltergeist, c’est-à-dire de déplacements d’objets sans action volontaire de la part de cette personne, mais plutôt liée à son inconscient. Soit l’explication reste à trouver ! ».

Jacques Mandorla : « Vous n’ignorez pas que j’ai proposé votre test dans mon livre « Croyez aux dons qui sont en vous ». Voici le sympathique témoignage que j’ai reçu de la part de monsieur B. Faupin habitant à Reims : « J’ai fait le test des fleurs séchées : voilà trois semaines aujourd’hui que j’ai acheté des roses rouges que j’ai mises dans un vase avec de l’eau, à côté de la photo. Les roses ont séché peu à peu et sont devenues marron. Mais aucune n’a perdu ses pétales. Maintenant, que dois-je faire ? Je n’ose pas les jeter à la poubelle ! ».
Ranky : « Encore une confirmation de plus ! ».

31/05/2007

Le CIEEPP : qui sommes nous ?

Convaincu de l’existence de phénomènes paranormaux, l’illusionniste professionnel Ranky crée en 1976 le Comité Illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux (CIEEPP).

Son but :
Défendre le paranormal par l'authentification des véritables capacités paranormales, mais aussi par la dénonciation des truqueurs.
En effet, tous les phénomènes produits par les médiums peuvent être imités par l’illusionnisme, c’est-à-dire par trucages, mais cela ne prouve pas que les véritables phénomènes n’existent pas.
Les illusionnistes spécialisés sont, bien évidemment, les mieux placés pour détecter les fraudes et le système d’investigation mis en place par ce comité français, le seul reconnu par des scientifiques du monde entier, permet d’effectuer un salutaire travail de ménage.

Qui sont les experts du Comité ?
Les experts - une vingtaine actuellement - sont recrutés parmi les illusionnistes amateurs ou professionnels de haut niveau. Ils s’engagent, sous serment, à tester les sujets dits Psi en faisant preuve de probité intellectuelle, à s’abstenir de toute partialité, de jugement à priori et d’intolérance à l’égard de quelque croyance que ce soit. Toute attitude agressive de leur part entraîne l’exclusion immédiate.

Les missions du Comité
Les experts du CIEEPP peuvent suggérer des protocoles expérimentaux et éventuellement expliquer aux chercheurs comment ils peuvent être trompés par leur manque de connaissance des techniques illusionnistes, constituant ainsi une barrière de sécurité.
À ce titre, le Comité Illusionniste d’Expertise et d’Expérimentation des Phénomènes Paranormaux est de plus en plus sollicité par des laboratoires scientifiques du monde entier. En France, on peut citer ses interventions dans des laboratoires prestigieux, tels que le Centre technique de l’aluminium Péchiney ou le Centre nucléaire de Grenoble.
Les experts du CIEEPP sont souvent atterrés à la vue de certains débats ou des inconditionnels du paranormal se heurtent à des rationalistes forcenés dans des empoignades dégradantes sur des sujets où ils avaient déjà décelé soit une supercherie, soit l’authenticité des faits.
Seulement, pour des raisons que l’on devine, leur présence n’est pas toujours souhaitée sur les plateaux de télévision. Mais quand cela survient, la vérité éclate au grand jour : comme ce fut le cas sur TF1, dans l’émission Mystères, pour « l’arnaque du motard masqué » où aujourd’hui encore planerait le doute si le Comité n’était pas intervenu… presque de force !

medium_TELE_3.jpg



medium_TELE_4.jpg