Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2019

ACTUALITÉS

"Mes expériences de spiritisme"

Par Ghislaine de Carli, médium et voyante

ghislaine,de carli,médium,voyance,oracle,spiritisme

Contact

Site Internet : https://envol-oracle-psycho-intui.jimdo.com

Courriel : de-carli-ghislaine@orange.fr

Téléphone : 03 86 46 95 59

Adresse : 10 allée du Foulon, Apt. 5411, 89000 Auxerre


Biographie

Ghislaine de Carli exerce son métier de médium par l’écriture automatique et celui de voyante par les cartes depuis 1987.

Elle a créé et vend en direct un « Oracle psycho-intuitif » comportant 64 cartes, qui peut être utilisé aussi bien par des débutants pour le développement de l’intuition que par des professionnels.

ghislaine,de carli,médium,voyance,oracle,spiritisme  ghislaine,de carli,médium,voyance,oracle,spiritisme

 Elle a publié un livre intitulé « La médiumnité sincère », disponible sur Amazon, en format Kindle et en livre-broché.

ghislaine,de carli,médium,voyance,oracle,spiritisme

Témoignage

« Bien que je ne classe pas le spiritisme dans le domaine de la voyance, je fus étant jeune attirée par des expériences spirites, où j’utilisais une table ou un guéridon. Certaines personnes pensent qu’en pratiquant le spiritisme (qui consiste à se placer autour d’une table ronde, en bois de préférence, et en y apposant les doigts), elles peuvent entrer en contact avec les défunts ou les entités, en leur posant des questions.

Exemple : est-ce que l’esprit de Jean peut se manifester ? Un coup pour oui deux coups pour non. Si l’esprit est d’accord, on lui posera alors des questions. Personnellement, si je me suis prêtée à ce type d’expériences, il m’est difficile d’admettre, faute de preuves suffisantes, que l’esprit appelé est celui qui répond réellement. Ce fut pour moi une réelle frustration.

Quelques expériences

À cette époque, je m’amusais, à l’aide de mon « fluide », à déplacer un guéridon à travers une pièce, à lui faire monter ou descendre les marches d’un escalier, à faire basculer une table rectangulaire en formica. Puis je me suis « attaquée » à une table ronde en chêne, en compagnie d’une amie à qui je racontai mon expérience et qui se prêta au jeu.

Elle en parla à d’autres personnes et, régulièrement, j’organisais des séances de spiritisme, mais je refusais toutefois que l’on entre en contact avec les esprits. Mes soirées portaient sur l’expérience d’une table qui « se déplaçait » souvent, même seule, une fois nos doigts retirés : elle se balançait, se mouvait, se penchait, oscillait, « marchait » dans la pièce et pouvait passer par la porte ouverte, pour aller dans une pièce voisine. J’ai réalisé des séances entières au cours desquelles je tentai de prouver que l’énergie de tous les participants était le seul outil servant au déplacement d’un guéridon ou d’une table.

Une étrange séance (Années 1980)

L’unique fois où je me suis réellement posé la question, j’étais en vacances à Tarbes chez ma jumelle et mon beau-frère, en présence de quelques-uns de leurs amis. Ces mêmes amis me demandèrent de me prêter à une nouvelle expérience. L’un d’eux était originaire d'Inde, scientifique de surcroît, et croyait fermement en la communication avec les défunts. Sur son insistance, je cédai. Nous commençâmes la séance et lorsque la table commença à osciller, puis à se balancer et se pencher vers lui : il me demanda alors si je pouvais appeler son grand-père. J’étais à l’époque déjà pratiquement convaincue que l’on ne pouvait pas entrer en contact avec les entités. Mais, l’envie était trop forte : certainement, pour retenter l’expérience et sur l’insistance des membres de ma famille qui ne m’avaient jamais vue faire ce genre d’expérience, j’acceptai.

J’appelai alors l’esprit du grand-père et la table se mit à faire des mouvements bizarres, comme un galop de cheval. Personne ne parlait quand, soudain, cet ami nous dit « Mais je suis vraiment en contact avec mon grand-père, car il faisait du cheval » ! C’était pourtant un scientifique. Il posa des questions mentalement. Je respectai, bien sûr, cet instant d’intimité et, à la fin de la séance, j’ai demandé aux participants de remercier son « grand-père ». De retour chez lui, il téléphona à mon beau-frère en lui disant qu’il avait bien été en relation avec l’esprit de son aïeul. Je n’ai aucune explication sur ce qui a pu se passer ce soir-là.

ghislaine,de carli,médium,voyance,oracle,spiritisme

Ma plus récente expérience (septembre 2019)

Plus de 30 ans se sont écoulés depuis l’expérience précédente. Le 28 septembre 2019, mon neveu, âgé aujourd’hui de 43 ans, vient passer le week-end chez moi. Très attiré par les sciences occultes, l’ésotérisme et vers ce qui pourrait nous rapprocher de Dieu par la spiritualité, il me demande si nous pouvons faire une séance de spiritisme.

Je lui réponds : « Oui, je serais curieuse de savoir si je reste sur ma position que l’on ne peut communiquer avec les esprits ».

J’avais trouvé dans une brocante un lampadaire et mon père avait scié toute la hauteur du tronc qui était en chêne jusqu’au dernier plateau qui est rond où j’avais déposé des bibelots. Le tronc au-dessous du plateau, d’environ 60 cm de hauteur, est posé sur un socle, rond lui aussi. Nous posons donc cette table dans le milieu de ma pièce et, l’un en face de l’autre, nous posons nos mains, doigts écartés sur le plateau. Nos mains ne peuvent évidemment se toucher car nous ne sommes que deux. Je demande à mon neveu de bien vouloir commencer la séance.

Il s’adresse à un esprit bienveillant (anonyme) qui veuille bien accepter notre demande afin de lier notre fluide et l’énergie de celui-ci pour faire bouger ou déplacer cette table. Si oui, la table se penchera vers lui, si non, elle se penchera vers moi. Nous attendons une dizaine de minutes et sentons que le socle se lève du sol et se penche vers lui de 10 à 15 cm environ pour se reposer en douceur sur le sol. Nous décidons de continuer l’expérience en lui demandant d’exercer des mouvements de balancements, de se déplacer en glissant sur le sol, de se pencher à gauche, puis à droite. La table s’exécute.

Nous poussons l’expérience plus loin. Là je prends les rennes et je demande à l’esprit à ce que la table se penche complètement et que le socle tourne sur lui-même et glisse vers mon canapé. Notre surprise est grande. La table se penche petit à petit jusqu’au sol et le plateau et le socle tournent jusqu’au point demandé. Nous sommes obligés de nous plier en deux afin de suivre ce parcours. Je demande à ce que la table se redresse et retrouve son champ initial. Mais là : rien ! Nous la relevons et la replaçons au centre de la pièce.

Nous demandons alors si nous pouvons continuer avec cet esprit chaleureux qui accède à notre expérience avec autant d’obéissance. La réponse est « oui ». La table se penche jusqu’à environ 10 cm du sol et je lui dis « Arrête-toi ! ». Elle s’arrête. Je lui demande alors de se redresser pour retrouver le socle sur le sol.

Cela prendra un certain temps car son redressement se fait petit à petit, et tout en douceur.

Nous faisons cette expérience trois fois. Puis plus rien. Je demande alors à l’esprit s’il désire continuer cette expérience et il s’avère manifestement qu’il n’a plus l’énergie pour. La table reste immobile.  Nous le remercions humblement.

Le lendemain, nous recommençons et mon neveu souhaite « jouer » avec la loi de la gravité. Il demande à l’esprit, ou à celui qui acceptera de pratiquer, de réaliser une lévitation : que le socle se lève à quelques centimètres du sol. L’esprit accepte, mais nous resterons longtemps sans que rien ne se passe. Est-il fatigué ? Est-il réellement capable ? Nous n’avons pas de réponse. Cependant, je dis à mon neveu que l’expérience d’hier est une forme de lévitation verticale. Quant à la communication avec les esprits mon neveu pense que, par le spiritisme, la communication est limitée par le « oui » et le « non », mais qu’il y a communication par le fluide entre esprit et matière.

Ma conclusion

Il y a quelques dizaines d’années, j’affirmais que, pour moi, une table peut bouger, se mouvoir, se déplacer, se mettre en colère. Cela m’est arrivé une fois : la table m’a bloquée contre le mur derrière moi et il a fallu arrêter la séance. J’ai crié « Stop ! » tellement fort que la table s’est arrêtée net devant l’âtre de la cheminée. J’avoue que j’ai eu réellement peur. Avons-nous eu, en esprit, une âme errante, et pas contente ? Mais la question reste entière : peut-on réellement communiquer avec des entités ou avec des défunts ?

Après la toute récente expérience du 28 septembre 2019, réalisée avec mon neveu, je souhaite préciser qu’aujourd'hui je pense qu'effectivement les esprits, par le moyen du spiritisme, prouvent notre étroite collaboration de par leur énergie et nous terrestres par notre fluide. Que cette communication entre terre et astral est bien réelle, mais par le moyen du spiritisme n’est limitée qu'à une expérience du « oui » ou du « non » donc, avoir une communication faite de phrases et de situations précises et de réponses ne peut se pratiquer, pour ma part, qu'avec des esprits plus éveillés, et par le biais de l'écriture automatique ou, peut-être, par d'autres outils que je ne maîtrise pas ou que j'ignore. Cependant, je tiens à remercier humblement l'esprit qui nous a permis de réaliser notre expérience spirite ».

11:05 Publié dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Intéressant. Le spiritisme, à travers le oui-ja, les tables tournantes... manipule des forces inconnues, bien réelles. Le danger est d'y attacher trop d'importance et de se faire berner par des entités malicieuses.

Écrit par : thierry | 02/10/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Thierry et merci pour votre réponse.
Vous parlez de la planche de oui-ja,l' avez-vous déjà pratiquée?. Si vous souhaitez y répondre bien sûr, pouvez-vous nous dire si il y a une réelle communication avec des esprits avec demandes et réponses et si cela a été vérifiable ? Si la démarche par cet outil est sincère comment alors avoir, comme vous l'écrivez, des entités malicieuses ?
Cordialement.
Ghislaine

Écrit par : de carli | 03/10/2019

Répondre à ce commentaire

Bonjour Madame,
j'ai beaucoup fait tourner de petits verres autour d'un alphabet. C'était amusant et quelque chose répondait à nos questions. Au cours d'un stage où nous nous amusions, un garçon m'a demandé '' si je savais à quelles forces je faisais appel. ''( J'avais 20 ans). Devant mon absence de réponses à cette excellente question, je me suis abstenu de toute tentative de contact, car, peut-être, cela peut nuire à ce quelque chose autant qu'à nous.
Sur le fond, les verres disaient des banalités, des mensonges.
Je remarque aussi que les médiums sont elles aussi dépassées par ce quelque chose. Un exemple: Patricia Doré écrit que Jeanne d'Arc n'est pas morte sur le bûcher, Yacoub Didier dit que si.
J'espère avoir répondu à vos questions.
Restons sur nos gardes.
Amitiés.

Écrit par : thierry | 09/10/2019

Répondre à ce commentaire

Merci Thierry.

Pourquoi le spiritisme serait-il dangereux?.

Si la personne qui dirige la séance demande à un esprit bienveillant de faire une expérience pourquoi celle-ci deviendrait-elle dangereuse?.

Pourquoi n'y aurai-t-il que le médium dans ce genre d'expériences qui pourrait conduire la séance.

Mon neveu a des capacités de dessins médiumniques alors qu'il ne sait pas dessiner.

Cependant nous ne pouvons interpréter. (le faut-il) ?.

Je pratique l'écriture automatique depuis 37 ans mais ne communique pas avec les défunts. C'est un seul Guide que j'ai depuis des années. Ma réputation s'est faite avec cette pratique.

Il y a tant de choses à dire sur le sujet que je ne sais si une seule vie peut suffire à tout comprendre. Est-ce nécessaire.
l'au-delà est subtil voire malin et il n'est pas question pour ma part de jouer avec.

Il n'y a quand tentant des expériences que nous pourrons évoluer en étant toujours dans la bienveillance et en remerciant. Mais peut-être là je suis hors sujet pour certains (es). Je pense que je vais dès que possible tenter le oui-ja.et, avec mon neveu.
lPar le oui-ja peut-on prédire l'avenir. ?.

Cordialement.
Ghislaine




Ghislaine

Écrit par : de carli | 09/10/2019

Répondre à ce commentaire

Merci Ghislaine.
Je ne sais pas si le spiritisme est dangereux. C'est vous qui employez ce mot. Ce qui est sûr, c'est qu'il est dangereux de ne pas faire fructifier un talent. Dans l'évangile, il est confié à 3 serviteurs, 3 sommes différentes, selon les capacités de chacun. L'un double son prêt de 5 à 10. Le second transforme ses 2 talents en 4. Le dernier qui a eu peur a enterré son talent. Il est condamné aux ténèbres, ''là ou il y aura des pleurs et des grincements de dents''.
Au passage, pour Jésus,l'au-delà n'est pas qu'un paradis qu'annoncent des livres trop optimistes.
Vous avez raison, il y a tant de choses à dire.
Je pense que nous sommes sous l'influence d'une source unique qui se manifeste malicieusement sous bien des formes: les OVNI, les apparitions mariales, les poltergeists, les rêves… L'histoire est sous son influence. Tout est relié, vous n'êtes pas hors sujet, puisque tout se tient.
Des prophéties avec le oui-jà? Pourquoi pas? Faites nous part de vos découvertes.
Cordialement.
thierry

Écrit par : thierry | 10/10/2019

Répondre à ce commentaire

Merci Thierry.

j'ai écrit dangereux dès lors pour ma part bien personnelle que dans la pratique du spiritisme où je pense qu'il séjourne dans l'astral des esprits peu évolués et ou malsains qui peuvent se jouer et intervenir dans des séances spirites et tronquer les participants. (es). Ces esprits abusent de la crédulité et je pense que rien ne les retient. Pourquoi les esprits éveillés les laissent-ils opérer?. Les esprits éveillés ont bien d'autres choses à faire et n'ont peut-être pas la permission par d'autres esprits supérieurs à les en empêcher. Pour ma part, je pense que le bas astral existe et qu'il existe sous toute forme d'esprits violents qui ne veulent pas évoluer et ou expier leurs fautes terrestres et même en sont fiers (es) violeurs, meurtriers, bourreaux etc. Ils réunissent pour ma part bien personnelle leur force énergétique et viennent en pleine "conscience" tourmenter des séances.Cependant je n'ai pas d'explications réelles pour dire comment ils choisissent leurs victimes n'ayant jamais eu ce genre de séances dans le passé. Mais une seule fois j'ai eu une table qui m'a plaquée et j'ai failli me retrouver dans l'âtre de la cheminée. C'est en criant stop très fort que la table s'est arrêtée net. Et-ce une âme errante ?des esprits malsains, je n'en sais rien et je ne me pose même pas la question. C'était il y a très longtemps. La situation a été maitrisée. Amicalement. Ghislaine

Écrit par : de carli | 10/10/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire