Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2014

C'EST QUOI LE PSI ?

C’est quoi le Psi ?

Par Ranky

Auteur de "Encyclopédie du Mystère"

(Éditions Trajectoire)

mystere,encyclopédie,paranormal

 J'y crois, j'y crois pas, telle n'est pas la question.

La question est de savoir.

"Psi" est la 23ème lettre de l’alphabet grec sous laquelle sont répertoriés les phénomènes que l’on est incapable d’expliquer rationnellement.
Les scientifiques ne valident une expérience que si elle est reproductible à volonté. Par exemple, dans le tour de la fumée de cigarette projetée à l’intérieur d’un bocal en verre obturé, la réaction chimique utilisée pour produire l’effet “magique” fonctionne à tous les coups. Il ne s’agit donc pas d’un phénomène Psi.
Cependant, un effet non reconnu par la science peut tout de même être bien réel. Ce n’est pas parce qu’une chose est inexpliquée qu’elle n’existe pas. L’inexpliqué d’hier est souvent expliqué aujourd’hui. De même, l’inexplicable d’aujourd’hui sera peut-être expliqué demain.
Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ces pratiques “sulfureuses”, un maximum de personnes, chacune imprégnée de sa propre “bonne foi”, ont fait barrage à mes tentatives de recherches et même à  de simples tentatives d’explication :
1) Les margoulins des sciences occultes, jouant sur la crédulité humaine, furieux de mon intrusion dans leur domaine commercial.
2) Les inconditionnels des sciences occultes, toujours prêts à avaler n’importe quelle niaiserie.
3) Une majorité de scientifiques pas toujours très rationnels, qui refusent systématiquement d’étudier ces phénomènes inexpliqués appelés Psi. Déjà que dans leur propre domaine de recherche les apriorismes sont prédominants :
BOEING 747 Photo Wikipédia.jpg- Les plus lourds que l’air ne voleraient jamais en regard de la pesanteur qui plaque  tout sur la terre. Il n’avaient, apparemment, même pas observé les oiseaux qui sont bien des plus lourds que l’air, enfin, me semble-t-il ?

 


PHONOGRAPHE.jpg

 

 

- Le premier phonographe était un canular : il y avait un ventriloque dans la salle.

Les précurseurs sont presque toujours écartés :

Jean Rostand

JEAN ROSTAND.jpg- Jean Rostand, auteur de recherches sur la parthénogénèse expérimentale, fut copieusement décrié. Il disait : "Les pouvoirs de la science nous créent plus de soucis qu’ils ne nous apportent de lumières…".

 

 

William Harvey

WILLIAM HARVEY.jpg- Le médecin anglais William Harvey fut conspué lorsqu’il découvrit la circulation sanguine.

 

 

 

 

Ignaz Philipp Semelweis

Ignaz Philipp Semelweis.jpg- Le pouvoir désinfectant de l’eau de javel, donc l’invention de l’antisepsie, découvert par Ignaz Philipp Semelweis valut à ce docteur en obstétrique, d’être la risée de la communauté médicale pendant cinquante ans.

 

 

 

DES DÉCOUVERTES SUSPECTES
Mais le progrès continue et chaque siècle apporte de nouvelles hypothèses ou découvertes, quelquefois plus ou moins suspectes. Et la suspicion perdure, comme au Moyen Âge ! Avec, aujourd’hui encore, des dossiers controversés. Nous verrons pourtant un jour que l’homme invisible, comme dans les films de science fiction, deviendra une réalité scientifique.

JACQUES BENVÉNISTE, UN EMPÊCHEUR DE TOURNER EN ROND
 Le docteur Jacques Benvéniste pratiquait la réanimation à une époque où cette spécialité balbutiait encore, prouvant ainsi son esprit novateur, avant de découvrir l’activité de molécules mises en mémoire dans l’eau, et ses écrits mettront en fureur la communauté des biologistes.

LA MÉMOIRE DE L’EAU
Cette découverte concernant la lutte contre les allergies est pourtant d’une importance capitale pour la santé publique. 
Que pensez-vous qu’il arriva à notre homme visionnaire ? À cause de ses recherches “bizarroïdes”, Benvéniste fût relégué au rang de marginal, ses budgets  de recherches réduits, de même que son équipe et ses locaux. On le cantonna dans une baraque préfabriquée pour y attendre sa retraite, et surtout pour l’obliger à abandonner sa méthode expérimentale afin de ne plus perturber les “fonctionnaires de la recherche” par ses découvertes fumeuses.

Jacques Benvéniste dessiné par Patrice Serre. Photo Science-Frontières.
JACQUES BENVENISTE 1935-2005.jpg
Rabroué, insulté, il n’en continua pas moins ses recherches jusqu’à son décès précipité par ces barbaries et autres tortures morales.
Je traiterai ce dossier de “La mémoire de l’eau”, toujours considéré par la gent scientifique comme une aberration de l’esprit, donc classé Psi, dans un prochain article.
Dans le domaine de la recherche médicale, par exemple, il faut souvent attendre des décennies, et même parfois plus d’un siècle, pour enfin valider certaines techniques, et de surcroit se les approprier en vertu d’une monopolisation moyenâgeuse, au point de poursuivre pour exercice illégal de la médecine, les utilisateurs précédents et même les inventeurs de ces découvertes. Citons des méthodes aujourd’hui parfaitement fiables comme le magnétisme, l’hypnose médicale, l’acuponcture, et plus récemment l’homéopathie, l’ostéopathie, la phytothérapie, pour ne citer que celles-là.

4) Une majorité d’illusionnistes, estimée à l’époque à 97%, dont j’étais devenu dès les années 1970, la bête noire.
Sans être classé “Suppôt de Satan”, la plupart voyaient en moi un complice des voyous de la parapsychologie, même ceux qui ne se gênaient pas pour vendre des horoscopes lors de leurs séances de prestidigitation. Un comble !

Il n’est pas nécessaire d’être voyant pour deviner les difficultés engendrées par ces quatre catégories d’individus auxquelles ont pouvait encore ajouter une certaine presse.

Mais revenons à notre question : c’est quoi le Psi ?
La parapsychologie, appelée aussi métapsychique, est l’étude scientifique des phénomènes réputés paranormaux. Scientifiquement, ces phénomènes peuvent se définir comme des interactions esprit-matière, impossibles à expliquer par nos cinq sens.
Les définitions et le champ d’étude sont vastes et malgré mes études sérieuses sur le sujet, qui me permettent entre autres de pouvoir tenir conversation avec les chercheurs-spécialistes, je dois bien convenir que ces investigations n’entraient pas non plus, lors de mes premiers contacts avec le “paranormal”, dans le cadre de mes préoccupations primordiales.
Ce qui importait le plus à mes yeux, c’était principalement de faire le tri entre le vrai et le faux, de par mes connaissances et celles de certains confrères, de constituer une barrière de sécurité pour les chercheurs, dont un certain nombre m’ont ouvert les portes d’un savoir inhabituel.
Et c’est ainsi que j’ai dû me rendre à l’évidence : il existe bel et bien des phénomènes troublants qu’une conscience honnête ne peut pas rejeter, même si la raison le voudrait.
Ainsi les tensions qui m’opposaient à une majorité de collègues, qui assimilaient le Psi à des pratiques de spiritisme ou de sorcellerie, reposaient sur un vaste malentendu. Ils n’avaient pas compris le sens de mes interventions.

Commentaires

Sans même parler de parapsychologie, mais en relation avec la recherche médicale, un chercheur avec qui je voyageais en train, me dit qu'ils avaient trouvé un appareil très simple capable de faire que les aveugles voient. Mais la science refusa le brevet sous le prétexte que cette technique simple ne ferait gagner aucun argent aux laboratoires !
Je n'ai pu vérifier ses dires, mais quand j'ai parlé du yoga des yeux à une ophtalmologue, quand je lui ai dit que ma vue avait augmenté, elle a refusé d'écouter, se moquant en me disant que ça n'allait pas tenir, et m'a prescrit des lunettes sans tenir compte des progrès qu'elle pouvait mesurer avec ses appareils de précision !!!
J'ai changé de boutique, obtenu des lunettes à ma vue qui est restée stable.
Et j'ai rencontré l'ophtalmologue dans la rue par hasard : elle m'a répondu que c'était tant mieux pour moi. Quand je lui ai fait remarquer que sa négation m'avait obligé à un parcours du combattant, qu'elle ne m'avait pas aidé et que son obscurantisme faisait obstruction à la science, elle a pressé le pas en me disant qu'elle n'était pas en consultation.
Alors, imaginez, pour la parapsychologie, faut faire un saut quantique, ça remet tout en cause, et c'est pas confortable : comme m'a dit l'ophtalmologue : "Pourquoi vous embêter avec du yoga : portez donc des lunettes, c'est plus confortable !" Et ça fait marcher les laboratoires et les ophtalmologues !!!

Écrit par : Aline | 11/05/2014

Les commentaires sont fermés.